...

Pour présenter et discuter de livres, films, sites web...
Répondre
nanesse
Messages : 288
Enregistré le : 16 mai 2006 13:45

...

Message par nanesse » 22 sept. 2006 21:07

mon voisin de banquette dans le train semblait absorbé dans la lecture d'un livre intitulé "Les mensonges de Napoléon " d'un certain Serge Tasseron ou Tosseron
De quoi s'agit-il ?

Avatar du membre
Joker
Bouffon impérial
Messages : 1347
Enregistré le : 20 avr. 2006 23:17
Localisation : Bruxelles - Belgique

Message par Joker » 22 sept. 2006 21:42

Je possède cet ouvrage.
Malgré son titre quelque peu racoleur, il ne manque pas d'intérêt.
L'auteur passe en revue une douzaine d'épisodes au cours desquels Napoléon s'est illustré par une certaine volonté de travestir la vérité à son profit que ce soit pour mieux assurer son pouvoir ou pour léguer à la postérité une image qui satisferait son égo.
Il y a les petits mensonges qui font sourire, comme la redistribution des places dans le tableau de David immortalisant la cérémonie du sacre, mais aussi de bien plus grands.
Politique avec la condamnation des Jacobins suite à l'attentat de la rue Saint-Nicaise, pathétique pour ce qui est de la bataille d'Eylau, statistique pour la campagne de Russie, moral à propos du rétablissement de l'esclavage..., toute la panoplie des arrangements avec l'Histoire est passée en revue dans un style alerte et incisif.
On sort de cette lecture quelque peu ébranlé, mais finalement satisfait d'avoir reçu un éclairage nouveau sur les multiples facettes du personnage.
A déconseiller toutefois aux admirateurs inconditionnels... :lol:
"Les erreurs du passé sont les faiblesses de l'avenir" (Anonyme)

Avatar du membre
CC
Messages : 6289
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 22 sept. 2006 23:21

A déconseiller parce que historiquement exagéré ou uniquement parce que cela écorne le héros tout en restant vrai?

Avatar du membre
Joker
Bouffon impérial
Messages : 1347
Enregistré le : 20 avr. 2006 23:17
Localisation : Bruxelles - Belgique

Message par Joker » 23 sept. 2006 0:18

Il est évident que l'image du héros en prend un coup !
C'est pourquoi les afficionados purs et durs risquent fort de ne pas apprécier... :wink:
"Les erreurs du passé sont les faiblesses de l'avenir" (Anonyme)

jiem
Messages : 1058
Enregistré le : 23 avr. 2006 14:30

Message par jiem » 23 sept. 2006 9:31

Moi, j'appérécie car justement la vision à sens unique d'un personnage n'a pas à mes yeux beaucoup de valeur
Il est bon parfois de se rendre compte qu'un " héro " n'est après tout qu'un homme comme un autre qui a aussi des défauts.
L'ennui avec un personnage tel que Napoléon, c'est que la plupart des gens sont soit "idolâtres", soit "ennemis juré " donc, souvent, le livre ne va que dans l'un ou l'autre sens, rares sont ceux qui sont totallement neutres
Perso, je me suis régalé en lisant Jean Savant tant cet auteur hais Napoléon et y met toute la mauvaise foi possible. Par contre, il met l'accent sur la propagande anglaise anti-Boney de l'époque, ce qui est somme toute fort intéressant pour comprendre la mentalité de l'époque outre manche.

Jean-Baptiste Muiron
Ceinture noire 10e dan
Messages : 1384
Enregistré le : 21 août 2006 10:21

Message par Jean-Baptiste Muiron » 23 sept. 2006 11:02

Je suis assez d'accord avec Jiem : il faut lire tout ce qui se produit sur Napoléon Bonaparte et sur l'époque (quand je dis 'tout', je veux dire tous les sons de cloche) : il faut lire Tulard, Lentz, Dammame, Houssaye, Masson, Thiry, Bainville, Lachouque, mais aussi Jean Savant, Caratini, Ribbe.

C'est à ce prix que se forge une conviction ou, plus modestement, une opinion.

jiem
Messages : 1058
Enregistré le : 23 avr. 2006 14:30

Message par jiem » 23 sept. 2006 11:12

Heu ..Ribbe, là je met une réserve, c'est vraiment du n'importe quoi ...enfin, j'ai réussi à en lire 10 pages, et ca m'a suffit ....

fulub
Vénérable TSPF
Messages : 1349
Enregistré le : 27 avr. 2006 6:08

Message par fulub » 23 sept. 2006 11:14

meme caratini,franchement j'ai du mal,mais quel que part tu as raison

Jean-Baptiste Muiron
Ceinture noire 10e dan
Messages : 1384
Enregistré le : 21 août 2006 10:21

Message par Jean-Baptiste Muiron » 23 sept. 2006 11:17

Oui, je sais. Moi c'est pareil. N'empêche, si on veut être honnête (et logique jusqu'au bout), faut le lire........jusqu'au bout. Après, on a tous les arguments pour dire que c'est de la daube. Moi, je ne comprends pas ceux qui disent que c'est n'importe quoi sans l'avoir lu. C'est n'importe quoi effectivement, ....mais après l'avori lu. Et il y a des choses qui sont justes dans son brûlot.

jiem
Messages : 1058
Enregistré le : 23 avr. 2006 14:30

Message par jiem » 23 sept. 2006 11:18

je referai une tentative un jour, promis

fulub
Vénérable TSPF
Messages : 1349
Enregistré le : 27 avr. 2006 6:08

Message par fulub » 23 sept. 2006 11:21

je suis d'accord avec toi ,il faut tacher de rester objectif, mais des fois c'est pas facile ,surtout avec un personnage pareil,comme d'autres.
je ne suis un disciple de napo.loin de la.mais cette personne a quel que chose de fascinant ,par son parcours ,sa vie.
(houlala,cela faire reagir certains,bon je vais me planquer dans un coin)

Jean-Baptiste Muiron
Ceinture noire 10e dan
Messages : 1384
Enregistré le : 21 août 2006 10:21

Message par Jean-Baptiste Muiron » 23 sept. 2006 12:06

C'est bien là le problème : comment rester objectif face à un personnage de cette ampleur (vive l'ampleur, Jiem :wink: ) ?

On peut être fasciné (je le suis), étonné (je le suis), admiratif (je le suis moins), fan (je ne le suis pas du tout), et chercher à comprendre comment ce destin hors du commun a pu se tracer à l'aube de nos temps modernes.

Et surtout, ne pas laisser de côté tout ce qui peut, d'une manière ou d'une autre, écorner cette vision que nous avons du personnage, qui est incontournable de notre vision de l'Histoire des 18 et 19ème siècle.

Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 5025
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Message par Frédéric Staps » 23 sept. 2006 14:26

Jean-Baptiste Muiron a écrit :C'est bien là le problème : comment rester objectif face à un personnage de cette ampleur (vive l'ampleur, Jiem :wink: ) ?
C'est un faux problème. Ce n'est pas "l'ampleur" du personnage qui serait à l'origine de la difficulté de rester objectif, mais l'approche que l'on a de l'histoire en général. Si l'on s'intéresse à l'histoire pour y retrouver ce que l'on veut y retrouver, alors il est assez évident que l'on aura beaucoup de mal à tendre vers un minimum d'objectivité. En revanche, c'est déjà moins compliqué quand on s'attache à essayer de voir l'histoire telle qu'elle a été plutôt que telle qu'on souhaiterait qu'elle ait été.
Jean-Baptiste Muiron a écrit :On peut être fasciné (je le suis), admiratif (je le suis moins)
Pouvez-vous m'expliquer où vous situez la limite entre fascination et admiration dans le cas présent ?
Jean-Baptiste Muiron a écrit :étonné (je le suis)
L'étonnement est une émotion passagère. Il paraît difficile de s'étonner plusieurs fois des mêmes choses à moins de ne pas conserver ces choses en mémoire. Il ne me semble pas que c'est vraiment votre cas. :wink:
Jean-Baptiste Muiron a écrit :fan (je ne le suis pas du tout)
Cela semble dépendre en partie des personnes avec qui vous discutez. :wink: Au milieu des fans inconditionnels, vous apparaissez effectivement comme assez critique à l'égard du personnage. En revanche, confronté à l'avis de personnes plus critiques que vous à son égard, vous prenez vigoureusement sa défense avec parfois des arguments à l'égard desquels on vous aurait vu plus critique dans d'autres circonstances.
Jean-Baptiste Muiron a écrit :et chercher à comprendre comment ce destin hors du commun a pu se tracer à l'aube de nos temps modernes.

On trouve dans cette phrase un élément qui peut entraver la recherche d'une certaine objectivité. Poser comme préliminaire que le destin de Napoléon doit être perçu comme "hors du commun" est déjà poser un jugement qui oriente la perception de la réalité dans un certain sens.
Jean-Baptiste Muiron a écrit :Et surtout, ne pas laisser de côté tout ce qui peut, d'une manière ou d'une autre, écorner cette vision que nous avons du personnage, qui est incontournable de notre vision de l'Histoire des 18 et 19ème siècle.
Je ne comprends pas ce que vous voulez dire. :oops: Qu'est-ce qui est "incontournable de votre vision de l'Histoire des 18e et 19e siècles" ? La vision que vous avez du personnage ou tout ce qui peut d'une manière ou d'une autre l'écorner ?
Dans l'un et l'autre cas, il semblerait que vous avez une vision napoléonocentrique de l'histoire de cette période.

Avatar du membre
Drouet cyril
Messages : 1133
Enregistré le : 09 mai 2006 17:19

Message par Drouet cyril » 23 sept. 2006 14:31

A déconseiller toutefois aux admirateurs inconditionnels...
Et bien moi, je leur conseille. Ca leur fera le plus grand bien !

Avatar du membre
Joker
Bouffon impérial
Messages : 1347
Enregistré le : 20 avr. 2006 23:17
Localisation : Bruxelles - Belgique

Message par Joker » 23 sept. 2006 15:03

Entièrement d'accord avec vous, Cyril.
J'espérais simplement qu'en le leur déconseillant, ils seraient tentés de le lire... :lol:
"Les erreurs du passé sont les faiblesses de l'avenir" (Anonyme)

Répondre