Celui qui aimait trop Napoléon

Le voici prisonnier de l'Europe... appellation qu'il a toujours refusée.
Comment survivre?

Visitez les pages sur Sainte-Hélène
Avatar du membre
Surcouf35
Messages : 215
Enregistré le : 27 nov. 2006 13:11
Localisation : Antibes

Message par Surcouf35 » 13 mars 2008 11:36

Je m'excuse mais vous parlez de la seconde maison construite pour l'empereur ? Quel est le rapport avec Gourgaud, je croyais qu'il y avait eu refus de Napoléon, point final... Ou alors s'agit-il d'un autre lieu ?
La parole a été donnée à l'homme afin de masquer sa pensée et le regard afin de dissimuler ses paroles
Avatar du membre
Albertuk
Messages : 141
Enregistré le : 06 déc. 2007 8:13
Localisation : Londres
Contact :

Message par Albertuk » 13 mars 2008 11:51

Bonjour
Je m'excuse mais vous parlez de la seconde maison construite pour l'empereur ? Quel est le rapport avec Gourgaud, je croyais qu'il y avait eu refus de Napoléon, point final... Ou alors s'agit-il d'un autre lieu ?
Si vous parlez de la propriété de Miss Mason, il s'agissait de l'extension de périmètre que Hudson Lowe souhaitait faire afin d'inclure cette propriété et permettre ainsi à Napoléon de l'utiliser comme résidence d'été car plus ombragée. Cette discussion-ci était restée en suspens pendant quelques semaines à cause d'une rixe entre Bertrand et Lowe, mais la discussion a repris plus tard, début février 1818, et a été étendu à la question plus grande d'un vrai déménagement de Napoléon. Hudson Lowe y était favorable, ainsi que Napoléon, et des discussions furent entamées pour faire valoir le pour et le contre des différéntes options. Celle retenue fut celle de Rosemary Hall. Or ces discussions ayant pris plusieurs semaines, Gourgaud entretemps avait quitté Longwood... Ses déclarations sur les possibilités d'évasion de Napoléon n'ont cependant pas empêché Hudson Lowe de considérer que l'option Rosemary Hall était la mieux appropriée. Mais Gourgaud, une fois en Angleterre, a répété encore au ministre (ou plutôt son secrétaire Goulburn) les propos tenus à Ste Hélène, enfonçant ainsi le clou à Napoléon, ou plutôt son pieu dans le clos de Longwood. La décision du ministre Bathurst a été irrévocable: pas question de bouger Napoléon de Longwood, pour des raisons de sureté à cause justement des propos de Gourgaud, et Hudson Lowe n'a pas eu d'autre choix que de lancer la construction de la nouvelle maison qui ne fut jamais habitée par Napoléon comme on le sait.

J'espère que cette explication est plus claire.
Amicalement
Albert - UK
Avatar du membre
Surcouf35
Messages : 215
Enregistré le : 27 nov. 2006 13:11
Localisation : Antibes

Message par Surcouf35 » 13 mars 2008 13:11

elle l'est et je vous en sais gré, car j'ignorais totalement cet état des choses !
La parole a été donnée à l'homme afin de masquer sa pensée et le regard afin de dissimuler ses paroles
Avatar du membre
CC
Messages : 6283
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 15 mars 2008 15:40

Répondre