Légende noire, légende rose, récits un peu fantastiques autour de Napoléon et de son règne, investissement affectif à l''égard du personnage... Autant de sujets auxquels cette rubrique est consacrée.
Cipriani

Message par Cipriani » 12 juil. 2015 22:12

pourtant les choses changent

beaucoup de livres d'histoire à destination du public scolaire (des manuels quoi !) présentent désormais Napoléon comme quelqu'un d'ambitieux qui aurait trop aimé la guerre : vision pas fausse mais qui comme par hasard dédouane le royaume-uni de sa co-responsabilité dans les guerres "napoléoniennes" (peut-être dans un souci politiquement correct de ne pas dire du mal de nos amis britanniques : pensez-donc plus de 100 ans d'amitié franco-britannique...célébrée sur le port de boulogne par un monument très moche mais heureusement pas trop visible tout de même...parce qu'il est moche surtout..... parce que les amitiés particulières avec les britanniquEs je n'y vois pas d'inconvénient :twisted:)

on insiste souvent sur le "génie" du gars : le mot génie n'est pas cité mais bon on reparle de ses talents de chef de guerre, de chef politique, de son sens de l'organisation

le côté "esclavagiste" n'est pas (encore) traité mais bon peut-être que ça tombera un jour, puisque si je me souviens bien du discours de chirac pour le transfert des "cendres" de Dumas au panthéon, il a fustigé l'attitude de napoléon (ou bonaparte ?) qui aurait écarté le général Dumas de postes à responsabilité en gros par racisme ...ce qui reste à prouver le débat est souvent apparu ici-même je ne pense pas que Napoléon était raciste mais il n'était pas non plus anti-raciste à mon avis que l'esclavage existât ça ne devait pas lui poser beaucoup de cas de conscience c'était un mode d'organisation économique "normal" point barre ça fout un peu mal la vision de l'homme politique en avance sur son temps .En fait j'ai l'impression (un peu cynique) que la plupart des révolutionnaires (français ou autre) se servent de l'idée révolutionnaire pour arriver au pouvoir mais qu'une fois en place il reprennent peu ou prou les recettes qui ont fait leur preuve de "l'ancien régime" en les habillant un peu autrement, ils piquent la place de l'ancienne "nomenklatura" mais mettent très longtemps à appliquer les recettes politiques qu'ils préconisaient dans l'opposition, est-ce du cynisme ou une réelle impossibilité à appliquer ces recettes la population d'un pays même avide (apparement) de changement radicaux se révélant être un obstacle à l'application de ces changements qui prendront place certes (ou peut-être) mais sur une échelle de temps beaucoup plus importante que celle envisagée au départ

dans un bouquin que dominique jamet lui a consacré "si j'avais eu à défendre napoléon" jamet avance l'argument selon lui que napoléon était un romain : par exemple il ne craignait pas la mort sur le champ de bataille, ce qui justifierait le fait qu'il ne craignait pas non plus d'envoyer ses hommes à la mort ou de la faire donner aux soldats ennemis durant la bataille (et parfois aussi en dehors des batailles mais ça je ne sais pas si jamet en parle en tout cas dans ce passage du livre) donc voila tout s'explique napoléon était un romain...et rome acceptait parfaitement l'idée d'esclavage (il y aurait peut-être un débat à relancer ailleurs sur les formes d'esclavagisme moderne que notre société "progressiste" tolère elle tout autant)

c'est la deuxième fois que notre ami jiem cite le sieur V.... J de son prénom :lol: ma parole il a envie de le voir débarquer ici... comme si le retour de notre amateur de rhum des antilles n'était pas amplement suffisant pour animer les débats sur ce lieu virtuel :twisted:
l'opposition des deux sieurs (non pas précedemment cités mais suggérés) ferait ressembler ce forum à un tripot de combat de coqs tellement ces types là peuvent être opposés au niveau des idées et aussi proches (pour ne pas dire extrêmistes) dans leur manière de les revendiquer

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Cipriani le 23/08/2005 06:47

Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4648
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Message par Frédéric Staps » 12 juil. 2015 22:12

Cipriani a écrit :vision pas fausse mais qui comme par hasard dédouane le royaume-uni de sa co-responsabilité dans les guerres "napoléoniennes"
Seul un historien britannique arrivera à me convaincre que la responsabilité des Anglais dans les guerres napoléoniennes est aussi importante que celle de Napoléon.
Cipriani a écrit :le côté "esclavagiste" n'est pas (encore) traité mais bon peut-être que ça tombera un jour
J'ai un léger doute. Le rétablissement de l'esclavage par Napoléon ne prend vraiment son sens que par rapport à Napoléon. Au regard de l'histoire mondiale, il s'agit juste d'une péripétie, certes très déplaisante pour les esclaves qui auraient pu bénéficier de l'abolition et ce n'est qu'au moyen d'un raisonnement fallacieux qu'on peut rendre Napoléon responsable de quatre siècles et demi d'esclavage (ce qui est d'ailleurs une réduction fausse également puisque dans certains pays européens, l'esclavage s'était maintenu au Moyen Âge).
Cipriani a écrit :le débat est souvent apparu ici-même je ne pense pas que Napoléon était raciste mais il n'était pas non plus anti-raciste à mon avis
Pas vu. :oops:
Cipriani a écrit :En fait j'ai l'impression (un peu cynique) que la plupart des révolutionnaires (français ou autre) se servent de l'idée révolutionnaire pour arriver au pouvoir mais qu'une fois en place il reprennent peu ou prou les recettes qui ont fait leur preuve de "l'ancien régime" en les habillant un peu autrement
Il me semble qu'il y a quand même des exceptions. Mais ce sont peut-être ceux qui ne parviennent pas vraiment au pouvoir, parce que peut-être pas assez cyniques et calculateurs, comme l'abbé Grégoire ou Condorcet...
Cipriani a écrit :dans un bouquin que dominique jamet lui a consacré "si j'avais eu à défendre napoléon"
Si je ne savais pas que Jamet faisait dans la napoléonophobie avant d'écrire ce bouquin, je dirais que j'ai rarement lu un ouvrage aussi fanatique, mais comme le bonhomme passe allègrement d'un extrême à l'autre en fonction d'impératifs essentiellement commerciaux, je parlerai plutôt d'un bouquin d'une rare mauvaise foi, la seule constante que l'on peut observer chez l'auteur est son extrême agressivité à l'égard des gens qu'il entend contredire. A le lire, on en arrive à la conclusion que tout le monde est con et lamentable, à part lui évidemment.
Cipriani a écrit :il y aurait peut-être un débat à relancer ailleurs sur les formes d'esclavagisme moderne que notre société "progressiste" tolère elle tout autant
Encore faudrait-il d'abord prouver que c'est la frange "progressiste" de notre société qui tolère cet esclavagisme moderne.
Cipriani a écrit :l'opposition des deux sieurs (non pas précedemment cités mais suggérés) ferait ressembler ce forum à un tripot de combat de coqs tellement ces types là peuvent être opposés au niveau des idées et aussi proches (pour ne pas dire extrêmistes) dans leur manière de les revendiquer
On pourrait avoir quelques surprises (pas très agréables probablement). Rappelez-vous la sainte alliance d'un certain Wellington/Goya et de son cher Bruno alors que, sur un autre forum où ils n'avaient pas réussi à se trouver un ennemi commun, ils s'entredéchiraient joyeusement.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric Staps le 23/08/2005 08:42

duc de Raguse
Messages : 73
Enregistré le : 29 oct. 2007 19:05
Localisation : Bavière
Contact :

Message par duc de Raguse » 12 juil. 2015 22:13

Seul un historien britannique arrivera à me convaincre que la responsabilité des Anglais dans les guerres napoléoniennes est aussi importante que celle de Napoléon.
Pourquoi donc mon cher ? Est-ce sa nationalité qui le rendra impartial selon vous ?

duc de Raguse.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par duc de Raguse le 24/08/2005 07:20

Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4648
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Message par Frédéric Staps » 12 juil. 2015 22:13

duc de Raguse a écrit :Pourquoi donc mon cher ? Est-ce sa nationalité qui le rendra impartial selon vous ?
On ne pourra en tout cas pas l'accuser de prêcher pour sa chapelle.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric Staps le 24/08/2005 08:28

Répondre