Quelques livres à télécharger...

Le voici prisonnier de l'Europe... appellation qu'il a toujours refusée.
Comment survivre?

Visitez les pages sur Sainte-Hélène
Répondre
Avatar du membre
Dominique T.
Messages : 367
Enregistré le : 13 janv. 2007 18:08
Localisation : Belgique
Contact :

Quelques livres à télécharger...

Message par Dominique T. » 12 nov. 2010 23:20

J'ai trouvé ceci sur un forum anglais.

http://www.napoleon-series.org/cgi-bin/ ... ;id=121761

Comme je crois que vous n'y allez pas et que le sujet vous intéresse...

Histoire de Napoléon Ier (1856)
Bachelet (Théodore)
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k57971792

Napoléon jugé par un Anglais. Lettres de Sainte-Hélène, correspondance de W. Warden, chirurgien de S. M. à bord du "Northumberland", qui a transporté Napoléon Bonaparte à Sainte-Hélène , traduite de l'anglais et suivie des Lettres du Cap de Bonne-Espérance, réponses de Napoléon aux lettres de Warden. Avant-propos, notes, documents justificatifs et appendice par le Dr Cabanès (1901)
Warden (William)
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k61281922

Hommages éclatants rendus à la religion par Napoléon (1847)
Anonyme/Inconnu
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k61286773

Histoire de Napoleon (1846)
Roy (Just Jean Etienne)
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6149277k

La Seconde Abdication, la captivité et la mort de Napoléon Ier (1896)
Anonyme/Inconnu [E.P.]
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6128705z

Dans la chambre de Napoléon mourant. Journal inédit de Hudson Lowe,... sur l'agonie et la mort de l'Empereur (1910)
Fremeaux (Paul)
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6128267b

Résumé impartial de l'histoire de Napoléon, suivi des faits qui ont précédé l'expédition de M. le prince de Joinville à l'île Sainte-Hélène (1851)
Aussy (Hippolyte d')
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6150387s

Musée de San-Martino, à l'île d'Elbe. Catalogue des objets de souvenir et d'intérêt historique réunis dans le monument érigé par le prince Anatole de Demidoff en 1856, et dans la villa habitée par l'empereur Napoléon Ier en 1814 (1860)
Anonyme/Inconnu
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6128598x
Avatar du membre
CC
Messages : 6287
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 13 nov. 2010 2:00

Merci Dominique!

:fleur:
Avatar du membre
Albertuk
Messages : 141
Enregistré le : 06 déc. 2007 8:13
Localisation : Londres
Contact :

Message par Albertuk » 13 nov. 2010 10:04

Bonjour

Voici mes commentaires sur quelques-uns de ces ouvrages:

Napoléon jugé par un Anglais. Lettres de Sainte-Hélène, correspondance de W. Warden, etc:
Ce sont les lettres bien connues du Dr Warden qui ont véritablement lancé les écrits relatifs à la captivité de Napoléon, et le montrent sous un angle plus humain, voire avec une pointe d'humour. Napoléon et Bertrand apprécièrent mais Napoléon souhaita corriger quelques erreurs sur sa carrière et publia les Lettres du Cap. L'intro de Cabanes est intéressante mais on peut à peine dire que Warden était le "confident" de Napoléon, alors qu'il ne parlait ni français ni italien: c'est Las Cases qui servait d'interprète. :fou:

Dans la chambre de Napoléon mourant. Journal inédit de Hudson Lowe,...
Il s'agit de la traduction partielle du manuscrit 20157, qui fait partie des Lowe Papers. Dommage que Paul Frémeaux en a extropié certaines parties et, chose étrange, il semblait tout à fait ignorer l'existence du livre du Dr Arnott, publié en 1822, alors que le manuscrit de Lowe est peut-être une ébauche de ce que l'ancien gouverneur voulait un jour publier pour contredire l'ouvrage d'Arnott. Hudson Lowe, et d'autres, avaient été tout à fait choqués par la publication d'Arnott qui mentait en long et en large, alors que seul Lowe détenait les messages manuscrits de ce docteur prouvant tout le contraire de ce qu'il avait osé publier (j'ai lu ces manuscrits d'Arnott, qui se trouvent dans des archives peu connues à Paris, et le texte de Lowe est bien conforme, ce qui prouve que le gouverneur ne mentait pas sur cette question). Pour mieux comprendre ces circonstances et comparer les deux écrits, je ne peux qu'inviter les intéressés à se porter sur mon livre, chapitre "Arnott". ;)

Résumé impartial de l'histoire de Napoléon, suivi des faits qui ont précédé l'expédition de M. le prince de Joinville à l'île Sainte-Hélène (1851)
Aussy (Hippolyte d')

Un peu trop "résumé" en effet. Les substitutionistes y verront matière car l'auteur parle de trois cerceuils... en 1840... Il se mélange un peu à dire vrai car, à quelques lignes d'écart, il confond la nature desdits trois cercueils :non: Errare humanum est !
Amicalement
Albert - UK
Avatar du membre
Dominique T.
Messages : 367
Enregistré le : 13 janv. 2007 18:08
Localisation : Belgique
Contact :

Message par Dominique T. » 08 déc. 2010 9:25

Napoléon à Sainte-Hélène. Détails sur sa mort. Ses pensées sur la religion et sur la divinité du Christ... - Extrait du testament et des codicilles de Napoléon. - Décret impérial du 12 août 1854 (1856)
Anonyme/Inconnu
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6129445r
Avatar du membre
Albertuk
Messages : 141
Enregistré le : 06 déc. 2007 8:13
Localisation : Londres
Contact :

Message par Albertuk » 08 déc. 2010 13:45

Il n'est de secret pour personne, aujourd'hui, que Napoléon était effectivement croyant mais qu'il ne savait pas au juste qui était Dieu. Et qui le sait vraiment? Il avait cependant cette conviction qu'il y avait un Créateur et que la Nature était son oeuvre. Mais, en dépit ce qu'on a écrit dans les ouvrages du XIXè siècle, il avait une bien piètre opinion de la Religion qui, pour lui, était oeuvre des hommes. Pour lui, la Religion était une nécessité pour les hommes, mais elle était née de la politique afin de mieux gérer la société et y imposer une morale.

Quant à la religion, donc comme "outil politique", qu'il admirait le plus c'était sans doute l'islam (on reconnait en cela son admiration de conquérant). Il en fit part à son entourage à Ste Hélène. Quant à Jésus, il doutait même qu'il ait existé, et il considérait les Evangiles, écrits longtemps après la mort de Jésus, comme de belles "paraboles" mais qui ne fixent rien (on reconnait ici son trait d'homme d'état et de législateur).

L'ouvrage mentionné ici est caractéristique des essais "historiques" du XIXè siècle, ignorant les faits qui gênent et inventant des propos jamais tenus...
Amicalement
Albert - UK
Avatar du membre
Dominique T.
Messages : 367
Enregistré le : 13 janv. 2007 18:08
Localisation : Belgique
Contact :

Message par Dominique T. » 08 déc. 2010 15:56

Merci pour ces précisions et ces remarques pertinentes, cher Albert.

Je ne fais que communiquer des ouvrages, je ne suis pas responsable du contenu... :D :fou:
Répondre