FAQ Rechercher Liste des Membres Groupes d'utilisateurs Connexion S'enregistrer
Substitution?
Aller à la page Précédente  1, 2, 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
CC



Inscrit le: 18 Avr 2006
Messages: 6317
Localisation: Anderlecht, Bruxelles
Posté le: 03 Jan 2009 16:54
Sujet du message:
Répondre en citant

Hihi! Zézette doute de tout maintenant qu'elle est payée pour! Laughing
Pour te dire... je doute même que cette correspondance publiée soit authentique! C'est dire! fou

Et en plus... je rajoute une couche au doute:


http://www.napoleonprisonnier.com/postmortem/etat_corps.html

amitié
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
CC



Inscrit le: 18 Avr 2006
Messages: 6317
Localisation: Anderlecht, Bruxelles
Posté le: 04 Jan 2009 15:31
Sujet du message:
Répondre en citant

Les vases baladeurs:

http://www.napoleonprisonnier.com/postmortem/vases.html

amitié
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Albertuk



Inscrit le: 06 Déc 2007
Messages: 141
Localisation: Londres
Posté le: 04 Jan 2009 16:21
Sujet du message:
Répondre en citant

Chère CC

Il y aussi eu le rapport du docteur Rutledge, celui qui avait remplacé Arnott auprès de la dépouille de Napoléon après l'autopsie. Il a écrit, au sujet des vases:

J’ai mis ceux-ci dans le cercueil en fer-blanc, où le cadavre avait été préalablement allongé

On peut imaginer que, pour installer ces deux récipients dans le cercueil après que la dépouille y avait été déposé, il avait été plus aisé de les mettre quelque part entre les jambes comme constaté en 1840. Les témoignages de 1840 sont d'ailleurs pas tous précis: les uns parlent entre les jambes, d'autres entre les mollets etc. De toute façon, il est certain qu'on ne pouvait que deviner leur présence en 1840 car les aigles étaient visibles. Mias on n'a pas regardé de près. De toute façon, avec les manips du cercueil en 1821, entre la mise en bière de Napoléon et le dépôt du cercueil dans le tombeau, les vases ont dû bouger un peu à l'intérieur du cercueil, ou ont pu s'enfoncer dans le cercueil, du fait de leur poids (vases en argent, et l'un rempli d'eau-de-vie). Leu seul témoignage précis était celui d'Antommarchi mais comme il a enjolivé son rôle en 1821, en écrivant par exemple que lui avait soudé ces vases (alors que ce fut fait par Millington aidé de Ley), et que lui les avait déposé dans le cercueil etc, on peut aussi bien mettre en question ces détails-ci.
_________________
Amicalement
Albert - UK
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
CC



Inscrit le: 18 Avr 2006
Messages: 6317
Localisation: Anderlecht, Bruxelles
Posté le: 04 Jan 2009 17:30
Sujet du message:
Répondre en citant

Les dents, les cheveux, la barbe, les jambes fléchies...

http://www.napoleonprisonnier.com/postmortem/dents.html

amitié
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
CC



Inscrit le: 18 Avr 2006
Messages: 6317
Localisation: Anderlecht, Bruxelles
Posté le: 04 Jan 2009 17:36
Sujet du message:
Répondre en citant

Merci, Albert, je vais ajouter ce témoignage.

En 21, s'ils avaient osé le dire, certains auraient très certainement tout fait tout seul. Ils semblent souvent avoir été plusieurs à avoir fait la même chose, comme de déposer les vases ou avoir fermé les yeux de l'Empereur.


amitié
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
CC



Inscrit le: 18 Avr 2006
Messages: 6317
Localisation: Anderlecht, Bruxelles
Posté le: 04 Jan 2009 19:16
Sujet du message:
Répondre en citant

http://www.napoleonprisonnier.com/postmortem/vases.html

Voilà un ajout bien intéressant.
Merci Albert!


amitié
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent


Inscrit le: 26 Avr 2006
Messages: 2515

Posté le: 18 Juin 2018 18:05
Sujet du message:
Répondre en citant

BRH a écrit:
Effectivement, à partir du moment où les preuves d'une substitution du corps de Napoléon sont systématiquement niées sans aucun égard pour la réalité.

Il existerait des preuves de la substitution !!! effrayé
Jusqu'à présent, je croyais qu'il n'existait que quelques vagues indices qui pouvaient laisser penser que peut-être il y avait des questions à se poser, mais des preuves... Rolling Eyes

La seule preuve qui pourrait être apportée serait de démontrer que le corps de l'exhumé n'était pas celui de Napoléon et cela, on ne pourra jamais le démontrer sur base de ce qu'ont déclaré les témoins de l'exhumation puisque tous sans hésitation ont reconnu Napoléon dans ce corps. Le seul moyen d'établir cette preuve est donc de procéder à l'ouverture du tombeau pour procéder à des examens et des analyses sur ce qu'il reste du corps. Mais cela n'est apparemment toujours pas à l'ordre du jour.

Si d'aventure cela se produisait un jour et que contre toute attente, il s'avérait que le corps qui se trouve dans le cercueil n'était pas celui de Napoléon, cela ne permettrait pas d'établir que les auteurs de cette substitution sont les Anglais. La fiction imaginée par les auteurs du film Monsieur N. pourrait en effet être considérée comme une explication tout aussi plausible, voire davantage, que celle du roi nécropathe qui s'empare en secret d'un corps dont il pouvait s'emparer sans la moindre difficulté sans se livrer à quelque chose d'aussi tordu.
_________________
En paraphrasant Clemenceau, on pourrait dire que l'histoire militaire n'est pas de l'histoire.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Cipriani Franceschi



Inscrit le: 14 Jan 2018
Messages: 907
Localisation: Région Parisienne
Posté le: 18 Juin 2018 22:52
Sujet du message:
Répondre en citant

Vous êtes passé à coté des preuves.... probablement parce que vous avez loupé des épisodes cruciaux Very Happy

Vous "exhumez" des vieux sujets de dix ans d'âge maintenant ? Shocked

C'est la technique BRH fou

humour Shocked
_________________
La nature l’avait doué de toutes les qualités nécessaires à un ministre de la Police (Comte Charles-Tristan de Montholon)
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent


Inscrit le: 26 Avr 2006
Messages: 2515

Posté le: 19 Juin 2018 6:36
Sujet du message:
Répondre en citant

Cipriani Franceschi a écrit:
Vous êtes passé à coté des preuves.... probablement parce que vous avez loupé des épisodes cruciaux Very Happy

L'éminent juriste qu'est BRH n'a pas l'air de très bien savoir ce qu'est une preuve.
Il considère ainsi comme une preuve un article de journal qui fait état d'une rumeur restée sans suite faute d'avoir pu vérifier quoi que ce soit.
A l'inverse, il refuse de comprendre qu'un récit qui ne s'appuie sur aucun témoignage est un récit imaginaire.
Cipriani Franceschi a écrit:

Vous "exhumez" des vieux sujets de dix ans d'âge maintenant ? Shocked

C'était juste pour ne pas créer un nouveau sujet.
Cipriani Franceschi a écrit:

C'est la technique BRH fou
humour Shocked

Faire remonter un sujet ancien peut être l'occasion de redécouvrir ce qui avait été dit à l'époque, plutôt que de devoir le répéter. Ce sujet paraissait adapté puisqu'il y est question des "indices" (les soi-disant preuves de BRH) relevés par Rétif et par BRH lui-même pour "prouver" l'existence du supposé "crime" et l'évidente culpabilité des perfides Anglais.
_________________
En paraphrasant Clemenceau, on pourrait dire que l'histoire militaire n'est pas de l'histoire.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent


Inscrit le: 26 Avr 2006
Messages: 2515

Posté le: 19 Juin 2018 20:53
Sujet du message:
Répondre en citant

BRH a écrit:
Peu ou prou, cette argumentation fallacieuse a été reprise par Staps, puis (de manière plus surprenante) par Albertuk.

Je n'ai jamais rien écrit sur cette histoire de madriers qui est censée selon BRH prouver je ne sais quoi. Mais il ne faut sans doute pas s'étonner qu'il m'attribue des choses que je n'ai jamais écrites puisque quand Rétif raconte des événements pour lesquels il n'existe aucune source, ça ne le dérange pas et au contraire, ce qui ne le choque, c'est qu'on ose dire qu'il s'agit de récits imaginaires.
_________________
En paraphrasant Clemenceau, on pourrait dire que l'histoire militaire n'est pas de l'histoire.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent


Inscrit le: 26 Avr 2006
Messages: 2515

Posté le: 20 Juin 2018 7:18
Sujet du message:
Répondre en citant

En réponse au fait que je viens de dire que je n'avais jamais rien écrit à propos des madriers, BRH exhume des vieux textes qui ont peut-être pour but de démontrer le contaire.

BRH a écrit:
Moi a écrit:
BRH a écrit:
Certainement pas ! Vous devriez mieux vous informer sur le témoignage d'Ali. Il contient beaucoup de contradictions: voici que les madriers dont Macé nous disait qu'ils n'avaient jamais existé sont de retour... mais personne d'autre qu'Ali ne les a vus: étrange, n'est-il pas ? Ceci n'interpelle pas le critique que vous êtes ?


Cela m'interpelle modérément. Cela confirme simplement mon opinion sur l'approche de Jacques Macé. Il s'est risqué au jeu d'essayer de formuler des hypothèses pour expliquer que les anomalies n'en étaient pas. Et il s'est en partie cassé la figure. Car sa démarche était démonstrative plutôt qu'historique. Il voulait prouver que sa vérité était la bonne et non essayer de déterminer quelle est la vérité.

Il était bien question des madriers dans cet échange, mais tout le monde pourra constater que je n'ai strictement rien écrit sur ce sujet, même pas le mot "madrier" et que seul BRH en dit quelque chose.
_________________
En paraphrasant Clemenceau, on pourrait dire que l'histoire militaire n'est pas de l'histoire.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
 
Page 3 sur 3 Aller à la page Précédente  1, 2, 3
 
Sauter vers:   

Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group :: Style: Creamy White :: Traduction par : phpBB-fr.com



Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 60056 / 0