prisons sous Napoléon

Tout ce qui concerne la vie à l'époque de Napoléon
Répondre
nanesse
Messages : 288
Enregistré le : 16 mai 2006 13:45

prisons sous Napoléon

Message par nanesse » 12 juil. 2015 18:20

j'ai entendu dire que sous Napoléon, la répression dans les prisons s'était durcie : réapparition du port de chaînes, marque au fer rouge...?
Est-ce vrai ?

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Herculine le 06/10/2004 13:40
Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4933
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Message par Frédéric Staps » 12 juil. 2015 18:20

Dans l'abondante littérature consacrée à l'époque de Napoléon, rares sont les ouvrages qui abordent d'autres thèmes que l'histoire politique, militaire ou biographique et le thème des prisons ne semble pas faire exception à cette règle. Comme bien souvent en l'absence de véritable spécialiste de la question, c'est Jean Tulard lui-même qui s'est chargé de rédiger l'article "Prisons" de son Dictionnaire Napoléon. En le lisant, on se rend vite compte qu'il l'a rédigé parce qu'il le fallait bien, mais que c'est un point sur lequel les connaissances sont manifestement très limitées en l'absence d'une étude approfondie de la question. Comme référence bibliographique, Jean Tulard peut d'ailleurs seulement citer l'ouvrage très général de Jacques Godechot sur Les institutions de la France sous la Révolution et l'Empire (1968).
Comme on pouvait s'y attendre, la description est purement institutionnelle. La seule notation vraiment intéressante concerne le fait qu'on entasse indistinctement les prisonniers dans les prisons non pas en fonction de la gravité des délits, mais simplement en fonction des places disponibles.
Jean Tulard n'aborde malheureusement pas du tout la question de la "naissance de la prison" en tant que peine appliquée désormais à la majorité des délinquants alors qu'antérieurement la prison faisait surtout office de lieu d'enfermement transitoire dans l'attente d'une condamnation à une peine plus souvent corporelle et afflictive.
Il laisse également de côté le projet pénal du code de 1791 qui voulait faire de la prison un lieu de correction et d'amendement des criminels et son échec sanctionné par le code de 1810 qui transforme la prison en un lieu de punition et de mise à l'écart des individus jugés dangereux pour la société.
Enfin, il reprend l'idée que l'établissement des prisons d'Etat par le décret du 3 mars 1810 consacre le rétablissement du système des lettres de cachet.
Dès lors, il est bien difficile sur cette base de pouvoir répondre à la question du durcissement du régime pénitentiaire à l'époque de Napoléon. :cry:

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric Staps le 10/10/2004 08:33
Adolphe

Message par Adolphe » 12 juil. 2015 18:20

Les prisons au temps des rois étaient de vraies passoires. On s'en évadait souvent facilement. Elles étaient aussi à l'image de la société. Les privilégiés pouvaient s'installer avec leurs domestiques, leurs meubles, leurs cuisiniers et s'y recréer une petite vie bien confortable, alors que les crèves-misère continuaient à y crever de misère exploités jusqu'au trognon par d'abjects geôliers. Le durcissement du régime pénitentiaire à l'époque de Napoléon frappaient donc sans doute pas tout le monde de la même façon. Pour certains, c'était peut-être même une amélioration par rapport à avant. Mais il est peut-être vrai que l'intendance a sans doute pas pu suivre et qu'il faut encore attendre quelques années après l'Empire pour que les prisons deviennent un peu moins insalubres. Même si de nos jours on semble revenir un peu aux conditions de l'ancien régime.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Adolphe le 12/10/2004 10:52
Artaxerxès

Message par Artaxerxès » 12 juil. 2015 18:20

Adolphe a écrit :Même si de nos jours on semble revenir un peu aux conditions de l'ancien régime.


A quoi faites-vous allusion? A la surpopulation carcérale, aux quartiers réservés à certaines "V.I.P."?

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Artaxerxès le 12/10/2004 17:59
Adolphe

Message par Adolphe » 12 juil. 2015 18:20

Plutôt à la surpopulation... Je vois pas trop ce que seraient les quartiers réservés aux VIP. Mais il y a aussi des problèmes d'évasion dans certaines prisons qui seraient un peu défaillantes.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Adolphe le 13/10/2004 19:41
Répondre