Menu franc maçon sous Joseph Bonaparte

Le temps de la grandeur est passé, mais l'Empereur se bat toujours.
Que se passe-t-il pour cet homme et ses proches?
Répondre
Avatar du membre
Diana
Mamy cool
Messages : 1513
Enregistré le : 20 avr. 2006 14:21
Localisation : Andalousie

Menu franc maçon sous Joseph Bonaparte

Message par Diana » 16 déc. 2009 22:00

:salut: Au début du XIXe siècle, l’expansion de la Franc-maçonnerie en Europe coïncide avec celle de l’armée napoléonienne et l’Espagne ne restera pas étrangère à cette influence. Sous le règne de Joseph Bonaparte Madrid arriva à posséder sept loges maçonniques.

Lors des réunions aux dates rigoureusement établies, les loges organisaient leurs banquets d’obligation. Bien que ces banquets aient été très ritualisés, les menus présentés n’étaient soumis à aucune règle, les plats et les ingrédients échappaient à la symbolique habituelle et suivaient de ce fait les goûts profanes des appétits de l’époque.

Voici un exemple de ces agapes, peut-être va-t-il vous inspirer pour les prochains réveillons.

La recette porte le très joli nom de :

Cabillaud à la Walewska

Ingrédients : pour 6 personnes)
Un cabillaud d’un kilo et demi environ
24 langoustines
1 petite boîte de truffes
20gr. De beurre
Sel.
Pour la sauce Mornay :
30gr. De beurre
¼ de litre de lait
¼ de litre de fumet de poisson
30gr. de fromage gruyère
1 jaune d’œuf
Sel.

Préparation :
Couper le cabillaud en six portions et placez-les dans un plat bien beurré allant au four.
Mettre à bouillir la tête et les arêtes du cabillaud avec quelques gouttes d’huile et une pincée de sel afin d’obtenir le fumet de poisson.
Verser ensuite quelques cuillerées de ce fumet sur les portions de cabillaud et mettre pendant cinq à six minutes le plat au four préchauffé.
Pendant ce temps cuire les langoustines et les peler, puis les placer chacune sur les morceaux de cabillaud, accompagnées d’une lamelle de truffe.
Recette sauce Mornay :
Dans une cassolette faire fondre le beurre, ajouter la farine et le lait. À cette béchamel ajouter le reste du fumet et laisser bouillir pendant 10 minutes. Eloigner du feu et ajouter le jaune d’œuf et le fromage. Bien couvrir le poisson avec la sauce Mornay et faire gratiner le plat au four.

Bon appétit !
:aime1:

Ref : LA AVENTURA DE LA HISTORIA Nº 134
Article: Los banquetes masónicos,
par Nieves FIDALGO
Le premier signe de l'ignorance, c'est présumer que l'on sait.
(Baltasar Gracián 1601-1646)
Avatar du membre
CC
Messages : 6283
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 16 déc. 2009 23:08

Une chose certaine: ils savaient profiter des bonnes choses!
Avatar du membre
CC
Messages : 6283
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 19 févr. 2010 16:44

Répondre