Napoléon et les femmes qu'il a aimées ou non

Pour parler ici des habitudes de l'homme Napoléon, de ses préférences et de ses aversions, mais aussi de ses proches, des familiers, des contemporains, des militaires.
Pour aborder les habitudes, les grands évènements, le mode de vie...
Pour poser vos questions sur la période du Premier Empire.
Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4514
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Re: Napoléon et les femmes qu'il a aimées ou non

Message par Frédéric Staps » 14 juin 2019 19:25

Drouet cyril a écrit :
14 juin 2019 18:20
Le "quelqu'un" c'est "moi". :mrgreen:
Parmi les choses un peu surprenantes qui figuraient dans ce texte, il y avait l'affirmation que Napoléon aurait souffert d'apnées du sommeil. Or la particularité des apnées du sommeil est d'empêcher le dormeur d'atteindre le sommeil profond qui est le sommeil réparateur. Napoléon avait pourtant la réputation de pouvoir récupérer rapidement en quelques heures de sommeil, ce qui ne semble pas possible pour quelqu'un qui souffrirait d'apnées du sommeil. :(
« Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? »
Avatar du membre
bastet
Messages : 736
Enregistré le : 06 août 2008 20:40
Localisation : Sud Ouest

Re: Napoléon et les femmes qu'il a aimées ou non

Message par bastet » 15 juin 2019 12:15

Une explication: WWW.psychologies.com
:salut:
"Mes vers fuiraient doux et frais/Vers votre jardin si beau/Si mes vers avaient des ailes/Des ailes comme l'oiseau"
Avatar du membre
bastet
Messages : 736
Enregistré le : 06 août 2008 20:40
Localisation : Sud Ouest

Re: Napoléon et les femmes qu'il a aimées ou non

Message par bastet » 15 juin 2019 12:28

Napoléon représente pour moi plus que sa figure historique, il est un héros parmi les héros, et je pense que ce héros a réalisé son destin le plus profond parce qu’il l' a aimé , " il faut savoir oser, calculer, et s’en remettre au reste à la fortune…" a-t-il dit , ce que Nietzsche appelle l’amor fati, il a aimé ce qu’il était au plus profond, cette force qui le poussait à agir, ce destin qui lui avait été affecté, en somme son karma : " Au cours de cette traversée hérissée de périls, de menaces, d’alertes, Napoléon se livre à des rêveries éveillées qui , toutes, reviennent sur un sujet essentiel , la destinée. Il n’est préoccupé que de cela, de ce lien magique qui le relie aux étoiles, aux mystères de la vie, aux décrets de la Providence .
[…. La vie des hommes illustres, Plutarque]. Ce livre il le connaît par cœur. Il semble ne chercher qu’une confirmation de l’intuition qui le domine : l’existence des grands homme est tracée d’avance. Ils sont prédestinés. Pour lui, cela ne fait aucun doute : il est de leur race et sur leurs traces" :bravo: (J.M. Rouart)
"Mes vers fuiraient doux et frais/Vers votre jardin si beau/Si mes vers avaient des ailes/Des ailes comme l'oiseau"
Avatar du membre
Drouet cyril
Messages : 1124
Enregistré le : 09 mai 2006 17:19

Re: Napoléon et les femmes qu'il a aimées ou non

Message par Drouet cyril » 15 juin 2019 16:27

bastet a écrit :
15 juin 2019 12:15
Une explication: WWW.psychologies.com
:salut:
Une explication à quoi ? Quelque chose qui expliquerait pourquoi Lemoine ne maîtrise pas son sujet ?
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)
Avatar du membre
Cipriani Franceschi
Messages : 2042
Enregistré le : 14 janv. 2018 12:26
Localisation : Région Parisienne

Re: Napoléon et les femmes qu'il a aimées ou non

Message par Cipriani Franceschi » 15 juin 2019 21:41

bastet a écrit :
15 juin 2019 12:28
La vie des hommes illustres, Plutarque. Ce livre il le connaît par cœur. Il semble ne chercher qu’une confirmation de l’intuition qui le domine : l’existence des grands homme est tracée d’avance. Ils sont prédestinés. Pour lui, cela ne fait aucun doute : il est de leur race et sur leurs traces"
(J.M. Rouart)
Cela ne fait aucun doute, Napoléon était persuadé d'avoir un destin à accomplir, c'est sans doute un peu prétentieux mais c'est ainsi ;)

Après, c'est peut-être tout simplement ses origines Corses :D
La nature l’avait doué de toutes les qualités nécessaires à un ministre de la Police (Comte Charles-Tristan de Montholon)
Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4514
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Re: Napoléon et les femmes qu'il a aimées ou non

Message par Frédéric Staps » 16 juin 2019 8:04

bastet a écrit :
15 juin 2019 12:28
l’existence des grands homme est tracée d’avance. Ils sont prédestinés. Pour lui, cela ne fait aucun doute : il est de leur race et sur leurs traces :bravo:
L'émoticône que vous avez placé derrière ce texte laisse penser que vous partagez cet avis. Est-ce bien le cas ?
« Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? »
Avatar du membre
Cipriani Franceschi
Messages : 2042
Enregistré le : 14 janv. 2018 12:26
Localisation : Région Parisienne

Re: Napoléon et les femmes qu'il a aimées ou non

Message par Cipriani Franceschi » 16 juin 2019 11:04

Apocryphe ou non, cela fait songer à cette citation du Grand Homme :

« Les hommes de génie sont des météores destinés à brûler pour éclairer leur siècle »

:salut:
La nature l’avait doué de toutes les qualités nécessaires à un ministre de la Police (Comte Charles-Tristan de Montholon)
Avatar du membre
bastet
Messages : 736
Enregistré le : 06 août 2008 20:40
Localisation : Sud Ouest

Re: Napoléon et les femmes qu'il a aimées ou non

Message par bastet » 16 juin 2019 13:16

Oui je partage cet avis parce qu' "Il n'y a pas de hasard dans la vie, mais une harmonie et un ordre unique" ( Plotin, les Ennéades) 

Presque avant que d’appartenir à l’histoire Napoléon s'est élevé au mythe: " À l’instar des dieux d’Homère, il veut arriver en quatre pas au bout du monde. Il paraît sur tous les rivages ; il inscrit précipitamment son nom dans les fastes de tous les peuples ; il jette des couronnes à sa famille et à ses soldats ; il se dépêche dans ses monuments, dans ses lois, dans ses victoires. Penché sur le monde, d’une main il terrasse les rois, de l’autre il abat le géant révolutionnaire ; mais, en écrasant l’anarchie, il étouffe la liberté, et finit par perdre la sienne sur son dernier champ de bataille " ( Chateaubriand, Mémoires). 
Le romantisme a magnifié la fascination populaire en dépit de tous ceux qui eurent à souffrir des mirages de la gloire napoléonienne. Le romantisme, épris d'héroïsme, a été hanté par l'ascendant unique de Napoléon qui a réalisé magnifiquement le type du héros qui se définit, entre autres, par l'amour de la gloire et le culte de sa propre personnalité,
"L'éclair est son esclave; les cieux les plus lointains 
Lui livrent leurs étoiles; comme un troupeau de moutons, 
Elles passent devant ses yeux, sont dénombrées, et poursuivent leur ronde!
La tempête est son coursier, il chevauche les airs;
Bon, grand, joyeux, beau et libre;
Ceci seul est Vie, Joie, Empire, et Victoire". (Shelley, Prométhée délivré)

Sa destinée,dès ses premières victoires jusqu'à l'écroulement de l'Empire,l'exil, la mort à Sainte-Hélène, n'a cessé d'exalter l'imagination, ni Heine ni Goethe n'y furent insensibles :bravo: Lamartine lui a une admiration plus mitigée .
Ce qui frappe dans cette relation du mouvement littéraire romantique et de Napoléon c'est la rencontre entre la gloire napoléonienne et la poésie avec sa nostalgie de la grandeur et de la gloire.
Le destin posthume de Napoléon est d’avoir connu la mort non comme une fin mais comme une régénération, transcendante et rédemptrice.
D'un point de vue psy concernant ce qu'on nomme le destin de Napoléon on peut dire, comme pour chaque individu, que sa conscience fut influencée dans tous ses penchants et ses décisions, ses humeurs, par les données obscures de sa psyché inconsciente , données qui sont aujourd'hui comme hier autant de forces dangereuses ou salutaires qui forgent un destin.
"Mes vers fuiraient doux et frais/Vers votre jardin si beau/Si mes vers avaient des ailes/Des ailes comme l'oiseau"
Avatar du membre
Cipriani Franceschi
Messages : 2042
Enregistré le : 14 janv. 2018 12:26
Localisation : Région Parisienne

Re: Napoléon et les femmes qu'il a aimées ou non

Message par Cipriani Franceschi » 16 juin 2019 22:14

Félicitations chère Bastet ;)

Votre longue réponse est vraiment torchée, c'est chiadé comme texte :bravo:

Et puis surtout, cela laisse Frédéric Staps sans voix, cela le renvoie à ses chères études pour longtemps :D
La nature l’avait doué de toutes les qualités nécessaires à un ministre de la Police (Comte Charles-Tristan de Montholon)
Avatar du membre
bastet
Messages : 736
Enregistré le : 06 août 2008 20:40
Localisation : Sud Ouest

Re: Napoléon et les femmes qu'il a aimées ou non

Message par bastet » 17 juin 2019 6:22

Cher Cipriani,

L'histoire de Napoléon me passionne moins que son personnage mythique!
Mais non il va revenir, et ce sera bien, avec toutes ses connaissances :bravo: comme vous d'ailleurs plus l'humour :bravo:
:salut:
"Mes vers fuiraient doux et frais/Vers votre jardin si beau/Si mes vers avaient des ailes/Des ailes comme l'oiseau"
Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4514
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Re: Napoléon et les femmes qu'il a aimées ou non

Message par Frédéric Staps » 17 juin 2019 7:18

bastet a écrit :
17 juin 2019 6:22
L'histoire de Napoléon me passionne moins que son personnage mythique!
Les victoires font partie intégrante du mythe de Napoléon et ses "vertus" guerrières constituent une part essentielle de sa figure "héroïque".
Je crois pourtant me rappeler qu'un jour, vous aviez exprimé sans ambiguïté votre horreur de la guerre.
Mais cela ne semble en rien affecter votre passion pour le "mythe de Napoléon".
De la même façon, les valeurs de notre société sont bien différentes de celles de Plutarque et probablement les vôtres également, ne serait-ce que concernant le statut de la femme.
« Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? »
Avatar du membre
bastet
Messages : 736
Enregistré le : 06 août 2008 20:40
Localisation : Sud Ouest

Re: Napoléon et les femmes qu'il a aimées ou non

Message par bastet » 17 juin 2019 14:09

Oui effectivement j'ai horreur de la guerre et de ce qu'elle signifie mais, comme tout un chacun portant en moi ces couples d'opposés dont l'un n'est jamais séparé de l'autre qui est son contraire, relativement aux tableaux dont il était question sur l'ancien Forum j'avais et répulsion pour leur signification tacite dont destruction, anéantissement, mort et admiration pour le talent des peintres.
Quant à Napoléon, y compris au plan historique, il éveille un couple d'opposés fascination/ répulsion, "horreur indicible"/ "splendeur insigne".

Oui encore pour mon intérêt pour le mythe de Napoléon même si " Nul n'est assez insensé pour préférer la guerre à la paix" ( Hérodote) , Napoléon qui aurait pu dire comme Hector: " Eh! bien non, je n'entends pas mourir sans lutte ni sans gloire, ni sans quelque haut fait dont le récit parvienne aux hommes à venir" ( Homère) ... manifeste bien le mythe du héros parce qu'il manifeste l'exceptionnel: Chateaubriand, Lamartine, Hugo "tu domines notre âge ; ange ou démon , qu’importe… éblouissant ou sombre…" Vigny ou encore Manzoni , ont fait de Napoléon la figure dominante de son temps qui continue aujourd'hui de fasciner de façon mystérieuse à travers le sentiment du "sublime " si difficile à analyser .
Plutarque n'est pas mon auteur ancien préféré :lol: mais Sénèque, Marc-Aurèle , les fragments d' Héraclite .... " le talent que l'on force ne donne jamais le résultat escompté; aller contre sa nature c'est s'user inutilement" :ha!: ou encore " ... rien n'est délicieux à l'âme comme une amitié fidèle et tendre"( La tranquillité d'âme, Sénèque) et une petite dernière tirée des Lettres à Lucilius toujours de Sénèque " je travaille à ce que chaque jour soit pour moi toute une vie [...] Prends-garde de ne jamais rien faire à contre-coeur" :bravo: :bravo:
"Mes vers fuiraient doux et frais/Vers votre jardin si beau/Si mes vers avaient des ailes/Des ailes comme l'oiseau"
Avatar du membre
Cipriani Franceschi
Messages : 2042
Enregistré le : 14 janv. 2018 12:26
Localisation : Région Parisienne

Re: Napoléon et les femmes qu'il a aimées ou non

Message par Cipriani Franceschi » 17 juin 2019 22:42

bastet a écrit :
17 juin 2019 14:09
Plutarque n'est pas mon auteur ancien préféré :lol: mais Sénèque, Marc-Aurèle , les fragments d' Héraclite .... " le talent que l'on force ne donne jamais le résultat escompté; aller contre sa nature c'est s'user inutilement" :ha!: ou encore " ... rien n'est délicieux à l'âme comme une amitié fidèle et tendre"( La tranquillité d'âme, Sénèque) et une petite dernière tirée des Lettres à Lucilius toujours de Sénèque " je travaille à ce que chaque jour soit pour moi toute une vie [...] Prends-garde de ne jamais rien faire à contre-coeur" :bravo: :bravo:
De bien belles citations.... il faut relire les Classiques ! :salut:

(je possède les Pensées de Marc-Aurèle, le "César philosophe", mais je ne les ai jamais lues :? )
La nature l’avait doué de toutes les qualités nécessaires à un ministre de la Police (Comte Charles-Tristan de Montholon)
Avatar du membre
Cipriani Franceschi
Messages : 2042
Enregistré le : 14 janv. 2018 12:26
Localisation : Région Parisienne

Re: Napoléon et les femmes qu'il a aimées ou non

Message par Cipriani Franceschi » 17 juin 2019 22:46

bastet a écrit :
17 juin 2019 6:22
L'histoire de Napoléon me passionne moins que son personnage mythique!
cela me semble logique, puisque vous êtes une adepte de la psychanalyse Jungienne, si je ne m'abuse... chez Jung, les mythes sont un élément fondamental, c'est l'un des pivots de sa pensée ;)
bastet a écrit :
17 juin 2019 6:22
Mais non il va revenir, et ce sera bien, avec toutes ses connaissances : comme vous d'ailleurs plus l'humour
oh je ne suis pas inquiet, l'animal saura bien revenir ! il n'est jamais bien loin :fou:
La nature l’avait doué de toutes les qualités nécessaires à un ministre de la Police (Comte Charles-Tristan de Montholon)
Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4514
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Re: Napoléon et les femmes qu'il a aimées ou non

Message par Frédéric Staps » 18 juin 2019 11:03

Sénèque est quand même un drôle de type, capable d'écrire tout à la fois l'éloge funèbre de l'empereur Claude et une satire féroce sur le même empereur Claude.

Pour le reste, on peut apprécier le talent des peintres sans pour autant éprouver une fascination pour les sujets qu'ils représentent, dès le moment où l'on prend conscience de la réalité de ce qu'ils représentent.

On peut ainsi apprécier le talent de Caravage, sans éprouver une fascination morbide pour les égorgements.

Image
« Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? »
Répondre