Problèmes pour la restauration du Patrimoine

Pour présenter des manifestations, parler de ce que vous avez fait ou vu.
Répondre
Avatar du membre
Jean-Yves
Jean-Yves 1er, l'unique
Messages : 444
Enregistré le : 07 juin 2006 16:55
Localisation : Evreux

Problèmes pour la restauration du Patrimoine

Message par Jean-Yves » 28 juin 2006 21:01

Jeudi dernier, j'avais repéré la tombe d'un médaillé de Ste-Hélène qui n'était plus très fra^cihe aussi, lelendemain je suis revenu avec tout ce qu'il fallait pour la nettoyer, puis une fois les inscriptions à nouveau bien lisible, je me suis promené dans le cimetière et ai aperçu, toujours dans les perpétuités, une tombe sur laquelle une petite plaque de la mairie demandant que toute personne pouvant donner des renseignements sur cette tombe à l'abandon aille trouver la mairie. Les inscriptions sur la tombe étant peu lisible, je l'ai nettoyé et ai pu lire qu'il s'agissait d'Anne-Eugénie Levaillant de Glatigny, veuve de Jacques Charles Demonthiers. Le nom de jeune fille de cette femme m'a interpellé car Levaillant de Glatigny est un médaillé de Ste-Hélène de Vernon. Intrigué, j'ai lavé également les inscriptions sur la tombe, à côté, de son époux, et là, les inscriptions suivantes jaillrent : Ci git, Jacques-Charles Demonthiers, ancien colonel de cavalerie, décorés des ordres de St-Louis et de la légion d'Honneur, mort à 81 ans en 1834. Je me suis rendu aussitôt aux archives municipales et ai fait une photocopie de l'acte de décès, puis, n'ayant que peu de temps, je me suis rendu directement au service du cimetière, et là, les problèmes ont commencé. Cezrtes, ils m'ont remercié pour les infos mais j'eus droit à une réprimande parceque j'avais nettoyé les tombes car, m'a t-on dit, les tombes sont des monuments privés et on n'a pas le droit d'y toucher de quelque manièr que ce soit, quand bien même ce serait pour relever un pot de fleurs. Ils m'ont dit que la prochaine fois, je devrais obtenr la permission de la famille avant de faire quoique ce soit, sans celà je risquais de graves problèmes. Moi, je veux bien, mais la tombe était à l'abandon et les inscriptions illisibles, si je n'avais pas nettoyé la tombe je n'aurais pas pu lire les inscriptions et donc le nom de famille, et, par conséquent, n'aurais pu savoir à quelle famille m'adresser ni n'aurais pu aller chercher l'acte de décès. La tombe serait restée à l'abandon avec Dieu sait quelles conséquences. N'est-ce pas ridicule ?
Je pense qu'il serait bon que les représentants d'association de sauvegarde du patrimoine devraient avoir un statut leur permettant de nettoyer les tombes ou autres monuments car, tout de même, mettre dans le même panier quelqu'un qui cherche à protéger les sépultures et quelqu'un qui ne pense qu'à les profaner, il me semble qu'il y a de l'exagération. Qu'en pensez-vous ?
Modifié en dernier par Jean-Yves le 28 juin 2006 21:32, modifié 1 fois.
Rejoignez les Amis du Patrimoine Napoléonien,17, rue du 8 mai 1945, 94350 Villiers sur Marne
Avatar du membre
CC
Messages : 6287
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 28 juin 2006 21:18

C'est énervant - pour rester correcte.

Tout à fait d'accord avec toi, Jean-Yves. Mais la lourdeur administrative est telle qu'ils ne se rendent même plus compte de leurs aberrations. Et si l'employé en face de toi comprend ce que tu veux dire et quelle était ta démarche, il ne peut même rien y faire. Il ne peut que se référer au règlement.

Que va-t-il se passer maintenant, pour cette tombe?

Ce serait une bonne idée, la délivrance d'une carte accréditant les représentants d'associations de sauvegarde du patrimoine pour leur permettre des actions telles que la tienne.
A qui faudrait-il s'adresser pour obtenir une telle chose?
C'est sûrement une idée à suivre.

:fleur:
Avatar du membre
Jean-Yves
Jean-Yves 1er, l'unique
Messages : 444
Enregistré le : 07 juin 2006 16:55
Localisation : Evreux

Message par Jean-Yves » 28 juin 2006 21:36

Je pense la tombe sauvée puisque j'ai donné des renseignements suffisants à la mairie.
Pour ce qui est de savoir à qui il faudrait s'adresser, c'est une toute autre histoire. Pet-être au ministère de la culture ?
Rejoignez les Amis du Patrimoine Napoléonien,17, rue du 8 mai 1945, 94350 Villiers sur Marne
Invité

Message par Invité » 29 juin 2006 0:08

Maintenant ils sont bin embete: peuvent plus faire de la place... AHAHAHAHA
Avatar du membre
Patton
Commandant de la IIIe Armée.
Messages : 53
Enregistré le : 07 juin 2006 19:26
Localisation : Strasbourg
Contact :

Message par Patton » 29 juin 2006 7:53

Je pense mon cher Jean-Yves que jamais on ne poursuivra quelqu'un pour avoir nettoyé une tombe! :wink:
"Ma vraie Gloire n'est pas d'avoir gagné quarante batailles, Waterloo effacera tout cela. Ce que rien n'effacera, ce qui vivra eternellement, c'est mon Code civil"
Napoléon Ier

"Le monde sommeille par manque d'imprudence"
Jacques Brel
Avatar du membre
Jean-Yves
Jean-Yves 1er, l'unique
Messages : 444
Enregistré le : 07 juin 2006 16:55
Localisation : Evreux

Message par Jean-Yves » 29 juin 2006 12:23

C'est pourtant, mon cher Patton, ce que l'on m'a laissé entendre. On m'a même ajouté que "Même le personnel de la mairie n'a pas le droit, sans l'autorisation de la famille, d'entretenir les sépultures" et on m'a bien fait comprendre que "cela allait pour cette fois, mais que je ne devais pas le refaire sans quoi je risquais une grosse amende". Je dois dire quej jusqu'à ce jour, je ne pensais pas non plus que l'on puisse poursuivre quelqu'un en justice pour avoir nettoyé une tombe, et, que l'on m'avait dit cela pour me faire juste peur, quoique je n'en voyais pas trop la raison, mais, hier, j'ai rencontré un ami qui fait artie d'uncercle de généalogie, je lui ai parlé de ce qui m'est arrivé et il m'a raconté qu'une fois, cela lui était également arrivé : Il était en train d'enlever de la mousse sur une sépulture pour pouvoir lire le nom quand le gardien du cimetière l'a surpris et réprimandé en lui disant à peu près ce que l'on m'avait dit et à lui aussi on a conseillé de ne pas le refaire sans autorisation de la famille, sans cela......Alors...!
Rejoignez les Amis du Patrimoine Napoléonien,17, rue du 8 mai 1945, 94350 Villiers sur Marne
TN
Messages : 464
Enregistré le : 19 mai 2006 7:32

Message par TN » 29 juin 2006 12:42

Maintenant ils sont bin embete: peuvent plus faire de la place... AHAHAHAHA
C'est malin !!!!!!! :evil: :twisted:
Invité

Message par Invité » 29 juin 2006 13:24

bin oui, cé bien: au moins une tombe qui a 1 chance d etre conserve
Avatar du membre
Cyril-Napoléon
Messages : 43
Enregistré le : 26 mai 2006 12:59
Localisation : Seine-et-Marne
Contact :

Message par Cyril-Napoléon » 29 juin 2006 14:29

Je viens de lire les articles du code civil concernant les sépultures. Ces articles sont assez flou. Cependant il est vrai qu'une sépulture est la propriété d'un tiers et que seul ce tiers peu avoir des droit sur ladite sépulture.

Enfin de compte il est vrai que par logique si un jour je voyais, par exemple, une maison en état d'abondon je n'irai pas la nettoyer sans savoir à qui elle appartient !

Maintenant il est vrai que l'action de Jean-Yves mérite reconnaissance et qu'il est tout à fait dans son rôle en tant que représentant d'une association de préservation du Patrimoine Napoléonien.

Mais ne faut-il pas déposer des dossiers aux mairies concernées avant de restaurer une sépulture ?
Rejoignez les APN. M. Daniel Poisson 6 avenue de la Chênaie 94350 Villiers-sur-Marne
Avatar du membre
CC
Messages : 6287
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 29 juin 2006 15:33

La famille c'est bien. Mais si les inscriptions sont illisibles, il est en effet difficile de savoir à qui s'adresser. :|

Une maison, on peut en voir le propriétaire au cadastre, non?

Je pensais que dans les cimetières il y avait également des registres, mais si un panneau demandait à qui étaient les tombes à l'abandon, je me demande qui aurait pu donner l'identité du "propriétaire". Si ce n'est, comme l'a fait Jean-Yves, en nettoyant.

Bizarre que la mairie n'ait pas eu de registre concernant cela.
Il ne subsiste aucun écrit reprenant les occupants des tombes? :shock:
Après combien de temps cela disparaît-il?
Il n'y a pas d'archives?
Invité

Message par Invité » 29 juin 2006 15:38

Normalement quant une concession à perpétuité est délabrée il y a une période de plusieurs mois qui s'ouvre (3 mois il me semble) pendant laquelle les responsables vont chercher les descendants du défunt, et s'il ne retrouve personne, il peuvent détruire la tombe.
Avatar du membre
Cyril-Napoléon
Messages : 43
Enregistré le : 26 mai 2006 12:59
Localisation : Seine-et-Marne
Contact :

Message par Cyril-Napoléon » 29 juin 2006 15:39

Le précédent message était de moi, il y a eu un bug;
Rejoignez les APN. M. Daniel Poisson 6 avenue de la Chênaie 94350 Villiers-sur-Marne
Avatar du membre
CC
Messages : 6287
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 29 juin 2006 15:49

Si Jacques-Charles Demonthiers, ancien colonel de cavalerie, décorés des ordres de St-Louis et de la légion d'Honneur, mort à 81 ans en 1834 n'a plus de famille, plus de descendants et que donc on ne retrouve personne, qui décide qu'une association (APN par exemple) peut s'en charger?

Je veux dire, serait-il possible qu'on détruise la tombe malgré tout?
Y a-t-il une procédure à suivre pour la sauver?
Ou bien du fait des services rendus à la Patrie le sauvetage est automatique?
Avatar du membre
Jean-Yves
Jean-Yves 1er, l'unique
Messages : 444
Enregistré le : 07 juin 2006 16:55
Localisation : Evreux

Message par Jean-Yves » 29 juin 2006 18:26

Je pensais que dans les cimetières il y avait également des registres, mais si un panneau demandait à qui étaient les tombes à l'abandon, je me demande qui aurait pu donner l'identité du "propriétaire". Si ce n'est, comme l'a fait Jean-Yves, en nettoyant.

Bizarre que la mairie n'ait pas eu de registre concernant cela
Lorsque j'ai apporté l'acte de décès aux services du cimetières, ils ont pu, grâce à celà, retrouver le registre et se sont aperçus que cette concession perpétuelle portait le n°1, c'était donc la plus ancienne parmi les perpétuelles.
Concernant Jacques Charles Demonthiers, je n'ai trouvé aucun renseignements sur lui dans le "dictionnaire des colonels" ni dans le Martinien et le site Léonore n'en parle pas non plus. Si quelqu'un a des renseignements sur ce personnage, je suis preneur. D'avance, merci.
Rejoignez les Amis du Patrimoine Napoléonien,17, rue du 8 mai 1945, 94350 Villiers sur Marne
Répondre