Images du masque.

Que se passe-t-il ensuite?

Visitez les pages sur le Retour des Cendres

Visitez les pages sur la période suivant la mort de Napoléon
Avatar du membre
Surcouf35
Messages : 215
Enregistré le : 27 nov. 2006 13:11
Localisation : Antibes

Message par Surcouf35 » 13 mars 2007 16:22

C'est vrai Bbea que la phrénologie laisse parfois pantois devant certaines absences de ressemblances ; d'ailleurs, sans vouloir verser dans le macabre, les personnes ayant "visité" des disparus proches ont pu se rendre compte de visu de cette sinistre réalité...

Néanmoins, il est vrai que là encore sans plonger dans les romans de fictions - par ailleurs parfois remarquables tels Monsieur N - la dissemblance et les circonstances de la prise du masque de l'empereur peuvent porter un léger doute sur le masque Antommarchi...

On sait que la figure de l'Empereur a donné lieu à un épouvantable marché économique à Londres puis à Paris pour qui devait s'attribuer le plus "vrai" de ce dernier et terrifiant témoignage ; néanmoins on sait également que la prise du masque a été réalisée soit par Burton, soit par Antommarchi, plus de 48 heures en tout cas (les anglais avaient placé une garde rapprochée) après le décès de Napoléon, alors que la putréfaction avait entamé son travail...(quel romantisme on se croirait dans les fleurs du Mal de Baudelaire - la charogne - je conseille avant le repas du soir)
Il paraît presque évident que la phrénologie prend ici, je veux dire dans un climat aussi délétère et désastreux sur un corps massacré par la maladie, une toute autre tournure, et malgré sa provenance plus que douteuse, peut réapparaître le si fameux "RUSI" dont les traits torturés et affaissés ne sont pas sans rappeller certains portraits de Napoléon dès 1812...
Alors qprès la parole est aux romanciers plus qu'aux historiens, cela est vrai...
Au même titre que l'on a vu Elvis trois ans après sa mort derrière sa fenêtre à Graceland, il est facile, compte tenu de la volonté Napoléonienne délibérée de romancer son séjour Hélénien et d'entretenir le mystère, de citer cipriani, comme tant d'autres d'ailleurs...

Peut être la vérité est-elle beaucoup plus simple - mais là aussi je m'aventure -
La parole a été donnée à l'homme afin de masquer sa pensée et le regard afin de dissimuler ses paroles
Avatar du membre
bbea53
Messages : 318
Enregistré le : 13 août 2006 16:55

Message par bbea53 » 13 mars 2007 17:51

mais il me semble qu’il ne s’agit pas de son masque mortuaire, ni, d'un moulage d'empreinte directe du vivant du général, mais plutôt d'un modelage en glaise probablement postérieure à son assassinat, pour réaliser soit un buste, soit une statue en son honneur.Diana

Je n'en ai aucune idée ,la légende de ce masque porte la légende suivante :
--"masque moulé sur le visage de Kléber -hauteur 29 cm largeur aux tempes 20cm "

compte tenu des dimensions indiquées ,je pense que vous avez raison Diana ,à moins que Kléber ait une tête trés forte :D

J'ai produit ce masque pour montrer que la réalisation d'une épreuve suivait toujours la même technique sur un mort ou vivant ,dès lors il n'est pas surprenant de voir des "joints de soudure" sur d'autres réalisations .


les circonstances de la prise du masque de l'empereur peuvent porter un léger doute sur le masque Antommarchi...
On sait que la figure de l'Empereur a donné lieu à un épouvantable marché économique à Londres puis à Paris pour qui devait s'attribuer le plus "vrai" de ce dernier et terrifiant témoignage ; néanmoins on sait également que la prise du masque a été réalisée soit par Burton, soit par Antommarchi, plus de 48 heures en tout casSurcouf
Je ne pense pas Surcouf que les "circonstances de la prise du masque " peuvent porter un léger doute ,pour la bonne et simple raison que ce moulage a été fait par ,et en présence dejà de Burton et Anto.
Si au départ il y avait eu supercherie ,vous pensez bien que Burton aurait dénoncé la chose ,aprés avoir été débouté par les tribunaux de Londres quant à sa propriété .Il aurait TOUT "balancé 8) .
Le marché épouvantable qu'à donné lieu la figure à Londres puis à Paris n'est pas un gage de supercherie ,mais simplement une opération pour s'octroyer un marché juteux en vue de reproduire à l'infini le masque de l'Empereur ,des droits d'auteur en quelque sorte :D , et vous même Surcouf ,vous en êtes un exemple flagrant puisque vous en avez acheté un sur Ebay :lol: une contre-façon d'une autre contrefaçon :roll:

On peut remercier Antommarchi d'avoir refusé la vente de son moulage si convoité . Par contre là où les sceptiques trouvent argument ,c'est que le docteur Anto ,ait attendu la disparition de Burton pour la souscription de 1833. Il ne pouvait plus être contre-dit .Heureusement il y a les compagnons de la captivité qui peuvent témoigner ,même l'abbé Vignali avait un masque du souvenir ,vendu par ses héritiers à sa mort . Est-ce que cet homme d'église aurait lui aussi "trempé" dans cette affaire d'état? :D
Avatar du membre
CC
Messages : 6287
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 13 mars 2007 21:03

Répondre