L'absence de commémoration du 250e anniversaire de la naissance de Napoléon

Légende noire, légende rose, récits un peu fantastiques autour de Napoléon et de son règne, investissement affectif à l''égard du personnage... Autant de sujets auxquels cette rubrique est consacrée.
Répondre
Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4511
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

L'absence de commémoration du 250e anniversaire de la naissance de Napoléon

Message par Frédéric Staps » 25 août 2019 10:29

En 1969, lors du 200e anniversaire de la naissance de Napoléon, les commémorations avaient été organisées, semble-t-il, avec un certain faste.

Pour le 250e anniversaire, les commémorations ont été plutôt réduites, voire quasi inexistantes.

Certains le déplorent et y voient un déni du passé glorieux de la France. Il semble illusoire cependant que l'on puisse à nouveau connaître des commémorations comparables à celles de 1969, même en 2021, à l'occasion du bicentenaire du décès de Napoléon.

Depuis la fin des années 1960, les mentalités ont profondément évolué en Europe occidentale.

Certains y verront les conséquences de mai '68. Cette explication centrée sur un événement qui s'est déroulé en France est toutefois un peu courte. Mai '68 s'inscrit dans un mouvement général de transformation des mentalités qui touchent bien d'autres pays que la France.

D'autres phénomènes ont joué : la contestation contre la guerre du Vietnam, la fin de la guerre froide qui entraîne la fin du service militaire dans plusieurs pays, la montée d'un populisme nationaliste, la décolonisation...

Tout cela (et sans doute d'autres choses encore) a eu pour effet de modifier en profondeur la manière dont on écrit et enseigne l'Histoire.

On peut le constater notamment en ce qui concerne l'histoire de la Première Guerre mondiale qui, pendant des années, s'était surtout focalisée sur la question des responsabilités dans le déclenchement de la guerre ou le déroulement des combats, mais qui, depuis quelques décennies, s'est profondément modifiée pour s'intéresser à bien d'autres sujets, comme la culture de guerre, les conditions de vie des soldats, les mutineries, les blessés et les morts.

La manière dont on perçoit l'image de Napoléon ne pouvait pas échapper à cette évolution de l'approche historique.
« Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? »
Répondre