Masques, caricatures et autres morphings

Que se passe-t-il ensuite?

Visitez les pages sur le Retour des Cendres

Visitez les pages sur la période suivant la mort de Napoléon
Répondre
Avatar du membre
Cipriani Franceschi
Histrion de l'empire
Messages : 2159
Enregistré le : 14 janv. 2018 12:26
Localisation : Région Parisienne

Re: Masques, caricatures et autres morphings

Message par Cipriani Franceschi » 17 sept. 2019 20:47

ClaudeM a écrit :
17 sept. 2019 17:54
Cipriani, pas la peine de vous justifier, le calembour n'en vaut pas la peine.
Gaston Leroux, à part la mère, je n'ai pas bien vu le rapport... Désolé.
Je vous en prie, en effet ce n'est pas bien important :?

Gaston Leroux, j'y ai vu deux rapports possibles : d'une part, l'extrait du roman que j'ai posté ici contient les mots "péremptoire" et "vous connaissez ma mère"... (il s'agit donc d'une pure coïncidence) et d'autre part, ce roman a été adapté à deux reprises à la télévision... compte tenu de votre carrière, je me suis dis que vous connaissiez peut-être le roman et ses adaptations télévisées, et que votre calembour pouvait y faire allusion... mais je me suis fait sans doute trop de noeux dans la tête ;)
ClaudeM a écrit :
17 sept. 2019 17:54
Pour les thèses du docteur, j'en ai lu ce que vous avez rapporté, ça m'a largement suffit.
si vous le dites.... à chacun de se forger sa propre opinion dans cette affaire de masque mortuaire passablement compliquée :shock:
La nature l’avait doué de toutes les qualités nécessaires à un ministre de la Police (Comte Charles-Tristan de Montholon)
Avatar du membre
Cipriani Franceschi
Histrion de l'empire
Messages : 2159
Enregistré le : 14 janv. 2018 12:26
Localisation : Région Parisienne

Re: Masques, caricatures et autres morphings

Message par Cipriani Franceschi » 17 sept. 2019 21:28

d'hautpoul a écrit :
17 sept. 2019 17:40
Certes le plâtre était de qualité médiocre, mais rien ne précise que la quantité était minime. Il existait (et encore de nos jours , utilisé localement) un gisement de Gypse dans Prospérous bay plain.
Désolé de me référer encore au livre du docteur Paoli... Mais celui-ci précise que le plâtre obtenu était en quantité suffisante, provenant de Prosperous valley ;)
d'hautpoul a écrit :
17 sept. 2019 17:40
On ne sait trop pourquoi Fréderic Masson écrit "cependant le docteur Burton, au péril de sa vie s'était procuré le plâtre nécessaire pour le moulage.
on peut en déduire que Frédéric Masson reprenait à son compte la version du gypse rapporté par Burton de l'ilot George Island... voici (encore) ce qu'en dit le Dr Paoli : "Le docteur Burton a semble t-il eu connaissance d'un gisement de gypse, sur un ilot proche, au sud-est de Sainte-Hélène, dénommé George Island. Malgré le danger, il s'y serait rendu, avec un bateau ou une chaloupe et quelques matelots"
d'hautpoul a écrit :
17 sept. 2019 17:40
Ce qui est étonnant , c'est que la construction de New Longwood étant terminée, on n'ait pas trouvé un restant de plâtre au milieu des matériaux.
Comme je l'avais déjà rapporté sur l'ancien forum d'Albert M, on a retrouvé un bout d'oreille en plâtre dans les poubelles de Longwood :lol:
d'hautpoul a écrit :
17 sept. 2019 17:40
Le gypse étant abondant, c'est plutôt la difficulté de fabriquer un plâtre de bonne qualité qui a retardé la prise du masque
Toujours selon le bon docteur François Paoli, le gisement de Prosperous Valley a permis d'obtenir un plâtre de bonne qualité ;)
d'hautpoul a écrit :
17 sept. 2019 17:40
Quant à la légende du gypse sur George island, cela a été depuis longtemps démenti
Démenti par qui ? :shock:
La nature l’avait doué de toutes les qualités nécessaires à un ministre de la Police (Comte Charles-Tristan de Montholon)
Avatar du membre
Cipriani Franceschi
Histrion de l'empire
Messages : 2159
Enregistré le : 14 janv. 2018 12:26
Localisation : Région Parisienne

Re: Masques, caricatures et autres morphings

Message par Cipriani Franceschi » 17 sept. 2019 21:43

Concernant la prise du masque sur le visage de Napoléon, voici ce qu'en dit Chantal Prévost, historienne et responsable des bibliothèques à la Fondation Napoléon :

Antommarchi n’a pris que le bloc facial, c’est-à-dire l’empreinte de la bouche, du nez et des yeux. La
boîte crânienne, le front, les oreilles (peu développées), le cou sont des compléments modelés après
coup. Ces éléments ajoutés pour présenter un masque de façon plus réaliste seraient selon certains
auteurs le travail d’un artiste anglais de passage, Rubidge, ce qui expliquerait pour certains la non-conformité
de ces éléments d’après les portraits de l’empereur.


Antommarchi n'aurait donc réalisé que le bloc facial à Longwood, avec le plâtre obtenu grâce au gisement de Prosperous Valley ... une assertion quelque peu surprenante, dans la mesure où - si je ne m'abuse - plusieurs témoins font état de "plusieurs morceaux" du masque mortuaire séchant sur la cheminée :shock:

https://www.cairn.info/revue-napoleonic ... ge-174.htm
La nature l’avait doué de toutes les qualités nécessaires à un ministre de la Police (Comte Charles-Tristan de Montholon)
Avatar du membre
ClaudeM
Messages : 468
Enregistré le : 25 août 2008 21:28
Localisation : Val de Marne

Re: Masques, caricatures et autres morphings

Message par ClaudeM » 17 sept. 2019 22:34

Antommarchi a aidé Burton, mais ça n'est pas lui qui a fait le travail.
Donc est-ce que Chantal Prévost ne veut pas dire qu'il a "pris" dans le sens de subtilisé?
Et en Angleterre, pas à Longwood.
A Longwood, au risque de répéter ce qui a été dit, Burton a moulé, en plusieurs morceaux, la tête
complète, y compris l'arrière du crane et le cou. :pied:
Les témoignages disent aussi, désolé pour Paoli, que le plâtre était assez grossier. :diable:
Ce qui, pour ceux qui pensent que le Malmaison est le masque coulé dans le "creux" de Burton,
ne ferait que l'attester.
On peut en effet constater de nombreux trous et irrégularités...
Ce qui contraste avec le plâtre bien lissé du Rusi, qu'avec une grande assurance, l'inénarrable
professeur Hickey, dans l'émission historique américaine, a assuré, sans rire, être le masque
Burton original... :ordi:
:salut:
J'aurais mieux fait de rester en Egypte. Napoleon
Avatar du membre
Cipriani Franceschi
Histrion de l'empire
Messages : 2159
Enregistré le : 14 janv. 2018 12:26
Localisation : Région Parisienne

Re: Masques, caricatures et autres morphings

Message par Cipriani Franceschi » 18 sept. 2019 6:22

ClaudeM a écrit :
17 sept. 2019 22:34
Antommarchi a aidé Burton, mais ça n'est pas lui qui a fait le travail.
oui, et c'est ce qui permis à Burton de réclamer la paternité du masque, mais on sait qu'il fut débouté de ses prétentions en justice
ClaudeM a écrit :
17 sept. 2019 22:34
Donc est-ce que Chantal Prévost ne veut pas dire qu'il a "pris" dans le sens de subtilisé?
Et en Angleterre, pas à Longwood.
Détachée de son contexte, il est vrai que cette phrase de Chantal Prévost peut surprendre... Mais en fait, il semble bien qu'elle fasse allusion à la subtilisation de la partie faciale de l'empreinte, puisqu'en début de son article elle mentionne :

"Prise d’empreinte attestée le 7 mai 1821 à 16 heures par le Dr Burton.
Dans la soirée, le Dr Antommarchi (et Mme Bertrand) prit la partie centrale"

il faudrait que je reprenne mes notes relatives à la conférence qu'elle avait donnée là-dessus à la Fondation Napoléon, à la suite de son article, je ne me souviens plus si elle avait précisé sa pensée sur ce point :?
ClaudeM a écrit :
17 sept. 2019 22:34
A Longwood, au risque de répéter ce qui a été dit, Burton a moulé, en plusieurs morceaux, la tête
complète, y compris l'arrière du crane et le cou.
Les témoignages disent aussi, désolé pour Paoli, que le plâtre était assez grossier.
Ce qui, pour ceux qui pensent que le Malmaison est le masque coulé dans le "creux" de Burton,
ne ferait que l'attester.
On peut en effet constater de nombreux trous et irrégularités...
sauf témoignages ou éléments de preuve contraires, je suis à priori parfaitement d'accord avec vous ;)
ClaudeM a écrit :
17 sept. 2019 22:34
Ce qui contraste avec le plâtre bien lissé du Rusi, qu'avec une grande assurance, l'inénarrable
professeur Hickey, dans l'émission historique américaine, a assuré, sans rire, être le masque
Burton original...
Le Pr Lucotte va dans le même sens, puisque dans son premier communiqué d'examen du Rusi, il déclare que celui-ci est confectionné (je cite de mémoire) "dans un plâtre blanc de Paris de bonne qualité"

Nous attendons avec une certaine curiosité la publication définitive de ses travaux sur le Rusi, Lucotte allant jusqu'à affirmer que celui-ci est bien le vrai masque mortuaire de Napoléon, puisque contenant notamment des poils (de barbe ? il s'agirait en fait plutôt de sourcils, selon l'inénarrable professeur généticien) de l'Empereur... l'examen d'échantillons révélant que l'ADN de ces "poils" est bien celui de Napoléon... et comme le Pr Lucotte a identifié l'ADN de Napoléon à partir d'échantillons de ses cheveux... CQFD :D

Toutefois, on sait que Napoléon a été rasé sur son lit de mort, et que les poils de sa barbe ont été conservés et distribués pieusement à certains proches... on peut donc très bien imaginer un faussaire implantant des poils de Napoléon dans le plâtre du Rusi encore frais (un peu comme les poils qui se trouvent sur le masque en cire Noverraz) : cela ne fait donc pas ipso facto du Rusi le seul masque authentique de Napoléon :shock:

A noter enfin que j'ai relancé ce sujet des masques (cf. mon message du 12 septembre) en émettant des doutes sur les dires du Dr Paoli (celui-ci ne citant aucune sources) concernant le gisement de gypse de Prosperous Valley qui aurait servi à réaliser le masque mortuaire de l'Empereur : il semble donc bien que ce fait soit avéré :salut:
La nature l’avait doué de toutes les qualités nécessaires à un ministre de la Police (Comte Charles-Tristan de Montholon)
Avatar du membre
d'hautpoul
Messages : 540
Enregistré le : 10 août 2007 13:08

Re: Masques, caricatures et autres morphings

Message par d'hautpoul » 18 sept. 2019 8:57

On est bien d'accord, le gypse était en quantité suffisante sur l'île, mais c'est le contraire que vous aviez écrit :shock: :shock:
Cipriani Franceschi a écrit:Vous semblez oublier deux points à mon sens importants, à savoir d'une part le peu de gypse qu'il a été possible de trouver sur l'ile
Comme je l'avais déjà rapporté sur l'ancien forum d'Albert M, on a retrouvé un bout d'oreille en plâtre dans les poubelles de Longwood
Non, cette anecdote a été rapportée par moi, avec la photo de la dite"oreille" exposée à Longwood et contrairement à ce que vous affirmez, c'est au cours de travaux (et non dans la poubelle)vers 1950 que Gilbert Martineau l'a découverte.

Image

Albert Benhamou avait alors ironiquement trouvé que cette "oreille" était plutôt une queue de tasse :shock:
d'hautpoul a écrit : ↑
17 sept. 2019 18:40
Quant à la légende du gypse sur George island, cela a été depuis longtemps démenti
cipriani a écrit:
Démenti par qui ?
Démenti par ceux qui sont allés voir de prés l'îlot en question, où une épaisseur de guano de plusieurs centimètres empêche tout prélèvement de gypse ......si toutefois il y en a.......et complique un débarquement éventuel.
On voit mal ce genre d'expédition se réaliser alors qu'un gisement abondant connu de tous les Saints se trouve à Propeyrous bay.

Voilà ce qu'écrit M Macé dans le n°446 du SN
"On en trouva cependant au sud de l'île, en face de l'îlot Saint-George, remarquable par sa couleur blanche.Un jour un historien découvrit ce petit îlot très difficile d’accès et il décrivit une homérique et dangereuse expédition pour y prélever du gypse. Son récit eut tant de succès qu'on le trouve reproduit dans la plupart des ouvrages sur le décès de l'Empereur.Cet historien de grand renom n'avait cependant pas remarqué que l'îlot n'était pas recouvert de gypse, mais de guano"



Image

La blancheur de l'îlot a un effet de "miroir aux alouettes !" :diabolo:

A noter enfin que j'ai relancé ce sujet des masques (cf. mon message du 12 septembre) en émettant des doutes sur les dires du Dr Paoli (celui-ci ne citant aucune sources) concernant le gisement de gypse de Prosperous Valley qui aurait servi à réaliser le masque mortuaire de l'Empereur : il semble donc bien que ce fait soit avéré[/quote

J'ai lu le livre du D Paoli, il ne m"a pas séduit .

c'est sur le plateau à droite de la photo que le gisement de gypse se trouve(à gauche George Island )

Image


.
Avatar du membre
ClaudeM
Messages : 468
Enregistré le : 25 août 2008 21:28
Localisation : Val de Marne

Re: Masques, caricatures et autres morphings

Message par ClaudeM » 18 sept. 2019 12:46

Cipriani Franceschi a écrit :
18 sept. 2019 6:22
ClaudeM a écrit :
17 sept. 2019 22:34
Antommarchi a aidé Burton, mais ça n'est pas lui qui a fait le travail.
oui, et c'est ce qui permis à Burton de réclamer la paternité du masque, mais on sait qu'il fut débouté de ses prétentions en justice
Vous avez un certain don pour le mélange des genres. :fou: D'après votre phrase, on comprend qu'il fut débouté "d'être l'auteur du masque". Ce qui est faux. Il lui fut dénié d'en être le propriétaire, ce qui est très différent. Il fut donné raison aux Bertrand sur ce point, la propriété du masque fut accordée à la famille du défunt. (Pas à Antommarchi, qui ne fut chargé par la famille, que de l'exécution du positif à partir de la partie faciale).
Cipriani Franceschi a écrit :
18 sept. 2019 6:22
ClaudeM a écrit :
17 sept. 2019 22:34
Donc est-ce que Chantal Prévost ne veut pas dire qu'il a "pris" dans le sens de subtilisé?
Et en Angleterre, pas à Longwood.
Détachée de son contexte, il est vrai que cette phrase de Chantal Prévost peut surprendre... Mais en fait, il semble bien qu'elle fasse allusion à la subtilisation de la partie faciale de l'empreinte, puisqu'en début de son article elle mentionne :
"Prise d’empreinte attestée le 7 mai 1821 à 16 heures par le Dr Burton.
Dans la soirée, le Dr Antommarchi (et Mme Bertrand) prit la partie centrale"
C'est ce que je pensais. Mais alors pourquoi écrivez-vous que Chantal Prévost a dit: "Antommarchi n’a pris que le bloc facial, " et suggérez vous ainsi qu'il s'agit de la "prise" du masque à Longwood? Alors qu'il s'agit de la subtilisation à Londres. :roll:
Certes, Chantal Prevost aurait pu mieux choisir son vocabulaire, mais vous relancez le débat avec quelques fausses pistes. Un peu plus de précision éviterait des mises au point somme toutes superflues. :dodo:
Cipriani Franceschi a écrit :
18 sept. 2019 6:22
ClaudeM a écrit :
17 sept. 2019 22:34
Ce qui contraste avec le plâtre bien lissé du Rusi, qu'avec une grande assurance, l'inénarrable
professeur Hickey, dans l'émission historique américaine, a assuré, sans rire, être le masque
Burton original...
Le Pr Lucotte va dans le même sens, puisque dans son premier communiqué d'examen du Rusi, il déclare que celui-ci est confectionné (je cite de mémoire) "dans un plâtre blanc de Paris de bonne qualité"
....Nous attendons avec une certaine curiosité la publication définitive de ses travaux sur le Rusi, Lucotte allant jusqu'à affirmer que celui-ci est bien le vrai masque mortuaire de Napoléon.../
Je crois qu'il n'osera jamais publier ses travaux sur le Rusi. Car il doit réaliser qu'il est allé trop loin pour satisfaire son commanditaire... :diable:
Et je reste avec mon dossier de contestations point par point sous le bras... :(
Peut-être pourrais-je en faire état ici?...:clin:
Cipriani Franceschi a écrit :
18 sept. 2019 6:22
Toutefois, on sait que Napoléon a été rasé sur son lit de mort, et que les poils de sa barbe ont été conservés et distribués pieusement à certains proches... on peut donc très bien imaginer un faussaire implantant des poils de Napoléon dans le plâtre du Rusi encore frais (un peu comme les poils qui se trouvent sur le masque en cire Noverraz) : cela ne fait donc pas ipso facto du Rusi le seul masque authentique de Napoléon :shock:
On peut l'imaginer, en effet, Mais BRH Va en avaler son Cognac de travers, venant de vous... :ha!:
Pour moi, je ne prête pas autant d'intelligence au "semi-faussaire", car l'ADN étant inconnu à l'époque, n'importe quels poils pouvaient faire l'affaire... ;)
:salut:
J'aurais mieux fait de rester en Egypte. Napoleon
Avatar du membre
d'hautpoul
Messages : 540
Enregistré le : 10 août 2007 13:08

Re: Masques, caricatures et autres morphings

Message par d'hautpoul » 18 sept. 2019 15:05

....Nous attendons avec une certaine curiosité la publication définitive de ses travaux sur le Rusi, Lucotte allant jusqu'à affirmer que celui-ci est bien le vrai masque mortuaire de Napoléon.../

Je crois qu'il n'osera jamais publier ses travaux sur le Rusi. Car il doit réaliser qu'il est allé trop loin pour satisfaire son commanditaire...
Je préfère de loin ce Lucotte ci-dessous :lol: :lol: mais celui dont on parle a t il le même sens de l'honneur que son homonyme?

http://forum.napoleonprisonnier.com/for ... 490#p44490



.
Avatar du membre
Cipriani Franceschi
Histrion de l'empire
Messages : 2159
Enregistré le : 14 janv. 2018 12:26
Localisation : Région Parisienne

Re: Masques, caricatures et autres morphings

Message par Cipriani Franceschi » 19 sept. 2019 3:16

d'hautpoul a écrit :
18 sept. 2019 8:57
Démenti par ceux qui sont allés voir de prés l'îlot en question, où une épaisseur de guano de plusieurs centimètres empêche tout prélèvement de gypse ......si toutefois il y en a.......et complique un débarquement éventuel.
On voit mal ce genre d'expédition se réaliser alors qu'un gisement abondant connu de tous les Saints se trouve à Propeyrous bay.
Merci pour ces précisions ;) Voici de nouveau ce qu'en disait le Dr Paoli : "on put en effet se procurer un plâtre de bonne qualité en quantités suffisantes, grâce à un gisement de gypse dont l'existence était passée inaperçue, dans une vallée voisine de Longwood, Prosperous Valley"... Je m'interroge toutefois sur la "source primaire" (comme dirait Cyril Drouet) indiquant l'existence de ce gisement :quoi:
d'hautpoul a écrit :
18 sept. 2019 8:57
Voilà ce qu'écrit M Macé dans le n°446 du SN
"On en trouva cependant au sud de l'île, en face de l'îlot Saint-George, remarquable par sa couleur blanche. Un jour un historien découvrit ce petit îlot très difficile d’accès et il décrivit une homérique et dangereuse expédition pour y prélever du gypse. Son récit eut tant de succès qu'on le trouve reproduit dans la plupart des ouvrages sur le décès de l'Empereur. Cet historien de grand renom n'avait cependant pas remarqué que l'îlot n'était pas recouvert de gypse, mais de guano"
Sans citer explicitement son nom, on peut présumer que Jacques Macé fait allusion à Frédéric Masson :shock:
d'hautpoul a écrit :
18 sept. 2019 8:57
J'ai lu le livre du D Paoli, il ne m"a pas séduit
J'en termine la lecture, j'ai trouvé le récit plaisant malgré les longues digressions... La vie d'Antommarchi ne se résume pas à Sainte-Hélène, le Dr Paoli relate son existence avant (son enfance corse, ses études médicales en Italie...) et après (son voyage au Mexique, la révolte polonaise, sa mort à Cuba...) et à chaque page transpire toute l'affection que porte Paoli pour son compatriote Corse, malgré les deux siècles qui les séparent

Toutefois, ce qui me gène peut-être le plus, c'est la préface flatteuse de Tulard dont Paoli a bénéficié... encore une fois, j'ai du mal à discerner quelle "interprétation ingénieuse... le livre que vous allez lire est donc neuf, il sera passionnément discuté..." apporte le récit du Dr Paoli sur la question du masque mortuaire de Napoléon (au contraire, rien qu'on ne sache plus ou moins déjà) :quoi:
La nature l’avait doué de toutes les qualités nécessaires à un ministre de la Police (Comte Charles-Tristan de Montholon)
Avatar du membre
Cipriani Franceschi
Histrion de l'empire
Messages : 2159
Enregistré le : 14 janv. 2018 12:26
Localisation : Région Parisienne

Re: Masques, caricatures et autres morphings

Message par Cipriani Franceschi » 19 sept. 2019 14:05

d'hautpoul a écrit :
18 sept. 2019 8:57
Non, cette anecdote a été rapportée par moi, avec la photo de la dite "oreille" exposée à Longwood et contrairement à ce que vous affirmez, c'est au cours de travaux (et non dans la poubelle) vers 1950 que Gilbert Martineau l'a découverte.
Certes, mais comme je l'avais mentionné à cette occasion, la phrase "retrouvée dans les poubelles de Longwood" a été prononcée par Thierry Lentz lors d'une conférence à la Fondation Napoléon (j'étais présent) comme quoi, même les meilleurs... ;)
La nature l’avait doué de toutes les qualités nécessaires à un ministre de la Police (Comte Charles-Tristan de Montholon)
Avatar du membre
Cipriani Franceschi
Histrion de l'empire
Messages : 2159
Enregistré le : 14 janv. 2018 12:26
Localisation : Région Parisienne

Re: Masques, caricatures et autres morphings

Message par Cipriani Franceschi » 19 sept. 2019 18:48

Désolé de continuer (et de finir) dans la même veine, si j'ose dire... :? Mais je viens de terminer (dans l'avion) la lecture du livre du Docteur François PAOLI, et je dois dire que deux points m'ont interpellés dans la fin de son récit... :shock:

- d'une part, PAOLI accrédite l'authenticité du masque Arnott, masque en cire qui aurait été réalisé sur le visage de l'Empereur par ce médecin Anglais dans la nuit du 5 au 6 Mai 1821 (alors que selon Chantal Prévost notamment, aucun document d'archives ne le certifie) :ha!:

- d'autre part, le "secret du masque" (c'est le sous-titre accrocheur du livre) serait en fait une "falsification", suggérée par Napoléon lui-même, souhaitant laisser à la postérité un visage jeune, de "premier Consul"... et pour ce faire, Antommarchi aurait volontairement supprimé sur le moulage du masque (les "positifs") les bosses existantes sur le front impérial, résultant de sa maladie de PAGET... :quoi:
La nature l’avait doué de toutes les qualités nécessaires à un ministre de la Police (Comte Charles-Tristan de Montholon)
Avatar du membre
ClaudeM
Messages : 468
Enregistré le : 25 août 2008 21:28
Localisation : Val de Marne

Re: Masques, caricatures et autres morphings

Message par ClaudeM » 19 sept. 2019 21:55

Ah! Ah! Ah! :bravo: Vous aimez bien perdre votre temps.Vous avez tellement mieux à lire (si 'on vous croit) dans votre bibliothèque. Ca sautait aux yeux que ce Paoli était un hurluberlu. :fou: Plus personne ne défend le masque Arnott. Car personne n'aurait pu pendre ce masque, :quoi: le corps étant jalousement gardé par les français, et aucun Anglais n'aurait pu prendre une empreinte en cire sans se faire éjecter.:rouge:

Et les bosses existantes et tout le reste. :fou: Et Tulard, si j'ai bien compris, qui s'abaisse (si c'est possible) en dédicaçant cet ouvrage... :langue:
Enfin. Comment peut-on trouver un éditeur et une dédicace avec de telle sornettes? :pasbien: Les bras m'en tombent :quoi:
:salut:
J'aurais mieux fait de rester en Egypte. Napoleon
Avatar du membre
Cipriani Franceschi
Histrion de l'empire
Messages : 2159
Enregistré le : 14 janv. 2018 12:26
Localisation : Région Parisienne

Re: Masques, caricatures et autres morphings

Message par Cipriani Franceschi » 19 sept. 2019 23:41

ClaudeM a écrit :
19 sept. 2019 21:55
Ah! Ah! Ah! :bravo: Vous aimez bien perdre votre temps. Vous avez tellement mieux à lire (si l'on vous croit) dans votre bibliothèque.
sans nul doute oui... ;) mais je n'avais pas de préjugés en ouvrant ce livre, je l'avais depuis quelques années... :? et ce qui m'intéressait surtout (le reste... la vie d'Antommarchi, la "thèse" de Paoli sur le masque, étant somme toute un peu accessoire) était de lire ce qu'il disait de Cipriani... or, là-dessus, pas de révélations fracassantes non plus, le Dr Paoli reprend les poncifs du genre, avec notamment une date de naissance fixée à 1773, sans que personne ne sache très bien d'où elle sort :quoi:
ClaudeM a écrit :
19 sept. 2019 21:55
Ca sautait aux yeux que ce Paoli était un hurluberlu. Plus personne ne défend le masque Arnott. Car personne n'aurait pu prendre ce masque, le corps étant jalousement gardé par les français, et aucun Anglais n'aurait pu prendre une empreinte en cire sans se faire éjecter.
Je suis bien d'accord avec vous ! il n'existe pas un historien actuel sérieux pour défendre le masque Arnott :shock:

Pour le "plaisir" :fou: je ne résiste toutefois pas à rapporter ce qu'en dit le Dr Paoli : "son empreinte a été à l'origine prélevée à la sauvette en cachette des Français, ou avec la complicité de l'un d'entre eux"

(on peut penser que l'abbé Vignali, qui veillait le corps de Napoléon, a pu s'assoupir par moments, mais tout de même...) :ha!:
ClaudeM a écrit :
19 sept. 2019 21:55
Et les bosses existantes et tout le reste.
Justement, au sujet de ces bosses, le Dr Paoli d'ajouter : "le masque Arnott a en revanche l'avantage de présenter, au niveau du front, les deux bosses, à peu près symétriques, caractéristiques de la maladie de PAGET, qui ont été évidemment supprimées sur le masque Antommarchi, conformément aux ordres très précis donnés par l'Empereur avant sa mort"

(la maladie de Paget n'a été décrite médicalement qu'en 1877... mais l'Empereur était visionnaire) :fou:
ClaudeM a écrit :
19 sept. 2019 21:55
Et Tulard, si j'ai bien compris, qui s'abaisse (si c'est possible) en dédicaçant cet ouvrage...
Enfin. Comment peut-on trouver un éditeur et une dédicace avec de telle sornettes? Les bras m'en tombent
Allez savoir... l'éditeur Publisud n'est pas des plus renommés, quant à Tulard, peut-être aura t-il été abusé quelque peu par les titres universitaires de Médecine un peu ronflants du Dr Paoli... Après tout, le Comte Léon n'avait-il pas signé la post-face du livre de Rétif ? ;)
La nature l’avait doué de toutes les qualités nécessaires à un ministre de la Police (Comte Charles-Tristan de Montholon)
Avatar du membre
Cipriani Franceschi
Histrion de l'empire
Messages : 2159
Enregistré le : 14 janv. 2018 12:26
Localisation : Région Parisienne

Re: Masques, caricatures et autres morphings

Message par Cipriani Franceschi » 20 sept. 2019 7:19

d'hautpoul a écrit :
18 sept. 2019 8:57
Démenti par ceux qui sont allés voir de prés l'îlot en question, où une épaisseur de guano de plusieurs centimètres empêche tout prélèvement de gypse ......si toutefois il y en a.......et complique un débarquement éventuel.
On voit mal ce genre d'expédition se réaliser alors qu'un gisement abondant connu de tous les Saints se trouve à Propeyrous bay.

Voilà ce qu'écrit M Macé dans le n°446 du SN
"On en trouva cependant au sud de l'île, en face de l'îlot Saint-George, remarquable par sa couleur blanche. Un jour un historien découvrit ce petit îlot très difficile d’accès et il décrivit une homérique et dangereuse expédition pour y prélever du gypse. Son récit eut tant de succès qu'on le trouve reproduit dans la plupart des ouvrages sur le décès de l'Empereur. Cet historien de grand renom n'avait cependant pas remarqué que l'îlot n'était pas recouvert de gypse, mais de guano"


Rendons à César ce qui appartient à César... ;)

En effet, sous la plume de Jacques Macé se dissimule à l'évidence Frédéric Masson, auteur notamment de Napoléon à Sainte-Hélène publié en 1912
or, le Dr Paoli (encore lui) fait état d'une Notice sur les objets historiques que possède Caracas, écrite par Aristide ROJAS, écrivain et journaliste Vénézuélien, et préfacée par José-Maria Antommarchi, demi-frère du célèbre médecin Corse, notice dans laquelle on peut lire notamment :

  • "il n'y avait pas de plâtre dans les environs de
    Longwood, et celui auquel on donnait ce nom et
    que la maréchale Bertrand avait reçu n'était que
    de la chaux impure. Antommarchi se trouvait
    très-ennuyé de ce contretemps, lorsque le docteur
    Burton lui indiqua qu'il y avait près de là
    un gisement de plâtre. Aussitôt, le contre-amiral
    Lambert donna des ordres pour qu'on allât le
    découvrir, et un canot partit à l'endroit indiqué.
    —Au bout de quelques heures, on apporta quelques
    fragments qui furent calcinés, et dont Antommarchi
    se servit pour prendre le masque de
    l'auguste visage"


Cette Notice, petit opuscule de 47 pages, a été imprimée à Paris en 1873, soit bien avant le livre de Masson... quasi-introuvable mais disponible à la BNF, elle est consultable sur Gallica :salut:
La nature l’avait doué de toutes les qualités nécessaires à un ministre de la Police (Comte Charles-Tristan de Montholon)
Avatar du membre
d'hautpoul
Messages : 540
Enregistré le : 10 août 2007 13:08

Re: Masques, caricatures et autres morphings

Message par d'hautpoul » 20 sept. 2019 9:37

En effet, sous la plume de Jacques Macé se dissimule à l'évidence Frédéric Masson, auteur notamment de Napoléon à Sainte-Hélène publié en 1912
or, le Dr Paoli (encore lui) fait état d'une Notice sur les objets historiques que possède Caracas, écrite par Aristide ROJAS, écrivain et journaliste Vénézuélien, et préfacée par José-Maria Antommarchi, demi-frère du célèbre médecin Corse, notice dans laquelle on peut lire notamment :

C'est un coup des anglais de Hudson! quel bel argument à faire valoir dans une enceinte de justice, de mettre en évidence que "au péril de sa vie Burton est allé récupérer du gypse en pleine mer" Heureusement cela n'a pas marché et les français ont eu gain de cause dans leur action en propriété du masque . :bravo:
A la voile, à la rame, faire le tour de l'île pour se rendre à George Island, recouverte de guano,débarquer sur une vraie patinoire, et revenir en quelques heures :fou: .....nos amis anglais nous ont pris pour des naïfs, malheureusement certains historiens" ........... :ha!:

L'article du journaliste Aristide ROJAS a été repris depuis, une multitude de fois , par la famille d'Antomarchi comme cet extrait du livre
le "masque mortuaire de napoléon"Pascal Antomarchi

"Nous devons de vifs et sincères remerciements à M. Jean Antomarchi, de Rueil-Malmaison, arrière petit neveu du docteur, possesseur de précieux papiers de famille qui a bien voulu y puiser les éléments d'une très intéressante et érudite collaboration......"



Image
Image


:salut:
Répondre