Napoléon vu par Pons de l'Hérault

L'Empereur a abdiqué. Il est à la tête d'une île ridiculement petite et cependant, il ne courbe pas l'échine.

Visitez les pages sur l'île d'Elbe
Répondre
Avatar du membre
Diana
Mamy cool
Messages : 1513
Enregistré le : 20 avr. 2006 14:21
Localisation : Andalousie

Napoléon vu par Pons de l'Hérault

Message par Diana » 29 mai 2006 0:53

Parmi les souvenirs et anecdotes relatés par Pons de l’Hérault, voici quelques réflexions de l’auteur concernant Napoléon que vous trouverez dans :

NAPOLÉON, empereur de l'île d'Elbe
souvenirs et Anecdotes de Pons de l'Hérault
Les Éditeurs Libres


…« Aux jours de sa toute-puissance, alors qu’il était le Roi des rois, nul n’était assez haut placé pour pouvoir regarder l’empereur Napoléon en face ; il échappait à toutes les observations. Les louanges avaient cessé d’avoir un caractère de vérité.
Il n’en était pas ainsi à l’île d’Elbe. Le prince qui était venu régner sur ce rocher ne portait point l’auréole d’invulnérabilité qui naguère couronnait l’empereur des Français…Cependant Napoléon n’était pas moins grand à Porto-Ferrajo qu’à Paris. Mais le prestige avait cessé : on doutait de l’immensité de son génie, ou du moins on faisait semblant d’en douter. Ce doute flattait les nains de droit divin qui, dans les illusions de leur orgueil, s’imaginaient pouvoir ainsi se rapprocher du géant populaire, à la taille duquel ils n’avaient jamais eu jusqu’alors la pensée de mesurer leur taille.
…Il n’y a donc rien d’extraordinaire dans la croyance que l’empereur Napoléon n’a jamais été plus complètement et plus parfaitement examiné qu’à l’île d’Elbe. Ce n’est qu’à l’île d’Elbe en effet que l’on a pu étudier et connaître Napoléon. Soldat, il devait prendre et il prenait toutes les formes que son ambition lui imposait ; empereur, il était placé si haut qu’on ne pouvait pas le voir ; à Sainte-Hélène, il posait pour la postérité. Mais à l’île d’Elbe il n’en était pas de même : ce n’était plus Napoléon l’invincible, Napoléon le Roi des rois, Napoléon inabordable ; c’était Napoléon vaincu, Napoléon dépossédé, Napoléon populaire. Ce n’était pas Napoléon prisonnier et torturé comme il fut ensuite à Sainte-Hélène. Il n’avait pas cessé de régner.
Nous n’avons jamais vu un portrait de Napoléon parfaitement ressemblant. Eh bien, on n’avait pas été mieux inspiré dans la peinture de son caractère moral que dans celle de ses traits physiques. »
Avatar du membre
Joker
Bouffon impérial
Messages : 1347
Enregistré le : 20 avr. 2006 23:17
Localisation : Bruxelles - Belgique

Message par Joker » 29 mai 2006 23:19

Dans ce texte, Pons de l'Hérault témoigne d'une belle justesse de vue ! :amour:
"Les erreurs du passé sont les faiblesses de l'avenir" (Anonyme)
Avatar du membre
général BERTRAND
Elbois de coeur
Messages : 231
Enregistré le : 30 mai 2006 10:58
Localisation : HANNUT avant le grand départ...
Contact :

Message par général BERTRAND » 10 août 2007 11:05

Une gravure envoyée par PONS à POGGI di Talavo, commissaire de police à l'île d'Elbe pendant le séjour impérial.
POGGI possède toujours une descendance en Corse.
Image
Qui odit veritatem, odit lucem
Avatar du membre
CC
Messages : 6238
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 10 août 2007 13:52

Voici une petite note biographique sur Pons de l'Hérault:

http://www.napoleonprisonnier.com/acteu ... .html#pons

avec bien entendu l'illustration - comme pour la plupart des illustrations, il faut cliquer sur l'image pour la voir en grand.

Et Diana, je n'avais pas mis cet extrait non plus:

http://www.napoleonprisonnier.com/chron ... html#homme

C'est réparé:


:fleur:
Avatar du membre
Joséphine
Messages : 605
Enregistré le : 17 janv. 2007 20:33

Message par Joséphine » 13 août 2007 13:05

Oh! Une image avec une dédicace! Ca c'est rare!
Elle est en votre possession, Général Bertrand, ou la famille vous l'a montrée et vous avez pu la photographier?
En tout cas, j'aime beaucoup le texte de Pons de l'Hérault qui est repris ici par Diana.
Humain... il a dû regretter Joséphine, à l'île d'Elbe! Et en avoir du remords, quand il a appris sa mort.
Avatar du membre
général BERTRAND
Elbois de coeur
Messages : 231
Enregistré le : 30 mai 2006 10:58
Localisation : HANNUT avant le grand départ...
Contact :

Message par général BERTRAND » 13 août 2007 15:21

C'est tout simplement un descendant actuel de POGGI (En corse) qui me l'a transmise par ... courriel!
:D
Qui odit veritatem, odit lucem
Avatar du membre
Joséphine
Messages : 605
Enregistré le : 17 janv. 2007 20:33

Message par Joséphine » 22 août 2007 13:18

Hihi! L'histoire rattrapée par la technologie!
Avatar du membre
général BERTRAND
Elbois de coeur
Messages : 231
Enregistré le : 30 mai 2006 10:58
Localisation : HANNUT avant le grand départ...
Contact :

Message par général BERTRAND » 02 sept. 2007 10:12

Le verso de la gravure

Image
Qui odit veritatem, odit lucem
Avatar du membre
CC
Messages : 6238
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 02 sept. 2007 12:23

Avatar du membre
CC
Messages : 6238
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 02 sept. 2007 21:53

La réaction de Napoléon face aux autres personnes qui lui parlent:

La promenade à pied sur la grande route qui entourait le golfe de Porto-Ferrajo était, pour l’ordinaire, le rendez-vous des étrangers qui n’étaient pas présentés à l’Empereur, des Elbois qui voulaient le voir, et de toutes les personnes qui avaient besoin de l’entretenir. L’Empereur s’arrêtait facilement, causait volontiers, et ce n’était que dans ses moments d’inquiétude qu’il ne se prêtait pas aux désirs des gens qui l’attendaient. L’Empereur n’aimait pas les individus qui, suivant son expression, « viennent de suite vous manger dans la main », et avec ces individus, il prenait un air de supériorité qui avait la puissance de tout intimider. Il se plaisait avec les personnes qui parlaient librement des choses qu’elles savaient, et il ne cherchait pas à les interrompre. Il avait des attentions marquées pour ne pas augmenter l’état pénible de ceux qui étaient troublés en lui adressant la parole. Il était extrêmement satisfait lorsqu’il était sûr d’avoir une supériorité marquée dans une conversation.

Pons de l'Hérault - p.140-141
Avatar du membre
Joséphine
Messages : 605
Enregistré le : 17 janv. 2007 20:33

Message par Joséphine » 08 sept. 2007 9:45

C'était un vrai chef! Quel homme!
Avatar du membre
CC
Messages : 6238
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 09 sept. 2007 13:53

Avatar du membre
Pons de l'Hérault
Messages : 2
Enregistré le : 26 févr. 2009 16:20

Message par Pons de l'Hérault » 03 mars 2009 0:45

bonjour chers amis !
pour avoir étudié cet intendant des mines de l'Ile d'Elbe, je puis penser que Pons de l'Hérault avait quelques resemblances avec Benjamin Constant: au début très opposés à l'Empereur, les deux hommes font connaissance avec l'homme justement, et non pas avec l'Empereur, comme dit plus haut. mais biensur Pons de l'Hérault va plus loin et le suit !

quel personnage fascinant...

Bien cordialement
Image
André Pons de l'Hérault
Avatar du membre
général BERTRAND
Elbois de coeur
Messages : 231
Enregistré le : 30 mai 2006 10:58
Localisation : HANNUT avant le grand départ...
Contact :

Message par général BERTRAND » 03 mars 2009 19:29

Et bien bienvenue à "il nostro babbo" comme l'appelaient les mineurs de Rio! Ce qui ne plut pas à l'Empereur le 5 mai 1814 lors de sa visite dans la localité... :D
Modifié en dernier par général BERTRAND le 03 mars 2009 23:24, modifié 1 fois.
Qui odit veritatem, odit lucem
Avatar du membre
Pons de l'Hérault
Messages : 2
Enregistré le : 26 févr. 2009 16:20

Message par Pons de l'Hérault » 03 mars 2009 22:59

oui, on imagine bien la scène !
:D :D :D
Image
André Pons de l'Hérault
Répondre