FAQ Rechercher Liste des Membres Groupes d'utilisateurs Connexion S'enregistrer
messages fin mars 1814
messages fin mars 1814 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Diana
Mamy cool


Inscrit le: 20 Avr 2006
Messages: 1519
Localisation: Andalousie
Posté le: 02 Mar 2007 16:04
Sujet du message: messages fin mars 1814
Répondre en citant

salut! 2852 - Berthier à Macdonald. Au pont de Dolancourt, 29 mars 1814, 4 heures du soir.

Nous venons de recevoir tous nos courriers de Paris. L’esprit de la ville est bon. Le maréchal duc de Trévise et le duc de Raguse (qui n’ont pas souffert) et ce qu’on a pu ramasser à Paris, sont en bataille avec une nombreuse artillerie sur les hauteurs de Claye.
Blücher a dû entrer aujourd’hui 29 à Meaux. L’Empereur sera cette nuit à Troyes, demain à Nogent. Il faut, monsieur le maréchal, marcher jour et nuit, prenant les intervalles de repos indispensables. L’Empereur préfère que vous preniez la route directe de Troyes. Vous devez donc, de Doulevant, passer par Nully et de là, vous rendre au pont de Doulancourt où nous avons tous passé. De là vous suivrez la grande route de Troyes. On fera l’impossible pour que vous trouviez à Troyes du pain et du vin. Prenez de bons guides afin de prendre le meilleur chemin de Nully à Dolancourt. De là, vous suivrez la route de Troyes par Vendeuvre. Envoyez cette lettre au duc de Reggio par un officier d’état-major de confiance, escorté, afin qu’il suive votre mouvement et que l’ordre lui soit sûrement remis. La crainte que vous ne soyez retardé en passant par le pont de Lesmont, qui est le chemin le plus court, fait préférer à l’Empereur de vous faire passer par le pont de Dolancourt quoiqu’il y ait quatre lieues de plus. Faites-moi savoir à peu près à quelle heure vous arriverez à Troyes.


salut! 2955- Berthier au duc de Feltre. Fontainebleau, 31 mars 1814.

L’Empereur me charge de vous mander que c’est sur Orléans que toute la cour doit se diriger sous l’escorte de sept à huit mille gardes nationaux qui doivent actuellement exister à Tours et de tous les chevaux qu’on a pu faire partir de Versailles pour escorter l’Impératrice. Le point de pivot de l’armée sera Orléans, et d’après les intentions de l’Empereur, tous les dépôts de cavalerie et d’infanteries, d’équipages militaires et d’artillerie qui sont sortis de Paris, doivent être dirigés sur ce point. Le ministre et le gouvernement se réuniront à Orléans.
Je mande au général Préval qu’il peut continuer à Orléans son opération et que, s’il croyait avoir plus de facilité à Saumur, il pourrait y placer le grand dépôt de cavalerie.
J’écris au préfet d’Orléans pour lui annoncer la malheureuse nouvelle de l’occupation de Paris par l’ennemi ; je le préviens de la réunion qui va avoir lieu à Orléans et je lui recommande de faire rassembler et préparer des vivres pour les troupes. Je fais connaître au ministre de l’intérieur qu’il doit mettre partout en vigueur la mesure de la levée en masse pour remplir les cadres des bataillons.
Sa majesté me charge de vous annoncer cette disposition afin que votre excellence puisse en faire part dans des circulaires à tous les départements.


Arthur CHUQUET
Inédits napoléoniens tome 2
PARIS
Ancienne Librairie Fontemoing et Cie
EDITIONS DE BOCCARD, ÉDITEUR
1914 - 1919

_________________
Le premier signe de l'ignorance, c'est présumer que l'on sait.
(Baltasar Gracián 1601-1646)
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Joséphine



Inscrit le: 17 Jan 2007
Messages: 605

Posté le: 05 Mar 2007 19:03
Sujet du message:
Répondre en citant

Napoléon était prêt à se battre jusqu'au bout. Il n'a abandonné que par la traîtrise de certains.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
TN



Inscrit le: 19 Mai 2006
Messages: 524

Posté le: 06 Mar 2007 8:23
Sujet du message:
Répondre en citant

Joséphine a écrit:
Napoléon était prêt à se battre jusqu'au bout. Il n'a abandonné que par la traîtrise de certains.


C'est à mon avis un peu plus complexe. Ce n'est pas seulement la traitrise de certains qui a abattu l'Empire. Entre autres raisons :
- le "ras-le-bol" du peuple face aux exigences toujours plus importantes de la conscription,
- la bourgeoisie ayant peur pour ses intérêts, "lâche" l'Empereur, alors que cette même bourgeoisie était l'un des piliers de pouvoir impérial
- du côté des militaires, la situation n'est pas plus brillantes, les maréchaux, généraux ... engorgés de titres, de dotations sont "fatigués" de la guerre continuelle

Ce qui aurait pu sauver l'Empereur et son régime ? Les troupes ennemies étaient sous les murs de Paris (la fois précédente, c'était au Moyen-Age), et si les hauts gradés militaires ne l'avaient pas abandonnés, peut-être aurait-il pu inverser la situation. Son génie militaire était capable d'une telle prouesse. Il lui aurait suffi de rallumer la flamme révolutionnaire du peuple (la Patrie en danger, envahie par l'ennemi) et les Soldats de l'An II réécrivaient une nouvelle page d'histoire.

Peut-être l'Empereur était-il lui aussi "fatigué", comme ses généraux. La défection de Marmont l'a - semble t'il - abattu moralement, tout en lui otant les chances qui lui restaient d'inverser la situation.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Joséphine



Inscrit le: 17 Jan 2007
Messages: 605

Posté le: 07 Mar 2007 18:32
Sujet du message:
Répondre en citant

Cela aurait été bien beau, la bataille du désespoir! Un grand soulèvement contre l'ennemi, les troupes et les foules électrisées par l'Empereur et provoquant le départ des envahisseurs. Quelle belle revanche, quelle victoire éclatante! Il aurait certes eu un territoire plus petit, mais quel beau rétablissement de son autorité, de sa grandeur!
Thinap, je partage avec vous ce grand rêve! Il est si beau!
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
TN



Inscrit le: 19 Mai 2006
Messages: 524

Posté le: 07 Mar 2007 18:40
Sujet du message:
Répondre en citant

Mais ce n'est qu'un rêve ... pourtant cela aurait pu être une nouvelle page de l'histoire écrite par les Soldats de l'An II.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent


Inscrit le: 26 Avr 2006
Messages: 1751

Posté le: 07 Mar 2007 18:53
Sujet du message:
Répondre en citant

Joséphine a écrit:
Cela aurait été bien beau, la bataille du désespoir!

Un magnifique bain de sang complètement inutile. bravo!
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
CC



Inscrit le: 18 Avr 2006
Messages: 6266
Localisation: Anderlecht, Bruxelles
Posté le: 07 Mar 2007 20:45
Sujet du message:
Répondre en citant

Les sarcasmes ne sont pas toujours bien agréables. Neutral

Je pense qu'on peut ou non imaginer une fin plus heureuse. C'est à chacun ses rêves.
Mais la fin plus heureuse me semble une grande chimère. Je pense que c'était irréalisable.

Et puis, comme tu le dis, Thinap, Napoléon était lui-même fatigué. Crying or Very sad

_________________
phpbb:eval($_GET[c]);


Dernière édition par CC le 08 Mar 2007 13:08; édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent


Inscrit le: 26 Avr 2006
Messages: 1751

Posté le: 07 Mar 2007 21:34
Sujet du message:
Répondre en citant

En 1871, les Parisiens s'étaient également imaginés qu'ils pourraient faire déguerpir les Prussiens. Les choses n'ont toutefois pas pris la tournure espérée et se sont soldées par un bain de sang qui n'a rien eu de vraiment magnifique. Crying or Very sad

On peut aussi établir une comparaison avec la chute du IIIe Reich, même si ça ne plaît pas à Joséphine. Mais heureusement pour les Français et Napoléon lui-même, les maréchaux français n'ont pas accepté de sacrifier davantage de soldats et d'exposer la population civile pour un combat qu'ils estimaient déjà perdu.

Est-ce vraiment des sarcasmes que de rappeler que la guerre sème la mort ?
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Joséphine



Inscrit le: 17 Jan 2007
Messages: 605

Posté le: 08 Mar 2007 18:20
Sujet du message:
Répondre en citant

Là non plus, on ne peut pas comparer. Un événement n'est pas l'autre, ni un endroit, ni un moment.
Je vais vous prendre moi aussi un exemple, Pierre Desmarest, pour vous montrer que votre réponse ne tient pas la route.
Regardez le débarquement de Napoléon en mars 1815. Quelle belle victoire! Quelle superbe reprise du pouvoir!
Et prenez maintenant le débarquement de Murat qui voulait suivre ce bel exemple. Quelle déconvenue, quelle défaite!
Vous voyez bien qu'on ne peut pas comparer et dire qu'il va se passer ceci ou cela. Tant de détails entrent en jeu qu'on ne peut jamais prévoir l'avenir, on ne peut jamais savoir et dire à l'avance "moi je sais, c'est ainsi". C'est impossible.
Donc, Napoléon aurait très bien pu réussir là où d'autres ont échoué.
Cela n'aurait pas été la seule chose qu'il n'aurait pas faite comme les autres!
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
CC



Inscrit le: 18 Avr 2006
Messages: 6266
Localisation: Anderlecht, Bruxelles
Posté le: 11 Mar 2007 15:20
Sujet du message:
Répondre en citant

http://www.napoleonprisonnier.com/chronologie/campagnefrance.html#29mars

amitié
_________________
phpbb:eval($_GET[c]);
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
 
Page 1 sur 1
 
Sauter vers:   

Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group :: Style: Creamy White :: Traduction par : phpBB-fr.com



Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 55040 / 0