la maigreur de Napoleon

Que se passe-t-il ensuite?

Visitez les pages sur le Retour des Cendres

Visitez les pages sur la période suivant la mort de Napoléon
Avatar du membre
CC
Messages : 6287
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 03 avr. 2007 23:06

:diable:

En cas d'absorption par inhalation, les substances passent aussi dans le sang.
Avatar du membre
Diana
Mamy cool
Messages : 1513
Enregistré le : 20 avr. 2006 14:21
Localisation : Andalousie

Message par Diana » 04 avr. 2007 0:07

Plus j’y pense et moins j’y crois de l’arsenic dans les bougies, désolée. Il me semble que si de l’arsenic avait été employé pour fabriquer les mèches des bougies, une grande partie de la clientèle des ciriers et les ciriers eux-mêmes auraient étés intoxiqués.
Les seules mèches pour chandelle contenant de l’arsenic connues (encore aujourd'hui) sont celles employées pour les feux d’artifice.

Essayons d’imaginer quel fut l’éclairage le plus employé à Longwood :
- Bougies de cire,
- chandelles de suif ou
- lampes à huiles, quinquets.

Les difficultés économiques infligées à Napoléon par Hudson Lowe, lésinant déjà sur la nourriture croyez-vous qu’il lui aurait laissé la possibilité de s’éclairer avec des bougies de cire généralement réservées à la classe aisée. À mon humble avis, je vois plutôt le service de Napoléon obligé d’employer des chandelles de suif et, pourquoi pas devoir récupérer les bouts non fondus pour les fondre et faire artisanalement de nouvelles chandelles avec le suif récupéré. Faire ses propres chandelles était chose courante dans bon nombre de foyers bourgeois.

Code : Tout sélectionner

Napoléon ne restait pas non plus 24H/24H exposé à la "nocivité" des bougies…
24h/24 ? il y avait aussi la lumière du jour, les éclairages s’allumaient généralement au crépuscule et pendant la journée, Napoléon aimait son confort certes mais ne voulait pas non plus les dépenses inutiles, la cheminée allumée continuellement lui donnait aussi de la lumière.

Code : Tout sélectionner

les Gourgaud ,Bertrand ,et Montholon ,même sollicités parfois la nuit pour la "dictée" n'ont jamais été exposés de façon comparable à l'Empereur.
Chez eux aussi il y avait des chandelles probablement de même provenance que celles de Longwood et du feu dans les cheminées allumés avec le même type de bois.

Code : Tout sélectionner

Maintenant, cet arsenic qui circulait un peu partout… les médicaments (je pense au calomel notamment)
C’est plutôt vers les médicaments administrés qu’il faut chercher la vraie cause de la mort de Napoléon, bien que la plupart de ceux-ci étaient des remèdes à base de plantes et de peu d'effets vu l'avancement de la maladie. Le mercure du calomel, dont on lui administra dix grains, soit un demi gramme, me semble suffisant pour empoisonner Napoléon qui était déjà fort affaibli et quasiment comateux.
Le premier signe de l'ignorance, c'est présumer que l'on sait.
(Baltasar Gracián 1601-1646)
Avatar du membre
bbea53
Messages : 318
Enregistré le : 13 août 2006 16:55

Message par bbea53 » 04 avr. 2007 10:24

C’est plutôt vers les médicaments administrés qu’il faut chercher la vraie cause de la mort de Napoléon,Diana

Pas du tout ,désolée ,la vraie cause de la mort de Napoleon ,on la connaît ""ulcère bouché ,probablement cancéreux ,et une mosaïque de Pathologies (tuberculose ,kystes amibiens .... )

Ce n'est pas les médicaments qui ont empoisonné Napoleon ,ils ont été inéfficaces et peuvent le cas échéant avoir accéléré (sans intention )la fin ,de quelques jours :un emplâtre sur une jambe de bois .

La question des bougies n'est pas de savoir si elles sont la cause de l'empoisonnement de l'Empereur ,cela serait un peu gros ! ,mais peut-être, sont elles responsables du taux élevé d'arsenic retrouvé dans les cheveux ?,(ce taux maintenant indiscutable depuis les analyses de Kintz )
C'est pour cela que les cheveux de Napoleon ,avant 1815 ont aussi un taux élevé d'arsenic ?,il faut trouver la raison et les bougies sont une hypothèse qu'il faudrait comparer avec des méches de contemporains .

Code:
les Gourgaud ,Bertrand ,et Montholon ,même sollicités parfois la nuit pour la "dictée" n'ont jamais été exposés de façon comparable à l'Empereur.


Chez eux aussi il y avait des chandelles probablement de même provenance que celles de Longwood et du feu dans les cheminées allumés avec le même type de bois.

Oui ,mais on ne sait pas si leurs cheveux avaient un taux d'arsenic élevé ,donc on ne peut pas se prononcer !


Les difficultés économiques infligées à Napoléon par Hudson Lowe, lésinant déjà sur la nourriture croyez-vous qu’il lui aurait laissé la possibilité de s’éclairer avec des bougies de cire généralement réservées à la classe aisée.Diana

Pas du tout ,les difficultés existantes ne sont pas économiques ,mais plutôt des difficultés d'approvisionnement .
C'est bien connu ,le gaspillage alimentaire et en boisson était considérable ,d'où les restrictions que Hudson lowe a voulu faire ,mais en vain .
C'est surtout en viande fraîche que la pénurie se fait sentir et en eau de bonne qualité .
Jour et nuit les cheminées de l'Empereur fonctionnent rendant l'atmosphère étoufante ,Napoleon est frileux .Les bougies sont allumées en permanence et sont fournies sans difficultées .

Personne ne pense que les bougies ont causé la mort de Napoleon ,mais peut être jouent -elles un rôle dans la présence d'arsenic, des cheveux ,la question est posée ?.

Les difficultés économiques infligées à Napoléon par Hudson Lowe,Diana


Non ,H L se plaint de gaspillage et demande aux français de payer une partie des dépenses alimentaires (d'où la ruse de l'argenterie cassée )

(..) Provisions accordées par le gouvernement à l'établissement de Longwood composé de 45 personnesndepuis Octobre 1816 jusqu'1817 (..) d'aprés les états anglais du contre-mémorial de STH

Par Jour

-Viande ,boeuf et mouton (livres )...... 82
-Volailles (nombre)............................. 6
-Pain (livres ) ...................................66
-Beurre (livres )..................................5
-Lard (livres )......................................2
-Huile à salade (pintes d'Angleterre) .....3 1/4
-Sucre candi (livres )............................4
-Café(livres ).......................................2
-Thé vert (livres ) ................................1/2
-Thé noir (livres) .................................1/2
-Chandelles de cires (livres ).................8*****
-Oeufs (nombre ) ...............................30
-Sucre commun (livres)....................... 5
-Fromage (livres) .................................1
-Vinaigre (quart de gallon) ................... 1
-Farine (livres ) ...................................5
-Viande salée (livres ) ..........................6
-Bois à brûler (c.wt 112 livres ) .............3
-Porter ou Ale (bouteilles)..................... 3
-Légumes (en valeur ) pour.... 1 £
-Fruits (en valeur ) pour ........10 sh
-confits (en valeur ) pour........ 8 sh


Par Quinzaine :

- Canards (nombre ) ................... 8
-Dindes (nombres ) ..................... 2
-Oies (nombre) ............................2
-Pains de sucre ............................2
-Riz fin (sacs ) ............................1/2
-Jambons (n'exédant pas 14 livres chaque ) .. 2
-Charbon (boisseaux ) ................ 45
-Poisson (en valeur ) pour... 80sh
-lait (en valeur ) pour .........98 1/2 sh
-Beurre frais ,sel,moutarde ,poivre ,câpres,huile à brûler ,pois ,pour une valeur n'excédant pas ........7 £


Vin par jour :

-Champagne ou vin de Grave (bouteilles .. .1
-Madère (bouteilles ) ............................... 1
-Constance (bouteilles ) .............................1
- Vin rouge (bouteilles )............................. 6
Le gouvernement donnait aussi du vin du Cap et de Ténériffe pour les domestiques ,à raion d'une bouteille par jour ,ce qui n'est pas compris dans l'état. C'était une pinte de plus que la quantité journalière accordée aux soldats et matelots casernés à Sainte-Hèlène


Ce gaspillage est d'ailleurs confirmé par Gourgaud lorsque celui-ci est reçu par Hudson Lowe avant de quitter l'île ,
L'abondance de fournitures ,n'a pas cessé ,seul changement ,les français en ont payé une partie par la suite .
Le légende est dure ,mais à Sainte-Hélène les Compagnons ont "trés bien été alimentés" d'une façon supèrieure à la normale de l'époque et des inconvénients liés à l'éloignement de l'île ,mieux que l'armée anglaise ! mieux que l'indigène !
Avatar du membre
CC
Messages : 6287
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 19 mai 2007 13:09

Voici encore deux témoignages parlant de la maigreur de Napoléon. Il s'agit du témoignage du fidèle Ali, début avril 1821... et d'une phrase de l'Empereur lui-même:

Mameluck Ali - Souvenirs sur l'Empereur Napoléon – Arléa 2000 – p 259

L'Empereur, étant resté quinze ou vingt jours sans se faire la barbe, voulut se raser. C'était la première fois depuis qu'il était alité. Quoique peu commodément dans son lit pour faire une telle besogne, il y parvint en s'armant de courage. Pour lui donner le jour nécessaire, on avait roulé le lit au milieu de la chambre afin qu'il pût se raser comme il en avait l'habitude. Dès que la barbe fut faite, je remarquai que la figure de l'Empereur n'était plus ce qu'elle avait été quinze ou vingt jours auparavant; elle était très altérée et fort amaigrie. Peu de temps avait suffi pour le changer considérablement. Ce n'était plus le même homme. Ses membres aussi avaient perdu de leur rondeur; ses cuisses étaient diminuées d'un bon tiers, ses mollets fondus, ses mains étaient moins potelées et ses doigts plus effilés. Ses mains étaient de fort belles mains de femme.

Napoléon à Montholon - Sainte-Hélène - la mort de l'Empereur, Octave Aubry (p 200)

Le 8 avril 1821, Napoléon disait en riant à Montholon:
- Le diable a mangé mes mollets.


Difficile quand même de soutenir qu'il n'était pas amaigri au moment de sa mort, alors qu'un mois avant, déjà, ses familiers (et qui d'autre était mieux placé qu'Ali?) étaient frappés par le changement qui s'était opéré en lui. :|
Avatar du membre
Joséphine
Messages : 605
Enregistré le : 17 janv. 2007 20:33

Message par Joséphine » 23 mai 2007 17:40

Personne ne dit que Napoléon n'était pas amaigri! Au contraire, ils disent tous, après sa mort, qu'il ressemblait au premier Consul! Et justement, le Premier Consul était tout maigre!
Répondre