Le ralliement de La Bédoyère

Voici le retour de l'Aigle!

Visitez les pages sur les Cent-Jours
Répondre
Avatar du membre
CC
Messages : 6249
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Le ralliement de La Bédoyère

Message par CC » 18 août 2009 13:20

La rencontre a lieu avant Vizille, entre Travernolles et Brié. Après avoir arrêté et rangé son régiment sur le bord de la route, il [La Bédoyère] s'avance vers Napoléon. Celui-ci voit s'approcher le jeune et ardent colonel. L'an passé, aux jours douloureux de Fontainebleau, La Bédoyère s'est mis spontanément à sa disposition, demeurant auprès de lui jusqu'au dernier moment, à l'heure de tous les reniements. Et maintenant c'est encore La Bédoyère, qui le premier, se rallie à lui avec son régiment, en un geste plein de foi, de patriotisme, de désintéressement. L'Empereur l'embrasse. Puis, La Bédoyère n'ayant pas encore de cocarde tricolore, Napoléon d'un geste souverain, ôte celle qui orne son légendaire "petit chapeau" et la lui remet. Il s'avance ensuite vers le 7e de ligne qui présente les armes pendant que la musique joue la Marseillaise. Il se fait apporter l'aigle qui, au bout de son bâton de saule, brille aux derniers feux du soleil couchant, il la porte à ses lèvres. De quelques mots il remercie et félicite La Bédoyère et son régiment. Puis, les plaçant à l'avant-garde il fait reprendre la marche sur Grenoble.


( http://www.napoleonprisonnier.com/chron ... noble.html )

Et les images:


Image

Image

http://www.napoleonprisonnier.com/lieux/brie.html
Avatar du membre
Dominique T.
Messages : 367
Enregistré le : 13 janv. 2007 18:08
Localisation : Belgique
Contact :

Message par Dominique T. » 18 août 2009 16:22

Merci pour ces belle photos !

A propos du ralliement de Labedoyère et de ses soldats, savez-vous que ce ralliement est peut-être en grande partie dû à...des Belges ?

Je vous explique.

Le 7 de Ligne, sous la première Restauration, avait été complété par 2 bataillons du 112 de Ligne, dissous.

Or, le 112e était sous l'Empire constitué -à très grande majorité - de soldats issus du département de la Dyle. Or, ces soldats, des "étrangers", n'avaient pas grand-chose à espérer sous la Restauration, sinon d'être expulsés à brève ou moyenne échéance.

Il y a donc tout lieu de croire que pour eux, le retour de l'Empereur pouvait signifier le retour de leur terre natale à la France...
Line
Messages : 11
Enregistré le : 12 août 2009 20:17

Message par Line » 18 août 2009 16:49

Passionnant tout celà !
Merci à CC pour les photos et à Dominique T. pour l'information sur le rôle des soldats belges, information qui m'intéresse particulièrement.
Sébastien
Pro de l'orthographe
Messages : 432
Enregistré le : 28 avr. 2006 16:46
Localisation : Belgique

Message par Sébastien » 18 août 2009 22:16

Merci pour les infos !
Répondre