Chateaubriand et la Correspondance des Princes

Diverses personnes se sont opposées à Napoléon : complots, soulèvements populaires, opposition politique, écrits factieux...
Avatar du membre
Cipriani Franceschi
Messages : 1823
Enregistré le : 14 janv. 2018 12:26
Localisation : Région Parisienne

Chateaubriand et la Correspondance des Princes

Message par Cipriani Franceschi » 25 mai 2019 22:50

"Dans les premiers jours de Septembre 1794, Armand de Chateaubriand se rendit faire visite à bord du Nonsuch, en rade de Jersey, au Prince de Bouillon qui venait d'être nommé, à la place de Lord Belcare, chef de la Correspondance des Princes, pour la Bretagne. Ses services furent agréés avec empressement"

où l'on apprend qu'Armand, cousin de François-René de Chateaubriand, effectuera de nombreuses traversée, en tant qu'agent de liaison entre les émigrés et les royalistes de l'intérieur, entre Jersey et la cote bretonne, jusqu'à l'échouage de son embarcation le 8 janvier 1809, sur la grève de Bretteville-sur-Ay, voisine de Coutances :salut:
La nature l’avait doué de toutes les qualités nécessaires à un ministre de la Police (Comte Charles-Tristan de Montholon)
Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4391
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Re: Chateaubriand et la Correspondance des Princes

Message par Frédéric Staps » 26 mai 2019 8:10

Cipriani Franceschi a écrit :
25 mai 2019 22:50
où l'on apprend
Cette formule donne l'impression qu'il s'agirait d'une révélation. Or qu'y a-t-il dans ce texte dont vous n'indiquez pas l'origine qu'on ne savait déjà ?
« Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? »
Avatar du membre
Cipriani Franceschi
Messages : 1823
Enregistré le : 14 janv. 2018 12:26
Localisation : Région Parisienne

Re: Chateaubriand et la Correspondance des Princes

Message par Cipriani Franceschi » 26 mai 2019 11:46

Frédéric Staps a écrit :
26 mai 2019 8:10
Cette formule donne l'impression qu'il s'agirait d'une révélation. Or qu'y a-t-il dans ce texte dont vous n'indiquez pas l'origine qu'on ne savait déjà ?
si vous commencez comme cela, ce post ne va pas aller bien loin :shock:

"où l'on apprend" : il s'agissait d'une formule de style ;)

songez aux potentiels visiteurs du forum (vous y faisiez allusion hier) qui ne connaissent peut-être rien à cette affaire (c'était mon cas d'ailleurs, jusqu'à ce que vous en parliez à propos des exécutions "politiques" sous Napoléon) ;)

vous saviez que Chateaubriand était monté en rade de Jersey à bord du Nonsuch ? :D

Le texte est extrait du livre Armand de Chateaubriand, Correspondant des Princes entre la France et l'Angleterre, E. Herpin, chez Perrin, 1910
Modifié en dernier par Cipriani Franceschi le 26 mai 2019 12:06, modifié 3 fois.
La nature l’avait doué de toutes les qualités nécessaires à un ministre de la Police (Comte Charles-Tristan de Montholon)
Avatar du membre
Cipriani Franceschi
Messages : 1823
Enregistré le : 14 janv. 2018 12:26
Localisation : Région Parisienne

Re: Chateaubriand et la Correspondance des Princes

Message par Cipriani Franceschi » 26 mai 2019 11:59

La vie aventureuse du Prince de Bouillon, Chef de la Correspondance des Princes, est assez étonnante, digne d'un scénario de cinéma ;)

Voilà un homme, Philip Dauvergne, officier dans la Royal Navy, à l'ascendance noble plutôt douteuse, qui passera sa vie à courir après un fief et un héritage, reçu par hasard, dont il ne jouira guère...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Philippe_ ... _jersiaise
La nature l’avait doué de toutes les qualités nécessaires à un ministre de la Police (Comte Charles-Tristan de Montholon)
Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4391
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Re: Chateaubriand et la Correspondance des Princes

Message par Frédéric Staps » 26 mai 2019 12:05

Cipriani Franceschi a écrit :
26 mai 2019 11:46
si vous commencez comme cela, ce post ne va pas aller bien loin :shock:
Si je n'avais pas répondu, il serait encore aller moins loin.
Cipriani Franceschi a écrit :
26 mai 2019 11:46
songez aux potentiels visiteurs du forum (vous y faisiez allusion hier) qui ne connaissent peut-être rien à cette affaire
L'essentiel n'a-t-il pas déjà été dit dans l'autre sujet où il a été question d'Armand de Chateaubriand ?
Cipriani Franceschi a écrit :
26 mai 2019 11:46
(c'était mon cas d'ailleurs, jusqu'à ce que vous en parliez à propos des exécutions "politiques" sous Napoléon) ;)
Pourtant, c'était sur Wikipédia. :D
Cipriani Franceschi a écrit :
26 mai 2019 11:46
vous saviez que Chateaubriand était monté en rade de Jersey à bord du Nonsuch ? :D
Non, je ne le savais pas et je l'aurai probablement oublié d'ici quelques heures, ne percevant pas l'importance de cette information, ni son intérêt sur ce forum qui est, comme vous le rappelez si souvent consacré à la période napoléonienne. Or cet événement se situe en 1794. Hors-sujet donc, selon vos critères.
« Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? »
Avatar du membre
Cipriani Franceschi
Messages : 1823
Enregistré le : 14 janv. 2018 12:26
Localisation : Région Parisienne

Re: Chateaubriand et la Correspondance des Princes

Message par Cipriani Franceschi » 26 mai 2019 12:07

Frédéric Staps a écrit :
26 mai 2019 12:05
Si je n'avais pas répondu, il serait encore aller moins loin.
Vous savez aussi bien que moi pourquoi il ne serait pas allé loin.... et vous avez le don de casser l'ambiance :(
La nature l’avait doué de toutes les qualités nécessaires à un ministre de la Police (Comte Charles-Tristan de Montholon)
Avatar du membre
Cipriani Franceschi
Messages : 1823
Enregistré le : 14 janv. 2018 12:26
Localisation : Région Parisienne

Re: Chateaubriand et la Correspondance des Princes

Message par Cipriani Franceschi » 26 mai 2019 12:13

Frédéric Staps a écrit :
26 mai 2019 12:05
L'essentiel n'a-t-il pas déjà été dit dans l'autre sujet où il a été question d'Armand de Chateaubriand ?
c'est possible, mais ici ce sujet est consacré exclusivement à Armand de Chateaubriand, et ce sujet n'a peut-être pas été totalement épuisé ;)
Frédéric Staps a écrit :
26 mai 2019 12:05
Pourtant, c'était sur Wikipédia. :D
cela se confirme, Wikipédia est votre ami :fou:
Frédéric Staps a écrit :
26 mai 2019 12:05
Non, je ne le savais pas et je l'aurai probablement oublié d'ici quelques heures, ne percevant pas l'importance de cette information, ni son intérêt sur ce forum qui est, comme vous le rappelez si souvent consacré à la période napoléonienne. Or cet événement se situe en 1794. Hors-sujet donc, selon vos critères.
certes, c'est un détail mineur et de surcroit hors-période... mais il faut bien amorcer la pompe ;)
La nature l’avait doué de toutes les qualités nécessaires à un ministre de la Police (Comte Charles-Tristan de Montholon)
Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4391
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Re: Chateaubriand et la Correspondance des Princes

Message par Frédéric Staps » 26 mai 2019 12:31

Dans le lien que vous avez donné concernant Philippe d'Auvergne, on peut lire ceci :
En 1808, le réseau d'espionnage mis en place par d’Auvergne connaît un coup d'arrêt. Pringent, le courrier à qui il faisait le plus confiance, est arrêté. Ce dernier avait fait 184 voyages entre la France et Jersey, allant jusqu'à Paris et en Vendée. Pringent connaissait une grande partie du réseau.

Capturé, il essaye de sauver sa vie en révélant tout ce qu'il savait, les lieux secrets de débarquement, les distributeurs de lettres, les paysans qui l'hébergeaient. Pringent livre tout ce qu'il sait, remplit plusieurs rouleaux de papier dont chaque feuille signifiait la mort pour ceux qui lui avaient fait confiance ; il assiste à leurs procès et témoigne en leur défaveur.

Cependant, il ne parviendra pas à sauver sa vie et, sur ordre de Napoléon, il est exécuté.
Est-ce que cela a un lien avec la capture de Chateaubriand ou s'agit-il d'une affaire tout à fait différente ?
« Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? »
Avatar du membre
Cipriani Franceschi
Messages : 1823
Enregistré le : 14 janv. 2018 12:26
Localisation : Région Parisienne

Re: Chateaubriand et la Correspondance des Princes

Message par Cipriani Franceschi » 26 mai 2019 12:59

Frédéric Staps a écrit :
26 mai 2019 12:31
Est-ce que cela a un lien avec la capture de Chateaubriand ou s'agit-il d'une affaire tout à fait différente ?
il faudrait vérifier, je pense que les deux affaires sont concomitantes, il n'y a pas vraiment de lien direct, bien que très proches dans le temps... :? il me semble qu'à l'occasion de son arrestation, Prigent (il se faisait appeler Blondel) livre le nom de Chateaubriand...

la police de Fouché devait donc savoir qu'un débarquement prochain d'Armand se préparait sur les côtes bretonnes... cela facilita alors son identification lors de son échouage :salut:

Je présume que le Prince de Bouillon devait alimenter plusieurs réseaux d'espionnage, lesquels ne se connaissaient pas vraiment entre-eux (le classique cloisonnement en cas d'arrestation)
La nature l’avait doué de toutes les qualités nécessaires à un ministre de la Police (Comte Charles-Tristan de Montholon)
Avatar du membre
Cipriani Franceschi
Messages : 1823
Enregistré le : 14 janv. 2018 12:26
Localisation : Région Parisienne

Re: Chateaubriand et la Correspondance des Princes

Message par Cipriani Franceschi » 27 mai 2019 22:10

"Le 10 janvier 1808 partait de Jersey un côtre, remarquable voilier, armé en course, portant dix canons, et monté par trente hommes d'équipage. il s'appelait le Drack [...] outre ses trente matelots, porteurs de carabines, pistolets et poignards, le Drack avait à son bord cinq passagers, émissaires du comte de Puisaye. L'un, qu'on appelait Blondel, n'était autre que le colonel Prigent, chevalier de Saint-Louis. Les autres étaient de Gouyon-Vaucouleurs, l'ancien compagnon d'exil de Chateaubriand à Londres; [...] D'après ses instructions écrites, Prigent devait rétablir en France des comités royalistes analogues à ceux de 1797, en commençant par Rennes, préparer l'opinion publique à un retour de la Monarchie, relever l'importance et les mouvements des troupes, dans l'Ille-et-Vilaine, les Côtes-du-Nord et la Manche. Prigent devait, sur ces divers points, dresser des rapports que le Prince de Bouillon recevrait à Jersey et ferait parvenir au général Don. Celui-ci les transmettrait à M. Cooke, sous-secrétaire d'Etat. Prigent n'avait-il pas une autre mission ? assassiner l'empereur. Ces missions là ne s'écrivent pas."
La nature l’avait doué de toutes les qualités nécessaires à un ministre de la Police (Comte Charles-Tristan de Montholon)
Avatar du membre
Drouet cyril
Messages : 1124
Enregistré le : 09 mai 2006 17:19

Re: Chateaubriand et la Correspondance des Princes

Message par Drouet cyril » 29 mai 2019 10:01

Cipriani Franceschi a écrit :
26 mai 2019 12:59
il me semble qu'à l'occasion de son arrestation, Prigent (il se faisait appeler Blondel) livre le nom de Chateaubriand...
Source ?
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)
Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4391
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Re: Chateaubriand et la Correspondance des Princes

Message par Frédéric Staps » 29 mai 2019 22:24

Avec l'orthographe correcte du nom de Prigent (et non l'orthographe erronée Pringent sur Wikipédia), il est possible de trouver l'article suivant sur cette affaire :
https://www.persee.fr/doc/abpo_0399-082 ... 100_3_3484
« Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? »
Avatar du membre
Cipriani Franceschi
Messages : 1823
Enregistré le : 14 janv. 2018 12:26
Localisation : Région Parisienne

Re: Chateaubriand et la Correspondance des Princes

Message par Cipriani Franceschi » 29 mai 2019 23:33

Frédéric Staps a écrit :
29 mai 2019 22:24
Avec l'orthographe correcte du nom de Prigent (et non l'orthographe erronée Pringent sur Wikipédia), il est possible de trouver l'article suivant sur cette affaire
Merci ;)

En fait, celui que j'ai trouvé n'est pas celui-ci, mais également tiré des Annales de Bretagne :salut:
La nature l’avait doué de toutes les qualités nécessaires à un ministre de la Police (Comte Charles-Tristan de Montholon)
Avatar du membre
Cipriani Franceschi
Messages : 1823
Enregistré le : 14 janv. 2018 12:26
Localisation : Région Parisienne

Re: Chateaubriand et la Correspondance des Princes

Message par Cipriani Franceschi » 29 mai 2019 23:47

Drouet cyril a écrit :
29 mai 2019 10:01
Source ?
La même que celle que j'avais citée précédemment (jusqu'à présent - hormis Wikipédia - la seule à laquelle je me suis référée) :

- Armand de Chateaubriand, Correspondant des Princes entre la France et l'Angleterre, E. Herpin, chez Perrin, 1910

Je n'ai pas tout lu (j'ai horreur de lire sur un écran, il faut que j'imprime, et dans le cas présent il y a 376 pages) mais à priori je suis allé trop vite en besogne... Les deux affaires Prigent-Chateaubriand semblent devoir être totalement dissociées l'une de l'autre :?

Prigent espionnait pour le compte du Comte de Puisaye, qui se trouvait alors à Londres, tandis qu'Armand de Chateaubriand se trouvait sous les ordres du Prince de Bouillon, qui lui était localisé à Jersey

Prigent lors de son arrestation sur le sol français a t-il donné le nom de Chateaubriand ? ce qui semble en tout cas pouvoir être affirmé, c'est qu'une fois le réseau Prigent démantelé, la seule ressource subsistante pour la Correspondance des Princes était Chateaubriand :salut:
La nature l’avait doué de toutes les qualités nécessaires à un ministre de la Police (Comte Charles-Tristan de Montholon)
Avatar du membre
Cipriani Franceschi
Messages : 1823
Enregistré le : 14 janv. 2018 12:26
Localisation : Région Parisienne

Re: Chateaubriand et la Correspondance des Princes

Message par Cipriani Franceschi » 30 mai 2019 9:20

Je rectifie... :? Eugène HERPIN dans son livre nous dit que Prigent devait dresser des rapports que le prince de Bouillon recevrait à Jersey
(page 214)

Prigent, qui cependant était armé jusqu'au dents, n'avait pas tiré. Estimant toute résistance inutile, il alla se livrer aux gendarmes. Ensuite, on leur mis les fers. Voulant apitoyer les gendarmes sur son sort, Prigent dénonça lâchement toutes les personnes des environs qui leur avaient donné asile. Introduit chez le préfet, Prigent déclara que si on voulait le délivrer de ses chaines, il allait faire des révélations. Pendant six heures consécutives, il parla d'abondance, dénonçant tous ceux qu'avait intérêt à connaitre la police de Bonaparte, et livrant tous les secrets de la Correspondance des Princes. Prigent et Bouchard tombèrent à leur tour le 11 octobre sous les balles de Bonaparte. Avec eux finissait, en réalité, la Correspondance du comte de Puisaye. Celle du prince de Bouillon avait encore son plus hardi champion : Armand de Chateaubriand
La nature l’avait doué de toutes les qualités nécessaires à un ministre de la Police (Comte Charles-Tristan de Montholon)
Répondre