Sainte-Hélène

Le voici prisonnier de l'Europe... appellation qu'il a toujours refusée.
Comment survivre?

Visitez les pages sur Sainte-Hélène
Avatar du membre
Drouet cyril
Messages : 1133
Enregistré le : 09 mai 2006 17:19

Message par Drouet cyril » 12 oct. 2006 17:51

Les citations que j'évoquais :

Devant Ségur : "Si je m'étais emparé d'Acre [...] je me faisais proclamer empereur d'Orient."

Face à Maitland : "Sans vous les Anglais, j'aurais été Empereur d'Orient."

L'echec du siège d'Acre apparait comme une déchirure :

"J'ai manqué mon destin devant Saint-Jean d'Acre" avouera-t-il à Montholon.

Salutations respectueuses.
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)
Avatar du membre
CC
Messages : 6287
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 17 mai 2007 13:28

Voici les plaintes des commissaires étrangers:

http://www.napoleonprisonnier.com/lieux ... l#plaintes

C'est l'endroit du monde le plus propre à l'usage qu'on en fait maintenant.

Voilà, selon moi, le terrible résumé de ces plaintes.

C'est la phrase qui me frappe le plus.
:cry:
Avatar du membre
CC
Messages : 6287
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 17 mai 2007 19:33

La première impression de Madame Bertrand:

Image
Avatar du membre
d'hautpoul
Messages : 564
Enregistré le : 10 août 2007 13:08

Re: Sainte-Hélène

Message par d'hautpoul » 20 nov. 2018 14:41

Voici les plaintes des commissaires étrangers:

http://www.napoleonprisonnier.com/lieux ... l#plaintes

C'est l'endroit du monde le plus propre à l'usage qu'on en fait maintenant.

Voilà, selon moi, le terrible résumé de ces plaintes.

C'est la phrase qui me frappe le plus.
Je fais remonter ce post car si la phrase citée résume les raisons du choix du lieu d'une façon générale , il est incroyable de lire les détails d'une surveillance imaginée et sans faille des anglais: une véritable "chape de plomb"!! sur l'île et ...... indirectement sur les habitants .

Napoléon avait raison de dire "100 000 hommes sur un champ de bataille et moi , ça fait 150 000 !


"Comme il n'est guère possible de donner une description de Sainte-Hélène autre que celles déjà répandues en Europe, je me borne à répéter que c'est l'endroit du monde le plus triste, le plus inabordable, le plus facile à défendre, le plus difficile à attaquer, le plus cher et surtout le plus propre à l'usage qu'on en fait maintenant.Telle est l'idée générale qu'on en doit avoir .
Toute entreprise du dehors contre cette île serait en pure perte-je crois pouvoir l'assurer dès à présent.La nature y a mis les premiers et les plus grands obstacles, et le gouvernement anglais ne cesse d'y ajouter des moyens de défense, dont la plupart même paraissent inutiles. Trois régiments d'infanterie, cinq compagnies d'artillerie, un détachement de dragons pour le service d'un état -major assez considérable forment le gros de la garnisons. Deux frégates, dont l'une de cinquante pièces, quelques brigs et chaloupes gardent la mer.Le nombre des canons disposés sur les côtes et dans l'intérieur du pays est effrayant.
Sir Hudson Lowe doit me remettre ces jours-ci un état de ses troupes, ainsi que le plan militaire de l'île, et je m'empresserai de les joindre à mes rapports suivants.La plus stricte discipline est établie sur tous les points pour la surveillance directe et indirecte de Bonaparte. Le jour, on ne se promène en certains endroits qu'avec un passeport du gouverneur; la nuit, on ne va nulle part sans le mot d'ordre.En quelques sens qu'on se retourne on ne voit que sentinelles, postes et patrouilles.L'ex-empereur occupe à Longwood le pavillon du lieutenant-gouverneur.Un terrain de plusieurs milles de circonférence est à sa disposition; il y jouit d'une liberté parfaite.La garde même ne s'en approche qu’après son coucher et cerne la maison jusqu’au lendemain.S'il lui prend l'envie de passer cette enceinte, toujours bordés de troupes, de campements , et défendue par un parc d'artillerie, il est suivi d'un officier qui ne le perd pas de vue.Il faut aussi que ceux qui veulent y entrer n'importe comment ni pourquoi soient munis d'un permis extraordinaire.
Sur mer, les règlements sont encore plus sévères.Le jour où notre vaisseau parut devant la rade de Saint-James, une des batteries du fort lui tira un boulet de 25, parce-que l'amiral Malcom s'était dispensé d'envoyer quelqu'un à terre pour annoncer son arrivée.Nul bateau après le coup du canon du soir ne peut sortir ni bouger.Il y a des officiers chargés uniquement de les connaitre et de s'en assurer durant la nuit. Cet état de choses a privé Sainte-Hélène d'un grand moyen d'existence: la pêche.Elle ne se fait maintenant que de jour, et le poisson devient aussi rare que la viande fraîche.
Je ne veux pas Monsieur le comte, hasarder une opinion sur toutes ces mesures de sûreté, mais j'avoue que j'ai de la peine à en concevoir l'utilité réelle.Une île détachée du reste de la terre, où l'on l'on n'entre que d'un seul côté, où les rochers sont entassès les uns sur les autres et forment des précipices à chaque pas, pourrait, ce me semble être gardée par un mode plus simple, et à beaucoup moins de frais.
(extrait du rapport du comte Balmain le 29 juin 1816)


:salut:
Avatar du membre
CC
Messages : 6287
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Re: Sainte-Hélène

Message par CC » 20 nov. 2018 16:20

Merci! :fleur:

Je vais compléter!
Avatar du membre
CC
Messages : 6287
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Re: Sainte-Hélène

Message par CC » 21 nov. 2018 10:48

Répondre