Dépêche de Presse (Belga)

Le voici prisonnier de l'Europe... appellation qu'il a toujours refusée.
Comment survivre?

Visitez les pages sur Sainte-Hélène
Répondre
Avatar du membre
Dominique T.
Messages : 367
Enregistré le : 13 janv. 2007 18:08
Localisation : Belgique
Contact :

Dépêche de Presse (Belga)

Message par Dominique T. » 16 janv. 2007 12:17

Dépêche Belga pour info

Ici
Modifié en dernier par Dominique T. le 16 janv. 2007 13:11, modifié 1 fois.
Avatar du membre
CC
Messages : 6287
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 16 janv. 2007 12:44

:? J'arrive sur la page d'accueil de skynet. :cry:

De quoi parle cet article?
Avatar du membre
CC
Messages : 6287
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 16 janv. 2007 12:52

J'ai trouvé:
Napoléon Bonaparte est mort à Saint Hélène d’un cancer de l’estomac et non d’un empoisonnement. C’est le résultat d’une étude menée sur les restes de l’empereur par des équipes suisses, canadiennes et américaines.
Sciences : Napoléon n’aurait pu changer le destin de l’Europe

© EPA

Cette études met fin à un débat qui divise la communauté scientifique depuis près de 200 ans : l’empereur Napoléon a-t-il oui ou non été empoisonné par les Anglais alors qu’il était en exil à Sainte-Hélène ? Une étude internationale publiée dans la revue scientifique "Nature Clinical Practice Gastroenterology and Hepatology" met un terme à la polémique : le réponse est négative. Napoléon 1er est décédé d’un cancer développé suite à une inflammation chronique de l’estomac causée par un micro-organisme.

Pourtant des concentrations anormales d’arsenic trouvées dans ses cheveux avaient alerté les scientifiques. Mais une précédente étude suisse avait balayé l’hypothèse, indiquant que la substance était souvent utilisée à l’époque pour nettoyer les tonneaux abritant le vin.

Le cancer de l’estomac qui a emporté Napoléon 1er le 5 mai 1821 fait encore partie des maladies les plus difficiles à guérir à l’heure actuelle. De plus, on s’aperçoit avec ce nouvel éclairage que même si l’empereur avait pu quitter son exil (comme se fut le cas depuis l’île d’Elbe en 1815), il n’aurait eu le temps d’influencer à nouveau la politique européenne.

PSP
L'un d'entre vous a-t-il plus de précisions?

Une phrase m'interpelle beaucoup: C’est le résultat d’une étude menée sur les restes de l’empereur par des équipes suisses, canadiennes et américaines.

De quels restes s'agit-il? :shock:
Avatar du membre
CC
Messages : 6287
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 16 janv. 2007 13:19

Avatar du membre
CC
Messages : 6287
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 16 janv. 2007 18:52

Dans cette page, on parle de causes envisagées de la mort de Napoléon: (mais il existe sûrement d'autres avis, la page n'est pas terminée)

http://www.napoleonprisonnier.com/postm ... _mort.html

On trouve aussi, en fin du rapport du docteur Stéphany, une partie intitulée "les causes de la mort"

http://www.napoleonprisonnier.com/postm ... l#stephany

Le seul point pour lequel je n'ai pas encore entendu une explication qui me satisfasse est la présence d'arsenic dans les cheveux. :|
Avatar du membre
Joker
Bouffon impérial
Messages : 1347
Enregistré le : 20 avr. 2006 23:17
Localisation : Bruxelles - Belgique

Message par Joker » 16 janv. 2007 21:26

Même constat en ce qui me concerne.
A moins de tabler sur une prédisposition de Napoléon à ce type de maladie, il est quand même surprenant de constater que la présence de cette substance ne semble pas avoir été relevée parmi les membres de son entourage et que de plus aucun d'entre eux ne paraît être décédé de cette même cause.
Par ailleurs, le vin étant un produit de consommation courante, de nombreux contemporains de l'Empereur auraient dû subir son sort.
Bref, la conclusion qui se veut péremptoire de cette dernière étude me laisse en grande partie insatisfait. :?
"Les erreurs du passé sont les faiblesses de l'avenir" (Anonyme)
Luc Meaux
Président S.T.D.E.
Messages : 814
Enregistré le : 07 mai 2006 11:28

Message par Luc Meaux » 17 janv. 2007 16:23

J'attends impatiemment un ouvrage qui relate les causes de la mort de N
Un ouvrage publié il y a peu par deux médecins...
Espion, Lève-toi!
Avatar du membre
CC
Messages : 6287
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 17 janv. 2007 16:53

De quel livre parles-tu?
Avatar du membre
Joséphine
Messages : 605
Enregistré le : 17 janv. 2007 20:33

Message par Joséphine » 17 janv. 2007 20:43

Des sommités médicales suisses, canadiennes et américaines qui arrivent ensemble à une conclusion, ce n'est quand même pas rien. Il faut les croire. Ils ne parleraient pas dans le vide. En plus leurs résultats ont été publiés.
Avatar du membre
Joker
Bouffon impérial
Messages : 1347
Enregistré le : 20 avr. 2006 23:17
Localisation : Bruxelles - Belgique

Message par Joker » 17 janv. 2007 20:59

Joséphine a écrit :Des sommités médicales suisses, canadiennes et américaines qui arrivent ensemble à une conclusion, ce n'est quand même pas rien. Il faut les croire. Ils ne parleraient pas dans le vide. En plus leurs résultats ont été publiés.
Justement : certaines de ces études se contredisent !
Alors qui faut-il croire ? :quoi:
Il est donc à mon sens pour le moins délicat de se prononcer de manière catégorique.
Une telle dissemblance au niveau de la publication des conclusions a vraiment de quoi laisser sceptique... :roll:
"Les erreurs du passé sont les faiblesses de l'avenir" (Anonyme)
Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4933
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Message par Frédéric Staps » 17 janv. 2007 21:06

Joker a écrit :A moins de tabler sur une prédisposition de Napoléon à ce type de maladie, il est quand même surprenant de constater que la présence de cette substance ne semble pas avoir été relevée parmi les membres de son entourage et que de plus aucun d'entre eux ne paraît être décédé de cette même cause.
Qu'est-ce que tout cela veut dire ? Quelle est cette substance qui ne semble pas avoir été relevée parmi les membres de son entourage ? Pour les auteurs de l'étude, le cancer aurait été provoqué par un micro-organisme appelé Helicobacter pylori.
Sur le site de l'institut Pasteur, on peut lire notamment ceci :
Ainsi, H. pylori a-t-elle le triste privilège d'avoir été reconnue comme la première bactérie impliquée dans la génèse d'un cancer, le cancer de l'estomac, deuxième cause de cancers dans le monde.
L'infection à H. pylori est acquise pendant l'enfance et perdure pendant des décennies, voire toute la vie de la personne infectée.
http://www.pasteur.fr/actu/presse/docum ... elico.html
Comme il s'agit d'une infection acquise pendant l'enfance, il n'y a vraiment aucune raison de supposer que les membres de l'entourage de la personne infectée pourraient elles-mêmes contracter cette infection.
Joker a écrit :Par ailleurs, le vin étant un produit de consommation courante, de nombreux contemporains de l'Empereur auraient dû subir son sort.
Cette remarque suggère que vous parlez d'autre chose. Vous en êtes sans doute toujours à croire que la mort de Napoléon aurait été provoquée par un empoisonnement à l'arsenic, alors même que le professeur Kintz qui a réalisé les analyses des cheveux déclarait que ce n'était pas l'arsenic qui avait provoqué le décès.
Joker a écrit :Bref, la conclusion qui se veut péremptoire de cette dernière étude me laisse en grande partie insatisfait. :?
Sur base du texte en anglais disponible à l'adresse donnée par CC, il paraît un peu abusif de parler d'une "conclusion qui se veut péremptoire". On peut en effet lire ceci à la suite du titre "Conclusions" :
Our analysis suggests that ...
Ce qui peut se traduire par : "Nos analyses suggèrent que..." Difficile d'être moins péremptoire, me semble-t-il.
Par ailleurs, il faudrait peut-être essayer de comprendre de quoi il est vraiment question avant de se déclarer satisfait ou insatisfait des conclusions de cette étude.
Avatar du membre
Joker
Bouffon impérial
Messages : 1347
Enregistré le : 20 avr. 2006 23:17
Localisation : Bruxelles - Belgique

Message par Joker » 17 janv. 2007 21:29

Vous me surprenez Pierre ! :roll:

Citations :
"Napoléon est mort à Sainte-Hélène d'un cancer à l'estomac et non d'un empoisonnement.
(...)
Cette étude met fin à un débat qui divise la communauté scientifique depuis près de deux cent ans.
(...)
Une étude internationale publiée dans la revue scientifique "Natural Clinical Practice Gastroenterology and Hepatology" met un terme à la polémique..."



Si cela ne s'appelle pas être péremptoire, je veux bien me faire moine (trappiste, cela va de soi) ! :diable:
Ces conclusions contredisent en tout ou en partie celles émises par d'autres scientifiques.
C'est pourquoi je persiste à demeurer insatisfait ! :wink:
"Les erreurs du passé sont les faiblesses de l'avenir" (Anonyme)
Avatar du membre
Joséphine
Messages : 605
Enregistré le : 17 janv. 2007 20:33

Message par Joséphine » 17 janv. 2007 21:48

Justement : certaines de ces études se contredisent ! (Joker)

Où voyez-vous qu'ils se contredisent? En lisant l'article, moi je vois qu'ils sont d'accord et qu'ils arrivent à cette conclusion: cancer de l'estomac. Je ne vois pas de contradiction.
Avatar du membre
Joker
Bouffon impérial
Messages : 1347
Enregistré le : 20 avr. 2006 23:17
Localisation : Bruxelles - Belgique

Message par Joker » 17 janv. 2007 22:23

Les analyses accomplies par le professeur Kintz ont mis en évidence la présence d'arsenic endogène dans les cheveux de Napoléon.
Cela supposerait une ingestion, volontaire ou non, de cette substance par l'intéressé et semblerait contredire un décès ayant pour cause un simple cancer de l'estomac.
Mais vous aurez constaté que je reste volontairement prudent en employant le conditionnel... :wink:
"Les erreurs du passé sont les faiblesses de l'avenir" (Anonyme)
Avatar du membre
Joséphine
Messages : 605
Enregistré le : 17 janv. 2007 20:33

Message par Joséphine » 17 janv. 2007 22:28

Le professeur Kintz s'est occupé des cheveux. Ces savants-ci se sont occupés de l'estomac, des dires de l'autopsie. Et puis, Pierre Desmarest le dit: Kintz lui-même le dit: ce n'est pas l'arsenic qui a provoqué la mort. Quoi d'autre donc? Le cancer! Cet article ne dit rien d'autre.
Répondre