FAQ Rechercher Liste des Membres Groupes d'utilisateurs Connexion S'enregistrer
Conseils sur une liste de livres sur le Premier Empire
Aller à la page Précédente  1, 2, 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
bastet



Inscrit le: 06 Aoû 2008
Messages: 495
Localisation: Sud Ouest
Posté le: 18 Mar 2009 8:55
Sujet du message:
Répondre en citant

Si je me réfère à l'époque napoléonienne c'est parce que nous parlons de Napoléon sur ce Forum. Et puis, il est bien à l'origine de grandes réformes.

Demain toute la France Publique sera dans la rue, ce type d'"émotions" perpétuel me choque, peut-on dire que tout le peuple soit concerné par ces revendications? N'est-ce pas en ce cas du corporatisme? Est-il normal d'être constamment dans la rue? Ces lycéens qu'y font-ils? J'ai l'impression que les gens sont d'abord "contre", toujours "contre".... Juste une opinion et non politisée. Embarassed

Il y a beau temps que l'université française n'est plus ce qu'elle fut.... oin! "Les hussards de la République" où sont-ils? L'Ecole normale d'institutueurs a été supprimée pourquoi? La Propédeute, concours d'entrée en Fac, supprimée, pourquoi? Alors que pour les Grandes Ecoles scientifiques il faut un concours précédé de deux années, voire 3 ,possibilité de redoubler la Spé, et dès l'entrée en Sup l'on conseille vivement un repli possible vers l'Université si passage en Spé impossible. Egalement pour Normale Sup, deux années préparatoires....
_________________
"Mes vers fuiraient doux et frais/Vers votre jardin si beau/Si mes vers avaient des ailes/Des ailes comme l'oiseau"
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent


Inscrit le: 26 Avr 2006
Messages: 1783

Posté le: 18 Mar 2009 18:15
Sujet du message:
Répondre en citant

bastet a écrit:
Si je me réfère à l'époque napoléonienne c'est parce que nous parlons de Napoléon sur ce Forum.

Vous ne viendriez pas sur ce forum si l'époque napoléonienne ne représentait rien pour vous.
bastet a écrit:
Et puis, il est bien à l'origine de grandes réformes.

Oui, notamment l'interdiction de la recherche de paternité formulée dans le Code civil qui ôte toute possibilité de recours en justice à la fille séduite sous promesse de mariage pour obtenir le mariage promis ou une dot et les "aliments" de l'enfant.
bastet a écrit:
Demain toute la France Publique sera dans la rue, ce type d'"émotions" perpétuel me choque, peut-on dire que tout le peuple soit concerné par ces revendications?

C'est à vous de le savoir.
bastet a écrit:
Juste une opinion et non politisée. Embarassed

Au contraire, c'est une opinion tout à fait politisée. Et c'est là une des grandes différences entre l'époque de Napoléon et la nôtre. De nos jours, vous pouvez sans aucun risque approuver ou désapprouver publiquement ces manifestations via Internet (ce qui était encore impossible, il y a 20 ans). A l'époque de Napoléon, de telles manifestations n'étaient évidemment pas autorisées et quand à Caen des troubles éclatent en 1812 suite aux mauvaises récoltes, la répression est sévère : 8 personnes (dont 4 femmes) exécutées, 8 autres condamnées à 8 ans de travaux forcés, 9 à 5 ans de réclusion et 25 placées sous surveillance policière pendant 5 ans. (Le 15 avril 1814, le duc de Berry de passage à Caen fait libérer les détenus.)
http://www.ville-caen.fr/mdn/emeute/etape5.htm
bastet a écrit:
L'Ecole normale d'institutueurs a été supprimée pourquoi?

Je n'ai toujours pas compris comment fonctionnait le système français. Mais il est certain qu'avec l'extension de l'obligation scolaire jusqu'à 18 ans (du moins en Belgique), les instituteurs ont perdu beaucoup de leur prestige.
bastet a écrit:
Il y a beau temps que l'université française n'est plus ce qu'elle fut.... oin!

Il me semble que vous voulez le beurre et l'argent du beurre. Quand un historien parle dans un livre dont la première édition remonte aux années 1950 de "haute vulgarisation" à propos de vos auteurs préférés et ne révise pas ce jugement dans les éditions ultérieures à 1968, vous lui reprochez de ne pas avoir réactualisé son ouvrage sur ce point. Mais en même temps, vous considérez l'avant-68 comme l'époque de la splendeur de l'université française. N'y a-t-il pas là une légère contradiction ?
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
bastet



Inscrit le: 06 Aoû 2008
Messages: 495
Localisation: Sud Ouest
Posté le: 18 Mar 2009 19:51
Sujet du message:
Répondre en citant

Ce n'est pas l'époque qui représente pour moi mais le personnage, les figures qui l'entourent, l'Epopée, et encore c'est assez récent, je préfère le XVIII°, j'ai subi la fascination de l'Empereur à travers des écrivains du XIX° , autrefois, avec Stendhal par exemple ou encore Hugo..Mais depuis une dizaine d'années je lis "mes auteurs préférés" achetés chez le bouquiniste ...et là je suis devenue une fan....
J'ai beaucoup apprécié "initiation à la critique historique", et je trouve très juste ce titre" le mythe Napoléon", oui, c'est un mythe,Halkin a tout à fait raison.
C'est un universitaire tels ceux qui m'ont formée, quand je pense à eux je leur suis reconnaissante, ce furent de grands professeurs, de vrais Maîtres, et Halkin est de cette génération. Il est certainement venu au Centre de la Renaissance à Tours, quand le Professeur Ménard en était le Directeur et à ce propos, ce que j'en sais, c'est que mai 68 fut mortel à ce dernier, c'était vraiment un Mandarin, là toute époque s'écroulait . Plus tard, son successeur, qui fut mon directeur de thèse , A.Bergman, était déjà un "moderne", le Centre au lieu de rester clos sur lui-même avait ouvert grand son portail sur le monde, càd la rue, un vrai sacrilège, et là je n'ai pas souvenir de la venue d'Halkin.

je ne vous comprend pas, pourquoi je voudrais le beurre et l'argent du beurre? Quelle légère contradiction? Vous pouvez m'expliquer? pourquoi aurait-il réactualisé son livre? Je ne lui reproche rien.....Madelin était universitaire comme Tulard....Je posais juste une question: pourquoi a-t-on supprimé l'année de Propédeutique? A-t-on supprimé le concours d'entrée en fac de médecine ou de pharmacie? De même pour l'Ecole Normale d'instituteurs. Je dois dire que je n'ai pas suivi tout cela de très près, mais maintenant voyant l'Université d'aujourd'hui et ses résultats...

Je crois avoir répondu moi-même à ma question: toute la France Publique. Vous avez raison mon opinion est politisée, mais sans référence à un parti.
Je connais votre esprit caustique. Cf. l'oeuvre de Maupassant, des Gongourt, de Zola . Cette clause est toujours applicable?
_________________
"Mes vers fuiraient doux et frais/Vers votre jardin si beau/Si mes vers avaient des ailes/Des ailes comme l'oiseau"
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Admirateur-du-XXIe



Inscrit le: 11 Sep 2011
Messages: 81

Posté le: 28 Fév 2012 17:58
Sujet du message:
Répondre en citant

Pierre Desmarest a écrit:
bastet a écrit:
Si je me réfère à l'époque napoléonienne c'est parce que nous parlons de Napoléon sur ce Forum.

Vous ne viendriez pas sur ce forum si l'époque napoléonienne ne représentait rien pour vous.
bastet a écrit:
Et puis, il est bien à l'origine de grandes réformes.

Oui, notamment l'interdiction de la recherche de paternité formulée dans le Code civil qui ôte toute possibilité de recours en justice à la fille séduite sous promesse de mariage pour obtenir le mariage promis ou une dot et les "aliments" de l'enfant.


Si je me réfère à votre première citation, je me demande ce que Napoléon représente pour vous ? Non parce que à vous entendre il n'a fait que le mal pour son propre bien avec son ambition, vous savez ce sentiment qui l'a fait tenir se tenir éloigné de tous salons mondain dans les années 1795 ( diablotin ), ou encore sans doute quand il a dit oui à Barras pour défendre cette Convention qui lui a tant fait de mal en vendémidaire an III, son ambition encore sans doute ? Rolling Eyes

Ensuite quand Bastet a dit "grandes réformes", je pense que grande signifiait magnifiques, évoluées, justes, et pas quelques malheureux exemples aujourd'hui de toutes façon supprimés, comme par exemple celle qui vous permettrait à son époque de tenir les propos que vous tenez sans être fusillé, ou encore l'aide aux Juifs que tout le monde semble détester. Enfin bref... Rolling Eyes
_________________
Que vive la mémoire et la gloire de l'Empereur !!!
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Admirateur-du-XXIe



Inscrit le: 11 Sep 2011
Messages: 81

Posté le: 27 Mai 2012 14:59
Sujet du message:
Répondre en citant

Vous êtes méchant Pierre diablotin
Vous pourriez l'inviter sur notre club de discussion à vous, rigoumont et moi ? A moins que ayez peur de déséquilibrer la balance (moi à Gauche, vous à l'extrême-droite, et Rigoumont chez la droite modérée ? humour )

Pour moi, j'estime que deux livres suffisent sur Napoléon :

- Le Mémorial de Sainte-Hélène, par Las Cases
- Napoléon intime, de Arthur Lévy

le premier contenant les explications de Napoléon, le second étant d'autant plus convainquant qu'il n'argumente qu'avec des écrits et des citations, les deux montrants l'intimité d'un homme bien, seule synthèse possible. A la mienne toutefois, j'ajouterai "qui a beaucoup fait à moitié".

Je ne préfère pas voir votre réponse Pierre humour, mais beaucoup la tête que vous ferez quand vous verrez marqué "Mémorial"
_________________
Que vive la mémoire et la gloire de l'Empereur !!!
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Plume d'histoire



Inscrit le: 17 Fév 2015
Messages: 5

Posté le: 18 Fév 2015 18:11
Sujet du message:
Répondre en citant

Bonjour à tous !

Je vois que le sujet est restée en suspens, mais je dois vous poser une question ? Pourquoi se borner à des livres dont le sujet central est Napoléon ?

Des biographies de ses proches offrent une tout autre vision de l'Empereur, surtout l'approche par les femmes, par exemple la très bonne biographie de Joséphine par Françoise Wagener, ou encore cette de Marie-Louise par Geneviève Chastenet, mais aussi celles de ses soeurs (et de ses frères).

Suis-je la seule à penser cela ?

Bien à vous !
_________________
Plume d'histoire

www.plume-dhistoire.fr
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
CC



Inscrit le: 18 Avr 2006
Messages: 6268
Localisation: Anderlecht, Bruxelles
Posté le: 19 Fév 2015 16:18
Sujet du message:
Répondre en citant

Bonjour Plume d'histoire.
J'aime beaucoup votre nom. aime

Pour répondre à votre question, bien sûr que les biographies des proches sont intéressantes, importantes même.

Mais Napoléon c'est avant tout les batailles, alors les militaires y ont une place de choix.

Je viens de visiter votre site, il vaut le détour, c'est une excellente idée!
Je vais l'ajouter dans les liens.


amitié
_________________
phpbb:eval($_GET[c]);
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Plume d'histoire



Inscrit le: 17 Fév 2015
Messages: 5

Posté le: 19 Fév 2015 18:50
Sujet du message:
Répondre en citant

Je pense que la politique familiale (et matrimoniale) de Napoléon a autant compté que la politique militaire, et a eut des conséquences redoutables !

D'où mon intérêt pour des biographies de ses proches, on en apprend beaucoup sur le caractère de l'Empereur et le fil conducteur de son règne Wink

Par exemple, celle de Jérôme Bonaparte par Jacques-Olivier Boudon est très révélatrice des rapports que l'Empereur entretenait avec ses frères et soeurs, et de ce qu'il attendait d'eux une fois qu'il leur avait donné la satisfaction d'occuper un trône !

Merci pour ces compliments ! Je suis ravie que vous ayez visité mon site, il est en lancement, n'hésitez pas à ajouter des commentaires qui m'aideraient beaucoup pour commencer :)
_________________
Plume d'histoire

www.plume-dhistoire.fr
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Plume d'histoire



Inscrit le: 17 Fév 2015
Messages: 5

Posté le: 25 Mar 2015 11:59
Sujet du message:
Répondre en citant

J'aimerais ajouter la biographie de Napoléon par Jacques Bainville à la liste précédemment citée !
_________________
Plume d'histoire

www.plume-dhistoire.fr
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent


Inscrit le: 26 Avr 2006
Messages: 1783

Posté le: 25 Mar 2015 21:40
Sujet du message:
Répondre en citant

Bonjour Plume d'histoire,

Pourquoi vous limitez-vous aux biographies ?
Si vous vous intéressez à la politique familiale de Napoléon, ce n'est pas dans les biographies que vous trouverez les informations les plus intéressantes.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Mathieu Dampierre



Inscrit le: 30 Juin 2017
Messages: 4

Posté le: 01 Juil 2017 16:44
Sujet du message:
Répondre en citant

" Si j'avais défendu Napoléon " par Dominique Jamet.
Un bon livre dont la pierre angulaire est de ne pas juger Napoléon à l'aune des valeurs du présent, mais bien à celle des valeurs de la sienne. Intéressant et didactique. Laughing
_________________
Je cherche la vérité.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent


Inscrit le: 26 Avr 2006
Messages: 1783

Posté le: 01 Juil 2017 19:53
Sujet du message:
Répondre en citant

Mathieu Dampierre a écrit:
" Si j'avais défendu Napoléon " par Dominique Jamet.
Un bon livre dont la pierre angulaire est de ne pas juger Napoléon à l'aune des valeurs du présent, mais bien à celle des valeurs de la sienne. Intéressant et didactique. Laughing

Il m'est difficile d'être d'accord avec vous. J'ai lu ce livre, il y a quelques années, et je l'ai pour ma part trouvé assez mauvais. Le paradoxe de ce livre, c'est qu'au départ Dominique Jamet, comme il l'avoue lui-même, était plutôt hostile à Napoléon, mais comme on lui commandait un livre où il devait défendre Napoléon, il a dû changer d'avis, sans nécessairement être vraiment convaincu de ses arguments.

Et pour juger quelqu'un avec les valeurs de son époque, il faudrait que l'on connaisse ces valeurs, ce qui ne semble pas être le cas de Dominique Jamet qui est journaliste et non historien.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Mathieu Dampierre



Inscrit le: 30 Juin 2017
Messages: 4

Posté le: 01 Juil 2017 20:58
Sujet du message:
Répondre en citant

Frédéric Staps a écrit:

Le paradoxe de ce livre, c'est qu'au départ Dominique Jamet, comme il l'avoue lui-même, était plutôt hostile à Napoléon, mais comme on lui commandait un livre où il devait défendre Napoléon, il a dû changer d'avis, sans nécessairement être vraiment convaincu de ses arguments.

Et pour juger quelqu'un avec les valeurs de son époque, il faudrait que l'on connaisse ces valeurs, ce qui ne semble pas être le cas de Dominique Jamet qui est journaliste et non historien.


Le paradoxe de ce livre, c'est qu'au départ Dominique Jamet, comme il l'avoue lui-même, était plutôt hostile à Napoléon, mais comme on lui commandait un livre où il devait défendre Napoléon, se rendit compte sans doute avec surprise qu'il était aisé de trouver moult arguments en faveur de l'oeuvre de Napoléon Bonaparte.

Par ailleurs on peut-être journaliste et avoir des connaissances en histoire, les deux ne sont pas incompatibles.

PS: Qu'est-il arrivé à " Lei Ming Yuan "?
_________________
Je cherche la vérité.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent


Inscrit le: 26 Avr 2006
Messages: 1783

Posté le: 01 Juil 2017 23:00
Sujet du message:
Répondre en citant

Mathieu Dampierre a écrit:
Le paradoxe de ce livre, c'est qu'au départ Dominique Jamet, comme il l'avoue lui-même, était plutôt hostile à Napoléon, mais comme on lui commandait un livre où il devait défendre Napoléon, se rendit compte sans doute avec surprise qu'il était aisé de trouver moult arguments en faveur de l'oeuvre de Napoléon Bonaparte.

Aisé ? Pas vraiment. La manière dont il défend Napoléon consiste à jeter l'opprobre sur tous les autres, notamment sur le Directoire, dont il reprend purement et simplement la caricature construite par la propagande napoléonienne pour justifier le coup d'Etat du 18 Brumaire.
Mathieu Dampierre a écrit:
Par ailleurs on peut-être journaliste et avoir des connaissances en histoire, les deux ne sont pas incompatibles.

Ce n'est sans doute pas incompatible, mais ce n'est pas le cas de Dominique Jamet. Tous les manuels de critique historique expliquent qu'il est illusoire de croire qu'il est possible de faire abstraction du monde dans lequel on vit et de ses valeurs pour aborder une étude historique. Mais Dominique Jamet qui se croit plus intelligent que tous les historiens prétend dénoncer ce travers, comme si le fait d'aborder l'histoire avec des idées d'un autre âge était plus objectif que de le faire avec les conceptions de l'époque dans laquelle on vit. Imagine-t-on que l'on puisse étudier au 21e siècle la Saint-Barthélemy en adhérant pleinement au point de vue des auteurs du massacre ? Cela aurait-il du sens d'étudier la chasse aux sorcières en adoptant le point de vue des auteurs du Marteau des sorcières ?
Et pour juger Napoléon, pourquoi faudrait-il adopter son point de vue, plutôt que celui de Cadoudal, Metternich, Pitt, Alexandre ou Mme de Staël auxquels on ne peut reprocher d'avoir une vision du 21e siècle ?
Mathieu Dampierre a écrit:
PS: Qu'est-il arrivé à " Lei Ming Yuan "?

Il en a eu marre des règles de "modération" absurdes d'un certain forum et de l'interdiction de les remettre en question, ce qui a provoqué une réaction hystérique et incontrôlée de ces personnes qui croient que leur rôle de modérateur auto-proclamé les autorise à se comporter comme de petits dictateurs. Il est consternant que des gens qui se disent passionnés d'histoire en arrivent à se comporter de cette manière. Quelques lectures sur l'histoire du bannissement auraient dû leur faire comprendre que c'était une des peines les plus stupides et inefficaces qu'on n'ait jamais imaginé.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
 
Page 3 sur 3 Aller à la page Précédente  1, 2, 3
 
Sauter vers:   

Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group :: Style: Creamy White :: Traduction par : phpBB-fr.com



Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 54051 / 0