FAQ Rechercher Liste des Membres Groupes d'utilisateurs Connexion S'enregistrer
Les "Marie- Louise" en 1814
Les "Marie- Louise" en 1814 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
huiban



Inscrit le: 21 Fév 2011
Messages: 5
Localisation: france
Posté le: 21 Fév 2011 17:28
Sujet du message: Les "Marie- Louise" en 1814
Répondre en citant

Il faut encore le rappeler : il n'y eut PAS d'adolescents mobilisés en 1814. Aux contraire il fut fait appel aux classes antérieures .
Les légendes à la noix de coco ont la vie dure !!! Very Happy
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Re: Les "Marie- Louise" en 1814 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent


Inscrit le: 26 Avr 2006
Messages: 1751

Posté le: 23 Fév 2011 21:56
Sujet du message: Re: Les "Marie- Louise" en 1814
Répondre en citant

huiban a écrit:
Il faut encore le rappeler : il n'y eut PAS d'adolescents mobilisés en 1814. Aux contraire il fut fait appel aux classes antérieures .
Les légendes à la noix de coco ont la vie dure !!! Very Happy

Oui, apparemment, elles ont la vie dure auprès de ceux qui se croient obligés de les démentir.

Cela dit, il serait faux de prétendre qu'il n'y a jamais eu d'adolescents dans l'armée française à l'époque de la Révolution et de l'Empire. On peut ainsi citer le cas de Marbot qui s'engage à 17 ans et celui d'Eugène de Beauharnais, aide de camp de Bonaparte durant la campagne d'Italie, soit à 15 ou 16 ans. Ils ne sont sans doute pas les seuls.

Quant à l'anticipation de la mobilisation des classes de 1814 et de 1815 lors de la campagne de France, ce n'est pas une légende. Il faudrait toutefois s'accorder sur l'âge auquel correspond l'adolescence. Au 16e siècle, Ambroise Paré indiquait que l'adolescence se situait entre 18 et 25 ans. Pour l'édition de 1835 du dictionnaire de l'Académie, l'adolescence commence à 14 ans et se termine à 20 ou 25 ans. D'après ces définitions, les Marie-Louise étaient donc bien des adolescents.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Dominique T.



Inscrit le: 13 Jan 2007
Messages: 367
Localisation: Belgique
Posté le: 24 Fév 2011 11:30
Sujet du message:
Répondre en citant

Oui, mais ceux qui le disent aujourd'hui ne font pas (nécessairement) référence aux dictionnaires de l'époque !
_________________
http://napoleon-monuments.eu/
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Rigoumont



Inscrit le: 18 Fév 2008
Messages: 136
Localisation: Belgique (au pied de la butte...enfin, pas loin!)
Posté le: 24 Fév 2011 20:22
Sujet du message:
Répondre en citant

Dominique T. a écrit:
Oui, mais ceux qui le disent aujourd'hui ne font pas (nécessairement) référence aux dictionnaires de l'époque !

Et quelle est la définition actuelle?

Deux définitions au hasard du web:

"Qui est dans l’âge au-dessus de l’enfance sans être encore adulte; Qui concerne ou qui caractérise l'adolescence; Personne déjà pubère, mais qui n'est pas encore adulte; Garçon qui a atteint l'adolescence"

Difficile de coller un âge exact là-dessus...

"adolescence - Période de la vie où l'être humain approche la puberté jusqu’à passer dans la vie adulte, et sa plus grande autonomie après les études. En Occident, elle s'est étendue pour être actuellement en moyenne entre l'âge de dix ans et celui de vingt-cinq"

Ici, on a une grande fourchette qui comprend bien les "Marie-Louises"

J'ai trouvé également "12-17 ans" sans autre explication... comme quoi une définition peut parfois fluctuer.

On serait bien en peine de démontrer que la définition de l'époque ne recouvre pas celle d'aujourd'hui notamment dans le cas de l'âge de ces jeunes soldats...
salut!
_________________
Que peut-on voir à 8 km s'il y a de la brume?
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent


Inscrit le: 26 Avr 2006
Messages: 1751

Posté le: 24 Fév 2011 20:34
Sujet du message:
Répondre en citant

Et puis qui sont ceux qui le disent aujourd'hui ?
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
huiban



Inscrit le: 21 Fév 2011
Messages: 5
Localisation: france
Posté le: 25 Fév 2011 17:37
Sujet du message:
Répondre en citant

"adolescence - Période de la vie où l'être humain approche la puberté jusqu’à passer dans la vie adulte, et sa plus grande autonomie après les études. En Occident, elle s'est étendue pour être actuellement en moyenne entre l'âge de dix ans et celui de vingt-cinq"
Je dirais même plus, entre 10 et 90 ans, il faut compter ceux qui sortent tard de l'adolescence et ceux qui retombent en enfance et qui donc repassent par l'adolescence. fou

Comme quoi une définition peut parfois fluctuer.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent


Inscrit le: 26 Avr 2006
Messages: 1751

Posté le: 26 Fév 2011 7:49
Sujet du message:
Répondre en citant

huiban a écrit:
il faut compter ceux qui sortent tard de l'adolescence fou

Ceux-là, ce sont des adulescents.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Adulescence
huiban a écrit:
Comme quoi une définition peut parfois fluctuer.

Oui, mais finalement, la limite supérieure est assez stable : 25 ans chez Ambroise Paré au XVIe siècle, 25 ans dans le dictionnaire de l'Académie de 1835 et 25 ans dans votre définition.
Et au vu de cette limite, votre première affirmation qu' "il n'y eut PAS d'adolescents mobilisés en 1814" devrait être quelque peu nuancée. Wink
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
huiban



Inscrit le: 21 Fév 2011
Messages: 5
Localisation: france
Posté le: 26 Fév 2011 13:28
Sujet du message:
Répondre en citant

Par "adolescent" l'on entend communément aujourd'hui 13... 18 ans...
18 ans étant perçu comme l'âge d'une certaine maturité physique et mentale, ce qui a amené par exemple a fixer la majorité 18 ans.
Pour revenir à la période qui nous occupe, toute plaisanterie mise à part, il n'y eut pas d'appelés au-dessous de 19 ans. La classe 1815 ne fut pas employée ( une classe comprenait tous les hommes nés la même année, la classe 1815 par exemple comprenait les hommes nés en 1795 ) Sous l' Empire la conscrition était réglée par la loi Jourdan- Delbrel du 19 fructidor an 6- 5 septembre 1798 "La conscription militaire comprend tous les français depuis l'âge de vingt ans accomplis jusqu'à celui de vingt-cinq ans révolus" Sous l' Empire il y eut des appels anticipés, mais pas de deux ans.
L'on voit au passage que la perception de l'âge ou l'on peut être soldat n'a pas bougé: il faut avoir 18 ans aujourd'hui pour pouvoir contracter un engagement dans l'Armée, et lorsque le Service militaire existait encore l'âge de l'appel était 20 ans, ou 19 ans (?)
Pour ceux que le sujet intéresse: Alain Pigeard, La conscription au temps de Napoléon.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent


Inscrit le: 26 Avr 2006
Messages: 1751

Posté le: 26 Fév 2011 18:07
Sujet du message:
Répondre en citant

huiban a écrit:
L'on voit au passage que la perception de l'âge ou l'on peut être soldat n'a pas bougé

Et bien si, justement. J'ai cité le cas d'Eugène de Beauharnais et celui de Marbot.
On trouve également des cas d'engagement avant 18 ans à l'époque de la Première guerre mondiale (voir par exemple http://www.boojum-mag.net/f/index.php?sp=liv&livre_id=910).
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
huiban



Inscrit le: 21 Fév 2011
Messages: 5
Localisation: france
Posté le: 26 Fév 2011 19:20
Sujet du message:
Répondre en citant

Oui mais non, il s'agit dans tous les cas de VOLONTAIRES, d' exceptions confirmant la règle.
je connais Gaillard et étant Breton un autre cas , celui de Jean Corentin Carré qui fut à 15 ans, 3 mois et 18 jours, le plus jeune volontaire de France ( en mentant sur son âge lors de son engagement) morbihannais lui aussi.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent


Inscrit le: 26 Avr 2006
Messages: 1751

Posté le: 26 Fév 2011 20:46
Sujet du message:
Répondre en citant

Volontaires, sans doute.

Mais on peut néanmoins constater une évolution. Eugène de Beauharnais et Marbot (et un certain nombre d'autres plus que probablement) n'ont pas eu à mentir sur leur âge pour s'engager à la différence de Jean Corentin Carré.

Et dans certains cas, l'engagement "volontaire" pouvait être un moyen de fuir une situation pire.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
 
Page 1 sur 1
 
Sauter vers:   

Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group :: Style: Creamy White :: Traduction par : phpBB-fr.com



Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 55055 / 0