Pour parler ici des habitudes de l'homme Napoléon, de ses préférences et de ses aversions, mais aussi de ses proches, des familiers, des contemporains, des militaires.
Pour aborder les habitudes, les grands évènements, le mode de vie...
Pour poser vos questions sur la période du Premier Empire.
Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 5085
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Re: Le parcours de Napoléon : succès ou échec ?

Message par Frédéric Staps » 22 févr. 2021 20:39

bastet a écrit :
22 févr. 2021 18:47
Mais il n'y a rien à reformuler :ha!: ni à expliquer ces remarques s'insèrent dans la cohésion d'un texte .
Apparemment, cela ne semble pas vous déranger que l'on ne comprenne rien à vos développements. :(
« Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? »

Avatar du membre
Cipriani Franceschi
Histrion de l'empire
Messages : 2438
Enregistré le : 14 janv. 2018 12:26
Localisation : Région Parisienne

Re: Le parcours de Napoléon : succès ou échec ?

Message par Cipriani Franceschi » 23 févr. 2021 8:25

Frédéric Staps a écrit :
22 févr. 2021 20:39
Apparemment, cela ne semble pas vous déranger que l'on ne comprenne rien à vos développements. :(
Pour une fois que vous ne comprenez pas quelque chose, ou que vous ne savez pas mieux que tout le monde sur un sujet donné... c'est à marquer d'une pierre blanche ! :fou:
La nature l’avait doué de toutes les qualités nécessaires à un ministre de la Police (Comte Charles-Tristan de Montholon)

Avatar du membre
Cipriani Franceschi
Histrion de l'empire
Messages : 2438
Enregistré le : 14 janv. 2018 12:26
Localisation : Région Parisienne

Re: Le parcours de Napoléon : succès ou échec ?

Message par Cipriani Franceschi » 23 févr. 2021 8:31

bastet a écrit :
22 févr. 2021 18:47
Pour en revenir à Napoléon et au thème de la fascination : Nietzsche en célèbrera a posteriori la miraculeuse grandeur dont il subit la fascination. Jean Tulard a pu écrire à ce propos que Nietzsche avait contribué à l’élaboration du mythe où le personnage historique Napoléon s’estompe révélant l’emprise immense de l’imaginaire " superbe puissance" ( P. Valéry) sur les individus : " Napoléon savait mieux que personne que son pouvoir, plus encore que tous les pouvoirs du monde ne le sont, était un pouvoir rigoureusement magique, — un pouvoir de l’esprit sur des esprits, — un prestige." ( Paul Valéry) , prestige au sens latin du terme fantasmagories, illusions, mirages que l’imagination suscite….
J'ignorais que Paul Valéry eût écrit sur Napoléon :? Auriez-vous des références précises ?
Je n'ai rien trouvé de particulier sur Internet, hormis ce texte de la Fondation Napoléon, un peu laconique :
https://www.napoleon.org/magazine/livre ... -napoleon/
et cette phrase plutôt curieuse qu'on prête à Paul Valéry : "Napoléon va à la même lenteur que Jules César" :ha!:
La nature l’avait doué de toutes les qualités nécessaires à un ministre de la Police (Comte Charles-Tristan de Montholon)

Avatar du membre
bastet
Messages : 816
Enregistré le : 06 août 2008 20:40
Localisation : Sud Ouest

Re: Le parcours de Napoléon : succès ou échec ?

Message par bastet » 23 févr. 2021 18:10

Chapitre 1 : Plus vite ...
« ‘La véritable mesure de la distance [est] la vitesse de déplacement des hommes’ » a encore écrit Fernand Braudel (1986, tome 1, p. 105) auquel on peut largement se référer lorsqu’il s’agit d’aborder les temps longs. Celle-ci n’a pas augmenté de manière uniforme au cours du temps, loin s’en faut. On peut, semble-t-il, distinguer au moins deux périodes bien différentes. Durant la première, rien ne bouge, entendons que l’on se déplace toujours à la même vitesse. Paul Valéry, repris par Braudel, a dressé paraît-il ce constat : « ‘Napoléon va à la même lenteur que Jules César’ ». Des siècles au pas de l’homme ou, au mieux, du cheval. Les indices sont nombreux qui attestent de cette lenteur. C’est elle, à travers l’immensité du territoire qu’elle engendre, qui explique la conservation de nos particularismes locaux et finalement, que « la France se nomme diversité », selon le titre du premier chapitre de L’identité de la France (Braudel, 1986, tome 1, p.111 et suivantes, « Le morcellement de la France s’explique enfin »). C’est finalement encore la même image qui transparaît lorsque l’on observe au cours des siècles la « formidable inertie » de l’armature urbaine (Pumain, 1989).

Maurice Daumas (1991, p. 1) attribue quant à lui à Raymond Aron cette réflexion sur les délais identiques nécessaires à Napoléon et César pour rallier Paris à Rome (dans la quatrième de ses dix-huit leçons sur la société industrielle de 1955). En revanche, il réfute la pertinence de ce parallèle et récuse l’affirmation de siècles d’immobilisme des techniques avant ce qu’il est convenu d’appeler « la révolution industrielle ». Il défend plutôt l’idée selon laquelle la charnière entre les XVIIIè et XIXè siècles marque une rupture significative du rythme d’évolution au sein de processus de très long terme (pp. 15-16 et 307). On retiendra plutôt cette représentation plus dynamique de la réalité historique.

Ce chapitre tentera de retracer brièvement les caractéristiques générales de l’histoire de la vitesse de déplacement depuis cette rupture. Il décrira d’abord l’accélération des hommes (1.1) qu’il faut entendre comme un phénomène d’augmentation des vitesses de déplacements qui n’est que l’une des multiples dimensions de la mise en mouvement de la société tout entière. L’accélération de la terre (1.2) s’attachera à rappeler quelques représentations spatiales de la croissance des vitesses.

bonjour cher Cipriani c'est la deuxième fois que j'envoie ma réponse :shock:
"Mes vers fuiraient doux et frais/Vers votre jardin si beau/Si mes vers avaient des ailes/Des ailes comme l'oiseau"

Avatar du membre
bastet
Messages : 816
Enregistré le : 06 août 2008 20:40
Localisation : Sud Ouest

Re: Le parcours de Napoléon : succès ou échec ?

Message par bastet » 23 févr. 2021 18:13

Nietzsche et Napoléon : la fiction dans l’histoire
Laurent MATTIUSSI
Université du Littoral-Côte d'Opale
"Mes vers fuiraient doux et frais/Vers votre jardin si beau/Si mes vers avaient des ailes/Des ailes comme l'oiseau"

Avatar du membre
Cipriani Franceschi
Histrion de l'empire
Messages : 2438
Enregistré le : 14 janv. 2018 12:26
Localisation : Région Parisienne

Re: Le parcours de Napoléon : succès ou échec ?

Message par Cipriani Franceschi » 23 févr. 2021 18:42

bastet a écrit :
23 févr. 2021 18:10
bonjour cher Cipriani c'est la deuxième fois que j'envoie ma réponse :shock:
Bonsoir chère Bastet ;)

Ah... il arrive que cela ne passe pas du premier coup, parfois cela patine un peu... le modérateur du forum ne pédale pas assez vite :D

Merci en tout cas pour ce texte et les références ! (je regarderai tout cela de plus près à l'occasion) :salut:
La nature l’avait doué de toutes les qualités nécessaires à un ministre de la Police (Comte Charles-Tristan de Montholon)

Avatar du membre
bastet
Messages : 816
Enregistré le : 06 août 2008 20:40
Localisation : Sud Ouest

Re: Le parcours de Napoléon : succès ou échec ?

Message par bastet » 24 févr. 2021 17:28

" La guerre est le père de toutes choses, et de toutes choses il est le roi; c'est lui qui fait que certains sont des dieux et d'autres des hommes, que certains sont des esclaves quand d'autres sont libres" ( Héraclite, fragment DK B53/ M 29)
" certains sont des dieux"...
Cet éloge pourrait-il s'adresser à Napoléon?
"Mes vers fuiraient doux et frais/Vers votre jardin si beau/Si mes vers avaient des ailes/Des ailes comme l'oiseau"

Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 5085
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Re: Le parcours de Napoléon : succès ou échec ?

Message par Frédéric Staps » 24 févr. 2021 17:49

bastet a écrit :
24 févr. 2021 17:28
" La guerre est le père de toutes choses, et de toutes choses il est le roi; c'est lui qui fait que certains sont des dieux et d'autres des hommes, que certains sont des esclaves quand d'autres sont libres" ( Héraclite, fragment DK B53/ M 29)
" certains sont des dieux"...
Cet éloge pourrait-il s'adresser à Napoléon?
Je croyais que vous aviez la guerre en horreur. :(

"Tu n'adoreras pas d'autres dieux que moi." Exode 20:3.
« Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? »

Avatar du membre
Cipriani Franceschi
Histrion de l'empire
Messages : 2438
Enregistré le : 14 janv. 2018 12:26
Localisation : Région Parisienne

Re: Le parcours de Napoléon : succès ou échec ?

Message par Cipriani Franceschi » 24 févr. 2021 23:10

bastet a écrit :
24 févr. 2021 17:28
Cet éloge pourrait-il s'adresser à Napoléon?
Bien sûr oui, Napoléon fut considéré de son temps comme le "Dieu de la guerre"... vénéré par ses soldats comme un demi-dieu, voire un dieu ;)
La nature l’avait doué de toutes les qualités nécessaires à un ministre de la Police (Comte Charles-Tristan de Montholon)

Avatar du membre
bastet
Messages : 816
Enregistré le : 06 août 2008 20:40
Localisation : Sud Ouest

Re: Le parcours de Napoléon : succès ou échec ?

Message par bastet » 25 févr. 2021 18:44

" Certains sont des dieux, d'autres des hommes"... :pied:
Napoléon n'est-il pas le héros historique qui a le plus fait rêver ? Peut-on imaginer un destin plus fabuleux ? Il s'est installé en conquérant dans les plus grands palais d'Europe : Schönbrunn, Potsdam, l'Escorial ou le Kremlin, avant de finir dans la modeste demeure de Longwood à Sainte-Hélène. Il fut l'égal d'Alexandre et de César et sa fin évoque Prométhée enchaîné sur son rocher.
Alors un dieu ou un homme?

:salut:
"Mes vers fuiraient doux et frais/Vers votre jardin si beau/Si mes vers avaient des ailes/Des ailes comme l'oiseau"

Avatar du membre
Cipriani Franceschi
Histrion de l'empire
Messages : 2438
Enregistré le : 14 janv. 2018 12:26
Localisation : Région Parisienne

Re: Le parcours de Napoléon : succès ou échec ?

Message par Cipriani Franceschi » 25 févr. 2021 23:18

bastet a écrit :
25 févr. 2021 18:44
il fut l'égal d'Alexandre et de César
on peut même dire sans risque de se tromper que Napoléon les dépasse, car il était de basse extraction, il s'est (presque) fait tout seul, tandis que les deux autres étaient patricien et fils de roi
bastet a écrit :
25 févr. 2021 18:44
Alors un dieu ou un homme?
Laissons Napoléon répondre lui-même à la question : "après tout, je ne suis qu'un homme" (Napoléon Bonaparte, Longwood, Sainte-Hélène)
La nature l’avait doué de toutes les qualités nécessaires à un ministre de la Police (Comte Charles-Tristan de Montholon)

Avatar du membre
bastet
Messages : 816
Enregistré le : 06 août 2008 20:40
Localisation : Sud Ouest

Re: Le parcours de Napoléon : succès ou échec ?

Message par bastet » 26 févr. 2021 16:31

Certes, mais la postérité a aussi apparemment son mot à dire sur la question succès ou échec :D

La vie de Napoléon suscite des livres, hagiographiques ou critiques, des revues, des documentaires, des conférences, des expositions, des articles de presse, des films lesquels s’adressent autant au grand public qu’à des spécialistes. Et particulièrement en cette année 2021, année du bicentenaire de sa mort
Est-ce que cela relève de l’intérêt purement historique ? Ainsi pourquoi un Jospin ou un Villemin hommes politiques mais pas vraiment historiens de l’Empire ont-ils soudainement manifesté un intérêt pour l’Empereur éprouvant alors, par le livre, le besoin de mêler leur destin à celui de Napoléon ? Ne serait- ce pas que l’indubitable figure historique qu’est Napoléon exprime aussi une image du héros, ce type idéal de la vie humaine ?
C'est qu'il apparaît bien que le mythe du héros nous le portons en nous d’une manière inconsciente ou subliminale ( Joseph Campbell). Dans l’imagination inconsciente. le héros est une image mythologique qui jaillit de la psyché et par le biais de laquelle le conscient est mis en contact avec l’inconscient . Ce motif du héros que Jung a appelé « personnalité Mana » exerce sur la conscience une grande fascination avec parfois la tentation de s’y identifier. Cependant la forme sous laquelle se manifeste l’ « héroïsme » dépend de l’époque , de l’environnement où la vie du héros se déroule.
Selon Pouchkine le destin assigne à certains rares élus une mission qu’ils doivent réaliser et ainsi emplir le monde de force créatrice, tel Napoléon " Cet homme merveilleux, envoyé de la Providence, Instrument fatal d’un ordre mystérieux, Ce cavalier devant qui s’inclinaient les rois".
Tous les mythes racontent combien est nécessaire une aptitude extraordinaire pour que le héros puissent affronter et surmonter les dangers, les obstacles du monde et pour que s’accomplisse l’œuvre du destin avant la disparition du héros.
Alors " Le parcours de Napoléon: succès ou échec?" .....

Quant à la guerre je pense en particulier à l ’art qui s’est souvent attaché à rendre beaux :ha!: les combats esthétisant ainsi la guerre, ce qui soulève la question de l’objectivité des peintres dont nous admirons les oeuvres....Ces peintres de batailles ne seraient-ils pas plutôt " les reporters des mille et un épisodes de la campagne, les chroniqueurs de la tuerie plutôt que ses historiens ".....
:salut:
"Mes vers fuiraient doux et frais/Vers votre jardin si beau/Si mes vers avaient des ailes/Des ailes comme l'oiseau"

Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 5085
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Re: Le parcours de Napoléon : succès ou échec ?

Message par Frédéric Staps » 26 févr. 2021 17:59

bastet a écrit :
26 févr. 2021 16:31
la forme sous laquelle se manifeste l’ « héroïsme » dépend de l’époque , de l’environnement où la vie du héros se déroule.
Effectivement.
Image
« Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? »

Avatar du membre
bastet
Messages : 816
Enregistré le : 06 août 2008 20:40
Localisation : Sud Ouest

Re: Le parcours de Napoléon : succès ou échec ?

Message par bastet » 26 févr. 2021 18:34

:lol: :lol: :lol:
"Mes vers fuiraient doux et frais/Vers votre jardin si beau/Si mes vers avaient des ailes/Des ailes comme l'oiseau"

Avatar du membre
Cipriani Franceschi
Histrion de l'empire
Messages : 2438
Enregistré le : 14 janv. 2018 12:26
Localisation : Région Parisienne

Re: Le parcours de Napoléon : succès ou échec ?

Message par Cipriani Franceschi » 26 févr. 2021 21:48

bastet a écrit :
26 févr. 2021 16:31
Certes, mais la postérité a aussi apparemment son mot à dire sur la question succès ou échec
Alors là.... indubitablement c'est un succès ! qui d'autre que Napoléon pourrait se targuer d'une telle postérité ? cela ne viendrait à l'idée de personne de commémorer d'autres grands personnages de l'Histoire... Merci chère Bastet pour votre commentaire très pertinent ! :salut:

Quant aux hommes politiques qui se mettent à écrire sur Napoléon, les Jospin, de Villepin.... (voire d'autres avant eux, tel Malraux) j'oscille entre la fascination-répulsion pour le personnage et la volonté de se voir reconnu comme écrivain (De Gaulle écrivait, Mitterrand écrivait...) ;)
La nature l’avait doué de toutes les qualités nécessaires à un ministre de la Police (Comte Charles-Tristan de Montholon)

Répondre