C'est grâce à Napoléon!

Pour parler ici des habitudes de l'homme Napoléon, de ses préférences et de ses aversions, mais aussi de ses proches, des familiers, des contemporains, des militaires.
Pour aborder les habitudes, les grands évènements, le mode de vie...
Pour poser vos questions sur la période du Premier Empire.
Répondre
Avatar du membre
CC
Messages : 6287
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

C'est grâce à Napoléon!

Message par CC » 26 avr. 2007 16:45

Je vous propose de noter ici les habitudes, expressions ou autres qui nous viennent de Napoléon - ou de l'Empire.

Je commence.

____________________________

La Logistique.

Lu dans Passe-Partout:

Que nos supermarchés soient toujours bien achalandés et que les boutiques nous offrent toujours des vêtements mode issus des toutes dernières tendances, tout cela semble parfaitement normal aux yeux de tous. Et pourtant la logistique ne va pas de soi!

La logistique n'est pas une discipline nouvelle puisqu'elle est partie intégrante des stratégies militaires. Le terme et le principe nous viennent de Napoléon qui à l'époque engagea le maréchal des logis afin de s'assurer le ravitaillement de ses troupes, de manière à ce qu'elles ne manquent jamais de munitions, de rations, de potions ou de pièces de rechange. La victoire d'une bataille pouvait dépendre de la fourniture ou non de certains éléments.

De nos jours, cette même logistique est incontournable dans le développement économique d'un pays. Des dizaines de milliers de personnes mettent tout en œuvre pour que chaque produit soit disponible en temps et en heure. Ils se montrent peu et pourtant ce sont eux qui maintiennent la vie économique à flot. Les produits sont acheminés, contrôlés et stockés.

Des collaborateurs gèrent les réserves afin que les sociétés ne manquent de rien. Dès qu'une commande est passée, tout doit être assemblé, emballé et prêt à être livré dans les plus brefs délais par les transporteurs vers les magasins.
Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4890
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Message par Frédéric Staps » 26 avr. 2007 16:49

On ne donne qu'aux riches. :fou:
Avatar du membre
CC
Messages : 6287
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 26 avr. 2007 16:53

Hihi! On a dit: c'est Napo qui l'a trouvé! :langue:
Avatar du membre
CC
Messages : 6287
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 26 avr. 2007 17:01

Au XIXème siècle [modifier]

En 1806, l'Empereur Napoléon 1er crée les premiers éléments militaires du personnel d'administration [5] Selon le Ministère de la défense, dans sa revue Armée de terre "Il s'agit de compagnies d'ouvriers d'administration rattachées à la garde impériale, constituées de boulangers, bouchers et artisans.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Logistique
Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4890
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Message par Frédéric Staps » 26 avr. 2007 17:50

En mai 1801, le Consulat établit dans les anciennes maisons de force de Gand et Vilvorde (près de Bruxelles), les premières maisons de détentions qui centralisent (on appellera vite ces prisons pénales des maisons centrales) les condamnés à la réclusion, à la gêne, à la détention ou à l'emprisonnement, pour quatorze départements. En France, Bicêtre et Saint-Lazare font alors office de maisons centrales, suivies en 1805, par la nouvelle prison établie à Embrun. En 1808, Napoléon étend à l'ensemble de l'Empire le système de ces prisons-manufactures qui doivent maintenant recevoir tous les condamnés à une peine privative de liberté supérieure à un an, sauf les hommes condamnés aux travaux forcés qui restent utiles dans les arsenaux des grands ports militaires.
En 1810-1812, une tentative en vue de réorganiser administrativement et financièrement l'ensemble des prisons échoue, car l'effort militaire d'un Empire aux abois dévorera bientôt tous les crédits. Les finances locales ne peuvent plus supporter l'aménagement coûteux de grands bâtiments, ni faire face à l'afflux de prisonniers provoqué par l'application des codes, par la crise économique, et par le désordre qui s'installe et s'amplifie jusqu'en 1814. En 1812, alors que la population de l'ensemble des prisons a fortement augmenté pour approcher, en France métropolitaine, le chiffre de 33 000, les maisons centrales de détention ne renferment que 5 050 condamnés.
Jacques-Guy Petit, dans Histoire des galères, bagnes et prisons, XIIIe-XXe siècles. Introduction à l'histoire pénale de la France, Toulouse, 1991, p. 122.
Napoléon a donc "inventé" en plus des prisons centrales les échecs des réformes du système des prisons qui perdurent jusqu'à nos jours. :banane:
Avatar du membre
CC
Messages : 6287
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 26 avr. 2007 18:00

:diable:
Avatar du membre
bbea53
Messages : 318
Enregistré le : 13 août 2006 16:55

Message par bbea53 » 26 avr. 2007 20:18

Au cours d'une émission télévisée sur le système pénitentiaire ,une phrase avait attiré mon attention : Napoleon avait inventé les cours de promenades des maisons d'arrêt ,en "cours camembert" .
En fait ces cours en triangle étaient surveillées par un gardien unique placé au milieu du cercle (un peu comme le centre d'un camembert coupé en portions équivalentes ! )d'où la comparaison
Par contre ce n'est pas lui qui est à l'origine de la classique cycliste "Paris -Camembert " :diable:
Avatar du membre
Joséphine
Messages : 605
Enregistré le : 17 janv. 2007 20:33

Message par Joséphine » 01 mai 2007 22:08

C'est aussi grâce à Napoléon qu'il y a le bac.
Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4890
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Message par Frédéric Staps » 02 mai 2007 21:00

En Belgique, on n'a pas le bac. Pourriez-vous, chère Joséphine, m'expliquer en quoi consiste cette merveille qui nous manque si cruellement ?
Avatar du membre
Joséphine
Messages : 605
Enregistré le : 17 janv. 2007 20:33

Message par Joséphine » 14 mai 2007 13:06

Le bac c'est quelque chose de sérieux! Quand on est bachelier, on a déjà un diplôme important en main! Ensuite, on peut aller à l'université ou entreprendre des études supérieures. C'est important, le bac!
Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4890
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Message par Frédéric Staps » 14 mai 2007 23:34

Ouais... :? Et en Belgique, comment vous croyez qu'on fait ? Vous pensez peut-être qu'on n'a ni universités ni écoles supérieures ? :twisted:
TN
Messages : 464
Enregistré le : 19 mai 2006 7:32

Message par TN » 15 mai 2007 7:41

Joséphine a écrit :Le bac c'est quelque chose de sérieux! Quand on est bachelier, on a déjà un diplôme important en main! Ensuite, on peut aller à l'université ou entreprendre des études supérieures. C'est important, le bac!
.

Ah .......
Désolé de n'être pas aussi persuadé que vous ! Il n'est que de voir le niveau de culture générale des jeunes dont la grande majorité est bachelière (environ 80% de réussite lors des dernières épreuves) pour être convaincu du contraire.
Nos bacheliers sont peut-être pointu dans un domaine, mais les a côtés laissent à désirer.
Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4890
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Message par Frédéric Staps » 15 mai 2007 16:47

Le niveau de culture générale des moins jeunes n'est pas nécessairement plus élevé. :P
TN
Messages : 464
Enregistré le : 19 mai 2006 7:32

Message par TN » 15 mai 2007 17:12

Tout à fait, preuve en est, j'ai fais une faute dans mon post :

Nos bacheliers sont peut-être pointus dans un domaine
Avatar du membre
CC
Messages : 6287
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 15 mai 2007 17:37

Hihi - et il y a toujours moyen d'éditer ses messages et de corriger les fautes sans attirer l'attention sur elles. :wink:
Répondre