La première campagne d'Italie.

Relations internationales, politique intérieure, mode de gouvernement, guerres, négociations, autant d''aspects qui constituent la politique à l'époque

La première campagne d'Italie.

Message par the argie » 12 Juil 2015 11:54

Je viens de lire le texte suivante dans une oeuvre de theatre, The man of destiny( L'homme du destin) de George Bernard Shaw:
"You have patriotism and courage; but you have no money, no clothes, and deplorably indifferent food. In Italy there are all these things, and glory as well, to be gained by a devoted army led by a general who regards loot as the natural right of the soldier. I am such a general. En avant, mes enfants!" The result has entirely justified him. The army conquers Italy as the locusts conquered Cyprus. They fight all day and march all night, covering impossible distances and appearing in incredible places, not because every soldier carries a field marshal's baton in his knapsack, but because he hopes to carry at least half a dozen silver forks there next day. It must be understood, by the way, that the French army does not make war on the Italians. It is there to rescue them from the tyranny of their Austrian conquerors, and confer republican
institutions on them; so that in incidentally looting them, it merely makes free with the property of its friends, who ought to be grateful to it, and perhaps would be if ingratitude were not the proverbial failing of their country.
("Vous avez le patriotisme et le courage ; mais vous ne prenez aucun argent, aucun vêtements, et vous êtes deplorablement nourri. En Italie il y a toutes ces choses, et gloire aussi, pour être gagné par une armée dévouée menée par un général qui considère le butin comme la droite normale du soldat. Je suis un tel général. En avant, mes enfants!" Le résultat l'a entièrement justifié. L'armée conquiert l'Italie comme Chypre conquise par les langoustes. Ils combattent toute la journée et marchent toute la nuit, couvrant des distances impossibles et apparaissant dans les endroits incroyables, pas parce que chaque soldat porte le baton d'un maréchal de champ dans son sac à dos, mais parce qu'il espère porter au moins une demi-douzaine de fourchettes d'argent là le jour suivant.
Il doit comprendre, d'ailleurs, que l'armée française ne fait pas la guerre sur les Italiens. Il est là pour les sauver de la tyrannie de leurs conquérants autrichiens, et confèrer les institutions républicains sur eux ; de sorte que par ailleurs en les pillant, il fasse librement avec la propriété de ses amis, qui doivent être reconnaissants à elle, et peut-être le soyez si l'ingratitude n'était pas un defait proverbial de leur pays.)

Bien qu'il ne s'agit pas d'un source historique, ça me sers pour initier le sujet dont je veux parler: Les vols pendant la première campagne de l'Italie sur l'excuse de la gratitude des italiens pour les liberer et surtout une question: Napoléon a profité de cette campagne pour s'enrichir? Il fait quelque temps on a parlé un peu de ce sujet mais je crois qu'il a beaucoup plus de "jus".

Posté sur le forum Pour l'Histoire par the argie le 19/01/2004 22:17
the argie
 

Retour vers Guerres et politique au temps de Napoléon

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité