Maréchal Guillaume Marie-Anne Brune

Pour parler ici des habitudes de l'homme Napoléon, de ses préférences et de ses aversions, mais aussi de ses proches, des familiers, des contemporains, des militaires.
Pour aborder les habitudes, les grands évènements, le mode de vie...
Pour poser vos questions sur la période du Premier Empire.
Répondre
Bruel
Messages : 4
Enregistré le : 16 janv. 2019 18:15

Maréchal Guillaume Marie-Anne Brune

Message par Bruel » 18 janv. 2019 18:57

Guillaume Marie-Anne Brune, né le 13 mars 1763 à Brive-la-Gaillarde et mort assassiné le 2 août 1815 à Avignon, maréchal d'Empire. Tenu à l'écart des hautes fonctions administratives et militaires par Napoléon Ier en raison de son républicanisme, il commande néanmoins les armées du camp de Boulogne en 1805, et est fait gouverneur des villes hanséatiques en 1806, puis pair de France et comte de l'Empire en 1815.

Une mort triste :
En 1815, des groupes royalistes se livrent à des assassinats ou des massacres de militants, de personnalités révolutionnaires, de bonapartistes et de libéraux, avec la complicité des autorités qui mènent une répression légale.
À Avignon, le maréchal Brune, héros de l’Empire, est massacré par la foule et jeté dans le Rhône. Ces assassins se sont défoulés y'a pas de mot pour décrire les faits il se sont acharnés dessus sans remords.

Rumeur dans la ville
Voyons un peu le déroulement du drame : le 2 août, Brune arrive à l'hôtel vers 11 h du matin. Il tient absolument à y déjeuner. La place est un des endroits les plus animés d’Avignon, il y a un monde fou ! Pourtant la présence du général n'échappe pas à un ancien officier royaliste, qui le reconnaît.
Le bruit court vite. Brune est à Avignon ! Si, à l'hôtel de la place de l'Oulle ! « Il a tué la princesse de Lamballe ! » hurle un homme. « Il paraît même qu'il a promené sa tête au bout d'une pique dans tout Paris » murmure un autre...

Il n'en faut pas plus pour déchaîner la colère des ultra-royalistes. La place se remplit en un éclair ! Là, il y a des hommes sur les toits des maisons voisines, là, certains sont armés de fusils ! Ca sent le roussi... La voiture de Brune quitte la place mais une foule l'assaille et lui lance des pierres.

L'assaut final
Forcé de faire demi-tour, Brune regagne sa chambre et s'y barricade en attendant que les choses se calment. Mais la foule veut la tête de Brune ! Le maire tente de dissuader la bande d'excités de commettre l'irréparable.
Rien n'y fait ! Voilà l'assaut ! Ils se précipitent par les fenêtres de l'hôtel, défoncent la porte de la chambre de Brune, lui font face ! L'un d'eux tire... Brune tombe, mortellement touché. 14 heures viennent de sonner, il agonisera pendant plus de 4 heures.

La prune de Brune
Dehors, on cause, on cause, la foule se demande. Que s'est-il passé dans cette chambre ? Pour toute réponse, on criera au balcon de l'hôtel que le maréchal s'est suicidé ! Même le procès-verbal confirme la chose. Pourtant, les royalistes chantent une toute autre chanson le soir-même :
« Un ange subtil Mit dans le fusil L'excellente prune Qui tua le maréchal Brune... »
Sur ordre du maire, le corps placé sur une civière est envoyé à l’hôpital en attendant qu'on ne l'inhume. Mais un flot de royalistes détournent la civière sur le pont Saint-Bénézet, jusqu'à la 13e arche. Là, ils jettent le corps dans le Rhône avant d'écrire sur le pilier du pont : « Ici est le cimetière du maréchal Brune »...


Je me receuille sur un grand de empire La tombe du maréchal et de son épouse à Saint-Just-Sauvage dans le département de la Marne (51) en région Grand Est. :salut:
Avatar du membre
d'hautpoul
Messages : 503
Enregistré le : 10 août 2007 13:08

Re: Maréchal Guillaume Marie-Anne Brune

Message par d'hautpoul » 18 janv. 2019 19:43

Là, ils jettent le corps dans le Rhône avant d'écrire sur le pilier du pont : « Ici est le cimetière du maréchal Brune
Le corps dérive sur le fleuve jusqu'aux environs de Tarascon, là un berger-paysan le découvre et l’inhume sur la berge . Quelques temps plus tard, le lieu retrouvé, sa femme s'emploie à y donner une sépulture digne

Plus de détails sur cette affaire d''assassinat, et consultable à la bibliothèque d'Avignon , le mémoire de maîtrise université d'Aix-Christiane Reymond "l'assassinat de Maréchal Brune, étude des mentalités et des catégories socio-professionnelles "

Image
Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4469
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Re: Maréchal Guillaume Marie-Anne Brune

Message par Frédéric Staps » 18 janv. 2019 21:00

d'hautpoul a écrit :le mémoire de maîtrise université d'Aix-Christiane Reymond "l'assassinat de Maréchal Brune, étude des mentalités et des catégories socio-professionnelles "
Ce mémoire est-il sous forme manuscrite ou s'agit-il simplement de la couverture ? :shock:
« Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? »
Avatar du membre
d'hautpoul
Messages : 503
Enregistré le : 10 août 2007 13:08

Re: Maréchal Guillaume Marie-Anne Brune

Message par d'hautpoul » 18 janv. 2019 23:29

Ce mémoire est-il sous forme manuscrite ou s'agit-il simplement de la couverture ?
Il ne s'agit pas que de la couverture, j'ai la photocopie complète de l'original( 73pages)

:salut:
Bruel
Messages : 4
Enregistré le : 16 janv. 2019 18:15

Re: Maréchal Guillaume Marie-Anne Brune

Message par Bruel » 19 janv. 2019 8:30

Cet assassinat est une horreur ceux qui commirent se crime n'auront jamais été punie. A cet époque tous les gens favorables a Bonaparte et à l'empire était pourchassés et devait mourir dans quel but tout celà. Assassinat de Brune est une brutalité sans égal un scandale dans le crime.

Maître Dupin, célèbre avocat parisien, au roi Louis XVIII, ce 19 mars 1819.
Sire, …Un horrible attentat a été commis sous le règne de Votre Majesté. Un des grands officiers de la couronne, un maréchal de France, a été lâchement assassiné et depuis près de quatre ans, ce crime si public, si révoltant, n’a pas été puni…Pourquoi, à l’insu de Votre Majesté, dans son propre palais, la mort du Maréchal a-t-elle reçu une sorte de ratification ?


BRUNE En 1789 fait la connaissance de Marat, Fréron, Fabre d’Églantine. Il devient l’ami de Danton et de Camille Desmoulins. Il saura échapper à la tourmente révolutionnaire. On l’accusera de manque de courage lorsque Danton et ses amis furent guillotinés. Mais pouvait-il faire quelque chose pour sauver ses amis girondins ?
Fichiers joints
200px-Danton.jpg
200px-Danton.jpg (11.69 Kio) Vu 3563 fois
assassinat-du-Maréchal-Brune.jpg
assassinat-du-Maréchal-Brune.jpg (80.28 Kio) Vu 3563 fois
Avatar du membre
Cipriani Franceschi
Messages : 1892
Enregistré le : 14 janv. 2018 12:26
Localisation : Région Parisienne

Re: Maréchal Guillaume Marie-Anne Brune

Message par Cipriani Franceschi » 19 janv. 2019 8:40

Merci Bruel pour la lettre de cet avocat parisien : je présume qu'il n'obtint hélas jamais de réponse :shock:
La nature l’avait doué de toutes les qualités nécessaires à un ministre de la Police (Comte Charles-Tristan de Montholon)
Avatar du membre
d'hautpoul
Messages : 503
Enregistré le : 10 août 2007 13:08

Re: Maréchal Guillaume Marie-Anne Brune

Message par d'hautpoul » 19 janv. 2019 13:58

Ils se précipitent par les fenêtres de l'hôtel,
En fait, la foule pénétra dans le bâtiment par une entrée située dans une petite rue, derrière l'hotel, et les assassins arrivèrent devant la chambre du maréchal en passant par le toit .
ceux qui commirent se crime n'auront jamais été punie.
"Le jugement fut renvoyé devant la cour de Cavaillon, la cour de Cassation le renvoya à celle de Riom où eut lieu le jugement.Jugement qui se termina par la condamnation de "FARGES" qui était mort depuis quelques années et de "GUINDON", dit "ROQUEFORT", qui fut condamné à mort par contumace (p44 du mémoire )
:lisez:


:salut:
Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4469
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Re: Maréchal Guillaume Marie-Anne Brune

Message par Frédéric Staps » 20 janv. 2019 20:51

Bruel a écrit : Assassinat de Brune est une brutalité sans égal un scandale dans le crime.
Ce n'est sans doute pas tout à fait exact de dire que cet assassinat est d'une brutalité sans égal.
Certains massacres commis lors de la Révolution sont d'une brutalité équivalente, notamment celui du gouverneur de la Bastille de Launey le 14 juillet 1789, mais aussi celui de la princesse de Lamballe le 3 septembre 1792.
On peut aussi citer le cas du Grand Pensionnaire de Hollande Jean de Witt et de son frère Cornelis le 20 août 1672 au moment du déclenchement de la guerre de Hollande par Louis XIV ou encore le massacre d'Alain de Monéys à Hautefaye en Dordogne le 16 août 1870.

A la différence des autres massacres, l'affaire de Hautefaye donnera lieu à un procès où les auteurs seront condamnés, sans qu'il soit possible de déterminer avec certitude si le changement de régime intervenu entre cet assassinat et le procès a joué un rôle déterminant dans le verdict prononcé à l'issue de ce procès.
d'hautpoul a écrit : Il ne s'agit pas que de la couverture, j'ai la photocopie complète de l'original( 73pages)
En quelle année ce mémoire a-t-il été défendu ?
Modifié en dernier par Frédéric Staps le 20 janv. 2019 20:55, modifié 1 fois.
« Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? »
Répondre