Cour des Adieux

On a vu Bonaparte sous Napoléon!

Visitez les pages sur la campagne de France
TN
Messages : 464
Enregistré le : 19 mai 2006 7:32

Cour des Adieux

Message par TN » 03 nov. 2006 14:02

Je suis allé récemment à Fontainebleau, et dans la Cour des Adieux, il y a un pavage différend du reste de l'allée à la hauteur du premier pareterre.

Image

Il me semble qu'il existait jusqu'au XVIIe siècle une statue dans la cour, peut-être s'agirait-il de son emplacement.

J'avais lu aussi, que l'endroit où se trouvait Napoléon lors des adieux à sa Garde avait été matérialisé.

Qu'est-ce qui est vrai et qu'est-ce qui est faux ?
Invité

Message par Invité » 03 nov. 2006 14:58

Aucune idée... :oops:
(Mais quel métier passionnant vous faites, Thinap, vous avez vraiment de la chance...)
TN
Messages : 464
Enregistré le : 19 mai 2006 7:32

Message par TN » 03 nov. 2006 15:04

Tu parles ! Gratte-papier dans l'Administration :pied:

Je suis allé à Fontainebleau mercredi dernier, jour férié. De bon matin, enfin 10h40, j'ai pris le train à la gare de Lyon et une heure plus tard j'étais dans la Cour des Adieux.
Invité

Message par Invité » 03 nov. 2006 15:09

Gratte-papier dans l'Administration
Ne vous dévalorisez pas... :wink:

Et désolée, je me suis mal exprimée, je parlais de votre "travail" à la Fondation Napoléon... :oops:
TN
Messages : 464
Enregistré le : 19 mai 2006 7:32

Message par TN » 03 nov. 2006 15:29

Marlène a écrit :
Gratte-papier dans l'Administration
Ne vous dévalorisez pas... :wink:

Et désolée, je me suis mal exprimée, je parlais de votre "travail" à la Fondation Napoléon... :oops:
Pas de dévalorisation, parfois c'est un peu routinier ; mais, il faut bien des fonctionnaires qui dépensent l'argent des contribuables :violon: (c'est ce que je viens justement de faire :lol:). La semaine est terminée, départ en week-end et à la semaine prochaine pour de nouvelles aventures sur le forum.

Pour la Fondation, c'est effectivement très intéressant. Des fois, on a l'impression d'être avec l'Empereur dans son cabinet aux Tuileries, au coeur même des décisions du Grand Empire.

C'était non seulement un génie militaire, mais il avait une puissance de travail énorme et peu commune. Il traitait tout, décidait de tout du plus infîme détail à la décision la plus importante de l'Empire.

Et il appliquait son rythme de travail à ses collaborateurs et à ses ministres. Dans une lettre dictée un soir à 22h00, il demandait à Berthier les comptes précis de toutes les divisions du ministère de la Guerre pour ... le lendemain à 08h00. Des fois, je pense que les ministres devaient trembler à l'arrivée des missives impériales.
Invité

Message par Invité » 03 nov. 2006 15:36

C'est bien ce que je pensais...
Ce que vous faites est passionnant...

Bon week-end, ThiNap.
Schulmeister
Messages : 370
Enregistré le : 28 sept. 2006 15:52
Localisation : Empire Français

Message par Schulmeister » 03 nov. 2006 23:38

Cette pierre blanche indique l'endroit où l'Empereur a fait ses adieux avant son départ à l'île d'Elbe.
Scène immortalisée par un tableau où on le voit embrasser le drapeau du 1er grenadier à pied de la garde.
Schulmeister
Espion de l'Empereur
Avatar du membre
Joker
Bouffon impérial
Messages : 1347
Enregistré le : 20 avr. 2006 23:17
Localisation : Bruxelles - Belgique

Message par Joker » 04 nov. 2006 0:12

Question candide : est-ce de là que découle l'expression "une date à marquer d'une pierre blanche" ?
"Les erreurs du passé sont les faiblesses de l'avenir" (Anonyme)
Jean-Baptiste Muiron
Ceinture noire 10e dan
Messages : 1384
Enregistré le : 21 août 2006 10:21

Message par Jean-Baptiste Muiron » 04 nov. 2006 11:14

De mémoire, la cour du chateau de Fontainebleau n'était pas pavée lors des 'Adieux' de 1814. Le pavé blanc fut posé lors du pavage de la cour.

Pour l'expression, celà vient du tirage au sort des conscrits (une pierre blanche et une pierre noire dans le sac).
Invité

Message par Invité » 04 nov. 2006 11:22

Merci de ces précisions. :roserouge:
Jean-Baptiste Muiron
Ceinture noire 10e dan
Messages : 1384
Enregistré le : 21 août 2006 10:21

Message par Jean-Baptiste Muiron » 04 nov. 2006 11:37

Pas de quoi chère Marlène :bisou: :roserouge:
TN
Messages : 464
Enregistré le : 19 mai 2006 7:32

Message par TN » 06 nov. 2006 7:56

Marlène a écrit :C'est bien ce que je pensais...
Ce que vous faites est passionnant...

Bon week-end, ThiNap.
Merci Marlène,

Trois tomes de la correspondance générale de Napoléon ont déjà parus, le 4ème est annoncé pour le 1er trimestre 2007. En toute, il devrait y avoir 12 tomes plus un complémentaire pour les lettres retrouvées ultérieurement à la parution des volumes.

Le rythme des parutions est censé être de deux tomes par an mais pour l'instant il y a une parution par an. Les "petites mains" que nous sommes ont encore du travail en perspective, normalement encore deux ou trois ans.
TN
Messages : 464
Enregistré le : 19 mai 2006 7:32

Message par TN » 06 nov. 2006 7:57

Schulmeister a écrit :Cette pierre blanche indique l'endroit où l'Empereur a fait ses adieux avant son départ à l'île d'Elbe.
Scène immortalisée par un tableau où on le voit embrasser le drapeau du 1er grenadier à pied de la garde.
Merci Schulmeister pour cette précision, qui ne pouvait échapper à l'espion de l'Empereur.
Avatar du membre
L'Aly
Messages : 80
Enregistré le : 21 févr. 2007 16:59

Message par L'Aly » 22 févr. 2007 9:48

Voici ce superbe tableau empli d'émotion ...
on voit bien l'absence de pavés :wink:

Image


*L'Aly*
Aimer, c'est mourir ...
TN
Messages : 464
Enregistré le : 19 mai 2006 7:32

Message par TN » 22 févr. 2007 11:41

Un petit jeu : qui est sur le tableau.

Je commence : le personnage central avec un uniforme des Chasseurs à cheval de la Garde Impérial est Napoléon Ier :lol: :lol: :lol:

On y trouve - pêle-mêle : le baron FAIN (l'homme aux cheveux gris, derrière l'Empereur), le général PETIT (l'homme qui embrasse l'Empereur).

Et les autres ?
Répondre