Les dessous économiques des guerres napoléoniennes

Relations internationales, politique intérieure, mode de gouvernement, guerres, négociations, autant d''aspects qui constituent la politique à l'époque

Les dessous économiques des guerres napoléoniennes

Message par Frédéric Staps » 12 Juil 2015 18:12

Parmi les enjeux des guerres napoléoniennes figurent en bonne place les rivalités commerciales entre la France et l'Angleterre qui remontent à l'époque de Louis XIV. Le blocus continental qui est souvent considéré comme l'arme destinée à vaincre militairement l'Angleterre se révèle à l'examen être bien avantage un arme économique destinée à imposer une mainmise des Français sur l'économie européenne. S'il s'agissait uniquement d'affaiblir l'Angleterre, les multiples dérogations accordées aux commerçants français pour acquérir des produits anglais n'auraient aucun sens. Par contre, dès le moment où ce blocus apparaît dans sa réalité, c'est-à-dire comme un instrument pour enrichir la France, tout cela devient logique, même si c'est loin d'être très glorieux.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric Staps le 03/09/2004 16:06
Avatar de l’utilisateur
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
 
Message(s) : 3619
Inscription : 26 Avr 2006 12:17

Re: Les dessous économiques des guerres napoléoniennes

Message par Dalmatie » 12 Juil 2015 18:12

Extrait de La France Napoléonienne - Aspects extérieurs de Roger Dufraisse et Michel Kerautret aux éditions Point dans la série "Nouvelle histoire de la France contemporaine".


Il est classique d'opposer le "système continental" et le "blocus continental". Le premier n'est que le développement du protectionnisme institué dés 1791, et constamment renforcé ensuite, pour exclure les produits manufacturés anglais, mais aussi tous les autres, du marché Français.A mesure que les victoires donnaient à la France une zone d'influence plus vaste, elle mettait son hégémonie à profit pour imposer aux autres états des accords favorables à l'introduction de ses produits, de manière à s'accaparer peu à peu le marché européen aux dépens des produits anglais, exclu dans le cadre de la guerre économique dont le blocus est le dernier avatar et la forme la plus achevée Système et blocus se complètent mais ne se confondent pas




Amicalement

Dalmatie "bonne soirée"

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Dalmatie le 03/09/2004 20:31
Dalmatie
 
Message(s) : 189
Inscription : 08 Mai 2006 9:03

Message par Frédéric Staps » 12 Juil 2015 18:12

Dalmatie a écrit :Système et blocus se complètent mais ne se confondent pas

Ouais, mais encore ? Ca veut dire quoi exactement ?

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric Staps le 03/09/2004 22:20
Avatar de l’utilisateur
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
 
Message(s) : 3619
Inscription : 26 Avr 2006 12:17

Message par Dalmatie » 12 Juil 2015 18:12

En gros, le blocus continental est une mesure de retortion envers les Anglais afin de les étouffer économiquement parlant. C'était une réponse au blocus maritime qu'appliquaient les anglais.

Le systeme continental, dont Napoléon a hérité, et qui fait parti de la grande tradition protectionniste française, a accentué les avantages que la France a peut être tirée du blocus.

Le blocus marchait dans les deux sens car Napoléon croyait que l'économie d'un pays ne marchait que par rapport à l'agriculture. L'Angleterre importait beaucoup, il fallait donc l'affamer.

Non, je ne pense pas que le blocus n'ait été qu'un instrument pour enrichir la France.

Par contre, il me parait evident que, Napoléon ayant une conception un peu archaique de l'économie et du crédit, il n'a pas mesuré l'ampleur de la tache et son Empire s'est écroulé avant que l'Angleterre ne demande grâce.

Amicalement

Dalmatie "qui pense aux gamins russe :( "

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Dalmatie le 04/09/2004 07:01
Dalmatie
 
Message(s) : 189
Inscription : 08 Mai 2006 9:03

Message par Frédéric Staps » 12 Juil 2015 18:12

Dalmatie a écrit :Le systeme continental, dont Napoléon a hérité, et qui fait parti de la grande tradition protectionniste française, a accentué les avantages que la France a peut être tirée du blocus.

Le Directoire qui avait remis en place ce système l'avait fait dans le cadre du conflit militaire avec l'Angleterre. Il s'agissait donc déjà d'une arme utilisée dans le cadre d'une guerre.
Dalmatie a écrit :Non, je ne pense pas que le blocus n'ait été qu'un instrument pour enrichir la France.

En 1810, il y a eu une dérive manifeste du système. La règle n'était plus qu'on ne pouvait pas importer des marchandises anglaises, mais qu'il fallait passer par l'intermédiaire d'un négociant français pour pouvoir les importer :napofou: Il ne s'agit donc plus de nuire à l'économie anglaise, mais d'en détourner une partie des profits au bénéfice de la France.
Dalmatie a écrit :Napoléon ayant une conception un peu archaique de l'économie et du crédit

Ce ne sont pas les seules conceptions de Napoléon qui sont en cause. Les négociants, financiers et industriels français qui ont soutenu le régime ont dû conseiller (voire exercer des pressions) pour transformer ce blocus à leur avantage. Et puis quand le système leur avait bien profité et qu'ils s'étaient bien enrichis, ils ont préféré laisser tomber Napoléon afin de conserver leurs acquis. Les sénateurs l'ont donc poussé dehors.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric Staps le 04/09/2004 08:25
Avatar de l’utilisateur
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
 
Message(s) : 3619
Inscription : 26 Avr 2006 12:17

Message par Frédéric » 12 Juil 2015 18:12

Frédéric Staps a écrit :
Dalmatie a écrit :Non, je ne pense pas que le blocus n'ait été qu'un instrument pour enrichir la France.

En 1810, il y a eu une dérive manifeste du système. La règle n'était plus qu'on ne pouvait pas importer des marchandises anglaises, mais qu'il fallait passer par l'intermédiaire d'un négociant français pour pouvoir les importer :napofou: Il ne s'agit donc plus de nuire à l'économie anglaise, mais d'en détourner une partie des profits au bénéfice de la France.


Ne peut on plutôt y voir un aveu d'échec du blocus plutôt qu'une volonté de tirer des bénéfices.

En instaurant la blocus Napoléon croyait priver l'Angleterre d'un tas de resources et surtout de débouchés, ce en quoi il n'avait pas tout à fait tort. Par contre, il oubliait que l'Angleterre disposait encore d'un vaste marché avec le reste du monde et surtout d'approvisonnements important.
Par contre, effet pervert, en s'interdisant de commercer avec la plus importante nation coloniale de l'époque, il privait son empire de toutes ces denrées coloniales dont les populations étaient si friantes. La mise au point de produits de substitution se revelant insufisante, Napoléon n'eut d'autre choix que d'entrouvrir de petites portes dans le blocus afin de s'approvisonner en denrées tant recherchées.
Tant qu'à faire, il était peut être préférable de confier ce genre d'importations à des institutions françaises histoire de les favoriser et de peut être pouvoir exercer un contrôle plus efficace.

Plutôt qu'une conséquence d'une volonté manifeste de favoriser les entreprises française, je pense que nous nous retrouvons plutôt en face "d'avantages collatéraux".

Cordialement

Frédéric

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric le 04/09/2004 08:43
Frédéric
 

Message par Frédéric Staps » 12 Juil 2015 18:12

L'échec de Napoléon est aussi à chercher dans les contradictions qui ont miné sa politique économique. Le système protectionniste et l'impérialisme économique français ont tué le blocus. Napoléon demanda de gros sacrifices à l'Europe sans rien lui offrir ou presque rien en compensation, encore que la protection contre la concurrence anglaise n'ait pas été un mince avantage pour les régions en voie d'industrialisation. Il lui acheta peu de produits agricoles et, surtout, il repoussa ses produits industriels, même ceux de ses alliés, le duché de Berg, le royaume de Saxe. Dans les pays qui s'industrialisaient, si l'on approuvait l'élimination de la concurrence d'outre-Manche, ce n'était pas pour que s'y substituât celle de l'industrie française.

Roger Dufraisse dans le Dictionnaire Napoléon

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric Staps le 04/09/2004 08:59
Avatar de l’utilisateur
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
 
Message(s) : 3619
Inscription : 26 Avr 2006 12:17


Retour vers Guerres et politique au temps de Napoléon

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité