Relations internationales, politique intérieure, mode de gouvernement, guerres, négociations, autant d''aspects qui constituent la politique à l'époque
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Frédéric Staps
Messages : 5134
Inscription : Mer 26 Avr 2006 13:17

L'Europe de Napoléon

Message par Frédéric Staps » Dim 12 Juil 2015 18:48

Ne cherchons pas sous l'Empire un modèle de la construction européenne opérée au XXe siècle...
Le bonheur des peuples trouve toutefois des limites quand, en Westphalie par exemple, Napoléon retient une part des biens de la couronne pour doter ses généraux et prélève des subsides importants sur le budger du jeune Etat, sans compter les troupes mobilisées pour les guerres de l'Empire. Cette pression financière et humaine explique que l'exportation du modèle français ait pu provoquer des résistances que ce soit en Allemagne, en Hollande, en Italie et bien sûr en Espagne.
De fait, loin de favoriser l'autonomie des peuples, Napoléon développe au contraire une vision très centralisée de la construction européenne, autour de la France et de Paris...
L'Europe napoléonienne se construit en effet contre l'Angleterre qui est aussi à l'origine de sa destruction car Londres ne pouvait admettre une hégémonie française qui contrevenait au principe d'équilibre européen élaboré au XVIIIe siècle...
Faire de Napoléon le père de l'Europe communautaire serait bien sûr abusif, car l'Europe de Napoléon s'est construite par la guerre lorsque celle de Jean Monnet répondait à un ardent désir de paix...
Conscient que les guerres ont pu susciter une certaine réprobation parmi les peuples, Napoléon les justifie a posteriori...
Napoléon se mue ainsi en père de l'éveil des nations, alors que sa politique a au contraire tendu à maintenir la division au sein de l'ensemble allemand et surtout italien, par crainte de voir se dresser contre la France une puissance concurrente...
Napoléon Bonaparte, à Sainte-Hélène, veut aller plus loin, en se présentant comme le précurseur d'une Europe fédérée, ce qu'il n'a finalement été que fort partiellement. Pour les Européens en effet, l'Europe de Napoléon fut d'abord perçue comme un moyen de pressurer les populations en réclamant toujours plus de troupes pour la Grande Armée. Et dans l'immédiat, l'oeuvre de Napoléon a surtout eu pour conséquence de favoriser l'émergence de l'idée nationale...
Jacques-Olivier Boudon, "Napoléon Ier et l'Europe", Les Napoléon et l'Europe, Actes du colloque de Vichy, 12-14/9/2003.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric Staps le 13/05/2004 07:34

Adolphe

Message par Adolphe » Dim 12 Juil 2015 18:48

L'Europe d'aujourd'hui serait pas ce qu'elle serait sans Napoléon qui a répandu tout au travers les principes de la Révolution. Les six pays à l'origine de l'Europe sont des pays qui faisaient partie de l'Empire ou qui lui ont été soumis. C'est pas un hasard.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Adolphe le 16/05/2004 22:27

Robert

Message par Robert » Dim 12 Juil 2015 18:48

Mon cher, vous m'ôtez les mots de la bouche! :D

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Robert le 17/05/2004 07:15

Avatar de l’utilisateur
Frédéric Staps
Messages : 5134
Inscription : Mer 26 Avr 2006 13:17

Message par Frédéric Staps » Dim 12 Juil 2015 18:48

Mouais... La Sainte-Inquisition serait-elle l'ancêtre de la Cour de Justice européenne ? :evil:

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric Staps le 17/05/2004 09:09

Jean G.

Message par Jean G. » Dim 12 Juil 2015 18:48

Question: quel nom Napoléon a-t-il donné à son empire?
L'histoire de France évoque toujours l'empire ou "le premier empire"... Mais l'empire de quoi?
Si c'est "l'Empire Français", je ne vois pas alors comment on peut prétendre que Napoléon était précurseur dans la construction de l'Europe.
D'autres avant lui avaient déjà réuni ces territoires:
Charles Quint, Charlemagne, César...
J'allais citer Hitler, mais je pourrais en fâcher certains :wink: (et puis il vient après Napoléon)
Tout ces gens ont réuni l'Europe à leur manière.
César pour l'Empire romain, Charles Quint par héritage, Charlemagne pour l'Empire... romain, chrétien?... (je ne sais plus)
Je considérerais plutôt César ou Charlemagne comme les précurseurs de l'Europe.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Jean G. le 17/05/2004 15:00

Jean

Message par Jean » Dim 12 Juil 2015 18:48

Jean G. a écrit :J'allais citer Hitler, mais je pourrais en fâcher certains
Je ne vois pas pourquoi ça choquerait quelqu'un. (Quoi que parfois les vérités sont parfois dures à accepter...) Ce n'est pas une opinion, mais une constatation.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Jean le 17/05/2004 19:55

Robert

Message par Robert » Dim 12 Juil 2015 18:48

Je vois que si Napoléon ne vous intéresse pas, cela ne vous empêche pas de le critiquer et de sortir sentencieusement de grands jugements que vous tenez pour définitifs.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Robert le 17/05/2004 20:16

Jean G.

Message par Jean G. » Dim 12 Juil 2015 18:48

Robert a écrit :Je vois que si Napoléon ne vous intéresse pas, cela ne vous empêche pas de le critiquer et de sortir sentencieusement de grands jugements que vous tenez pour définitifs.
Il ne m'intéresse pas beaucoup, en effet, mais je ne suis ni sourd ni aveugle, et sans m'y attacher, j'ai bien été obligé d'entendre le principal de ce qu'on en dit partout.
J'en ai retenu (désolé si cela vous choque) qu'il a quelques "talents" d'envahisseur, qu'il a pas mal exporté en dehors de la France, non? :wink:

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Jean G. le 17/05/2004 20:27

Adolphe

Message par Adolphe » Dim 12 Juil 2015 18:48

Ben oui, c'est sûr. S'il y avait pas eu Hitler, l'Europe se serait sans doute pas faite comme elle s'est faite. Mais c'est quand même pas la même chose que Napoléon ! A part les autoroutes et les volkswagen, Hitler a pas laissé grand chose qui pouvait favoriser une union européenne et cette union européenne, on l'a faite justement pour plus avoir des gars comme Hitler. Le passage de Napoléon a laissé bien d'autres choses, à commencer par le code civil que beaucoup de pays ont gardé même après qu'il soit plus là.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Adolphe le 17/05/2004 20:41

Benjamin

Message par Benjamin » Dim 12 Juil 2015 18:48

Je ne vois pas pourquoi ça choquerait quelqu'un. (Quoi que parfois les vérités sont parfois dures à accepter...) Ce n'est pas une opinion, mais une constatation.
Bonsoir, c'est moi le choqué, le visé par le :wink: de Jean G.

Les vérités sont dures a accepter dîtes vous? Chacun à un peu sa propre vérité, elle à bon dos madame vérité. Vous allez peut être pouvoir, dans le cas de Napoléon et du petit peintre nous exposer votre point de vue, ca va être passionant je le sens.
J'en ai retenu (désolé si cela vous choque) qu'il a quelques "talents" d'envahisseur, qu'il a pas mal exporté en dehors de la France, non?
Bouh le méchant, pas bien ca! Pauvres petits coalisés qui n'ont rien demandé, et boum on les envahis. 8)

J'ai une pensée émue pour cette charmante Louise :lol: :wink: peuchère

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Benjamin le 17/05/2004 21:29

Répondre