A propos de l'Espagne.

Le temps de la grandeur est passé, mais l'Empereur se bat toujours.
Que se passe-t-il pour cet homme et ses proches?
Avatar du membre
CC
Messages : 6249
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

A propos de l'Espagne.

Message par CC » 16 avr. 2009 13:24

Que m'importe que deux peuples soient séparés par des fleuves, qu'ils parlent des idiomes différents? A des nuances près, la France, l'Espagne, l'Italie, l'Allemagne, l'Angleterre ont les mêmes mœurs, les mêmes habitudes, la même religion.

Napoléon.
Avatar du membre
CC
Messages : 6249
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 17 avr. 2009 9:03

Ce n'est pas en cajolant les peuples qu'on les gagne.

Napoléon à son frère Joseph.
Avatar du membre
Diana
Mamy cool
Messages : 1513
Enregistré le : 20 avr. 2006 14:21
Localisation : Andalousie

Message par Diana » 18 avr. 2009 12:15

:roll: Napoléon démontre encore une fois de ne pas être fin psychologue en pensant que ce ne sont que "des nuances près" qui permettent de croire que les autres doivent penser et agir de la même façon que lui. L'Espagne lui a démontré qu'il ne s'agissait pas de nuances mais de véritables et profondes différences.

Lui même dit qu'attaquer l'Espagne fut "une "erreur mais, en regardant plus en détails ces évènementce on comprendra que ce fut une accumulation de graves erreurs qui firent éclater la tragique guerre d'Espagne.

:?
Le premier signe de l'ignorance, c'est présumer que l'on sait.
(Baltasar Gracián 1601-1646)
Avatar du membre
Diana
Mamy cool
Messages : 1513
Enregistré le : 20 avr. 2006 14:21
Localisation : Andalousie

Message par Diana » 18 avr. 2009 12:22

Code : Tout sélectionner

Ce n'est pas en cajolant les peuples qu'on les gagne. 
Un sage proverbe dit:

"On n'attrape pas les mouches avec du vinaigre."

Et l'Espagne le lui a bien démontré en lui faisant boire du vinaigre jusqu'à la lie. :(
Le premier signe de l'ignorance, c'est présumer que l'on sait.
(Baltasar Gracián 1601-1646)
Avatar du membre
CC
Messages : 6249
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 18 avr. 2009 12:36

Si vous ne faites pas quelques actes de vigueur, ce sera à n'en jamais finir.

Napoléon à Joseph, qui se montrait faible dans ses décisions pendant la guerre d'Espagne.
Avatar du membre
CC
Messages : 6249
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 18 avr. 2009 12:39

- Voyez-vous cette étoile?
- Non, répondit le cardinal Fesch.
- Tant que je serai le seul qui l'aperçoive, j'irai mon train et je ne souffrirai pas d'observations.


Le cardinal Fesch lui avait fait une observation au sujet de la guerre d'Espagne.
Avatar du membre
CC
Messages : 6249
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 19 avr. 2009 13:47

Pas de chance encore: c'est à cause de basses rivalités que la guerre d'Espagne s'est si mal passée:

Les maréchaux, les généraux livrés à eux-mêmes en Espagne auraient pu mieux faire, mais ils ne veulent pas s'entendre. Ils se détestent au point qu'ils seraient désespérés de faire un mouvement qui pourrait tourner à la gloire d'un autre.

Napoléon à Caulaincourt.
Avatar du membre
Diana
Mamy cool
Messages : 1513
Enregistré le : 20 avr. 2006 14:21
Localisation : Andalousie

Message par Diana » 19 avr. 2009 14:30

Code : Tout sélectionner

c'est à cause de basses rivalités que la guerre d'Espagne s'est si mal passée:

Dans ce cas Napoléon n'a pas tout à fait tort, en plusieurs occasions, ces rivalités n'ont pas aidés au moment d'obéir aux ordres donnés, Bailén est un des exemples à retenir, mais il y en aura bien des autres. :roll:
Le premier signe de l'ignorance, c'est présumer que l'on sait.
(Baltasar Gracián 1601-1646)
Rigoumont
Messages : 140
Enregistré le : 18 févr. 2008 22:05
Localisation : Belgique (au pied de la butte...enfin, pas loin!)

Message par Rigoumont » 19 avr. 2009 17:13

CC a écrit :Pas de chance encore: c'est à cause de basses rivalités que la guerre d'Espagne s'est si mal passée:

Les maréchaux, les généraux livrés à eux-mêmes en Espagne auraient pu mieux faire, mais ils ne veulent pas s'entendre. Ils se détestent au point qu'ils seraient désespérés de faire un mouvement qui pourrait tourner à la gloire d'un autre.

Napoléon à Caulaincourt.
Effectivement, c'est ce que Napoléon a raconté...

Cordialement,
Richard
Que peut-on voir à 8 km s'il y a de la brume?
Avatar du membre
CC
Messages : 6249
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 20 avr. 2009 16:05

Les affaires d'Espagne n'ont tenu qu'à un enchainement de circonstances que l'on n'a pas pu prévoir; nul calcul humain n'a pu être fait sur l'excès de bêtise et de faiblesse que j'ai trouvé dans Charles IV [roi d'Espagne] ni sur l'ambition et la duplicité de Ferdinand [fils ainé de Charles IV] qui est aussi méchant que méprisable.

Napoléon à Maret, lui expliquant les raisons de son intervention.
Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4394
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Message par Frédéric Staps » 20 avr. 2009 19:19

CC citant Napoléon a écrit :la duplicité de Ferdinand qui est aussi méchant que méprisable.
Et évidemment, il n'y a aucune duplicité dans le guet-apens de Bayonne. :fou:
Modifié en dernier par Frédéric Staps le 21 avr. 2009 21:13, modifié 1 fois.
Avatar du membre
CC
Messages : 6249
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 20 avr. 2009 21:04

Oui, of! C'est pas tout à fait moi qui ai dit ça. :diable:
Avatar du membre
CC
Messages : 6249
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 21 avr. 2009 16:15

C'est la nuit qu'un commandant en chef doit travailler; s'il se fatigue inutilement le jour, la fatigue l'accable le soir. A Vitoria, nous avons été battus parce que Joseph dormait trop! Si j'avais dormi la nuit d'Eckmühl, je n'aurais jamais exécuté cette superbe manœuvre qui est la plus belle que j'aie jamais faite.... Je me suis multiplié par mon activité... Un général en chef ne doit jamais dormir.

Napoléon à Gourgaud.
Avatar du membre
CC
Messages : 6249
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 25 avr. 2009 12:04

J'osais frapper [en Espagne] trop haut! Je voulais agir comme la providence; ce qui était si étroitement lié et qui avait donc beaucoup à expier: ce fut une guerre de démons, infernale, diabolique.

Napoléon à Montholon.
Avatar du membre
CC
Messages : 6249
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 26 avr. 2009 14:49

Aujourd'hui je ne donnerais pas un cheveu pour avoir Joseph [Bonaparte] en Espagne plutôt que Ferdinand [prince d'Espagne devenu le roi Ferdinand II]

Napoléon, 1813.

Déclaration de l'Empereur, reconnaissant son erreur dans l'affaire d'Espagne. Lorsqu'il dut quitter Madrid pour la dernière fois, le roi Joseph perdit son trésor et tous ses papiers dans la défaite militaire française de Vitoria (21 juin 1813) qui laissait au général Wellington la possibilité d'envahir le Midi de la France.
Répondre