derniers moments du Maréchal Ney

La figure de Napoléon a tendance à faire de l'ombre aux autres personnages de son époque. Cette rubrique est destinée à leur faire une place.
Avatar du membre
Surcouf35
Messages : 215
Enregistré le : 27 nov. 2006 13:11
Localisation : Antibes

Message par Surcouf35 » 10 juin 2008 14:08

On va en revenir au débat sur l'opportunité des cent jours mais je rejoins Pierre...Napoléon à Golfe Juan ne pouvait ignorer l'immensité de ce qui l'attendait et la pauvreté morale (à l'exception de La Bedoyère et de Drouot) de ses anciens compagnons d'armes...Le casting raté, c'est Napoléon...
La parole a été donnée à l'homme afin de masquer sa pensée et le regard afin de dissimuler ses paroles
david saforcada
Messages : 108
Enregistré le : 06 juin 2008 16:36
Localisation : toulouse

Message par david saforcada » 10 juin 2008 14:56

ne pouvait-il pas compter aussi sur des hommes comme les frères Lallemand ou bien Lefebvres-Desnouettes ???

je pense aussi qu'il aurait du faire plus confiance dans sa répartition des troupes à Gérard ou bien même à Vandamme qui auraient peut être mérité plus qu'un simple corps d'armée ...
Croire et Oser !
Avatar du membre
La Bédoyère
De coeur et de passion
Messages : 909
Enregistré le : 07 juin 2007 16:09

Message par La Bédoyère » 10 juin 2008 16:18

Sur l'opportunité des Cent Jours, nier qu'une partie non négligeable de la population désirait son retour me paraît difficile.

Surtout parmi les couches les plus modestes de la population pour lesquelles Napoléon était un héros.

Salutations
---
Quelle époque, quels hommes
david saforcada
Messages : 108
Enregistré le : 06 juin 2008 16:36
Localisation : toulouse

Message par david saforcada » 10 juin 2008 16:20

La Bédoyère a écrit :Sur l'opportunité des Cent Jours, nier qu'une partie non négligeable de la population désirait son retour me paraît difficile.

Surtout parmi les couches les plus modestes de la population pour lesquelles Napoléon était un héros.

Salutations
effectivement il n'y a qu'à voir le peuple à Grenoble ou bien les "fédérés" à Paris avant et après Waterloo ...
Croire et Oser !
Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4795
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Message par Frédéric Staps » 10 juin 2008 17:45

La Bédoyère a écrit :nier qu'une partie non négligeable de la population désirait son retour me paraît difficile.

Surtout parmi les couches les plus modestes de la population pour lesquelles Napoléon était un héros.
Je ne suis pas absolument certain que la population aspirait au retour de Napoléon. Les auteurs qui ont étudié le retour de l'île d'Elbe (notamment Jean Tulard, dans les Vingt jours et Dominique de Villepin dans son livre sur les Cent-Jours) ont souligné le décalage qui existait entre les aspirations du peuple et ce que Napoléon était prêt à faire. Une des craintes apparues lors de la première Restauration était le rétablissement de la dîme, ce prèlevement opéré par l'Eglise catholique sous l'Ancien Régime d'un dixième des récoltes. Sur la route de Paris, Napoléon a donc été accueilli parfois par des cris violemment anticléricaux qui l'ont plus inquiété qu'autre chose. Et une fois arrivé à Paris, il est allé s'enfermer seul aux Tuileries, loin du peuple qui ne lui a pas vraiment fait un accueil triomphal lors de son entrée dans la capitale. Pour Dominique de Villepin, ce 20 mars marquait déjà la fin de l'état de grâce qui avait marqué "le vol de l'aigle".
Les résultats du plébiscite sur les Actes additionnels furent les moins bons des différents plébiscites et lors de la cérémonie du Champ de mai, personne ne comprit pourquoi Napoléon avait choisi de revêtir un costume grotesque plutôt que de se présenter avec son uniforme habituel.
Avatar du membre
La Bédoyère
De coeur et de passion
Messages : 909
Enregistré le : 07 juin 2007 16:09

Message par La Bédoyère » 10 juin 2008 18:22

Oui, lors du vol de l'Aigle, il y avait parmi les classes populaire une "ambiance" 1793...

Mais Napoléon redoutait les mouvements populaires.

Certains prétendent qu'il aurait du "jacobiniser" son pouvoir à son retour de l'île d'Elbe.

Toujours est-il que lors des Cent Jours, Carnot s'est rapproché de lui. Cela n'est pas un hasard.

Salutations
---
Quelle époque, quels hommes
david saforcada
Messages : 108
Enregistré le : 06 juin 2008 16:36
Localisation : toulouse

Message par david saforcada » 10 juin 2008 18:44

La Bédoyère a écrit :Oui, lors du vol de l'Aigle, il y avait parmi les classes populaire une "ambiance" 1793...

Mais Napoléon redoutait les mouvements populaires.

Certains prétendent qu'il aurait du "jacobiniser" son pouvoir à son retour de l'île d'Elbe.

Toujours est-il que lors des Cent Jours, Carnot s'est rapproché de lui. Cela n'est pas un hasard.

Salutations
justement, si Napoléon avait été cet être assoifé de sang et de pouvoir, après Waterloo il se serait appuyé sur le peuple et aurait laissé libre cour à la violence de celui-ci comme au bon vieux temps de la Terreur ...
Croire et Oser !
Avatar du membre
La Bédoyère
De coeur et de passion
Messages : 909
Enregistré le : 07 juin 2007 16:09

Message par La Bédoyère » 10 juin 2008 19:52

David,

Vous avez une vue réductrice de la Révolution française.
---
Quelle époque, quels hommes
Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4795
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Message par Frédéric Staps » 10 juin 2008 20:20

Et une bien curieuse idée du peuple. :?
Avatar du membre
cavalier jacobin
Messages : 178
Enregistré le : 11 avr. 2007 18:21
Localisation : Bresse
Contact :

Message par cavalier jacobin » 11 juin 2008 4:58

Image
Mais Napoléon redoutait les mouvements populaires
c'est pour cela qu'il a supprimé les fédérations (regroupements de volontaires en arme comme en 1791) formées spontanément dans certaines villes.
Un historien s'appuie sur ses recherches pour délivrer ses résultats, quitte à briser quelques clichés.

http://www.associationsuchet.com
david saforcada
Messages : 108
Enregistré le : 06 juin 2008 16:36
Localisation : toulouse

Message par david saforcada » 11 juin 2008 10:48

La Bédoyère a écrit :David,

Vous avez une vue réductrice de la Révolution française.
non pas du tout, mais que pensez vous que le peuple aurait fait (à juste titre peut être) de tout ce qu'il considérait comme traitre ?
Croire et Oser !
Avatar du membre
Drouet cyril
Messages : 1133
Enregistré le : 09 mai 2006 17:19

Message par Drouet cyril » 11 juin 2008 11:05

le peuple aurait fait (à juste titre peut être) de tout ce qu'il considérait comme traitre ?
Et pour que le peuple se fasse plus vite un avis sur ce qui était ou n'était pas "traitre", Napoléon mettait la main à la pâte. Je pense ici à la Proclamation au peuple français datée du 1 er mars 1815, où l'Empereur se trouve un bouc émissaire en la personne du faussement dénommé "traitre" Augereau.
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)
david saforcada
Messages : 108
Enregistré le : 06 juin 2008 16:36
Localisation : toulouse

Message par david saforcada » 11 juin 2008 11:27

Drouet cyril a écrit :
le peuple aurait fait (à juste titre peut être) de tout ce qu'il considérait comme traitre ?
Et pour que le peuple se fasse plus vite un avis sur ce qui était ou n'était pas "traitre", Napoléon mettait la main à la pâte. Je pense ici à la Proclamation au peuple français datée du 1 er mars 1815, où l'Empereur se trouve un bouc émissaire en la personne du faussement dénommé "traitre" Augereau.
en effet mais l'on peut aussi le voir (tout du moins l'entendre) avec le retour de chants révolutionnaires comme"la lanterne" qui en dit long sur ce qui se serait passé si Napoléon avait opté pour un "régime plus jacobin" ...
Croire et Oser !
Avatar du membre
Drouet cyril
Messages : 1133
Enregistré le : 09 mai 2006 17:19

Message par Drouet cyril » 11 juin 2008 11:32

Pointe de regret à Sainte-Hélène devant Montholon ?
"Il fallait faire la Terreur comme en 1793 !"
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)
david saforcada
Messages : 108
Enregistré le : 06 juin 2008 16:36
Localisation : toulouse

Message par david saforcada » 11 juin 2008 11:38

mais en 1815 il a eut l'"intéligence" de ne pas le faire ... peut être aurait il du écouter Lucien mais pour quel résultat ???
Croire et Oser !
Répondre