Remplir les blancs ou la méthode historique de Rétif

Que se passe-t-il ensuite?

Visitez les pages sur le Retour des Cendres

Visitez les pages sur la période suivant la mort de Napoléon

Message par Frédéric Staps » 02 Juin 2018 10:47

Cipriani Franceschi a écrit :du moins de prouver si la fausse particule "de la Bretonne" est avérée :shock:

La fausseté de la particule est sans aucun doute avérée puisqu'elle était déjà avérée pour Nicolas-Edme qui s'appelait simplement Rétif et qui l'a ajoutée à son nom d'auteur.
En paraphrasant Clemenceau, on pourrait dire que l'histoire militaire n'est pas de l'histoire.
Avatar de l’utilisateur
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
 
Message(s) : 3620
Inscription : 26 Avr 2006 12:17

Message par Cipriani Franceschi » 02 Juin 2018 21:53

oui tout à fait (il n'était pas noble, c'est je crois le nom d'un lieu-dit) ;)

je voulais dire, dans le cas de Georges Rétif, le rajout de la fausse particule :salut:
La nature l’avait doué de toutes les qualités nécessaires à un ministre de la Police (Comte Charles-Tristan de Montholon)
Avatar de l’utilisateur
Cipriani Franceschi
 
Message(s) : 1002
Inscription : 14 Jan 2018 12:26
Localisation : Région Parisienne

Message par Frédéric Staps » 03 Juin 2018 8:47

Cipriani Franceschi a écrit :oui tout à fait (il n'était pas noble, c'est je crois le nom d'un lieu-dit) ;)

Le fait que l'auteur du Paysan perverti est issu de la paysannerie a permis à Emmanuel Le Roy Ladurie d'utiliser son livre La vie de mon père comme une source historique importante apportant un témoignage direct sur la condition de vie paysanne au 18e siècle pour l'ouvrage collectif Histoire de la France rurale.
En paraphrasant Clemenceau, on pourrait dire que l'histoire militaire n'est pas de l'histoire.
Avatar de l’utilisateur
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
 
Message(s) : 3620
Inscription : 26 Avr 2006 12:17

Précédent

Retour vers L'Empereur est mort

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron