Relations internationales, politique intérieure, mode de gouvernement, guerres, négociations, autant d''aspects qui constituent la politique à l'époque
Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4663
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Les véritables enjeux de la guerre franco-britannique

Message par Frédéric Staps » 12 juil. 2015 12:47

A force de se répéter que Napoléon serait le continuateur de la Révolution et l'Angleterre une vieille monarchie, on ne voit pas les véritables enjeux qui poussaient la France et l'Angleterre à se faire la guerre de manière quasi ininterrompue depuis plus d'un siècle. Les enjeux véritables sont économiques. Au XVIIIe siècle, c'est dans les colonies que l'Angleterre marque les points les plus importants dans ce conflit. En conquérant les quelques arpents de neige que Voltaire désignait avec tant d'indifférence, les Anglais assurent leur prééminence dans le commerce mondiale. De la même façon, ils éliminent presque entièrement la présence française en Inde.
Napoléon n'ayant pas plus que ses prédécesseurs vraiment compris ce que serait la véritable puissance des temps modernes abandonna la Louisiane pour adopter la désastreuse stratégie du repli continental. Cette politique protectionniste était à tout point de vue inefficace. Elle obligeait la France à mener de expéditions militaires pour assurer la police du blocus, expéditions qui, dans certains cas, tournèrent à la catastrophe (Espagne, Russie). Ces expéditions s'avérèrent extrêmement coûteuses, tant en hommes qu'en ressources, pour un bénéfice très réduit, voire absolument nul. Cette politique eut également pour effet de mécontenter les populations qui se voyaient imposer le blocus sans en retirer le moindre profit. Le retournement de l'opinion publique allemande est en partie lié à cette politique.
Le blocus eut également des effets néfastes sur l'industrie française. Sûrs de pouvoir écouler leurs produits dans un marché protégé, les industriels français ne se préoccupèrent ni de la qualité ni de la compétitivité de leurs produits. Après la chute de Napoléon, ils avaient donc un retard énorme à combler pour pouvoir concurrencer les produits anglais. Napoléon avait laissé aux Bourbons un beau cadeau empoisonné.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric Staps le 25/01/2004 10:19

hypolite

Message par hypolite » 12 juil. 2015 12:47

Vous omettez un fait d'importance, c'est que la France Révolutionnaire avait fait fuir ou décapiter tous les grands Marins et que nous n'avions plus de Marine capable de rivaliser avec l'Angleterre et mantenir nos colonies ! :cry: Dés lors, si l'on ne voulait pas laisser tous les leviers du commerce entre les mains de l'Angleterre, les choix étaient plutôt restreints ! :(

Posté sur le forum Pour l'Histoire par hypolite le 25/01/2004 16:46

Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4663
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Message par Frédéric Staps » 12 juil. 2015 12:47

Ah ! Je comprends enfin ! Tout ça, c'est la faute des méchants révolutionnaires. Le pauvre Napoléon n'y est strictement pour rien. On lui avait tué tous ses marins. Fallait donc bien qu'il fasse la guerre, c'était la seule chose qui lui restait pour faire tourner le commerce. fou2.gif

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric Staps le 25/01/2004 18:08

hypolite

Message par hypolite » 12 juil. 2015 12:47

Vous pensez qu'il aurait été plus judicieux de laisser un monopole commercial à l'Angleterre et de laisser les navires de sa Gracieuse Majesté pirater nos bateaux en toute impunité ? :?

Posté sur le forum Pour l'Histoire par hypolite le 25/01/2004 20:00

Laurent

Message par Laurent » 12 juil. 2015 12:47

Intéressante votre remarque Hypolite: je vous la retourne.
Vous pensez qu'il aurait été judicieux, pour l'Angleterre et les coalisés, de laisser une France omniprésente sur le continent, faisant et défaisant à l'envie les frontières des royaumes européens, seule maîtresse du continent ? :?

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Laurent le 25/01/2004 20:09

Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4663
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Message par Frédéric Staps » 12 juil. 2015 12:47

hypolite a écrit :Vous pensez qu'il aurait été plus judicieux de laisser un monopole commercial à l'Angleterre et de laisser les navires de sa Gracieuse Majesté pirater nos bateaux en toute impunité ?
Après 1815 et la levée du blocus, l'Angleterre n'a pas imposé de monopole commercial et elle n'a pas piraté les bateaux français. Pourtant, elle avait fini par gagner la guerre.
A part ça, vous revenez encore et toujours à votre histoire de piratage en temps de paix sans avoir jamais fourni la source d'où vous tiriez cette information. Jusqu'à ce que vous m'indiquiez vos sources, je considérerai donc cette information comme fausse, n'en ayant jamais trouvé mention nulle part.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric Staps le 25/01/2004 21:56

FA8

Message par FA8 » 12 juil. 2015 12:47

Etes vous anglais Laurent? :twisted:


Amicalement

Posté sur le forum Pour l'Histoire par FA8 le 26/01/2004 19:34

hypolite

Message par hypolite » 12 juil. 2015 12:47

Considerez ce que vous voudrez, mais vous retenez ce qui vous arrange ! Je pense l'avoir lu dans un article de la revue Napoléon, mais il faut que je verifie ! Quoi qu'il en soit, je ne retiens pas les anecdotes qui me semblent farflues !
Pour Laurent,
Encore une fois, vous oubliez que ce sont les Vieilles Monarchies qui ont agressé la France (je ne compte pas l'Espagne qui est un cas à part) et si Napoléon a parfois joué avec leurs trônes, ce n'était qu'un juste retour des choses (Il aurait tout aussi bien pu les detroner) ! :wink:


Posté sur le forum Pour l'Histoire par hypolite le 26/01/2004 19:57

Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4663
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Message par Frédéric Staps » 12 juil. 2015 12:47

hypolite a écrit :Considerez ce que vous voudrez, mais vous retenez ce qui vous arrange ! Je pense l'avoir lu dans un article de la revue Napoléon, mais il faut que je verifie !
Vérifiez, ça fait plus d'un an que j'attends que vous me disiez où vous avez lu ça.
hypolite a écrit :Quoi qu'il en soit, je ne retiens pas les anecdotes qui me semblent farflues !
Il ne s'agissait pas à proprement parler d'une anecdote. Et je n'ai jamais dit qu'elle était farfelue, mais que tant que vous ne me citez pas une source que je peux consulter pour vérifier, j'ai peine à y croire.
hypolite a écrit :Encore une fois, vous oubliez que ce sont les Vieilles Monarchies qui ont agressé la France
Dites plutôt que nous n'avons pas encore été convaincus par votre argumentation et que vous oubliez systématiquement que Napoléon avait au départ hérité d'une guerre déclenchée par la France.
hypolite a écrit :(je ne compte pas l'Espagne qui est un cas à part)
Et le Portugal ?
hypolite a écrit :et si Napoléon a parfois joué avec leurs trônes, ce n'était qu'un juste retour des choses (Il aurait tout aussi bien pu les detroner) !
Pourquoi ne l'a-t-il pas fait si c'était si simple ?

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric Staps le 26/01/2004 22:12

Laurent

Message par Laurent » 12 juil. 2015 12:47

FA8 a écrit :Etes vous anglais Laurent? :twisted:
Amicalement
Ce n'est pas la première fois mais cela faisait longtemps qu'on ne me l'avait pas sortie celle là.
Parce que considérer l'histoire du premier empire c'est se placer uniquement du côté franco-français, comme si seul l'intérêt de la France était en jeu ?
En suivant ce genre de raisonnement, cela peut nous amener loin, y compris à avaliser certaines politiques internationales actuelles.
Hypolite a écrit :Encore une fois, vous oubliez que ce sont les Vieilles Monarchies qui ont agressé la France (je ne compte pas l'Espagne qui est un cas à part) et si Napoléon a parfois joué avec leurs trônes, ce n'était qu'un juste retour des choses (Il aurait tout aussi bien pu les detroner) !
Vous ne semblez pas vouloir comprendre ou accepter, Hypolite, que ce dont l'Europe avait besoin c'était d'un équilibre. Pour ma part je suis assez en accord avec les propos que l'on accorde à Talleyrand s'adressant au Tsar à Erfurt.
Aucune cour européenne ne pouvait accepter une puissance continentale dominant de trop les autres. Napoléon a voulu faire de la France cette puissance dominant les autres -passez moi le couplet sur sa volonté d'unification je vous en prie, l'europe napoléonienne n'étant qu'une Europe au service de la France, nous pouvons dévelloper sur le cas Polonais si vous le souhaitez-. Comment s'étonner des résistances des gouvernements étrangers ?

Mais oui Napoléon aurait pu détroner bien des monarques européens.

De la même façon que les coalisés auraient pu se partager la France après leurs victoires de 1814 et 1815 puisque la victoire semble pour vous donner tous les droits (je cite: ce n'est qu'un juste retour des choses).

L'amertume, l'esprit revanchard nés d'une paix humiliante, le traité de Versailles, cela vous dit quelque chose je suppose non ?

Napoléon, éveilleur inconscient des esprits nationaux européens ?


P.S: en plus du Portugal cité par F.Staps, mais connaissant mal les circonstances exactes de la déclaration de le guerre entre la France et la Russie en 1812, je ne voudrais pas trop m'avancer, mais il me semble pourtant que dans ce cas là aussi c'est Napoléon qui a déclaré la guerre à la Russie non ?

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Laurent le 26/01/2004 22:38

Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4663
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Message par Frédéric Staps » 12 juil. 2015 12:47

Laurent a écrit :ce dont l'Europe avait besoin c'était d'un équilibre.
Je dois dire que je ne suis pas entièrement d'accord avec cette formule. J'aurais plutôt dit que le déséquilibre provoqué par la trop grande puissance de la France ne pouvait qu'être source de guerres.
Il est par contre bien difficile d'évaluer a posteriori ce qui aurait été le mieux pour l'Europe. On peut étudier les effets assez désastreux des conflits qui ont agité cette époque, mais il est impossible de savoir comment les choses auraient pu tourner si elles s'étaient passées autrement.
Parfois des événements extrêmement négatifs au moment où ils se produisent peuvent avoir par la suite des effets bénéfiques et inversement. Sans les chamboulements apportés par Napoléon, l'Europe aurait-elle évolué de la même façon ? Aurait-ce été nécessairement mieux ? Impossible à dire.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric Staps le 26/01/2004 23:11

FA8

Message par FA8 » 12 juil. 2015 12:48

Ce n'est pas la première fois mais cela faisait longtemps qu'on ne me l'avait pas sortie celle là.
Parce que considérer l'histoire du premier empire c'est se placer uniquement du côté franco-français, comme si seul l'intérêt de la France était en jeu ?
En suivant ce genre de raisonnement, cela peut nous amener loin, y compris à avaliser certaines politiques internationales actuelles.

Vous ne répondez pas à la question.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par FA8 le 27/01/2004 19:51

hypolite

Message par hypolite » 12 juil. 2015 12:48

Et la surpuissance maritime de l'Angleterre ne créait pas de déséquilibre elle ? :roll:

Posté sur le forum Pour l'Histoire par hypolite le 27/01/2004 20:21

FA8

Message par FA8 » 12 juil. 2015 12:48

accord.gif Très bonne question. . .

Posté sur le forum Pour l'Histoire par FA8 le 27/01/2004 20:48

Laurent

Message par Laurent » 12 juil. 2015 12:48

FA8 a écrit :Vous ne répondez pas à la question.
Outre le fait que je réponds rarement aux injonctions, en quoi le fait que je pourrais être Anglais changerait quelque chose ?
Frédéric Staps a écrit :Je dois dire que je ne suis pas entièrement d'accord avec cette formule. J'aurais plutôt dit que le déséquilibre provoqué par la trop grande puissance de la France ne pouvait qu'être source de guerres.
C'est ce que j'aurais du écrire.
Hypolite a écrit :Et la surpuissance maritime de l'Angleterre ne créait pas de déséquilibre elle ?
Et bien vous avez tout compris: si vous ne pouvez supporter la domination anglaise, vous pouvez sans doute aussi comprendre que la domination française ne soit pas supportable par l'Europe.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Laurent le 27/01/2004 20:50

Répondre