le SANG coule à Longwood !!

Le voici prisonnier de l'Europe... appellation qu'il a toujours refusée.
Comment survivre?

Visitez les pages sur Sainte-Hélène
Répondre
Avatar du membre
d'hautpoul
Messages : 564
Enregistré le : 10 août 2007 13:08

le SANG coule à Longwood !!

Message par d'hautpoul » 29 nov. 2018 10:30

Ou les chasses de sa Majesté :D

d’après le Comte de Balmain

"Le 17 de ce mois (janvier 1820), j'ai rencontré le comte et la comtesse Bertrand se promenant en calèche à quatre chevaux sur la grand'route de Longwood.Ils m'ont dit en passant que Bonaparte se rétablissait à vue d’œil, qu'il s'adonnait entièrement au jardinage, et était satisfait de la conduite actuelle de sir Hudson Lowe.
Depuis quatre à cinq jours, il s'amuse à tirer sur les poules et autres animaux qui entrent dans son jardin, et, avant hier, il a tué la chèvre favorite de Mme Bertrand, croyant tuer celle de l'officier d'ordonnance..

18 février1820-Le sang coule à Longwood.Bonaparte vient d'acheter un troupeau de chèvres et il en fait un vrai carnage, il s'amuse à les tirer à balle l'une après l'autre.C'est aujourd'hui son plaisir favori (1).Du reste il est en paix avec les anglais et se porte à merveille.Les français attribuent sa guérison presque miraculeuse à la grande habileté du chirurgien Antomarchi -

(1)
"Le plaisir que Bonaparte éprouvait à tirer des coups de fusil fut à l'origine d'une aventure qui irrita fort le gouverneur"Bonaparte se promenant avec M de Montholon, rapporte de Montchenu, vit monter deux boeufs qui se dirigeaient vers une des portes de la clotûre.Il alla aussitôt checher son fusil, le chargea à balle, puis revint s'embusquer et tira le premier boeuf qu'il tua raide; il ne fit que blesser le second.Le télégraphe en donna aussitôt avis au gouverneur, qui se transporta sur les lieux.Comme il y a au moins huit kilométres de Plantaton house à Longwood, l'officier d'ordonnance avait eu le temps de faire observer à Montholon que l'on ne devait pas tirer à balle dans cet endroit parcequ'on pouvait aisément tuer une sentinelle ou toute autre personne.Montholon répondit tres froidement que l'Empereur était décidé à tuer tout ce qui entrerait dans son jardin

Le gouverneur, après avoir vu le cadavre, rentra chez lui sans s'être entretenu avec les habitants de Longwood.Je me trouvai chez lui à son retour, et il me conta l'aventure en répétant toujours: A balle! à balle ! Je lui demandai si les bœufs étaient à la Compagnie. Oui, me dit-il. Comment sont-ils rentrés?-Un domestique a laissé la porte ouverte."je me suis mis à rire en disant ".Je ne crois pas à la porte ouverte, car vous connaissez la sévérité de Bonaparte.Il était dans le jardin, il a vu monter les bœufs, a ouvert la porte et est allé se préparer à cette expédition."Tout d'un coup, la figure du gouverneur devint sinistre et,après une assez longue réflexion, il me dit:"Vous croyez?-Je n'en doute pas;il sait que vous vous servez assez souvent de ces bœufs, et il a voulu vous en priver; et peut-être vous prouver qu'il peut encore se faire craindre. "Cette remarque porta encore un nouveau trouble dans ses réflexions.Il faut observer que tant que les balles de Bonaparte n'ont tué que les animaux de M Bertrand et des autres personnes, le gouverneur en riait comme un fou, ainsi que lorsqu'il s'exerçait sur des bouteilles"


:salut:
Avatar du membre
CC
Messages : 6287
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Re: le SANG coule à Longwood !!

Message par CC » 29 nov. 2018 16:49

http://www.napoleonprisonnier.com/lieux ... tml#chasse

:fleur:

Napoléon ne s'y montre pas sous son meilleur jour.
C'est très choquant!

Maintenant, c'est très choquant.
Il y a deux siècles c'était normal?
Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4940
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Re: le SANG coule à Longwood !!

Message par Frédéric Staps » 29 nov. 2018 21:52

CC a écrit :Maintenant, c'est très choquant.
Il y a deux siècles c'était normal?
Pourquoi aurait-il été normal de tirer sur des chèvres ou des boeufs, il y a deux siècles ?

Cela était sans doute plus choquant encore que de nos jours, car les chèvres et les boeufs avaient à l'époque une valeur supérieure à celle qu'ils peuvent avoir aujourd'hui, étant donné que ces animaux constituaient une part importante du capital des paysans (de nos jours, la valeur du matériel agricole dans lequel les fermiers investissent est très nettement supérieure à la valeur de leurs animaux) et qu'il n'y avait pas d'assurances ou d'aides publiques pour les indemniser en cas de perte de leur bétail.
« Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? »
Avatar du membre
CC
Messages : 6287
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Re: le SANG coule à Longwood !!

Message par CC » 30 nov. 2018 1:14

C'est vrai!

Je voyais uniquement le bien être animal et le crime sur être vivant mais il y a aussi l'aspect financier. :| Il avait donc de l'argent à perdre pour acheter un troupeau de chèvres à la seule fin de leur tirer dessus?
Je le croyais plus restreint, comme raconté dans cette fameuse "affaire de l'argenterie"

http://www.napoleonprisonnier.com/lieux ... argenterie

A moins qu'ils n'aient, après son joyeux amusement, mangé de la chèvre? :shock:
Avatar du membre
d'hautpoul
Messages : 564
Enregistré le : 10 août 2007 13:08

Re: le SANG coule à Longwood !!

Message par d'hautpoul » 30 nov. 2018 10:06

Malheureusement la distraction de Napoléon à Sainte-Hélène, si elle peut paraître choquante (et elle l'est !) ressemble beaucoup à ce qui se passe de nos jours-L'Empereur veut s'amuser, mais aussi inquiéter les anglais par des tirs de fusils aléatoires(a 200m une balle est encore mortelle ).Quant aux chèvres, c'est honteux de les parquer, pour les détruire ainsi. Elles sont sauvages, en grand nombre et Gourgaud les chasse sur les pentes du Pic de Diane .

De nos jours, c'est pire!

--On lâche la veille d'une journée de chasse, des faisans élevés simplement dans ce but, pour le massacre systématique du lendemain.La volaille rescapée,affolée, suit ainsi à 10 m les promeneurs des jours suivants, un sursis éphémère pour ces animaux .
--40 sangliers abattus vers Saint-Rémy de-Provence, la semaine dernière, il faut réguler disent les chasseurs, c'est vrai, le problème c'est que certains chasseurs "entretiennent" leur existence (points d'eau artificiels, nourriture etc etc) pour se "distraire" par la suite .et mettre en danger les randonneurs par ce tir à balle!

Intérêt financier! amusement !et même les deux avec les corridas!

Mais on n'arrivera plus à cette folie , comme la destruction des bisons d’Amérique

Image
Image
Image



:salut:
Avatar du membre
CC
Messages : 6287
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Re: le SANG coule à Longwood !!

Message par CC » 30 nov. 2018 11:19

C'est vrai, et cela reste honteux.

L'humain n'a parfois d'humain que le nom. :pleure:
Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4940
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Re: le SANG coule à Longwood !!

Message par Frédéric Staps » 30 nov. 2018 17:38

d'hautpoul a écrit :De nos jours, c'est pire!

--On lâche la veille d'une journée de chasse, des faisans élevés simplement dans ce but, pour le massacre systématique du lendemain.La volaille rescapée,affolée, suit ainsi à 10 m les promeneurs des jours suivants, un sursis éphémère pour ces animaux .
Ce n'est pas vraiment nouveau.
Malgré la salubrité de cet exercice et le motif de se tenir en haleine, je ne pouvais comprendre ce rapport de goût entre le monarque le plus occupé du monde et les princes les plus désœuvrés de la terre, entre Napoléon et les Bourbons, ses prédécesseurs, et les plus imperturbables chasseurs. Quoi qu’il en soit, il chassa tout cet été, et cela au tir comme au courre, et chacun autour de lui s’évertua à varier à cet égard ses plaisirs. En bon courtisan, Alexandre Berthier ne fut pas en défaut ; il imagina et offrit à l’Empereur une chasse au lapin dans un parc qu’il possédait aux portes de Paris et eut le bonheur de la voir accepter. Tout ce qui pouvait rendre cette chasse agréable, tout, excepté les lapins, se trouvait réuni dans cette propriété ; mais aucun gibier n’étant plus commun, le maréchal, major général, habitué à penser et à pourvoir à tout, jugea être cent fois en mesure après avoir ordonné de mettre un millier de ces animaux dans le parc pour le matin du jour où l’Empereur devait y chasser. De tels ordres ne s’exécutent pas à demi, et il ne manqua pas un lapin aux mille demandés. Enfin tout est prêt ; l’Empereur est attendu, l’Empereur est arrivé ; un déjeuner splendide lui a été servi ; déjà l’accessoire le cède au principal ; on entre en chasse, et Berthier est tout à sa joie d’avoir été admis à l’honneur de procurer à son maître, avec un divertissement salutaire, l’occasion de se signaler. Mais comment le dire ou le croire ? Tous ces lapins, qui, même en se divisant, devaient vainement chercher à échapper aux coups que leur destinait la main la plus auguste, se réunissent brusquement par troupeaux, bientôt en masse ; au lieu de recourir à une fuite inutile, ils font tous volte-face, et tout à coup la phalange entière se précipite sur Napoléon. La surprise est à son comble, comme la colère de Berthier ; de suite, il fait réunir un corps de bataille formé de cochers armés de longs fouets, et, fier de trouver enfin une occasion décisive d’en appeler d’un mot cruel, échappé au Premier Consul sur le champ de bataille de Marengo [1], il s’élance à leur tête. Les lapins mis en fuite, Napoléon est délivré ; on ne regarde déjà plus cet épisode que comme un retard, bizarre sans doute, mais heureusement terminé, lorsque, par une triple conversion à droite et à gauche, ces intrépides lapins tournent l’Empereur, l’assaillent par ses derrières avec une indicible frénésie, ne lâchent plus prise, s’amoncellent dans ses jambes au point de le faire trébucher, et, de guerre lasse, forcent le vainqueur des vainqueurs de la terre à battre en retraite et à leur céder le champ de bataille, heureux encore que quelques-uns de ces lapins, parvenus par escalade sur l’impériale des voitures de l’Empereur, ne se fassent pas ramener en triomphe à Paris.Il ne restait plus qu’à comprendre ce phénomène, et tout fut révélé du moment où l’on eut appris que l’exécuteur des ordres de Berthier, ignorant qu’il pût y avoir quelque différence entre un lapin et un lapin, avait acheté des lapins de clapier au lieu de lapins de garenne, d’où il était résulté que ces pauvres lapins avaient pris MM. les chasseurs, l’Empereur y compris, pour des coupe-choux, et qu’ils s’étaient jetés sur eux et étaient revenus à eux avec d’autant plus d’avidité qu’ils n’avaient pas mangé depuis la veille. On devine les rires que provoqua cette révélation et combien, en présence de tant de témoins, elle ajouta au désespoir de Berthier, qui, honteux et confus, déplorant le fait et le ridicule du fait, jura, mais un peu tard, qu’on ne l’y tromperait plus.

[1] Le général en chef de l’armée de réserve ayant fortement molli dans un moment critique, le général Bonaparte s’écria : « Berthier n’a pas de ce qui, dit-on, fait les braves. »

Mémoires du général baron Thiébault, t. 3, Paris, 1894, pp. 545-546
« Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? »
Avatar du membre
Cipriani Franceschi
Histrion de l'empire
Messages : 2309
Enregistré le : 14 janv. 2018 12:26
Localisation : Région Parisienne

Re: le SANG coule à Longwood !!

Message par Cipriani Franceschi » 01 déc. 2018 0:03

Frédéric Staps a écrit :
CC a écrit :Maintenant, c'est très choquant.
Il y a deux siècles c'était normal?
Pourquoi aurait-il été normal de tirer sur des chèvres ou des boeufs, il y a deux siècles ?

Cela était sans doute plus choquant encore que de nos jours, car les chèvres et les boeufs avaient à l'époque une valeur supérieure à celle qu'ils peuvent avoir aujourd'hui, étant donné que ces animaux constituaient une part importante du capital des paysans (de nos jours, la valeur du matériel agricole dans lequel les fermiers investissent est très nettement supérieure à la valeur de leurs animaux) et qu'il n'y avait pas d'assurances ou d'aides publiques pour les indemniser en cas de perte de leur bétail.
Quelle valeur financière Napoléon pouvait-il bien accorder à des chèvres et des bœufs ? :shock: Aucune !

Bien entendu que cette "distraction" impériale est choquante, mais on peut avancer quelques justifications :

- lutter contre le désœuvrement (pour un hyperactif comme Napoléon, l'exil a dû être très dur à vivre au quotidien)

- impressionner (comme il a été dit) les Anglais, les tenir à distance de Longwood (n'oublions pas que Napoléon avait déclaré qu'il tirerait sur tout Anglais tentant de forcer sa porte)

- conserver à Sainte-Hélène son statut de souverain : les chasses impériales (même ici en vase clos) faisaient partie de ses prérogatives

:salut:
La nature l’avait doué de toutes les qualités nécessaires à un ministre de la Police (Comte Charles-Tristan de Montholon)
Avatar du membre
Drouet cyril
Messages : 1133
Enregistré le : 09 mai 2006 17:19

Re: le SANG coule à Longwood !!

Message par Drouet cyril » 01 déc. 2018 15:37

Personnellement, je ne m'offusque pas pour si peu.
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)
Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4940
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Re: le SANG coule à Longwood !!

Message par Frédéric Staps » 01 déc. 2018 15:55

Cipriani Franceschi a écrit : Quelle valeur financière Napoléon pouvait-il bien accorder à des chèvres et des bœufs ? :shock: Aucune !
Très clairement, Napoléon n'était pas le propriétaire des deux boeufs sur lesquels il a tirés en tuant l'un et en blessant l'autre. Etant donné qu'il est peu probable qu'on ait exigé qu'il dédommage le propriétaire des animaux pour la perte qu'il a provoquée, cela n'a eu pour lui aucune conséquence financière. Qu'il n'y attache aucune valeur financière n'a donc pas de quoi surprendre.

Il n'en allait probablement pas de même pour le propriétaire dont on ignore s'il a reçu ou non un quelconque dédommagement pour cet acte de destruction gratuit.
Drouet cyril a écrit :Personnellement, je ne m'offusque pas pour si peu.
Pour une fois que vous émettez un jugement personnel, on ne peut pas dire qu'on n'aurait pas pu continuer à vivre sans le connaître. :fou:
« Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? »
Avatar du membre
Drouet cyril
Messages : 1133
Enregistré le : 09 mai 2006 17:19

Re: le SANG coule à Longwood !!

Message par Drouet cyril » 01 déc. 2018 16:00

Frédéric Staps a écrit : cet acte de destruction gratuit.
Il faut cependant ici évoquer les destructions de ces animaux sur le domaine.
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)
Avatar du membre
Cipriani Franceschi
Histrion de l'empire
Messages : 2309
Enregistré le : 14 janv. 2018 12:26
Localisation : Région Parisienne

Re: le SANG coule à Longwood !!

Message par Cipriani Franceschi » 01 déc. 2018 16:45

Convenons que tuer des bœufs et des chèvres à coups de fusil devait être plus jouissif pour l'Empereur que de tuer des rats à l'arsenic :D
La nature l’avait doué de toutes les qualités nécessaires à un ministre de la Police (Comte Charles-Tristan de Montholon)
Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4940
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Re: le SANG coule à Longwood !!

Message par Frédéric Staps » 01 déc. 2018 17:06

Drouet cyril a écrit :Il faut cependant ici évoquer les destructions de ces animaux sur le domaine.
d'hautpoul a écrit :Bonaparte vient d'acheter un troupeau de chèvres et il en fait un vrai carnage, il s'amuse à les tirer à balle l'une après l'autre.C'est aujourd'hui son plaisir favori
:?
« Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? »
Avatar du membre
Drouet cyril
Messages : 1133
Enregistré le : 09 mai 2006 17:19

Re: le SANG coule à Longwood !!

Message par Drouet cyril » 01 déc. 2018 17:15

Frédéric Staps a écrit :
Drouet cyril a écrit :Il faut cependant ici évoquer les destructions de ces animaux sur le domaine.
d'hautpoul a écrit :Bonaparte vient d'acheter un troupeau de chèvres et il en fait un vrai carnage, il s'amuse à les tirer à balle l'une après l'autre.C'est aujourd'hui son plaisir favori
:?
Je ne parlais pas de l'achat des chevreaux achetés pour le tir (et sans doute l'alimentation), mais des boeufs et des poules.
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)
Avatar du membre
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
Messages : 4940
Enregistré le : 26 avr. 2006 12:17

Re: le SANG coule à Longwood !!

Message par Frédéric Staps » 01 déc. 2018 17:44

Drouet cyril a écrit :Je ne parlais pas de l'achat des chevreaux achetés pour le tir (et sans doute l'alimentation), mais des boeufs et des poules.
J'ignorais que les boeufs et les poules étaient des animaux nuisibles qui provoquaient des destructions comme les taupes ou les sangliers et que le seul moyen de mettre fin à ces destructions était de les abattre.

Dans le cas des boeufs qui nous intéresse, ils n'avaient en tout cas pas eu le temps de détruire le domaine puisque, quand Napoléon les a pris pour cible, ils "se dirigeaient vers une des portes de la clôture".

Avez-vous une source à citer qui fait état de ces "destructions" ?
« Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? »
Répondre