recueil de pièces authentiques

Pour présenter et discuter de livres, films, sites web...
Avatar du membre
d'hautpoul
Messages : 528
Enregistré le : 10 août 2007 13:08

recueil de pièces authentiques

Message par d'hautpoul » 29 août 2011 16:06

Trouvé par Bbea53 sur un marché aux puces ce livres tome 1(manque les 2 autres :( )

Pour la beauté du croquis...... et ne dîtes pas qu'il ressemble au masque de ....

ImageImage
Avatar du membre
CC
Messages : 6283
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 29 août 2011 16:25

Bbea découvre décidément des trésors!

(un masque? Quel masque???)
Avatar du membre
bbea53
Messages : 318
Enregistré le : 13 août 2006 16:55

Message par bbea53 » 31 août 2011 10:48

Hé oui chère CC mais les puces sont une vraie mine de "trésors" pour qui a un peu de patience. A noter que ce "recueil" était déjà cité dans l'excellent "Sainte-Hélène-Île de mémoire".
A propos de ce livre :
Une épidémie de gastro-entérique foudroyante ou SHU sur l'île en 1818 ?
C'est en tout cas ce que laisse supposer la lettre qui suit et qui pourrait bien tordre le coup aux rumeurs de substitution, d'empoisonnement, j'en passe et des meilleures ... (p. 258, lettre recopiée fidèlement autant dans la forme que l'orthographe)

LETTRE DU COMTE BERTRAND
à son Éminence le cardinal Fesch
Longwood, 22 mars 1818

MONSEIGNEUR
Le sieur Cyprini, maître -d’hôtel de l'Empereur, est décédé à Longwood le 27 février dernier, à quatre heures de l'après-midi.Il a été enterré dans le cimetière protestant de ce pays, et les ministres de cette église lui ont rendu les mêmes devoirs qu'ils eussent rendus à quelqu'un de leur secte.On a eu soin de faire mettre dans l'extrait mortuaire que je vous enverrai, mais dont l'extrait de ma lettre peut tenir lieu, qu'il était mort dans le sein de l'église apostolique et romaine.Le ministre de l’église de ce pays aurait volontiers assisté le mort, et celui-ci aurait désiré un prêtre catholique; comme nous n'en n'avons pas, il a paru ne pas se soucier d'un ministre d'une autre religion.Je serais bien aise que vous nous fissiez connaître quels sont les rites de l'église catholique à ce sujet, et si on peut faire administrer un catholique mourant par un ministre anglican.Nous ne pouvons du reste trop nous louer du bon esprit et du zèle que dans cette circonstance ont montré les ministres de la religion de ce pays.Cyprini est mort d'une inflammation de bas-ventre.Il est mort le Vendredi, et le Dimanche précédent il avait fait son service sans aucun pressentiment.Un enfant d'un des domestiques du comte de Montholon était mort à Longwood quelques jours avant.Une femme de chambre est morte il y a quelques jours d'une même maladie.C'est l'effet du climat malsain de ce pays, où peu d'hommes vieillissent.Les maux de foie, la dysenterie et les inflammations de bas-ventre font beaucoup de victimes parmi les naturels, mais surtout parmi les Européens.Nous avons senti dans cette circonstance, et nous sentons tous les jours le besoin d'un ministre de notre religion.Vous êtes notre évêque, nous désirons que vous nous envoyez un français ou italien.Veuillez dans ce cas faire choix d'un homme instruit, ayant moins de quarante ans, et surtout d'un caractère doux, et qui ne soit pas entêté de principes anti-gallicans.
Le sieur Pierron, officier, a pris le service de maître-d'hôtel; mais il a été très-malade, et quoique convalescent est encore en mauvais état.Le cuisinier est aussi dans la même situation.Il serait donc nécessaire que vous, ou le prince Eugène, ou l'Impératrice envoyassiez un maître-d’hôtel et un cuisinier français ou italien, de ceux qui ont été au service des maisons de l'Empereur, ou qui le seraient des maisons de sa famille.
Votre Éminence trouvera ci-joint: 1° les papiers A et B, qu'on a trouvés dans le porte-feuille du sieur Cyprini;2° une épingle qu'il portait habituellement et que j'ai cru devoir envoyer à sa femme;3° le décompte de tout ce qui lui revient montant à la somme de 8,287 francs ou 345liv.sterl.,5sh.10p.,4° une lettre de change pour la solder à ses héritiers.Sachant que vous avez soin de son fils et que sa fille est chez Madame, l'Empereur attend qu'il connaisse la fortune que laisse Cyprien, qui paraît avoir des fonds assez considérables placés à Gênes, pour assurer un sort à ses enfans.
Je ne veux pas vous affliger en vous parlant de la santé de l'Empereur, qui est peu satisfaisante.Cependant, son état n'a pas empiré depuis les chaleurs.Je pense que vous cacherez ces détails à Madame.N'ajoutez aucune foi à toutes les fausses relations qu'on peut faire en Europe.Tenez comme règle et comme seule chose vraie que depuis vingt-deux mois l'Empereur n'est pas sorti de son appartement, si ce n'est quelquefois et rarement pour venir voir ma femme.Il n'a guère vu personne, si ce n'est deux ou trois Français qui sont ici, et l'ambassadeur anglais à la Chine.
Je prie Votre Éminence de présenter mes respects à Madame et aux personnes de sa famille; et d'agréer les sentiments avec lesquels j'ai l'honneur d'être , etc
Signé:comte BERTRAND


Voici un lien intéressant au sujet de cette maladie dont nous avons subit une attaque virulente récemment.
http://www.votresante.org/news.php?date ... 1350&page=
Avatar du membre
CC
Messages : 6283
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 31 août 2011 14:24

C'est clair!

Quoique...

Une femme de chambre est morte il y a quelques jours d'une même maladie.

Oui... mais il faut parfois se méfier des femmes de chambre! :fou:

Plus sérieusement, c'est vrai qu'on a beaucoup parlé de ces morts, à tel point qu'on en arrivait à se demander ce qu'on pouvait encore manger.
:|
Avatar du membre
d'hautpoul
Messages : 528
Enregistré le : 10 août 2007 13:08

Message par d'hautpoul » 31 août 2011 17:15

Une femme de chambre est morte il y a quelques jours d'une même maladie.

Oui... mais il faut parfois se méfier des femmes de chambre!
Oui, ces femmes de chambres sont de plus en plus dangereuses, même quand on s'applique à faire du "social":fou:



Le cas Cipriani est abordé dans le dernier livre de Michel Dancoisne-Martineau


J'ai montré le rapport sur la mort de Cipriani, établi à l'époque par le docteur Baxter, à l'actuel médecin-chef de l'île, le docteur Bloem. Immédiatement, il mentionna la ressemblance des symptômes avec ceux de ceux de certains de ses patients ; début 2008, il avait dû faire face à une épidémie de salmonellose. Il était tout aussi familier avec l'E, coli et la Shigella qui semblent être récurrents à Sainte-Hélène. pour lui, il était évident qu'en l'absence de traitement, et notamment d'antibiotiques modernes, certains de ses patients actuels seraient morts, contaminés par des bactéries ou des virus provenant de la nourriture. La nécrose des intestins entamée par des bactéries ou des virus n'aurait pu être stoppée. Ses propos me firent penser à une expression que le docteur Alexander mentionna à Hudson Lowe : "empoisonnement alimentaire" ... mais l'usage d'un dérivé du mot poison n'était pas recommandé dans la Sainte-Hélène de l'époque et il fut écarté par le gouverneur. Cela eut un effet complètement opposé à celui escompté : en expurgeant délibérément le mot "empoisonnement" de tous les rapports officiels, les britanniques rendirent les historiens soupçonneux. Ces derniers, ne tenant pas compte des négligences du révérend Boys et des précautions du gouvernement anglais, rendirent des jugements sans fondement. Mais n'est-ce-pas sur de telles probabilités que se fonde précisément la légende même de Napoléon à Sainte-Hélène.

"Chroniques de Sainte-Hélène Atlantique sud" Michel Dancoisne-Martineau - chapitre : "Un dernier voyage peut-être ..." p. 193
Avatar du membre
CC
Messages : 6283
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 31 août 2011 18:17

C'est exactement ainsi!

Ce n'est pas écrit, donc c'est!

Notez que "empoisonnement alimentaire" serait lui aussi devenu "empoisonnement".
:?
Avatar du membre
CC
Messages : 6283
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 23 oct. 2011 14:40

Avatar du membre
CC
Messages : 6283
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 23 oct. 2011 16:01

Luc Meaux
Président S.T.D.E.
Messages : 814
Enregistré le : 07 mai 2006 11:28

Message par Luc Meaux » 24 oct. 2011 11:48

Tu as une petite mémoire, Chantal!
Tu as eu cet ouvrage entre les mains :diable:
Espion, Lève-toi!
Luc Meaux
Président S.T.D.E.
Messages : 814
Enregistré le : 07 mai 2006 11:28

Message par Luc Meaux » 24 oct. 2011 11:52

Cet ouvrage est en fait en cinq volume ma chère BBea...
Repris sous le titre ": Le captif de Sainte-Hélène"...
... Après lecture, ils donnent bien dans la bibliothèque :diable:
Espion, Lève-toi!
Avatar du membre
CC
Messages : 6283
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 24 oct. 2011 14:56

Oui, Luc, c'est vrai, ma mémoire est petite. Très facile de me prendre en défaut.

Alors donc tu as cet ouvrage? Tu as des trésors chez toi! Tu as les 5 volumes?
Avatar du membre
d'hautpoul
Messages : 528
Enregistré le : 10 août 2007 13:08

Message par d'hautpoul » 24 oct. 2011 15:39

Cet ouvrage est en fait en cinq volume ma chère BBea...
faudra que je rende cet ouvrage à Bbea :oops:
Mais c'est en 4 volumes et non en 5 qu'il a été publié en 1821
comme on peut le voir ci dessous, dans l'édition originale
Image
Repris sous le titre ": Le captif de Sainte-Hélène"...
Pouvez vous me dire en quelle année et par qui s'il vous plait?
Un ami va se "débarasser" de plusieurs livres " sur l'histoire de la captivité
et je ne veux pas acheter des ouvrages trés chers, s'ils ont été réédités à un prix beaucoup plus interessant.
Les rééditions "anciennes".sont souvent rehaussées de documents inédits, il n'en est pas de même pour les nouvelles rééditions souvent amputées de paragraphes, jugés "inutiles" par l'éditeur :diable:
Luc Meaux
Président S.T.D.E.
Messages : 814
Enregistré le : 07 mai 2006 11:28

Message par Luc Meaux » 25 oct. 2011 11:02

en 4 parus et un cinquième qui devait l'être selon les infos que j'ai pu recevoir à l'époque. Pour le cinquième, je ne sais s'il a été finalement publié.
La parution s'échelonne de 1821 à 1822.
Je regarde ce soir pour les autres infos.

Oui CC, j'ai les quatre volumes.... :diable:
Espion, Lève-toi!
Luc Meaux
Président S.T.D.E.
Messages : 814
Enregistré le : 07 mai 2006 11:28

Message par Luc Meaux » 25 oct. 2011 16:24

voilà voilà...

Alors, l'auteur est JAY et l'ouvrage était bien prévu en cinq volumes.
Dans le quatrième que je possède, l'auteur en prévoyait bien un cinquième.
J'ai le même avis dans lequel il est repris 5 volumes...
Espion, Lève-toi!
Avatar du membre
Cipriani Franceschi
Messages : 2132
Enregistré le : 14 janv. 2018 12:26
Localisation : Région Parisienne

Re: Re:

Message par Cipriani Franceschi » 12 mars 2019 20:24

matisren09 a écrit : Je m'intéresse particulièrement aux œuvres authentiques, mais elles se font rares actuellement.
Bonsoir matisren09, et bienvenu ici parmi nous ! ;)

oui, elles se font rares, mais certains libraires de livres anciens sont sur le Net, et sur un site de vente aux enchères bien connu on peut encore faire de belles trouvailles, parfois à des prix abordables !

Au sujet du livre qui était cité ici, Recueil de pièces authentiques sur le captif de Ste-Hélène, publié en 1821, celui-ci ne devait comporter à l'origine que 4 volumes, mais il en a été joints ensuite 8 autres, soit 12 volumes au total

Vous trouverez ci-dessous la description complète de cet ouvrage, ainsi que quelques photos... Je m'en suis d'ailleurs récemment porté acquéreur (les 4 premiers volumes seulement) :salut:

Recueil de pièces authentiques sur le captif de Ste-Hélène;
de Mémoires et documents écrits et dictés par l'Empereur Napoléon, suivis de lettres de MM. le Grand-Maréchal comte Bertrand, le comte Las Cases, le général baron Gourgaud, le général comte Montholon, les docteurs Warden, O'Meara et Antommarchi, et plusieurs personnages de haute distinction.
Tomes I-IV.
A Paris, chez Alexandre Corréard (1821-1822).
4 volumes in-8, 443 pages + 1 frontispice en couleur et 1 planche, viii+496 pages + 1 frontispice et 1 planche, 459 pages + 1 frontispice, 1 tableau dépliant et 1 carte dépliante, 436 pages + 1 frontispice et 1 planche, reliés en demi-maroquin, dos lisses. Frottements modérés sur les coiffes et le dos et sur quelques coins. Trou dû à une brulure sur les 7 premiers feuillets du volume 4 (les premiers feuillets étant abimés). Feuillet détaché et mouillure sur une planche dans le volume 2. Quelques rousseurs.
Rare. Ensemble complet en 12 volumes. A l'origine la série devait être publiée en 1821 et ne devait contenir que les 4 volumes ci-dessus. Ont été joints 8 autres volumes entre 1822 et 1825.

Image

Image

Image
La nature l’avait doué de toutes les qualités nécessaires à un ministre de la Police (Comte Charles-Tristan de Montholon)
Répondre