la maigreur de Napoleon

Que se passe-t-il ensuite?

Visitez les pages sur le Retour des Cendres

Visitez les pages sur la période suivant la mort de Napoléon
Avatar du membre
bbea53
Messages : 318
Enregistré le : 13 août 2006 16:55

la maigreur de Napoleon

Message par bbea53 » 16 mars 2007 13:12

Certains se sont étonnés que l'Empereur , frappé par cette perforation de l'estomac (ulcère bouché )probablement cancéreux ,si bien décrite par l'autopsie , n'avait point maigri ,et même était gras .
Il semblerait ,d'aprés le journal de Hudson lowe que cela ne soit pas tout à fait exact .
Certes ,l'examen du corps du défunt a confirmé une couche épaisse de graisse sur le sternum ,mais peut-on dire que l'aspect général de l'Empereur ,n'était pas d'une maigreur ,signe extérieur de la longue maladie qui devait l'emporter?.

Journée du 9 Avril 1821 -

"-j'ai demandé comment on allait à Longwood .Antommarchi m'a répondu ,en paraissant vouloir éviter de prononcer le nom du Général Bonaparte :"Il va un peu mieux aujourd'hui".Sa fièvre ,m'a-t-il appris ensuite ,était moindre ;il avait pu se lever avant-hier,et pendant une demi-heure environ,était resté assis dans un fauteuil,auprés de son lit;hier aussi ,pendant quelques instants ;mais ce matin,il était couché;quand à lui ;Antommarchi, avait quitté Longwood.A son avis si le génèral Bonaparte sortait victorieux de la fièvre ,ce serait grâce à la nature ,et non par l'éffet des remèdes.C'était une" fièvre pernitieuse" .Je l'ai prié de préciser:"une fièvre gastrique et pituitaire" ,a -t-il déclaré.Je l'ai questionné encore:"le génèral Bonaparte ne prenait-il pas de médecines ? -Si ,il en a pris quelques-unes,récemment.Mangeait-il?-Oui ,de la gelée de viande,de l'arrow-root et du pain".J'ai fait la remarque que c'étaient là des aliments trés nourrissants ."Sans doute ,mais ses forces sont absoluments épuisées.Il a beaucoup maigri,il est émacié.-De corps?-Des membres du buste,mais pas autant du ventre.Celui-ci ne semble pas fort diminué,parcequ'il est gonflé d'air;il est quelquefois dur comme la peau d'un tambour"Antommarchi a terminé en me disant que le malade vomissait souvent;que tous ses organes étaient dérangés,n'accomplissaient plus leur fonction;que les intestins étaient dans un pire état,devaient être stimulés par des lavements fréquents;enfin que le mal n'était pas confiné à un endroit spécial,comme le foie,par exemple,mais que c'était un mal génèral "

On peut extraire de cette discussion que le géolier a eu avec Antommarchi :

-1er - que Napoleon avait beaucoup maigri , du corps ,sauf le ventre gonflé
-2e -que Napoleon souffrait d'un mal n'étant pas confiné à un seul endroit (on l'a vu à l'autopsie ,tuberculose ,amibes etc etc ....)

et enfin ,Hudson Lowe en profite pour exprimer que le foie n'est pas le siège principal de la maladie ,"dédouanant" ainsi la responsabilité du climat de Saint-hélène et par cela du choix de l'Angleterre quant à cet îlot .

Plus près de nos jours et de l'avis même des spécialistes "napoleon est mort d'un ulcère bouché ,probablement cancéreux ,et son état a rapidement périclité à cause d'une mosaïque de pathologies
Avatar du membre
CC
Messages : 6287
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 16 mars 2007 16:01

Quand on ne mange plus, forcément, on maigrit. Combien de kilos Napoléon a-t-il perdu? Je n'en sais rien mais plusieurs et sans doute faut-il même parler de dizaines de kilos. :cry:

Ses muscles aussi ont dû fondre; il ne bougeait quasi plus.

Napoléon n'a pas dû mourir avec un gros visage rebondi et signe de bonne santé (on ne découvre la cortisone qu'en 1927), ni aussi gros qu'il l'était quelques mois auparavant. :cry:
Avatar du membre
bbea53
Messages : 318
Enregistré le : 13 août 2006 16:55

Message par bbea53 » 16 mars 2007 17:32

Quand on ne mange plus, forcément, on maigrit.CC

De nos jours ,les traitements du cancer ,(chimio etc ... ) font disparaître l'appétît et le malade devient méconnaissable :(

Napoléon n'a pas dû mourir avec un gros visage rebondi et signe de bonne santé ni aussi gros qu'il l'était quelques mois auparavant.

Oui la déchéance physique s'est précipitée dans les derniers mois et la fin de l'année 1820 marque la "dernière ligne droite ",jusqu'à la mort !
Avatar du membre
Diana
Mamy cool
Messages : 1513
Enregistré le : 20 avr. 2006 14:21
Localisation : Andalousie

Message par Diana » 17 mars 2007 13:17

"Napoléon avait destiné ses cheveux aux divers membres de sa famille; on le rasait, je vérifiai quelques remarques que j’avais déjà faites ; voici les principales :
1º L’empereur avait considérablement maigri, depuis mon arrivée à Sainte-Hélène ; il n’était pas en volume le quart de ce qu’il était auparavant."...


MÉMOIRES DU DOCTEUR F. ANTONMARCHI
Les derniers momens * de Napoléon
Tome II
CHEZ BARROIS L’AÎNÉ, LIBRAIRE
PARIS
1825


*L'orthographe est tel qu'il apparaît dans l'édition
Le premier signe de l'ignorance, c'est présumer que l'on sait.
(Baltasar Gracián 1601-1646)
Avatar du membre
CC
Messages : 6287
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 17 mars 2007 23:11

Napoléon est mort au bout de sa maladie, il avait épuisé toutes ses forces vitales. :cry:
Avatar du membre
Joséphine
Messages : 605
Enregistré le : 17 janv. 2007 20:33

Message par Joséphine » 18 mars 2007 11:06

Il devait flotter dans ses habits le pauvre!
Avatar du membre
Surcouf35
Messages : 215
Enregistré le : 27 nov. 2006 13:11
Localisation : Antibes

Message par Surcouf35 » 20 mars 2007 17:47

Joséphine, je ne suis pas si certain qu'il flottait tant que cela...Avoir le visage émacié est une chose, les membres avaient sans doute également diminué de volume, mais l'autopsie précise quand même que le sternum et le ventre en général étaient recouverts, comme certains organes vitaux, d'une "épaissse couche de graisse"....Quant au visage si je ne m'abuse, faute de matériel adéquat de bonne qualité, il n'a été moulé - pardon il n'aurait été moulé - que le 7 mai à 16h00, par le docteur Burton puisqu'Antommarchi avait jugé impossible la veille la prise d'empreinte avec la mauvaise poudre envoyée par Hudson Lowe...Burton et Antommarchi finirent par convenir que compte tenu du résultat obtenu et des conditions de réalisation déplorables, ils travailleraient de concert de retour à Londres...De mémoire, Marchand, comme Ali d'ailleurs, avaient remarqué que le visage était pratiquement meconnaissable, les chairs s'étaient relâchées, le corps étant déjà en décomposition depuis la veille...D'ailleurs les témoignages précisent que les visiteurs peu de temps après la mort du grand homme étaient épouvantés par la puanteur dégagée...C'est en cela et en de nombreux autres témoignages que la "noble figure du premier consul " est pour le moins sujette à caution...Ce n'est pas de la science fiction, c'est un compte rendu de témoignages...
La parole a été donnée à l'homme afin de masquer sa pensée et le regard afin de dissimuler ses paroles
Avatar du membre
CC
Messages : 6287
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 20 mars 2007 18:09

Toutefois, D'ailleurs les témoignages précisent que les visiteurs peu de temps après la mort du grand homme étaient épouvantés par la puanteur dégagée...
Oui, bien sûr. Encore que...

Les visiteurs ont-ils réellement été "épouvantés" par la puanteur?
Ou bien parle-t-on de l'odeur et de la nécessité d'ouvrir la fenêtre? Ce qui n'est pas tout à fait la même chose. :wink:

De mémoire, Marchand, comme Ali d'ailleurs, avaient remarqué que le visage était pratiquement meconnaissable, les chairs s'étaient relâchées, le corps étant déjà en décomposition depuis la veille...
Et pourtant, le visage n'était pas si décomposé que cela, puisque la prise d'empreinte a bien eu lieu.
Je ne suis pas médecin mais j'imagine que sur un visage en décomposition, les chairs ne tiennent plus très bien et se seraient arrachées ou auraient en tout cas été bien endommagées.
Je n'ai jamais rien lu de tel, nulle part.
Aucun des témoins ne dit que la prise du masque a abîmé le visage de l'Empereur.

Il y a là quelque chose qui se contredit, non?

Les témoignages, oui... mais il faut aussi voir ce qu'on veut leur faire dire.
Fortune
L'Abeille de l'Empereur
Messages : 1499
Enregistré le : 07 août 2006 16:04
Localisation : France

Message par Fortune » 20 mars 2007 20:53

La maladie et la dépression font maigrir, c'est indéniable.

Le gonflement de l'abdomen provenait sans doute de la maladie dont souffrait Napoléon.
Le corps sécrète de drôles de liquides et d'humeurs qu'il n'arrive plus à évacuer lorsqu'il est en bout de course.
Modifié en dernier par Fortune le 21 mars 2007 8:44, modifié 1 fois.
Fortune
Avatar du membre
CC
Messages : 6287
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 20 mars 2007 23:56

Je me suis posée la même question Fortune: d'où venait cet abdomen rebondi?
Henry a écrit : La vésicule biliaire était de la dimension et de la structure habituelles (...)
La rate, le pancréas et les intestins étaient sains.
Les reins étaient enfouis dans une épaisse couche de graisse.
Revoilà la couche de graisse. On nous parle aussi de gaz.
Mais cela suffit-il à laisser un gros ventre à quelqu'un qui ne mange plus?
Avatar du membre
bbea53
Messages : 318
Enregistré le : 13 août 2006 16:55

Message par bbea53 » 21 mars 2007 9:10

Dans les bulletins de santé établis par Arnott du 1er Avril au jour de la mort de l'Empereur ,le médecin anglais écrit à la journée du 3 Mai :

... j'ai proposé ce matin au docteur Antommarchi de libérer les voies digestives au moyen d'un enema,mais il a fait des objections .Quelques heures plus tard ,j'ai examiné de nouveau le général Bonaparte et j'ai trouvétous les symptômesaggravés,avec l'addition d'un ballonnement du ventre .J'ai alors déclaré au docteur Antommarchiqu'il était absolument nécessaire de dégager les intestins .......


Mais cela suffit-il à laisser un gros ventre à quelqu'un qui ne mange plus?
CC


Napoleon mange trés peu (soupe et gelée de viande ) à la journée du 12 avril ,il demande à Arnott "comment on mourait de faiblesse ,et combien de temps on pouvait vivre en mangeant aussi peu qu'il le fait ? "
13Avril :son ventre était tendu comme un "tamburo"
14 Avril :On me dit qu'il a pris plus de nourriture ce matin .
15avril :Il a pris quelques nourriture,et une potion tonique ,qui lui est restée sur l'estomac .
17avril:il a pris ce matin une potion tonique .à5h du soir ,il a exprimé le désir de manger d'une sorte de hachis ;je lui ai permis ainsi qu'un peu de vin ,s'il en veut .
18avril Il a mangé un peu de hachis hier soir vers 6 heures et il a bu ensuite une cuillerée de bordeaux ,avec deux cuillère d'eau . A 8 heures on lui a donné une potion tonique .Pendant ma visite il goûte d'un potage au vermicelle,mais il le rend immédiatement
19avril :Il a pris quelque nourriture en ma présence avec assez d'appétit .
20avril ;Il a pris un peu de nourriture ce matin .Contr omnia ut anter
22 avril :Ce matin ,apres l'absortion d'un peu de soupe ,il a vomi encore d'avantage ;il a rendu les aliments d'hier ,non digérés.
24avril :Il a mangé quelque chose de léger à 7h du soir ,mais l'a rendu presque aussitôt
25 avril::Il a eu à 4heures de l'aprés midi un accés de vomissement ,au cours duquel il a rejeté tous les aliments de la journée .
30avril :il prend peu de nourriture
5Mai : il avait pris hier une bonne quantité de nourriture .....

a la lecture de ces extraits de bulletins d'Arnott on contaste que Napoleon prenait de la nourriture ,bien sûr en petite quantité ,mais le fait que tous les jours(ainsi que la nuit ) il vomit ,justifie sa maigreur .

le 10avril ,Napoleon en plaçant la main au côté droit : il dit "le foie ".
le 11 avril ,il dit éprouver une sensation de chaleur au foie .
le 15 avril ,il se plaint de son foie .
le 18 avril ,il se plaint d'une sensation de chaleur à l'hypocondre droit ,et il dit que c'est le "fégato"
le 19 avril il se plaint beaucoup d'une douleur et d'une chaleur au scrubicule du coeur .
le 22 avril : il dit à présent que l'estomac est le siège de tout son mal .Il éprouvait ce matin une sensation de chaleur et de sécheresse .
Le 26 avril ,Il s'est plaint de son estomac et de son foie .Il m'a demandé -question qu'il m'avait déja poséehier -quelle était à mon avis sa maladie .Je lui ai répondu que je l'imaginais dans les organes digestifs.

L'autopsie a confirmé la localisation des douleurs que Napoleon exprimait -Ulcère bouché et squirre - plus une "mosaïque "de pathologies (tuberculose et kystes amibiens) .On sait de quoi l'Empereur est mort !.
A présent les analyses du docteur Kintz démontrent la présence de "mort aux rats "dans les cheveux ,certains crient à l'assassinât ,peut-être ,mais dans tous les cas ,la maladie a été plus rapide .
Et si au lieu d'assassinât c'était un acte d'Euthanasie ??

Il faut souligner que le comte de Montholon ,préalablement à l'admission du docteur Arnott à Longwood ,avait fait connaître que Napoleon envisageait avec répugnance l'idée de rapports détaillés sur sa maladie ,il avait été convenu que de tels rapports ne seraient demandés qu'en cas de nécéssité absolue au chirurgien anglais
Avatar du membre
Surcouf35
Messages : 215
Enregistré le : 27 nov. 2006 13:11
Localisation : Antibes

Message par Surcouf35 » 21 mars 2007 15:01

Revoilà la couche de graisse. On nous parle aussi de gaz.
Mais cela suffit-il à laisser un gros ventre à quelqu'un qui ne mange plus?
[/quote]

Le Chirurugien militaire Henry qui avait assisté à l'autopsie transmet ses remarques à Sir Hudson qui rejoignet celles des derniers observateurs :
"On ne toucha pas à la tête ; elle était grosse et paraît avoir été disproportionnée pendant la jeunesse. Le front était large et uni...Le corps était chargé de graisse ; il y en avait un pouce et plus sur le sternum, dont l'os affleure en général ; un pouce et demi, peut être, deux pouces à l'abdomen ; une épaisse couche de graisse recouvrait le coeur. On explora l'abdomen; l'Epiploon était très gras. Les reins étaient enfouis dans une épaisse couche de graisse."

Voilà pour le descriprif du corps gras...

Pour l'odeur le témoignage est issu des mémoires du Mameluk Ali :
" La chaleur était assez forte. Le corps, dans la journée du 7 mai - journée de la prise du masque - s'avança tellement que dans l'après-midi il se trouva en pleine putréfaction et l'odeur qu'il exhalait était si forte que, quoique les portes et les fenêtres fussent ouvertes, on ne pouvait plus tenir longtemps après...Pour garantir la figure des mouches qui venaient s'abattre en grand nombre, nous fûmes obligés de la couvrir d'una gaze..."
Autre témoignage peut être moins contestable parce que britannique, le corps ayant été jusqu'à son inhumation constamment gardé par des officiers anglais :(texte publié dans The Statesman")
"Il est indispensable qu'on dérobe au plus vite ces restes mortels aux yeux des hommes. Dans un climat aussi chaud que celui-ci, les corps se corrompent très promptement..."

Voici pour l'odeur...
La parole a été donnée à l'homme afin de masquer sa pensée et le regard afin de dissimuler ses paroles
Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4892
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Message par Frédéric Staps » 21 mars 2007 17:18

bbea53 a écrit :Et si au lieu d'assassinât c'était un acte d'Euthanasie ??
Une euthanasie qui s'étale sur plusieurs années ?
Avatar du membre
bbea53
Messages : 318
Enregistré le : 13 août 2006 16:55

Message par bbea53 » 21 mars 2007 17:34

Une euthanasie qui s'étale sur plusieurs années ? Pierre D

vous avez raison si on considère les méches de cheveux de 1805 (je crois )analysées et qui avaient aussi de l'arsenic ! :roll: On a pas trouvé encore le pourquoi de ce taux d'arsenic découvert à cette époque , :(

Mais en 1821 ,l'Empereur malade et vu son état incurable ,une main "pleine de compassion " a voulu peut-êre abréger la souffrance du captif ? hélas la maladie a été plus rapide . A cette époque ,une perforation de l'estomac est une mort quasi instantanée ,le fait que cet ulcère soit "bouché" par le foie a prolongé l'agonie.

Mais cela suffit-il à laisser un gros ventre à quelqu'un qui ne mange plus?

Rapport du Dr Antommarchisur l'autopsie,remis aux comtes Bertrand et de Montholon ,le 8 Mai 1821
......15° )le foie était engorgéet d'une grosseur plus que naturelle ;
......16° )Tous les intestins étaient en bon état,mais remplis d'air
Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4892
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Message par Frédéric Staps » 21 mars 2007 18:15

Il y aurait aussi de fortes concentrations d'arsenic dans des cheveux de 1815.
Existe-t-il des cheveux de Napoléon sans concentration élevée d'arsenic ?
Répondre