Pour présenter et discuter de livres, films, sites web...
nanesse
Messages : 288
Enregistré le : 16 mai 2006 13:45

les duellistes

Message par nanesse » 10 janv. 2007 9:51

le film serait donc inspiré de faits véridiques.

C'est très curieux, ces gens qui vont se battre pendant une 15 aine d'années... conception particulière de l'honneur :roll:

Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4615
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Message par Frédéric Staps » 10 janv. 2007 12:32

Le bouillant maréchal Lannes, bien que d'origine modeste (sans la Révolution, il serait sans doute devenu teinturier), a eu plusieurs fois des velléités de ferrailler ailleurs que sur les champs de bataille.

Dès le printemps 1792, alors qu'il est grenadier dans un régiment royal, il est légèrement blessé au cours d'un duel qui l'oppose à un lieutenant d'artillerie. C'est d'ailleurs à la suite de cet épisode qu'il quitte l'armée pour éviter la sanction prévue par le règlement (des coups de baguette infligés par ses camarades de régiment).

Mais cela ne l'a pas entièrement découragé pour envisager des duels. A Austerlitz, il voudra provoquer Soult en duel à la suite d'un comportement un peu tordu de celui-ci et à Essling, la veille de recevoir les blessures qui provoqueront sa mort, il était encore prêt à en découdre avec Bessières auquel il gardait rancune d'une affaire vieille de 9 ans.

Avatar du membre
Joker
Bouffon impérial
Messages : 1347
Enregistré le : 20 avr. 2006 23:17
Localisation : Bruxelles - Belgique

Message par Joker » 10 janv. 2007 22:35

Qui a dit que la "vendetta" était une spécialité corse ou sarde ? :lol:
"Les erreurs du passé sont les faiblesses de l'avenir" (Anonyme)

Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4615
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Message par Frédéric Staps » 11 janv. 2007 10:57

Joker a écrit :Qui a dit que la "vendetta" était une spécialité corse ou sarde ? :lol:
Il ne faudrait pas tout mélanger. "Vendetta" et "duel", même s'ils touchent l'un et l'autre aux questions d'honneur, sont des choses très différentes. La "vendetta", c'est d'abord et avant tout une histoire de familles. C'est aussi un assassinat dans le cadre d'un guet-apens où on ne laisse pas la moindre chance à la victime de se défendre. La "vendetta", c'est en fait la survie de la justice privée.
Au contraire, le duel est en général limité à deux personnes (aux XVIe et XVIIe siècles, il y a eu toutefois des duels faisant intervenir des "seconds") et est une affaire individuelle (les familles s'en mêlant plutôt pour essayer de les empêcher).

Avatar du membre
Joker
Bouffon impérial
Messages : 1347
Enregistré le : 20 avr. 2006 23:17
Localisation : Bruxelles - Belgique

Message par Joker » 11 janv. 2007 21:06

Je n'entends pas remettre en question votre brillante analyse, mais ce que je souhaitais souligner de manière ironique (le smilie en fait foi), ce sont les similitudes entre ces deux formes de "vengeance" dans lesquelles l'honneur est placé au-dessus de toute autre valeur.
Par ailleurs, la durée temporelle de l'antagonisme qui oppose les deux protagonistes du film qui fait l'objet de ce topic me semble s'apparenter davantage à une forme de vendetta qu'à un duel classique.
D'où ma réflexion. :wink:
"Les erreurs du passé sont les faiblesses de l'avenir" (Anonyme)

Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4615
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

La guerre, mère de tous les duels

Message par Frédéric Staps » 25 janv. 2007 17:15

Pékins, militaires... tous ferrailleurs...

Dix ans plus tard [l'auteur vient de parler longuement du duel sous la Révolution], chacun a perdu ses illusions de voir la société française se construire dans l'harmonie, au sein d'une monarchie constitutionnelle. Tous savent, pareillement, que le rêve de voir une République s'édifier dans le respect de l'ordre public, dans l'acceptation de la contradiction politique, est renvoyé à un futur que nul ne peut imaginer proche. Les moeurs barbares de l'Ancien Régime ont laissé place à une Révolution fratricide. La Contre-Révolution, la Terreur, la guerre ont rendu impossible toute pacification du corps social. La discorde politique, la haine idéologique, bientôt la vie des camps, lorsque la France entre en guerre contre les monarchies européennes, et, plus tard, sous le Directoire, les liens distendus dans la société civile, puis la constitution d'une société militaire méprisant ostensiblement les civils, désormais surnommés les pékins, ont fini d'achever les espoirs d'enrayer les germes de guerre civile et de combat particulier. Tant de violence polymorphe, au contraire, a consolidé la pratique du duel, plus que jamais à l'ordre du jour, au moment où la France du Consulat commence à ressembler de plus en plus à une immense caserne.
Les témoignages des militaires et des civils fourmillent de récits de rencontres, sous les prétextes les plus légers. Les plus lucides d'entre eux sont désespérés à l'idée que les tourments que viennent d'endurer les Français depuis 1792 ne les ont pas saturés et qu'à l'inverse bon nombre d'entre eux trouvent le moyen de s'entretuer encore. En 1802, Lapanouse, un ancien capitaine de dragons, livre des souvenirs de son expédition en Egypte. Le décès d'un jeune homme, le spectacle du corps sans vie, pourtant commun à la vie de garnison, lui décille subitement les yeux et l'oblige à avouer son désarroi.
  • "C'est là que je fus à portée d'observer tout ce qu la manie du duel avait d'effroyable : ce fléau faisait presqu'autant de ravages dans l'armée, que la contagion, les ardeurs du climat, la réverbération des sables et, ce qu'il y a de plus étonnant, pendant qu'on ne tarissait point de plaintes contre la mère patrie, de ce qu'elle ne tentait pas l'impossible pour secourir le petit nombre de braves, en butte à des ennemis innombrables, tous les jours, on prodiguait, sur le plus frivole prétexte, le sang français en des combats singuliers"
Ecoeuré - le mot n'est pas trop fort - par tant de violence gratuite, l'auteur reconnaît sa détresse et pose à nouveau, à sa façon, le pourquoi du silence désormais coupable de la loi. [...]
La "brutalisation" de cette société militaire qui a tant d'influence sur la société française en son entier agit déjà, en ce début de Consulat, et le pire est à venir avec l'Empire. Les tacticiens de la Révolution, en développant les idées de guerre totale, déjà à l'oeuvre avant 1789, et éprouvée surtout sous le Directoire, ont aussi contribué à rendre secondaire la violence de l'affrontement d'homme à homme. Le duel n'a-t-il pas également perduré dans les armées impériales, parce qu'il proposait une alternative à la violence aveugle du nouveau combat ? ... L'assaut au sabre, par la maîtrise qu'il exigeait et le contrôle de la mort infligée ou évitée, ne s'opposait-il pas, point par point, à la nouvelle bataille, là où les soldats se trouvaient confrontés à la puissance d'un feu anonyme, de plus en plus destructeur, infligeant des blessures, des plus horribles à endurer physiquement et des plus traumatisantes à supporter mentalement ?...
Pierre Serna dans Croiser le fer. Violence et culture de l'épée dans la France moderne (XVIe-XVIIIe siècle), Champ Vallon, 2002, pp. 465-466.

Avatar du membre
Joséphine
Messages : 605
Enregistré le : 17 janv. 2007 20:33

Message par Joséphine » 25 janv. 2007 22:37

Moi j'aimais bien ce film. C'est violent, c'est vrai, mais à côté de certains films de maintenant, cette violence était quand même bien canalisée.
Je ne savais pas que des hommes politiques français en étaient venus à faire un duel.Ils sont fous!

Avatar du membre
Dominique T.
Messages : 367
Enregistré le : 13 janv. 2007 18:08
Localisation : Belgique
Contact :

Message par Dominique T. » 28 janv. 2007 12:38

Pour ceux qui l'auraient raté :

On le redonne jeudi matin (01/02) (donc dans la nuit de mercredi à jeudi), à 00h45 sur France 2 !

Avatar du membre
Joséphine
Messages : 605
Enregistré le : 17 janv. 2007 20:33

Message par Joséphine » 28 janv. 2007 17:12

Merci Dominique! Cette fois, je vais l'enregistrer!

Avatar du membre
CC
Messages : 6283
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 04 mars 2007 2:20

Il semble bien que les duels ne soient pas dépassés:

http://fr.news.yahoo.com/03032007/5/usa ... ction.html

C'est vrai que le contexte est différent. :wink:

Avatar du membre
L'Aly
Messages : 80
Enregistré le : 21 févr. 2007 16:59

Message par L'Aly » 04 mars 2007 22:15

Personnellemnt, j'aime beaucoup ce film
je le trouve sublime !
un des meilleurs films traitant de l'Empire
au niveau uniforme, histoire ...
et l'honneur, oui quelle chose si magnifique dans une autre époque
maintenant peu de monde connaisse sa signification ....
:roll:


L'Aly
Aimer, c'est mourir ...

Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4615
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Message par Frédéric Staps » 04 mars 2007 22:50

Est-ce qu'on parle du même film ?
Dans le film de Ridley Scott intitulé "Duellistes", le duel apparaît assez clairement comme une absurdité qui n'a rien de magnifique.

Avatar du membre
Joséphine
Messages : 605
Enregistré le : 17 janv. 2007 20:33

Message par Joséphine » 05 mars 2007 18:58

Moi aussi j'aimais bien ce film, pourtant je n'aime pas particulièrement les duels.

Avatar du membre
Lasalle60
Messages : 587
Enregistré le : 19 oct. 2007 10:55
Localisation : Mouy Oise Empire Français

Message par Lasalle60 » 04 août 2008 14:13

Comme L'Aly je trouve ce film sublime mais ........ il y à trois choses qui me gêne , le bouc de Fouché , et si d'Hubert est au 3 ème hussard les buffleries devrait être NOIR et non blanche , et les galons et autres tresses ROUGE au moins pour les cavaliers , et argent pour les officiers , hors la tous ça parais plutôt blanc .......... :roll:
Modifié en dernier par Lasalle60 le 31 oct. 2008 7:56, modifié 1 fois.
VIVE L'EMPEREUR ! ! ! ! ! ! !et par Saint Georges vive la cavalerie ! ! ! ! !
J'oublie mes Ennemis Jamais mes Amis
Patrick Lerouge

maximumuse
Messages : 4
Enregistré le : 17 août 2008 20:27

Message par maximumuse » 30 oct. 2008 23:08

.
Modifié en dernier par maximumuse le 12 sept. 2009 10:03, modifié 1 fois.

Répondre