Et Albine?

Que se passe-t-il ensuite?

Visitez les pages sur le Retour des Cendres

Visitez les pages sur la période suivant la mort de Napoléon
Répondre
Avatar du membre
Patricia
Messages : 6
Enregistré le : 19 août 2011 13:04
Localisation : Liège

Et Albine?

Message par Patricia » 19 janv. 2014 15:04

Il s'agit d'un point de détail qui me taraude. Et,bien sûr,un détail concernant un personnage secondaire n'est pas toujours aisé à retrouver.

Où se trouvait Albine de Montholon lors du retour des Cendres?
La mort n'est rien, mais vivre vaincu et sans gloire, c'est mourir tous les jours.
Avatar du membre
CC
Messages : 6245
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 19 janv. 2014 16:36

J'ai trouvé ceci sur l'excellent site d'Albertuk:
Albine, ayant quitté Sainte-Hélène en juillet 1819, vécut en exil quelques mois à Bruxelles avant d'être autorisée à rentrer en France dans le premier semestre 1820. Quelques temps après le retour de son époux en 1821, le couple se sépara. En juillet 1840, elle vivait à Toulon et put recevoir la visite de ses anciens compagnons d'exil avant leur départ pour l'expédition des Cendres. Elle s'installa ensuite à Montpellier où elle décéda en 1848 à l'âge de 69 ans. Comme la dépouille de Napoléon, celle d'Albine fut trouvée en excellent état de conservation lors d'une exhumation plusieurs années après son décès. Elle se trouve aujourd'hui dans la crypte de l'église des Pénitents Bleux à Montpellier.
http://www.lautresaintehelene.com/autre ... ombes.html
Avatar du membre
Patricia
Messages : 6
Enregistré le : 19 août 2011 13:04
Localisation : Liège

Message par Patricia » 19 janv. 2014 19:33

Merci Chantal.

Je l'avais lu également mais j'aurais aimé savoir si elle se trouvait à paris ou à Montpelier lors du retour des Cendres. Candé-Montholon prétend qu'elle se trouvait à Paris mais ne cite en rien ses sources. Il me semble que le livre qu'il a consacré à son ancêtre tient plus du roman que de l’œuvre d'un historien
La mort n'est rien, mais vivre vaincu et sans gloire, c'est mourir tous les jours.
Répondre