Le dédain des grandeurs.

Pour parler ici des habitudes de l'homme Napoléon, de ses préférences et de ses aversions, mais aussi de ses proches, des familiers, des contemporains, des militaires.
Pour aborder les habitudes, les grands évènements, le mode de vie...
Pour poser vos questions sur la période du Premier Empire.
Avatar du membre
bbea53
Messages : 318
Enregistré le : 13 août 2006 16:55

Message par bbea53 » 08 mars 2007 16:46

C'est assez instructif, de l'envolée des "deux petits caporaux" aux chutes de Paris et de Berlin, en passant par le suicide d'Hitler et la tentative de Napoléon...La campagne de Russie etc etc...

-Non surcouf,aucune comparaison avec le nazi ! Joséphine pas besoin de tableau ni de 2eme colonne (pas d'allusion à la 5eme )

Chute de Paris et de Berlin :Paris capitule ,Berlin est rasé !

Suicide réussi d'Hitler ,raté celui de Napoleon

Campagne de Russie :Napoleon occupe Moscou ,Hitler n'y arrive pas;Napoleon est sur place ,Hitler n'y est pas

Au fait Surcouf ,à Dimanche donc à Golfe -Juan,vous me reconnaitrez facilement car je suis avec mon époux ,trés grand 1m98 et tête rasée ,devant les stands des bouquinistes ,vers 10h ?
Avatar du membre
Surcouf35
Messages : 215
Enregistré le : 27 nov. 2006 13:11
Localisation : Antibes

Message par Surcouf35 » 08 mars 2007 17:09

Ah ! Bbea...Ma principale contradicteur préféré...

Chute de Paris....Napoléon en 1815 n'envisagea t-il jamais de brûler sa capitale et de la réduire en cendre plutôt que de la laisser aux alliés ?
Napoléon ne "méprisait-il pas" le peuple, comme le vilain adolf prêt à le sacrifier en ne l'estimant dès 1944 pas au niveau de ses propres sacrifices ?

Suicide raté contre suicide réussi, égalité sur le fond ma chère Bbea...

Campagne de Russie...Oui bien sur Napoléon occupe Moscou, mais là nous touchons davantage à une stratégie des Russes différente entre 1812 et 1941, et les moyens mis en oeuvre sont très différents aussi...
Néanmoins le vilain adolf, tout comme notre Empereur préféré, a démarré sa campagne trop tardivement dans l'année...et sous estimé l'hiver russe...


Je vous assure Bbea, le parallèle vaut d'être établi, qui de toute façon glorifiera Napoléon puisque les finalités de l'un et de l'autre étaient très différentes.

Pour Dimanche avec plaisir...Je suis aussi reconnaissable que votre Epoux, moi j'ai une grande et svelte femme et j'ai le profil de Napoléon (autant d'embonpoint, presque taille équivalente et aussi peu de cheveux...Devant les bouquinistes donc...
La parole a été donnée à l'homme afin de masquer sa pensée et le regard afin de dissimuler ses paroles
Avatar du membre
bbea53
Messages : 318
Enregistré le : 13 août 2006 16:55

Message par bbea53 » 08 mars 2007 17:24

Napoléon ne "méprisait-il pas" le peuple, S35

ah bon ?

"tout pour le peuple français " Napoleon (de mémoire ,)

"Je désire que mes cendres reposent sur les bords de la Seine au milieu de ce peuple français que j'ai tant aimé "
Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4917
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Message par Frédéric Staps » 08 mars 2007 17:52

Surcouf35 a écrit :Je vous assure Bbea, le parallèle vaut d'être établi, qui de toute façon glorifiera Napoléon puisque les finalités de l'un et de l'autre étaient très différentes.
En quoi les finalités de l'un et de l'autre sont-elles si différentes ?
Avatar du membre
Joséphine
Messages : 605
Enregistré le : 17 janv. 2007 20:33

Message par Joséphine » 08 mars 2007 18:14

Comment ça, "en quoi"? Mais à quoi jouez-vous donc?
Non, Surcouf, ces deux personnes ne sont pas semblables et je me refuse à les comparer! On ne compare pas l'incomparable!
D'ailleurs, il suffit de prendre les faits, comme l'a fait bbea53, pour s'en rendre compte!
Non, je ne ferai pas deux colonnes!
Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4917
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Message par Frédéric Staps » 08 mars 2007 22:04

Joséphine a écrit :On ne compare pas l'incomparable!
Vous devez être brouillée avec la langue française, car une comparaison consiste à relever aussi bien les ressemblances que les différences.
Joséphine a écrit :D'ailleurs, il suffit de prendre les faits, comme l'a fait bbea53, pour s'en rendre compte!
Ce qu'a fait bbea n'est pas du tout convaincant.
Par exemple, si Paris capitule alors que Berlin est réduite en cendres, ce n'est pas parce que l'attitude de Napoléon est fondamentalement différente de celle d'Hitler. Cela tient d'abord au fait que Napoléon n'était pas à Paris au moment de la capitulation. Qu'aurait-il fait s'il avait été à Paris ? Difficile à dire, étant donné qu'il n'y a pas d'autres cas où il a dû défendre une ville.
Ensuite la destruction de Berlin est liée à l'évolution des technologies de la guerre. La puissance de feu des troupes russes qui attaquent la capitale allemande en 1945 est incomparablement supérieure à celle des alliés en 1814.
Enfin, si la bataille de Paris n'a pas eu lieu, ce n'est pas parce que Napoléon n'a pas voulu qu'elle ait lieu mais parce que ses maréchaux ne l'ont pas suivi dans cette voie.

Contrairement donc à ce que l'on affirme habituellement, une véritable comparaison entre les deux époques peut s'avérer riche d'enseignements et aider à mieux comprendre les différences entre les époques, mais aussi les similitudes et les persistances.
Avatar du membre
bbea53
Messages : 318
Enregistré le : 13 août 2006 16:55

Message par bbea53 » 09 mars 2007 9:31

Qu'aurait-il fait s'il avait été à Paris ? Difficile à dire, étant donné qu'il n'y a pas d'autres cas où il a dû défendre une ville. Pierre D

Oui ,on ne peut pas comparer ,mais simplement avancer plusieurs hypothéses


Ensuite la destruction de Berlin est liée à l'évolution des technologies de la guerre. La puissance de feu des troupes russes qui attaquent la capitale allemande en 1945 est incomparablement supérieure à celle des alliés en 1814.


Non la destruction de Berlin est liée surtout au symbole que la capitale Allemande représentait aux yeux du monde ,le régime totalitaire nazi,les idées de sélection de la race Aryenne ,la découverte des camps de concentration etc etc ,c'est surtout cette situation qui a "motivé" l'anéantissement de cette ville .
L'évolution des technologies et la puissance des troupes russes ,bien évidemment supèrieures à celles de 1814 ,ont simplement jouer un rôle dans la rapidité de destruction de la Capitale car même en 1814 des villes ont été rasées par la guerre ,alors qu'à cette époque pourtant seules les armées s'affrontaient .A partir de 1914 les guerres ont touché les populations civiles autant que les militaires .Paradoxalement l'évolution des technologies de guerre tendent aujourd'hui à "limiter" les dégats ,on parle de "frappes chirurgicales"
Un avancée technologique encore est la bombe à neutrons ,aucune destruction de villes ,mais une destruction de tout être vivant dans le lieu visé ,technologie éffroyable qui permet au vainqueur de prendre la place dans une ville intacte débarassée de ses occupants :(
TN
Messages : 464
Enregistré le : 19 mai 2006 7:32

Message par TN » 09 mars 2007 9:39

bbea53 a écrit : ... A partir de 1914 les guerres ont touché les populations civiles autant que les militaires
:shock: Ah bon ? Parce qu'avant 1914 les populations civiles étaients moins touchées que les militaires.

Je rappellerai simplement que les armées napoléoniennes vivaient et se ravitaillaient en profitant des ressouces du pays. La "rapine" et les pillages touchaient les populations civiles. Je ne crois que le paysan à qui l'on prenait ses bêtes à titre de réquisition voyait arriver les soldats avec un oeil bienveillant.
Avatar du membre
bbea53
Messages : 318
Enregistré le : 13 août 2006 16:55

Message par bbea53 » 09 mars 2007 10:19

Ah bon ? Parce qu'avant 1914 les populations civiles étaients moins touchées que les militaires.

Oui !les milliers de tués se comptent principalement parmi les militaires ,en 1914 et 1945 il y a autant de morts civils que militaires .Au temps des guerres anciennes , les armées seules s'affrontaient ,limitant les victimes civiles . L'exemple type est Rivoli ,où les civils Italiens se sont placés sur les collines à proximité du champ de bataille ,et ont passé la journée à regarder le spectacle .
Un autre exemple est le témoignage des deux gamins (leur nom m'échappe ),montés sur le toit de leur maison dans les environs de Waterloo et scrutant au loin la fumée et détonations provenant du champ de bataille.
La "guerre en dentelles " n'a jamais existée sauf en théorie :cry:

Je rappellerai simplement que les armées napoléoniennes vivaient et se ravitaillaient en profitant des ressouces du pays. La "rapine" et les pillages touchaient les populations civiles. Je ne crois que le paysan à qui l'on prenait ses bêtes à titre de réquisition voyait arriver les soldats avec un oeil bienveillant.

les armées napoléoniennes et .... les autres ,malheur aux vaincus !
les paysans n'ont jamais vu d'un bon oeil l'arrivée du soldat ,en temps de guerre ou en temps de Paix ,même avec un billet de logement :lol:
Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4917
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Message par Frédéric Staps » 13 mars 2007 18:16

Pierre Desmarest a écrit :
Surcouf35 a écrit :Je vous assure Bbea, le parallèle vaut d'être établi, qui de toute façon glorifiera Napoléon puisque les finalités de l'un et de l'autre étaient très différentes.
En quoi les finalités de l'un et de l'autre sont-elles si différentes ?
Je rappelle ma question dans l'espoir d'obtenir une réponse. Sinon, je devrai conclure que ces finalités ne sont pas très différentes.
Répondre