Pour présenter et discuter de livres, films, sites web...
Avatar du membre
La Bédoyère
De coeur et de passion
Messages : 909
Enregistré le : 07 juin 2007 16:09

Message par La Bédoyère » 04 juin 2008 22:12

Tous les personnages de l'Epopée, y compris les adversaires de Napoléon ont droit à notre considération.

Tous les patriotes de cette époque sont respectables.


Salutations
---
Quelle époque, quels hommes

david saforcada
Messages : 108
Enregistré le : 06 juin 2008 16:36
Localisation : toulouse

Message par david saforcada » 10 juin 2008 16:27

le napoléonien que je suis ne peut que condanner Staps car celui-ci a voulu tuer celui qui est le centre de mon intéret ...

mais le patriote que je suis ne peut que comprendre son geste comme il comprend Andréas Hoffer ou les partisans vogiens de 1814 ... même si celà va encore en laisser certain dubitatif ...
Croire et Oser !

Avatar du membre
La Bédoyère
De coeur et de passion
Messages : 909
Enregistré le : 07 juin 2007 16:09

Message par La Bédoyère » 10 juin 2008 16:54

David,

C'est Napoléon et les hommes de sa génération qui provoquent notre admiration. Tous camps confondus.

Napoléon était un chef de guerre. L'idée de mort était constamment présente à l'esprit des hommes de ce temps. Inutile de rappeler le grand nombre d'officiers généraux tombés au combat.

Et puis la mort du dernier des troupiers est aussi émouvante que l'éventuelle disparition de Napoléon.

Salutations
---
Quelle époque, quels hommes

david saforcada
Messages : 108
Enregistré le : 06 juin 2008 16:36
Localisation : toulouse

Message par david saforcada » 10 juin 2008 17:35

La Bédoyère a écrit :David,

C'est Napoléon et les hommes de sa génération qui provoquent notre admiration. Tous camps confondus.

Napoléon était un chef de guerre. L'idée de mort était constamment présente à l'esprit des hommes de ce temps. Inutile de rappeler le grand nombre d'officiers généraux tombés au combat.

Et puis la mort du dernier des troupiers est aussi émouvante que l'éventuelle disparition de Napoléon.

Salutations
je suis tout à fait d'accord mais ce que je voulais expliquer c'est pourquoi le napoléonien peut condanner Staps...
Croire et Oser !

Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4615
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Message par Frédéric Staps » 14 juin 2008 20:40

david saforcada a écrit :le napoléonien que je suis ne peut que condanner Staps car celui-ci a voulu tuer celui qui est le centre de mon intéret ...
Difficile d'avoir une approche de l'histoire plus partisane. :?

Avatar du membre
La Bédoyère
De coeur et de passion
Messages : 909
Enregistré le : 07 juin 2007 16:09

Message par La Bédoyère » 14 juin 2008 20:54

La notion d'ennemi n'exclut pas le respect.
---
Quelle époque, quels hommes

Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4615
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Message par Frédéric Staps » 14 juin 2008 21:16

La Bédoyère a écrit :La notion d'ennemi n'exclut pas le respect.
Je ne sais pas si c'était vraiment l'opinion de Napoléon.
Prenons le cas d'Andreas Hofer. A plusieurs reprises, il a victorieusement combattu les troupes françaises et bavaroises, mais cela ne semble pas lui avoir valu le respect de Napoléon.
Au contraire. Arrêté grâce à une dénonciation alors qu'il se cachait dans les montagnes, Andreas Hofer est emprisonné à Mantoue. Le 11 février 1810, Napoléon envoie à Eugène l'ordre suivant :
Mon fils, je vous avais demandé de faire venir Hofer à Vincennes. Mais puisqu'il est à Mantoue, envoyez l'ordre de former sur-le-champ une commission militaire pour le juger et le faire fusiller, à l'endroit où votre ordre arrivera. Que tout cela soit l'affaire de vingt-quatre heures.
Le 19 février, un avocat de Mantoue est commis d'office le matin pour le procès qui doit s'ouvrir l'après-midi. Il dispose juste de 6 heures pour prendre connaissance du dossier.
Les débats commencent à 15h. Ils se déroulent en français. Un capitaine sert d'interprète, mais il comprend mal le dialecte tyrolien d'Andreas Hofer. Présenté comme un insoumis, Andreas Hofer proteste : il n'est pas un séditieux, il a défendu son pays contre l'occupation étrangère, en vertu du droit conféré à la province par l'empereur Maximilien en 1511.
Il est néanmoins reconnu coupable de rébellion à l'égard du roi de Bavière et condamné à mort. Il est exécuté le lendemain.

Avatar du membre
La Bédoyère
De coeur et de passion
Messages : 909
Enregistré le : 07 juin 2007 16:09

Message par La Bédoyère » 14 juin 2008 21:27

Hélas! C'est toujours le vainqueur qui établit les règles...

un patriote se bat pour sa patrie. Si les Français aiment leur patrie, il faut laisser ce droit à TOUS les peuples.

Si certains Français pensent que le patriotisme n'est beau que lorsqu'il est français, nous sommes dans le domaine de la malhonnêteté intellectuelle.

Salutations
---
Quelle époque, quels hommes

Répondre