Les reconstitutions de bataille, un hymne à la paix ?

Légende noire, légende rose, récits un peu fantastiques autour de Napoléon et de son règne, investissement affectif à l''égard du personnage... Autant de sujets auxquels cette rubrique est consacrée.
Répondre
Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4504
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Les reconstitutions de bataille, un hymne à la paix ?

Message par Frédéric Staps » 08 avr. 2019 19:48

Telle est l'interprétation un peu étrange qu'Emile Kern, l'auteur du livre Napoléon. Deux cents ans de légende, propose dans son livre.

Voici ce qu'il écrit à propos de la reconstitution de la bataille de Leipzig en 2013 :
Au-delà des victimes, c'est un hymne à la paix qui est célébré sous les applaudissements de la foule et relayé par les multiples déclarations au micro.

[...]

en octobre 2013, ce n'est pas le nationalisme allemand qui est honoré durant les commémorations mais le rapprochement des peuples européens par l'hommage rendu aux morts des différentes nations qui ont combattu deux cents ans auparavant.
« Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? »
Avatar du membre
CC
Messages : 6283
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Re: Les reconstitutions de bataille, un hymne à la paix ?

Message par CC » 08 avr. 2019 19:53

J'ai assisté à certaines reconstitutions de batailles - surtout de Waterloo.
On peut effectivement dire que plusieurs nationalités étaient présentes, que personne ne se tapait dessus et que l'atmosphère était bien agréable.
Quant à parler d'hymne à la paix, c'est un pas que je ne franchirais pas.
Avatar du membre
Cipriani Franceschi
Messages : 2020
Enregistré le : 14 janv. 2018 12:26
Localisation : Région Parisienne

Re: Les reconstitutions de bataille, un hymne à la paix ?

Message par Cipriani Franceschi » 08 avr. 2019 22:35

CC a écrit :
08 avr. 2019 19:53
J'ai assisté à certaines reconstitutions de batailles - surtout de Waterloo.
On peut effectivement dire que plusieurs nationalités étaient présentes, que personne ne se tapait dessus et que l'atmosphère était bien agréable.
Exactement, généralement l'ambiance est plutôt bon enfant, j'ai assisté à celle de Waterloo en 2015, il me semble d'ailleurs que les trois descendants respectifs des principaux belligérants de l'époque (Napoléon, Wellington, et Blucher) étaient présents... la volonté était de célébrer la paix actuelle en Europe, entre nos différentes nations ;)
CC a écrit :
08 avr. 2019 19:53
Quant à parler d'hymne à la paix, c'est un pas que je ne franchirais pas.
Le terme peut paraitre quelque peu excessif, en effet :shock:
La nature l’avait doué de toutes les qualités nécessaires à un ministre de la Police (Comte Charles-Tristan de Montholon)
Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4504
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Une histoire belge ?

Message par Frédéric Staps » 09 avr. 2019 7:16

Cipriani Franceschi a écrit :
08 avr. 2019 22:35
j'ai assisté à celle de Waterloo en 2015, il me semble d'ailleurs que les trois descendants respectifs des principaux belligérants de l'époque (Napoléon, Wellington, et Blucher) étaient présents... la volonté était de célébrer la paix actuelle en Europe, entre nos différentes nations ;)
En fait, pour cette reconstitution-là, Emile Kern semble avoir un avis très différent. Il ne fait aucune allusion a une volonté de célébrer la paix actuelle en Europe qui était pourtant bien présente, semble-t-il, dans le discours historiquement mal renseigné du premier ministre belge Charles Michel :
Charles Michel a écrit :C’est ici - à Waterloo - que triompha pour la première fois le « concert européen ». Les alliances nouées au Congrès de Vienne ont consacré la plus longue période de paix - 50 années - que le Continent n’avait jamais connue jusqu’alors.
Au contraire, il a assisté à ce spectacle avec "l'impression frustrante d'assister aux ébats d'une cour de récréation entre adultes".
« Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? »
Répondre