Napoléon et la paix

Sujets généraux concernant l'histoire du Consulat et de l'Empire
Avatar de l’utilisateur
Frédéric Staps
Messages : 5350
Inscription : mer. 26 avr. 2006 13:17

Re: Napoléon et la paix

Message par Frédéric Staps »

la remonte a écrit : jeu. 22 sept. 2022 14:22 est ce que l'on sait si les princes et ducs se sont rendus au moins une fois dans leurs propriétés en Italie ? je pense aux duc et princes de Bénévent , d'Otrante , d'Istrie , de Trévise , de Tarente de Raguse .... Pontecorvo, Montebello , Padoue , Parme , Rivoli , Rovigo , Dalmatie , Bellune , Castiglione , Frioul ... et d'autres ou se sont-ils contentés de toucher les rentes ?
Est-il certain que ces titres correspondaient à des propriétés.
Le titre de duc de Montebello, par exemple, est, me semble-t-il, surtout lié à la victoire remportée par Lannes, mais il ne semble pas qu'il y avait un domaine rattaché à ce titre. La principauté de Sievers en Pologne qui lui avait également été attribuée était en revanche une principauté bien réelle qui fournissait un revenu de 327 800 francs, mais il semble peu probable que Lannes y ait jamais séjourné puisqu'elle lui avait été accordée en juin 1807.
Concernant Fouché, par contre, je crois me rappeler qu'il s'était rendu dans sa sénatorerie d'Otrante (?) après sa disgrâce en 1810. Mais je ne peux pas l'affirmer avec certitude car je n'ai plus sous la main le livre où j'ai pu lire cette information.
Louis Chardigny donne une liste des domaines acquis par les maréchaux où ils séjournaient. Il s'agit de domaines tous situés en France.
Davout : domaine de Savigny-sur-Orge.
Augereau à la Houssaye.
Jourdan : terre de Coudray près de Corbeil.
Masséna : terre de Rueil.
Lefebvre : terre de Combault.
Bessières : terre de Grignon.
Macdonald : terre de Courcelles dans le Loiret.
Soult : terre de Soultberg.
Mortier : terre d'Issy.
Oudinot : terre de Jeand'heurs, près de Bar-le-Duc.
Berthier : terre de Grosbois.
« Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? »
la remonte
Messages : 124
Inscription : jeu. 13 janv. 2022 14:03

Re: Napoléon et la paix

Message par la remonte »

oui , on imagine mal le prince de la Moscowa percevoir quoi que ce soit ;) mais des domaines comme Bénévent à mon avis devaient donner pas mal de satisfactions sans parler de provinces entières comme la Dalmatie ou Istrie . La guerre nourrissant la guerre et récompensant à moindre coûts ses fidèles serviteurs , un système économique tentant et sans réelle pénalité pour les habitants puisqu'il s'agissait de substituer un rentier par un autre , Venise avec toutes ses possessions était une proie facile .
Quelle vision de Venise pouvait avoir un Bonaparte ? une République comme celle de Platon au service d'une aristocratie toute à ses plaisirs en cette fin de XVIII° siècle .
Avatar de l’utilisateur
Frédéric Staps
Messages : 5350
Inscription : mer. 26 avr. 2006 13:17

Re: Napoléon et la paix

Message par Frédéric Staps »

la remonte a écrit : ven. 23 sept. 2022 9:00 Quelle vision de Venise pouvait avoir un Bonaparte ? une République comme celle de Platon au service d'une aristocratie toute à ses plaisirs en cette fin de XVIII° siècle .
Il n'est pas sûr que Napoléon avait une réelle vision des régimes politiques en place chez ses adversaires.
Il semble au contraire s'être basé plusieurs fois sur des analyses superficielles voire fausses.
L'Espagne est un exemple d'une prise de décision reposant sur des préjugés et des jugements simplistes. Napoléon a cru qu'il suffirait de remplacer un mauvais roi par un roi meilleur issu de sa famille pour faire entrer le pays dans la mouvance française et instaurer un régime plus libérale sans tenir compte de la fierté nationale des Espagnols.
De même, quand il a attaqué la Russie, il espérait en partie un soulèvement des moujiks, tout heureux d'être libérés du servage.
Ou encore quand il a rattaché le Tyrol à la Bavière sans se préoccuper de la manière dont ce transfert serait perçu par les Tyroliens.
L'annexion à l'empire de la Hollande et de Hambourg n'était pas dictée par des considérations politiques, mais par des considérations militaires. Le but n'était pas d'instaurer un meilleur régime dans ces territoires, mais de verrouiller davantage le continent pour appliquer avec plus d'efficacité le blocus continental, qui était lui aussi un choix militaire qui ne tenait pas compte des réalités politiques et de l'opinion et du vécu des populations.
« Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? »
la remonte
Messages : 124
Inscription : jeu. 13 janv. 2022 14:03

Re: Napoléon et la paix

Message par la remonte »

dans le Marie-Antoinette de Stefan Zweig , on trouve ceci : un parallèle entre la du Barry face à " la petite rousse " et Napoléon et l'Europe :?
" la du Barry au fond n'est pas méchante ... elle obtient aisément tout de l'homme faible qui lui est asservi et ne lui refuse rien . Mais tragi-comédie de tout pouvoir illégitime , et qui a lieu même avec un Napoléon - son ultime , sa suprème ambition est d'être reconnue par le pouvoir légitime . Ainsi , la comtesse du Barry , bien qu'adulée par tous les princes , gâtée par tous les courtisans , ayant vu tous ses désirs réalisés , en a encore un ; elle veut que la première femme de la cour lui accorde sa considération , que l'archiduchesse habsbourgeoise se montre accueillante et amicale à son égard " :idea:

tirant sa légitimité du peuple , pourquoi diable Napoléon , fils de la Révolution , n'a t-il pas épousé la plus belle fille du peuple français ? :idea:
parceque Madame de Fontenay n'existait pas :arrow: :arrow: il a pourtant entendu parler de Charles Perrault et des bergères qui devenaient princesses ?
Louis XVI par sa mère et sa grand mère est autant Polonais que Français , il en tire d’ailleurs ce gigantisme physique.

En changeant de paradigme politique la logique du pedigree n’avait plus sa place . Napoléon qui avait fait preuve de modernisme en épousant une veuve par amour va retomber dans le piège des alliances où il n’aura jamais sa place et sera combattu à ce titre ; " sus à l'usurpateur " vitupère Louis XVIII . L'homme qui avait troqué la naissance par le mérite est rattrapé à son tour par son origine .

Curieusement les Anglais à la même époque vont croiser leurs pur sang à la limite de la consanguinité alors même que leurs familles régnantes vont se régénérer dans la roture 😉 la défunte reine Elisabeth veillait aux croisements près du sang de sa jumenterie alors qu’elle tolérait que ses petits fils se marient comme tout le monde au risque de mettre en péril le principe même de la légitimité !
Avatar de l’utilisateur
Frédéric Staps
Messages : 5350
Inscription : mer. 26 avr. 2006 13:17

Re: Napoléon et la paix

Message par Frédéric Staps »

la remonte a écrit : jeu. 06 oct. 2022 14:51 Napoléon qui avait fait preuve de modernisme en épousant une veuve par amour va retomber dans le piège des alliances où il n’aura jamais sa place et sera combattu à ce titre ; " sus à l'usurpateur " vitupère Louis XVIII . L'homme qui avait troqué la naissance par le mérite est rattrapé à son tour par son origine .
La théorie selon laquelle Napoléon aurait été combattu par tous les souverains européens parce qu'il n'était pas issu du petit cercle des têtes couronnées relève en grande partie de la légende. Ce n'est en effet pas pour le remplacer par Louis XVIII sur le trône de France que les pays européens ont fini par se coaliser pour faire la guerre à Napoléon jusqu'au coeur de la France.
L'exemple de Bernadotte qui devient roi de Suède sans susciter de réaction hostile de la part des autres souverains européens met clairement en lumière que l'origine de Napoléon n'est pas le véritable problème pour devenir roi ou empereur.
On peut également constater qu'en 1830 (pas plus qu'en 1848), il n'y aura pas d'intervention étrangère pour rétablir le souverain prétendu légitime sur le trône de France. Si en 1830, une intervention étrangère a été envisagée, c'était celle de la Russie pour aider le royaume des Pays-Bas à réintégrer en son sein la Belgique qui venait de proclamer son indépendance, affaiblissant ainsi ce royaume constitué lors du Congrès de Vienne afin qu'il ait suffisamment de puissance pour pouvoir faire face à une invasion éventuelle de la France. Et cela indépendamment du fait que la Belgique pour se concilier les faveurs des nations européennes avait choisi prudemment de mettre en place un régime monarchique, plutôt qu'une république, avec comme roi un Léopold de Saxe-Cobourg-Gotha acceptable par tous en lieu et place d'un des fils de Louis-Philippe.
« Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? »
la remonte
Messages : 124
Inscription : jeu. 13 janv. 2022 14:03

Re: Napoléon et la paix

Message par la remonte »

Götzen-Dämmerung oder wie man mit dem Hammer philosophiert
Vous êtes un peu comme Nietzsche , vous cassez la légende à coups de marteau 😊
Bernadotte s’en est bien tiré c’est vrai . Grâce à l’accord de Napoléon au départ et aussi au souvenir de la petite Clary et ensuite au prix fort en retournant ses armes contre ses frères ce que Murat a tenté de faire mais le timing n’était plus là.
Le premier roi fut un soldat heureux 🙂
Avatar de l’utilisateur
Frédéric Staps
Messages : 5350
Inscription : mer. 26 avr. 2006 13:17

Re: Napoléon et la paix

Message par Frédéric Staps »

la remonte a écrit : dim. 09 oct. 2022 0:21 Götzen-Dämmerung oder wie man mit dem Hammer philosophiert
Vous êtes un peu comme Nietzsche , vous cassez la légende à coups de marteau 😊
Je n'ai jamais lu Nietzsche. Ce n'est donc pas lui qui m'a influencé dans ma démarche de "destruction" des légendes.
Il faut peut-être chercher l'origine de cette habitude dans un épisode de mon adolescence auquel j'ai déjà fait allusion sur ce forum.
https://www.napoleonprisonnier.com/foru ... hp?p=42863
la remonte a écrit : dim. 09 oct. 2022 0:21 Bernadotte s’en est bien tiré c’est vrai . Grâce à l’accord de Napoléon au départ et aussi au souvenir de la petite Clary et ensuite au prix fort en retournant ses armes contre ses frères ce que Murat a tenté de faire mais le timing n’était plus là.
Le premier roi fut un soldat heureux 🙂
Plus qu'une question de timing, ce sont les circonstances d'accession au trône qui distinguent Bernadotte de Murat. Alors que Murat avait été placé sur le trône de Naples par Napoléon, Bernadotte a été choisi comme héritier du trône par le parlement suédois, Napoléon se limitant à donner son accord à ce choix.
« Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? »
la remonte
Messages : 124
Inscription : jeu. 13 janv. 2022 14:03

Re: Napoléon et la paix

Message par la remonte »

en évoquant Nietzsche , voici l'église où exerçait son père pasteur , pas très gai comme endroit ni comme architecture , il y est enterré avec ses parents sur la droite

Image

Röcken s’étendait "le long de la grand-route qui relie Weissenfels à Leipzig en passant par Lützen"
les armées sont passées devant en 1813
la remonte
Messages : 124
Inscription : jeu. 13 janv. 2022 14:03

Re: Napoléon et la paix

Message par la remonte »

" Après la désastreuse Campagne de Russie qui a épuisé les deux adversaires, Napoléon n’est pas au bout de ses peines, et c’est de Prusse que part le signal de la croisade anti-française. Le roi Frédéric-Guillaume III, un maître en matière d’hésitations et de revirements, se laisse convaincre par ses hommes d’État, ses généraux, ses philosophes (Fichte), ses étudiants et conclut avec le tsar Alexandre un traité d’alliance, le 28 février 1813.

C’est alors la fameuse Campagne de 1813 qui se déroule essentiellement en Saxe en deux séries d’opérations séparées par un armistice et des négociations. La campagne de printemps fut marquée par les victoires françaises de Lutzen et de Bautzen sur les alliés russes et prussiens, et avec l’arbitrage de l’Autriche de Metternich se conclut par un armistice, le 4 juin. Peu après, Napoléon cherche vainement à négocier avec le Chancelier d’Autriche à Dresde, si bien qu’au mois d’août, l’Autriche s’allie avec les deux autres puissances pour former la coalition générale qui engage la campagne d’été.

La bataille décisive est livrée à Leipzig, du 16 au 18 octobre, celle qu’on a appelée “la Bataille des Nations” (die Völkerschlacht). "

Napoléon va jouer son va tout la semaine prochaine :|
la remonte
Messages : 124
Inscription : jeu. 13 janv. 2022 14:03

Re: Napoléon et la paix

Message par la remonte »

son mariage/alliance n'a donc servi à rien , la paix espérée s'est transformée en curée .

Image

je crois que mon plus lointain souvenir et celui qui a nourri mon intérêt pour la période est cette BD aux dessins remarquables , qui reprend des morceaux choisis du célèbre roman .
il n'a jamais été réédité ni refait avec un autre graphisme et encore moins repris par le cinéma alors qu'il ferait une excellente histoire .
Notre héros qui pensait rester réformé à Phalsbourg tire le mauvais numéro lors d'une nouvelle levée et traverse l'Allemagne de 1813 , blessé à Weissenfelds il est rétabli pour Leipzig .
l'épopée aurait pu s'arrêter là pour l'Empire , mais Napoléon traverse l'Elster comme il avait traversé la Bérézina
Répondre