Peut-on écrire que l'on n'aime pas trop Napoléon...

Pour parler ici des habitudes de l'homme Napoléon, de ses préférences et de ses aversions, mais aussi de ses proches, des familiers, des contemporains, des militaires.
Pour aborder les habitudes, les grands évènements, le mode de vie...
Pour poser vos questions sur la période du Premier Empire.

Message par La Bédoyère » 04 Août 2008 17:07

Cher tous,

S'il m'est possible de dire un mot qui n'est pas sur la même partition que Drouet Cyril, il me semble important de revenir sur quelques points essentiels :

la rupture de la paix d'Amiens.

Le 17 mai 1803, alors que les dispositions du traité de paix d'Amiens sont applicables, le gouvernement britannique, sans déclaration de guerre, fait saisir tous les navires français et hollandais à sa portée.

La formation de la Troisième coalition :

La Russie s'allie avec l'Angleterre, par le traité de Saint-Pétersbourg, le 11 avril 1805.

L'Autriche rejoint la Coalition le 11 juin 1805.

Alors, sans vouloir polémiquer à outrance, en quoi est-il anormal que Napoléon écrive à Talleyrand, le 13 août 1805, qu'il désire attaquer l'Autriche ?...

Ca va personne ne se sent agressé par ce que je viens d'écrire ?

Qui a dit que le sujet est pourri ?...

Cordialement :salut:
---
Quelle époque, quels hommes
Avatar de l’utilisateur
La Bédoyère
De coeur et de passion
 
Message(s) : 909
Inscription : 07 Juin 2007 16:09

Message par Drouet cyril » 04 Août 2008 17:31

1805 est bien une campagne offensive de Napoléon.


Oui, on retrouve cette volonté de prendre les devants à une agression alliée pas seulement par une marche vers le Rhin, mais aussi en Italie du nord et contre Naples dont le sort de la famille régnante est déjà dans la balance.
Ceci n'a d'ailleurs rien d'étonnant. Napoléon, par la voix de Talleyrand, s'en est d'ailleurs assez bien expliqué auprès de Coblenz :

"Ainsi donc l'empereur d'Allemagne a déjà opéré une diversion en faveur des Anglais ! Eh bien ! vous aurez la guerre dans un mois oui, dans un mois, je vous le dis avec douleur. Il faut que tout en Autriche rentre dans l'ordre où l'on se trouvait il y a trois mois, ou vous aurez la guerre dans un mois. L'Empereur n'est pas assez insensé pour donner le temps aux Russes d'arriver à votre secours."

Qui a dit que le sujet est pourri ?...


Moi !
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)
Avatar de l’utilisateur
Drouet cyril
 
Message(s) : 935
Inscription : 09 Mai 2006 17:19

Message par La Bédoyère » 04 Août 2008 17:48

nous constatons donc que Napoléon, face à des pays qui déclarent la guerre à la France, porte la guerre chez ceux qui la souhaitent...

Cordialement :salut:
---
Quelle époque, quels hommes
Avatar de l’utilisateur
La Bédoyère
De coeur et de passion
 
Message(s) : 909
Inscription : 07 Juin 2007 16:09

Message par Drouet cyril » 04 Août 2008 18:46

nous constatons donc que Napoléon, face à des pays qui déclarent la guerre à la France, porte la guerre chez ceux qui la souhaitent...


C'est juste. Mais, comme je vous en avais fait la remarque plus haut, encore faudrait-il développer les raisons qui poussent ceux-ci a souhaité la guerre.
Nous parlons ici de l'offensive autrichienne de septembre 1805 (prenant de vitesse celle projetée par Napoléon en réponse auxdits préparatifs de guerre). François n'a pas franchit le Rubicon sans raisons, et quand on se penche sur ces dernières, on remarque que Napoléon n'est pas exempt de reproches. Je pense bien évidemment à sa politique italienne.
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)
Avatar de l’utilisateur
Drouet cyril
 
Message(s) : 935
Inscription : 09 Mai 2006 17:19

Message par La Bédoyère » 04 Août 2008 19:34

Persistez, persistez....

Oui, l'établissement du royaume d'Italie ne pouvait être accepté par l'Autriche qui considérait le nord de ce pays comme une chasse gardée, mais la Troisième Coalition c'est aussi l'Angleterre...qui a ses raisons (son commerce), la Russie, la Suède....

Tout le monde a sa raison....bonne ou mauvaise.


Cordialement :paix:
---
Quelle époque, quels hommes
Avatar de l’utilisateur
La Bédoyère
De coeur et de passion
 
Message(s) : 909
Inscription : 07 Juin 2007 16:09

Message par Drouet cyril » 04 Août 2008 20:14

Persistez, persistez....


Oh que oui ! :baisse:

Oui, l'établissement du royaume d'Italie ne pouvait être accepté par l'Autriche


D'autant plus que Napoléon avait fait savoir à François au début de l'année 1805 qu'il renonçait, afin de maintenir la meilleure intelligence entre la France et l'Autriche, à la couronne italienne.
Quand l'Empereur devint roi d'Italie, la nouvelle fit bien mauvais effet à Vienne. François, le 16 avril, fit tout de même connaître à Napoléon son "espoir qu'il accomplira ses promesses relativement aux affaires de Lombardie".
Et c'est sans parler, pour l'Italie, des affaires de Lucques et surtout de Gênes...
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)
Avatar de l’utilisateur
Drouet cyril
 
Message(s) : 935
Inscription : 09 Mai 2006 17:19

Message par La Bédoyère » 04 Août 2008 20:38

Vous avez un très joli jeu de poignet, mes félicitations ! :D


Je vous le rappelle, l'Autriche considérait le nord de l'Italie comme sa chasse gardée...Eh bien cela n'était plus le cas !...

En 1807, Alexandre 1er ne supportera pas que la Russie n'ait plus la main mise sur la Pologne, ne supportera pas le rêve d'indépendance des Polonais qui les a rapprochés de la France....alors il fera la guerre...

Encore une bonne raison... :paix:
---
Quelle époque, quels hommes
Avatar de l’utilisateur
La Bédoyère
De coeur et de passion
 
Message(s) : 909
Inscription : 07 Juin 2007 16:09

Message par Drouet cyril » 04 Août 2008 21:12

Vous avez un très joli jeu de poignet, mes félicitations !


Merci. :diable:

Je vous le rappelle, l'Autriche considérait le nord de l'Italie comme sa chasse gardée...Eh bien cela n'était plus le cas !...


Oui, les choses avaient bien changé. Question chasse gardée, Napoléon en avait fait son affaire. Les Vénitiens et les Napolitains n'allaient pas tarder à l'apprendre.
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)
Avatar de l’utilisateur
Drouet cyril
 
Message(s) : 935
Inscription : 09 Mai 2006 17:19

Message par La Bédoyère » 04 Août 2008 21:26

De rien, Drouet Cyril :salut:


Oui, Venise allait l'apprendre, notamment par la suppression du ghetto réservé aux Juifs, que Napoléon supprima dès la prise de la ville en 1797...et que les Autrichiens rétablirent dès leur retour...

Et pour Naples, des avancées considérables dans l'urbanisme, la sécurité des biens et gens, mise en place d'une constitution sous le règne de Murat...

:paix:
---
Quelle époque, quels hommes
Avatar de l’utilisateur
La Bédoyère
De coeur et de passion
 
Message(s) : 909
Inscription : 07 Juin 2007 16:09

Message par Drouet cyril » 04 Août 2008 21:32

On s'éloigne grandement du sujet abordé... :(

Oui, Venise allait l'apprendre, notamment par la suppression du ghetto réservé aux Juifs


Oui ? Oui, à quoi ? A mon dernier message ? Je parlais bien évidemment du traité de Presbourg... :?
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)
Avatar de l’utilisateur
Drouet cyril
 
Message(s) : 935
Inscription : 09 Mai 2006 17:19

Message par La Bédoyère » 04 Août 2008 21:56

Une partie de la Vénétie rattachée au royaume d'Italie et Naples reçoit pour roi Joseph Bonaparte qui commencera la modernisation de ce royaume et qui sera continuée par Murat.... :paix:
---
Quelle époque, quels hommes
Avatar de l’utilisateur
La Bédoyère
De coeur et de passion
 
Message(s) : 909
Inscription : 07 Juin 2007 16:09

Message par Drouet cyril » 04 Août 2008 22:16

Encore quelques mois et viendront ensuite l'Etrurie et les Etats du Pape.
Chasse gardée.
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)
Avatar de l’utilisateur
Drouet cyril
 
Message(s) : 935
Inscription : 09 Mai 2006 17:19

Message par La Bédoyère » 04 Août 2008 22:27

Cette présence française sur la péninsule italienne a été positive dans les domaines du social et de la politique....

Murat le premier, dans sa proclamation de Rimini, évoque l'indépendance de l'Italie...

Lorsque l'on visite le Musée du Risogirmento à Rome (concernant la lutte pour l'Unité italienne), les premières salles évoquent longuement l'Epopée...

La France n'a pas eu un rôle mineur dans la lutte pour l'Unité italienne.

:paix:
---
Quelle époque, quels hommes
Avatar de l’utilisateur
La Bédoyère
De coeur et de passion
 
Message(s) : 909
Inscription : 07 Juin 2007 16:09

Message par Drouet cyril » 04 Août 2008 23:00

Désolé CC, mais malgré le ménage, je me retire quand même du fil. :(
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)
Avatar de l’utilisateur
Drouet cyril
 
Message(s) : 935
Inscription : 09 Mai 2006 17:19

Message par CC » 04 Août 2008 23:19

Je comprends, Cyril, désolée.

:fleur:
Avatar de l’utilisateur
CC
 
Message(s) : 6192
Inscription : 18 Avr 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles

PrécédentSuivant

Retour vers Chef d'Etat, militaire, mari, amant, père, ami...

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)