Légende noire, légende rose, récits un peu fantastiques autour de Napoléon et de son règne, investissement affectif à l''égard du personnage... Autant de sujets auxquels cette rubrique est consacrée.
Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4657
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Commémorations 2005

Message par Frédéric Staps » 12 juil. 2015 18:26

Que l'on commémore en 2005 la victoire d'Austerlitz, cela n'est guère surprenant. Plus surprenant par contre est la commémoration du couronnement de Napoléon comme roi d'Italie.
Image

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric Staps le 17/01/2005 08:09

Artaxerxès

Message par Artaxerxès » 12 juil. 2015 18:26

Nos amis d'Albion, eux, ne vont sans doute pas manquer de commémorer Trafalgar :cry:

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Artaxerxès le 17/01/2005 09:29

Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4657
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Message par Frédéric Staps » 12 juil. 2015 18:26

Artaxerxès a écrit :Nos amis d'Albion, eux, ne vont sans doute pas manquer de commémorer Trafalgar :cry:
C'est un peu normal, non ?

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric Staps le 17/01/2005 12:25

Artaxerxès

Message par Artaxerxès » 12 juil. 2015 18:26

Loin de moi l'idée de penser le contraire. Même si cela fait plutôt mal à l'orgueil national français...

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Artaxerxès le 17/01/2005 14:50

Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4657
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Message par Frédéric Staps » 12 juil. 2015 18:26

Et que doivent dire les Russes et les Autrichiens de la commémoration d'Austerlitz ?

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric Staps le 17/01/2005 15:20

Artaxerxès

Message par Artaxerxès » 12 juil. 2015 18:26

Rien ne me semblerait plus logique s'ils en disaient la même chose.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Artaxerxès le 17/01/2005 17:13

Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4657
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Message par Frédéric Staps » 12 juil. 2015 18:26

Cette approche me surprend toujours un peu. Pourquoi deux siècles plus tard encore éprouver de tels sentiments à l'égard de tels événements ? En 1998, je ne pense pas qu'il y ait beaucoup de gens qui ont commémoré douloureusement le 650e anniversaire de la Peste noire. Il s'agit pourtant probablement d'un des plus douloureux épisodes de l'histoire occidentale puisqu'il a provoqué la mort de près de la moitié de la population européenne.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric Staps le 17/01/2005 17:34

Artaxerxès

Message par Artaxerxès » 12 juil. 2015 18:26

Des considérations d'"orgueil national" sont bien plus, il me semble, de l'ordre du passionnel que de celui du rationnel. Un évènement tel que la grande peste noire est bien plus "terre à terre" qu'un épisode tel que l'"aventure" napoléonnienne qui prend facilement des allures d'épopée nationale. Il est donc difficile d'expliquer quelque chose de non-rationnel. Dans un autre registre, je pourrais aussi citer le nom d'une petite ville près de chez moi, Gravelotte, qui m'inspire toujours comme une forme de prostration et m'emplit d'une sorte de malaise lorsque j'ai l'occasion de la traverser. C'est un lieu de mémoire, et j'y ai à chaque passage l'impression que la terre y saigne toujours en souvenir de ses disparus de 1870, Français et Allemands s'y mêlant indifféremment. Pourtant, si j'ignorais le nom de cette bourgade, elle me ferait le même effet que n'importe quelle commune rurale française.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Artaxerxès le 17/01/2005 19:10

Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4657
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Message par Frédéric Staps » 12 juil. 2015 18:27

Artaxerxès a écrit :Il est donc difficile d'expliquer quelque chose de non-rationnel.
Si l'on ne pouvait expliquer que les comportements rationnels des hommes, il faudrait sans doute renoncer à faire de l'histoire car la part des événements auxquels on pourrait apporter une explication serait tellement faible qu'ils en seraient perdus dans une masse d'autres faits intelligibles qui les rendraient eux-mêmes inintelligibles. Je peux comprendre qu'il soit difficile ce qui ne paraît pas relever du rationnel, mais une fois que l'on commence, on peut sans doute s'apercevoir que c'est moins compliqué que prévu.
Artaxerxès a écrit :Dans un autre registre, je pourrais aussi citer le nom d'une petite ville près de chez moi, Gravelotte, qui m'inspire toujours comme une forme de prostration et m'emplit d'une sorte de malaise lorsque j'ai l'occasion de la traverser. C'est un lieu de mémoire, et j'y ai à chaque passage l'impression que la terre y saigne toujours en souvenir de ses disparus de 1870, Français et Allemands s'y mêlant indifféremment. Pourtant, si j'ignorais le nom de cette bourgade, elle me ferait le même effet que n'importe quelle commune rurale française.
Que s'est-il passé en ce lieu qui provoque votre malaise ? Je ne connais pas du tout cette localité ni les événements qui s'y sont déroulés. :oops:

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric Staps le 17/01/2005 20:45

Avatar du membre
Drouet cyril
Messages : 1124
Enregistré le : 09 mai 2006 17:19

Message par Drouet cyril » 12 juil. 2015 18:27

Gravelotte. C'est pas de l'eau qu'il y tombait...

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Drouet Cyril le 17/01/2005 21:24

Artaxerxès

Message par Artaxerxès » 12 juil. 2015 18:27

Ils se déroulèrent à Gravelotte (petite localité juchée sur le plateau lorrain, sur la route entre Metz et Verdun, à une dizaine de kilomètres de la première) entre les 16 et 18 août 1870 de très violents combats entre d'un côté l'armée du maréchal Bazaine cantonée jusqu'alors à Metz et qui cherchait à rallier l'armée de Mac Mahon (et de Napoléon III) basée à Chalons sur Marne et de l'autre une armée prusso-allemande sous le commandement du kronprinz Frédéric-Guillaume (futur et éphémère roi de Prusse et empereur allemand Frédéric III). Ces combats, indécis mais d'une violence inouie qui léguèrent une expression à la langue française ("ça tombe comme à Gravelotte"), entrainèrent des milliers de morts, plus d'une dizaine de milliers si je ne me trompe. Il y eut plus de pertes du côté allemand, mais Bazaine fut contraint de renoncer à opérer la jonction avec Mac Mahon et dut se replier sur Metz, dont le siège commença quelques jours plus tard.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Artaxerxès le 18/01/2005 00:01

Bruno Roy-Henry

Message par Bruno Roy-Henry » 12 juil. 2015 18:27

Il y a une petite erreur: la IIème armée allemande qui se battit à Gravelotte et à Saint-Privat, était commandée par le prince Frédéric-Charles de Prusse, neveu de Guillaume 1er, et non par le Kronprinz Frédéric, qui commandait l'armée allemande ayant vaincu Mac-Mahon à Froeschwiller, puis ayant participé à la poursuite de celui-ci vers Sedan.

Ledit Kronprinz régna 90 jours sous le nom de Frédéric III, empereur allemand, en 1889, après le décès de son père Guillaume Ier.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Bruno Roy-Henry le 18/01/2005 09:43

Artaxerxès

Message par Artaxerxès » 12 juil. 2015 18:27

Merci de cette rectification. J'avais en effet confondu le Kronprinz Frédéric-Guillaume et le prince Frédéric-Charles. Permettez-moi à mon tour une sorte d'échange de bons procédés : ce fut l'année 1888 qui vit le bref règne de Frédéric III, et non 1889 :wink:

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Artaxerxès le 18/01/2005 10:01

Bruno Roy-Henry

Message par Bruno Roy-Henry » 12 juil. 2015 18:27

Effectivement. Merci pour cette mise au point. :wink:

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Bruno Roy-Henry le 18/01/2005 11:19

Avatar du membre
Jean-Yves
Jean-Yves 1er, l'unique
Messages : 444
Enregistré le : 07 juin 2006 16:55
Localisation : Evreux

Message par Jean-Yves » 12 juil. 2015 18:27

Nos amis d'Albion, eux, ne vont sans doute pas manquer de commémorer Trafalgar
Ah ! Ces Anglais ! Je ne les comprendrai jamais, ils font tout le contraire de nous. Nous on fête une victoire, eux, une défaite. Totalement incompréhensible. :lol:

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Jean-Yves le 24/05/2005 17:52

Répondre