Pour parler ici des habitudes de l'homme Napoléon, de ses préférences et de ses aversions, mais aussi de ses proches, des familiers, des contemporains, des militaires.
Pour aborder les habitudes, les grands évènements, le mode de vie...
Pour poser vos questions sur la période du Premier Empire.
nanesse
Messages : 288
Inscription : Mar 16 Mai 2006 14:45

Claude Ribbe, Hitler et Napoléon

Message par nanesse » Dim 12 Juil 2015 20:33

Un auteur français Claude Ribbe compare Napoléon à Hitler dans un livre qui accuse l’empereur d’avoir exterminé des populations sur des critères raciaux.
Dans le « Crime de Napoléon » , Claude Ribbe prétendrait que l’armée napoléonienne aurait massacré des milliers de noirs en Haïti en utilisant une méthode tout à fait inédite : les gaz. :roll:
Entendu parler de ce bouquin ?

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Herculine le 30/11/2005 10:13

Jean-Baptiste Muiron

Message par Jean-Baptiste Muiron » Dim 12 Juil 2015 20:34

C'est ici :

http://www.claude-ribbe.com/

Il s'agit de la ènième tentative d'assimiler Napoléon Bonaparte à Hitler !! Quant à l'utilisation des "gaz", il faut rappeler que les tentatives de son utilisation (vapeurs de souffre) datent de 1793 en Vendée par les troupes de la Convention Nationale, et qu'ils furent utilisés également par Rochambeau à Saint-Domingue (cités par Cyril Drouet sur un autre forum).

Brûlot à prendre avec des pincettes !

Autre lien dans le même esprit, tout aussi excessif :

http://www.africamaat.com/article.php3?id_article=137

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Jean-Baptiste Muiron le 30/11/2005 12:03

nanesse
Messages : 288
Inscription : Mar 16 Mai 2006 14:45

gaz

Message par nanesse » Dim 12 Juil 2015 20:34

Ah bon, j'ignorais pour la Vendée.

Qui est ce Claude Ribbe ? il aurait écrit des romans historique ssemble-t-il ...

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Herculine le 30/11/2005 12:44

Avatar de l’utilisateur
Cyril Drouet
Messages : 1156
Inscription : Mer 10 Mars 2021 14:12

Message par Cyril Drouet » Dim 12 Juil 2015 20:34

L'utilisation des gaz en Vendée s'est limitée à des tests sur quelques moutons, sur les prairies de la Baumette à Angers.

Pour Ribbe, on lui doit un bouquin intéressant : Alexandre Dumas le dragon de la reine. La mémoire de Napoléon y est déjà un peu écornée, mais sans que l'auteur ne tombe dans les excès de son dernier ouvrage.

Pour mémoire, l'année dernière, Ribbe a apposé son nom au bas d'une lettre ouverte incendiaire où il demandait que soit apposée sur le tombeau de Napoléon une plaque portant comme inscriptions : " Ci-gît l’homme glorieux qui a rétabli l’esclavage et la traite négrière en France ".
Le sujet abordé chez Albert avait aussi fait coulé pas mal d'encre.

Salutations respectueuses.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Drouet Cyril le 30/11/2005 12:59

Avatar de l’utilisateur
Frédéric Staps
Messages : 5102
Inscription : Mer 26 Avr 2006 13:17

Message par Frédéric Staps » Dim 12 Juil 2015 20:34

Voilà ce qu'on peut lire dans la présentation de son livre :
Il [Napoléon] a rétabli la traite négrière que la Révolution avait abolie
Cela s'annonce mal. Ce n'est en effet pas la traite négrière que Napoléon a rétabli, mais bien l'esclavage lui-même. Il semble au contraire que la traite n'avait pas été interdite par la Révolution et qu'elle avait donc bien continué malgré l'abolition de l'esclavage dans les territoires sous contrôle français et c'est Napoléon lui-même qui signa le 29 mars 1815 (neuf jours à peine après son retour à Paris) un décret supprimant la traite et interdisant la vente d'esclaves aux colonies.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric Staps le 30/11/2005 13:20

Avatar de l’utilisateur
Cyril Drouet
Messages : 1156
Inscription : Mer 10 Mars 2021 14:12

Message par Cyril Drouet » Dim 12 Juil 2015 20:34

C'est exact, le décret du 4 février a aboli l'esclavage et non la traite. L'application de ce texte fut d'ailleurs imparfaite, ainsi l'esclavage et la traite n'ont jamais cessé à la Réunion.
A noter que si ledit décret ne parlait pas de traite, la Convention supprima les primes destinées aux armateurs afin de l'encourager.
J'ignore cependant le poids de la traite française à l'époque de la Révolution en direction des colonies étrangères où elle était encore légalement possible.

Salutations respectueuses.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Drouet Cyril le 30/11/2005 14:28

Michele Pezza

Message par Michele Pezza » Dim 12 Juil 2015 20:34

Bonjour Muiron,

A lire votre texte, on pourrait croire que trouver des points communs entre Napoléon et Hitler est une énormité tellement grotesque qu'elle ne mérite même pas d'être discutée. Il est pourtant certaines comparaisons troublantes qu'on peut établir entre les deux hommes. N'est-ce pas dès lors sombrer dans la facilité que de monter en épingle quelques textes maladroits et excessifs pour discréditer toute personne qui aurait le mauvais goût de se livrer à cet exercice?

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Michele Pezza le 01/12/2005 09:04

Jean-Baptiste Muiron

Message par Jean-Baptiste Muiron » Dim 12 Juil 2015 20:34

Il est pourtant certaines comparaisons troublantes qu'on peut établir entre les deux hommes.
Bonjour.

Lesquelles, par simple curiosité ?

Sujet ayant (déjà) été débattu entre autre ici :

http://www.pourlhistoire.info/Forum/vie ... sc&start=0

et ici :

http://www.pourlhistoire.info/Forum/vie ... 36&start=0

Mais peut-être des arguments nouveaux ???

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Jean-Baptiste Muiron le 01/12/2005 10:12

Michele Pezza

Message par Michele Pezza » Dim 12 Juil 2015 20:34

Commençons par la plus évidente : la comparaison des campagnes de Russie. Napoléon et Hitler se lancent dans cette campagne avec la conviction de remporter une victoire facile. Dans les deux cas, la campagne tourne au désastre à cause des conditions climatiques et de l'immensité du territoire à conquérir. Après ce désastre et la perte des meilleures troupes qui en résulte, aucun des deux chefs d'Etat ne sera en mesure d'empêcher le renversement de tendance dans les opérations militaires qui provoquera finalement leur chute à tous les deux.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Michele Pezza le 01/12/2005 10:36

Jean-Baptiste Muiron

Message par Jean-Baptiste Muiron » Dim 12 Juil 2015 20:34

Vous évoquez une analogie de circonstance (l'invasion de la Russie ou de l'URSS) ce qui factuellement est vrai, mais le vrai débat, s'il doit y en avoir un, réside dans les motivations de l'un et de l'autre, afin de mieux mesurer si, lors de la décision de l'invasion de ce pays, Napoléon et Hitler étaient 'comparablement' dans la même motivation ou la même 'idéologie' :
Alexandre et Staline étaient-ils comparables ?
le blocus continental et ses entorses russes étaient-elles comparables à l'objectif économique et au prosélytisme communisme de l'URSS des années 30 et 40, butant sur les ambitions hégémoniques nazies ?
Tilsit est-il comparable au pacte germano-soviétique ?

Etc... ?

C'est sur ces points qu'il vous faut argumenter pour écrire que Napoléon est comparable à Hitler, et non sur une circonstance factuelle qui pourrait s'appliquer à tous ceux qui ont envahi (ou voulu envahir) le pays des tsars
(sinon, on peut dire que Napoléon et Hitler étaient deux hommes, qu'ils étaient petits de taille, qu'ils ont été militaires, qu'ils ont passé plus ou moins de temps l'un et l'autre à Berlin, Vienne, etc... A ce jeu, les comparaisons seront infinies).

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Jean-Baptiste Muiron le 01/12/2005 10:52

Répondre