Relations internationales, politique intérieure, mode de gouvernement, guerres, négociations, autant d''aspects qui constituent la politique à l'époque
Répondre
Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4646
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Les buts de guerre de l'Angleterre vus par Napoléon

Message par Frédéric Staps » 02 déc. 2019 20:57

Une autre fois l'Empereur disait : « Après vingt ans de guerre, après tant de trésors prodigués, tant de secours fournis à la cause commune ; après un triomphe au-dessus de toute espérance, quelle paix pourtant a signée l'Angleterre ! Castlereagh a eu le continent à sa disposition ; quel grand avantage, quelles justes indemnités a-t-il stipulés pour son pays ? il a fait la paix comme s'il eût été vaincu. Le misérable ! je ne l'eusse guère plus maltraité si je fusse demeuré victorieux. Ou bien encore, serait-ce qu'il s'estimait assez heureux de m'avoir renversé ? Dans ce cas, la haine m'a vengé. Deux forts sentiments ont animé l'Angleterre durant notre lutte : son intérêt national et sa haine contre ma personne. Au moment du triomphe, la violence de l'un lui aurait-il fait oublier l'autre ? elle paierait cher ce moment de passion ! » Et il développait son idée, parcourant les diverses combinaisons qui démontraient les fautes de lord Castlereagh et les nombreux avantages qu'il avait négligés. « Des milliers d'années s'écouleront, disait-il, avant qu'il ne se présente une telle occasion pour le bien-être, la véritable grandeur de l'Angleterre. Est-ce donc de la part de lord Castlereagh ignorance ou corruption ? Ce lord Castlereagh a distribué noblement, à ce qu'il a cru, les dépouilles aux souverains du continent, et n'a rien réservé pour son pays; mais n'a-t-il pas craint qu'on lui reprochât d'avoir été là bien plutôt leur commis que leur associé ? Il a fait don de territoires immenses : la Russie, la Prusse, l'Autriche ont acquis des millions de population. Où se trouve l'équivalent de l'Angleterre ? elle qui pourtant avait été l'âme de ces succès, elle qui en avait payé tous les frais : aussi recueille-t-elle déjà le fruit de la reconnaissance du continent, et des bévues ou de la trahison de son négociateur. On continue mon système continental ; on réprouve, on exclut les produits de ses manufactures : au lieu de cela, pourquoi n'avoir pas bordé le continent de villes maritimes libres et indépendantes ? celles, par exemple, de Dantzick, Hambourg, Anvers, Dunkerque, Gênes et autres, qui fussent demeurées les entrepôts obligés de ses manufactures, dont ils eussent inondé l'Europe en dépit de toutes les douanes du monde. Elle en avait le droit et le besoin; ses décisions eussent été justes : et qui s'y fût opposé au moment de la libération ? Pourquoi s'être créé un embarras, et, avec le temps, un ennemi naturel, en unissant la Belgique à la Hollande, au lieu d'avoir ménagé deux immenses ressources à son commerce, en les tenant séparées ? La Hollande, qui n'a point de manufactures, était le dépôt naturel de celles de l'Angleterre, et la Belgique, devenue colonie anglaise sous un prince anglais, eût été la route par laquelle on en eût constamment inondé la France et l'Allemagne. Pourquoi n'a-t-on pas plié l'Espagne et le Portugal à un traité de commerce à long terme, qui eût repayé de tous les frais qu'on a faits pour leur délivrance, et qu'on eût obtenu sans peine d'affranchir leurs colonies, dont, dans les deux cas, on eût fait tout le négoce ? Pourquoi n'a-t-on pas stipulé quelque avantage dans la Baltique et vis-à-vis les États d'Italie ? C'était là comme autant de droits régaliens de la souveraineté des mers. Après s'être battu longtemps pour en soutenir le droit, comment en négliger les bénéfices, quand elle se trouvait consacrée de fait ? Est-ce qu'en sanctionnant l'usurpation dans les autres, l'Angleterre eût pu craindre qu'aucun osât se refuser à la sienne ? Et qui l'eût pu ? Je m'attendais à quelque chose de la sorte. Peut-être le regrettent-ils aujourd'hui qu'il est trop tard, car ils ne sauraient plus y revenir, ils ont manqué le moment unique !... Que de pourquoi encore j'aurais à multiplier !... Lord Castlereagh seul pouvait agir ainsi; il s'est fait l'homme de la sainte-alliance : avec le temps, il sera maudit. Les Lauderdale, les Grenville, les Wellesley et autres, eussent traité bien différemment; c'est qu'ils eussent été les hommes de leur pays, etc. »
Extrait du Mémorial
« Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? »

Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4646
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Re: Les buts de guerre de l'Angleterre vus par Napoléon

Message par Frédéric Staps » 03 déc. 2019 13:49

L'intérêt de ce texte est que, contrairement à ce qu'il fait d'habitude quand il parle de lui, Napoléon n'éprouve pas dans ce cas le besoin de présenter les choses pour se donner le beau rôle. Il y exprime donc peut-être le fond véritable de sa pensée.

Deux points dans ce qu'il dit ont particulièrement retenu mon attention.

L'idée tout d'abord que la victoire donne des droits, et notamment le droit de disposer des peuples et des territoires, non pas en fonction des besoins ou des souhaits des populations, mais en fonction des besoins du vainqueur.

C'est sur cette base qu'il désapprouve la constitution du royaume des Pays-Bas rassemblant la Hollande et la Belgique et non pas, comme la révolution belge survenue moins de quinze ans après cette déclaration le montrera, parce que la population belge ne souhaitait pas cette réunion. Il estime en effet que l'Angleterre aurait dû faire de la Belgique une colonie. Peut-être pensait-il à un statut comparable à celui de l'Irlande ?

La prédiction de Napoléon ne s'est toutefois pas réalisée. Peut-être la révolution belge n'y est-elle pas étrangère ? Dans ce contexte, les Anglais ont toutefois fait preuve d'une certaine habileté. En apportant leur appui à l'indépendance, ils ont fait de la Belgique un pays ami plutôt qu'une colonie, ce qui, étant donné le contexte de l'époque, était sans doute un meilleur plan.

Mais l'habileté des Anglais ne se situe sans doute pas à ce seul niveau. En choisissant de ne pas imposer leur domination sur le continent comme Napoléon leur reproche de n'avoir pas fait, ils ont évité les écueils auxquels Napoléon avait été confronté, à savoir des révoltes dans les territoires annexés ou vassalisés.

Cela m'amène au second point qui m'a frappé dans ce texte. C'est l'incompréhension de la part de Napoléon de la manière dont les Anglais concevaient la puissance de leur pays. Contrairement à Napoléon, le but poursuivi par les Anglais pendant les guerres qui viennent de se terminer n'était pas d'étendre une domination politique sur les pays européens, mais d'éviter qu'un pays européen exerce cette domination sur les autres. Si Napoléon l'avait compris, peut-être serait-il parvenu à négocier une paix durable avec l'Angleterre.
« Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? »

Avatar du membre
bastet
Messages : 756
Enregistré le : 06 août 2008 20:40
Localisation : Sud Ouest

Re: Les buts de guerre de l'Angleterre vus par Napoléon

Message par bastet » 03 déc. 2019 18:18

Bonsoir, avec beaucoup de persévérance vous alimentez ce Forum de vos lectures et connaissances. Mes compliments :bravo:
Je trouve bien dommage que ceux des membres de votre niveau sur le plan historique ne viennent pas engager le dialogue.
:salut:
"Mes vers fuiraient doux et frais/Vers votre jardin si beau/Si mes vers avaient des ailes/Des ailes comme l'oiseau"

Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4646
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Re: Les buts de guerre de l'Angleterre vus par Napoléon

Message par Frédéric Staps » 04 déc. 2019 7:48

bastet a écrit :
03 déc. 2019 18:18
Je trouve bien dommage que ceux des membres de votre niveau sur le plan historique ne viennent pas engager le dialogue.
Votre message m'a donné l'idée de poster ce texte et son commentaire dans l'espace Visiteurs du forum Napoléon 1er. J'attends donc de voir si ce message sera validé et ensuite si quelqu'un engage le dialogue. ;)
« Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? »

Avatar du membre
bastet
Messages : 756
Enregistré le : 06 août 2008 20:40
Localisation : Sud Ouest

Re: Les buts de guerre de l'Angleterre vus par Napoléon

Message par bastet » 04 déc. 2019 13:18

Bien le pseudo :bravo: plein d'humour :D
"Mes vers fuiraient doux et frais/Vers votre jardin si beau/Si mes vers avaient des ailes/Des ailes comme l'oiseau"

Avatar du membre
bastet
Messages : 756
Enregistré le : 06 août 2008 20:40
Localisation : Sud Ouest

Re: Les buts de guerre de l'Angleterre vus par Napoléon

Message par bastet » 04 déc. 2019 15:46

Personnellement je pense que les échanges argumentés sur le forum Napoléon 1er ne peuvent pas ou plus exister, je n'entrerai pas dans les détails de ma pensée à ce propos, seuls tout ce qui est relatif , en gros, à la reconstitution , au matos de guerre, aux annonces d'évènements napoléoniens, de lectures en cours etc donc à tout ce qui permet de poster sans presque dialoguer ainsi des échanges sans anicroche dans un climat surtout viril :lol: sont possibles
"Mes vers fuiraient doux et frais/Vers votre jardin si beau/Si mes vers avaient des ailes/Des ailes comme l'oiseau"

Avatar du membre
bastet
Messages : 756
Enregistré le : 06 août 2008 20:40
Localisation : Sud Ouest

Re: Les buts de guerre de l'Angleterre vus par Napoléon

Message par bastet » 04 déc. 2019 16:19

J'ajouterai que sur ce Forum N 1er il se pratique une sorte d exclusion tacite , on ne voit pas qui pourrait gêner , on l ignore , c'est une variante d'un entresoi défensif et ainsi retombe le silence sur celui qui pourrait troubler l'atmosphère de consensus qui y règne pour la paix de tous :paix: :fou: :lol:
"Mes vers fuiraient doux et frais/Vers votre jardin si beau/Si mes vers avaient des ailes/Des ailes comme l'oiseau"

Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4646
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Re: Les buts de guerre de l'Angleterre vus par Napoléon

Message par Frédéric Staps » 04 déc. 2019 22:54

Voici la réponse que je viens de faire à la citation du livre d'Harold Nicolson.
Le livre de Nicolson a été publié en 1946, au lendemain donc de la Seconde Guerre mondiale durant laquelle Nicolson avait occupé le poste de sous-secrétaire d'État à l'information. Son intérêt pour le congrès de Vienne à cette date s'inscrit donc de toute évidence dans ce contexte. En écrivant que la politique de Castlereagh visait l'intérêt général de l'Europe, il cherche à mettre en évidence qu'il existerait une continuité dans la politique anglaise. Plutôt qu'une analyse historique, Nicolson ne livre-t-il pas plutôt une lecture politique de l'histoire à l'aune de son vécu ?

Par ailleurs, que faudrait-il conclure de l'absence de ce passage dans le "manuscrit original" ? Serait-ce une invention de Las Cases ? Cela paraît peu probable. Pourquoi inventer un tel texte pour le placer dans la bouche de Napoléon ? Cela ne met-il pas plutôt en lumière l'impossibilité de faire la part des choses entre les retranscriptions exactes des paroles de Napoléon et les reconstructions faites de mémoire par Las Cases ? :oops:
« Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? »

Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4646
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Re: Les buts de guerre de l'Angleterre vus par Napoléon

Message par Frédéric Staps » 05 déc. 2019 23:15

Sur le forum Napoléon 1er où j'ai également posté cet extrait du Mémorial, Cyril Drouet avait indiqué que ce passage ne figurait pas dans le "manuscrit original". J'avais donc posé la question de savoir ce que l'on pouvait conclure de cette absence. Malheureusement, il n'apporte aucune réponse directe à cette question. En revanche, il cite deux passages assez similaires rapportés par O'Meara et Montholon, ce qui tend à démontrer que Napoléon a bien d'une manière ou d'une autre tenu les propos que Las Cases lui attribue et cela exclut l'idée qu'il s'agirait d'inventions de Las Cases.

Cela ne résout cependant absolument pas la question de savoir ce qu'il faut penser de ce manuscrit dit original, ni des parties du Mémorial qui n'y figurent pas. Si sur certains points, Las Cases indique clairement qu'il utilise des textes rédigés par d'autres pour s'étendre sur certains sujets pour lesquels il n'avait pas de notes, sur ce passage, il n'indique pas qu'il aurait pu utiliser les écrits d'O'Meara ou de Montholon pour se remémorer certaines des conversations auxquelles il aurait assisté, mais pour lesquelles il n'avait pas de notes dans le "manuscrit original". :?
« Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? »

Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4646
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Re: Les buts de guerre de l'Angleterre vus par Napoléon

Message par Frédéric Staps » 06 déc. 2019 8:35

Voici à peu près la dernière réponse que j'avais écrite sur le forum Napoléon 1er.
Pas vraiment anonyme a écrit :
Demi-solde a écrit :Scipion Émilien mena une troisième guerre punique aux motifs discutables et qui lui vaudrait aujourd'hui la cour pénale internationale (arasement de la ville, réduction de l'ensemble de la population civile en esclavage, etc.)...
C'est bizarre, mais pour des faits plus récents, j'avais l'impression que vous vous montriez plus réservé quand certains affirmaient que cela était condamnable. Est-ce que je me trompe ?

Par ailleurs, la France et l'Angleterre n'étaient plus en guerre depuis plus de 200 ans. A lire certains des propos rapportés sur ce forum, on pourrait penser que certaines personnes ne s'en sont pas rendus compte. :oops:
Je ne suis pas en mesure de reproduire le texte exact, car la partie en rouge de mon texte a été supprimée avant la validation, ôtant à cette dernière remarque tout son sens.

Si le modérateur a supprimé cette phrase parce qu'il a cru qu'elle visait certains membres du forum, c'est une erreur. Ma remarque concernait Harold Nicolson et Thierry Lentz.
« Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? »

Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4646
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Re: Les buts de guerre de l'Angleterre vus par Napoléon

Message par Frédéric Staps » 07 déc. 2019 9:03

Dans son article intitulé "Napoléon et les juifs, deux cents ans d'ambiguïté et d'ambivalence", Steven Englund racontait l'anecdote suivante :
Steven Englund a écrit :A l’automne 2002, j’ai organisé un dîner que je ne suis pas près d’oublier. Ce qui devait être une réunion conviviale de spécialistes de Napoléon français, britanniques et américains a rapidement dégénéré. Les invités se sont mis à discuter de Napoléon, bien sûr – plus précisément de son rôle de fauteur de guerres –, et très rapidement, d’une agréable conversation animée, nous en sommes arrivés à un affrontement gênant entre un certain Anglo-Saxon affirmant que Napoléon était personnellement responsable (comprendre : coupable) de chaque goutte de sang versée sous l’Empire et un universitaire français défendant résolument la thèse selon laquelle la coalition des puissances européennes était tout autant coupable d’avidité et d’hostilité, sans parler de ses affreux desseins contre-révolutionnaires. Et la lutte continua ainsi, sans quartier, jusqu’à ce que l’horloge sonne la fin du combat à minuit et que tout le monde se lève pour partir.
Continuation de la guerre par d'autres moyens... :fou:
« Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? »

Avatar du membre
bastet
Messages : 756
Enregistré le : 06 août 2008 20:40
Localisation : Sud Ouest

Re: Les buts de guerre de l'Angleterre vus par Napoléon

Message par bastet » 07 déc. 2019 17:01

Intéressante cette citation :bravo:
Elle est pour moi l expression de la réalité qui oppose toujours les pro Napoléon et anti Napoléon
Intéressant aussi cet échange sur le Forum qui montre par la suppression d'une phrase que la liberté d'expression n'y est pas encore à l'ordre du jour. Bon courage à vous et à Saliceti :paix:
"Mes vers fuiraient doux et frais/Vers votre jardin si beau/Si mes vers avaient des ailes/Des ailes comme l'oiseau"

Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4646
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Re: Les buts de guerre de l'Angleterre vus par Napoléon

Message par Frédéric Staps » 07 déc. 2019 17:37

bastet a écrit :
07 déc. 2019 17:01
Elle est pour moi l expression de la réalité qui oppose toujours les pro Napoléon et anti Napoléon
Dans ce cas, ce sont plutôt les appartenances nationales qui déterminent les prises de position. :(
« Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? »

Avatar du membre
bastet
Messages : 756
Enregistré le : 06 août 2008 20:40
Localisation : Sud Ouest

Re: Les buts de guerre de l'Angleterre vus par Napoléon

Message par bastet » 07 déc. 2019 18:29

Oui vous avez raison
"Mes vers fuiraient doux et frais/Vers votre jardin si beau/Si mes vers avaient des ailes/Des ailes comme l'oiseau"

Répondre