FAQ Rechercher Liste des Membres Groupes d'utilisateurs Connexion S'enregistrer
Conseils sur une liste de livres sur le Premier Empire
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Conseils sur une liste de livres sur le Premier Empire Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Joachim Murat



Inscrit le: 23 Fév 2009
Messages: 5

Posté le: 28 Fév 2009 14:00
Sujet du message: Conseils sur une liste de livres sur le Premier Empire
Répondre en citant

:D Bonjour, j'ai établi une liste d'ouvrages historiques sur Napoléon et le Premier Empire assez diversifiée que je compte me procurer dans les mois qui viennent, c'est pourquoi je souhaite avoir votre avis positifs et/ou négatifs sur ces livres.

[u]Voici le détail de celle-ci:[/u]

- Louis Chardigny, L'Homme Napoléon Perrin 1986
- Michel de Grèce, Quand Napoléon faisait trembler l'Europe, Olivier Orban 1978.
- Georges Roux, Napoléon et le guêpier Espagnol Flammarion
- Gilbert Martineau, Napoléon se rend aux Anglais Hachette
- Eric Perrin, Le Maréchal Ney, Editeur Perrin 1993
- Georges Poisson, Napoléon et Paris Berger Levrault
- Jean Savant, Les Ministres de Napoléon
- E. Tarlé, Napoléon, Moscou Editions en Langues Etrangères
- Alain Pigeard, Les Campagnes Napoléoniennes Editions Quatuor 2 vol
- Jean Angelelli et Alain Pigeard, La Confédération du Rhin, Quatuor
- Jean Tranié, Les Guerres de la Révolution, Quatuor
- André Masséna, Duc de Rivoli, Mémoires Editions Jean de Bonnot 8 vol
- Jacques Logie, Waterloo La Campagne de 1815, Editions Racine 2003
- Cdt Lachouque, Les derniers jours de l'Empire, Arthaud
- Cdt Lachouque, Napoléon à Austerlitz, Victor 1961
- Général Jean Regnault, Les Aigles Impériales et le drapeau tricolore 1804-1815, Peyronnet 1967
- Constantin de Grunwald, La Campagne de Russie 1812, Julliard 1964.

Je vous remercie vivement pour vos réponses et suggestions bibliographiques, amicalment Damien.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent


Inscrit le: 26 Avr 2006
Messages: 1751

Posté le: 01 Mar 2009 9:40
Sujet du message:
Répondre en citant

Aucun livre de Jean Tulard, c'est un choix délibéré ? Shocked
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Joachim Murat



Inscrit le: 23 Fév 2009
Messages: 5

Posté le: 03 Mar 2009 15:59
Sujet du message:
Répondre en citant

Bonjour Pierre, pour répondre à votre question, ce n'est pas un choix délibéré, car je considère que Jean Tulard est le plus grand spécialiste de l'Histoire Napoléonienne, mais une simple omission de ma part.
Il ya une raison toute bête à cela, c'est que je ne souhaite pas "allonger" ma liste de recherche de trop. Je désire un peu ménager mes dépenses car par le passé et même récemment, je me suis montré un peu trop gourmand!!
Cependant, je reste ouvert à toutes suggestions de livres provenant de cet illustre spécialiste.
Vous remerciant pour cette remarque pertinente, je vous adresse mes chaleureuses salutations, Damien.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Re: Conseils sur une liste de livres sur le Premier Empire Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Rigoumont



Inscrit le: 18 Fév 2008
Messages: 136
Localisation: Belgique (au pied de la butte...enfin, pas loin!)
Posté le: 04 Mar 2009 16:24
Sujet du message: Re: Conseils sur une liste de livres sur le Premier Empire
Répondre en citant

Joachim Murat a écrit:

- Jacques Logie, Waterloo La Campagne de 1815, Editions Racine 2003

Bonjour Damien,

Épargnez-vous cette dépense, AMHA J. Logie n'a jamais rien compris à la bataille de Waterloo.
Il a dû s'en rendre compte à la fin de sa vie ce qui fait qu'une de ses dernières publications est une somme de contradictions puisqu'aucun témoignage indépendant ne correspond à la propagande légendaire dictée par Napoléon à Ste-Hélène.

Si Waterloo vous intéresse, je vous suggère de commencer par vous procurer les 4 premiers numéros des carnets de la campagne aux éditions de la Belle Alliance.
Les 7 suivants apportent un certain nombre de témoignages intéressants mais sont dépourvu de la qualité de critique historique des premiers...

Bien cordialement.
_________________
Que peut-on voir à 8 km s'il y a de la brume?
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Re: Conseils sur une liste de livres sur le Premier Empire Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent


Inscrit le: 26 Avr 2006
Messages: 1751

Posté le: 04 Mar 2009 19:30
Sujet du message: Re: Conseils sur une liste de livres sur le Premier Empire
Répondre en citant

Rigoumont a écrit:
J. Logie n'a jamais rien compris à la bataille de Waterloo.

N'est-ce pas un peu excessif comme opinion ?
Si j'ai cité précédemment le livre de Dominique de Villepin à propos de Waterloo, tout en sachant que les "spécialistes de la bataille" ne le rangeait pas parmi les ouvrages qui décrivaient le mieux à leurs yeux cette bataille, c'est parce que je trouvais qu'il l'abordait sous des angles que je n'avais pas trouvés dans le livre de Bernard Coppens que j'avais cité juste avant, c'est-à-dire qu'il plaçait le récit de la bataille dans le contexte plus général des Cent-Jours en mettant davantage en avant les enjeux politiques que les enjeux militaires. En choisissant également une approche plus "épique", il parvenait également à mieux faire percevoir l'ampleur du désastre qu'a représenté cette bataille.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Re: Conseils sur une liste de livres sur le Premier Empire Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Rigoumont



Inscrit le: 18 Fév 2008
Messages: 136
Localisation: Belgique (au pied de la butte...enfin, pas loin!)
Posté le: 04 Mar 2009 20:08
Sujet du message: Re: Conseils sur une liste de livres sur le Premier Empire
Répondre en citant

Pierre Desmarest a écrit:

N'est-ce pas un peu excessif comme opinion ?

Pas selon moi. Laughing
Mais, comme c'est une opinion, personne n'est tenu de s'y rallier. Promenez-vous sur le champ de bataille avec un livre de J.Logie à la main et vous verrez tour à tour des troupes se déplacer en rampant et d'autres en tgv... vous verrez un Napoléon se laisser surprendre par des prussiens... qu'il avait vus 3 heures plus tôt...

Je n'ai pas lu le de Villepin, je me garderai donc bien d'émettre un avis à ce sujet.

Joachim Murat a écrit:
Je désire un peu ménager mes dépenses car par le passé et même récemment, je me suis montré un peu trop gourmand!!

Il existe énormément de livres sur le sujet sur des sites comme Gallica ou Googles books et ils sont tous gratuits!

Bien cordialement.
_________________
Que peut-on voir à 8 km s'il y a de la brume?
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
bastet



Inscrit le: 06 Aoû 2008
Messages: 483
Localisation: Sud Ouest
Posté le: 06 Mar 2009 10:49
Sujet du message:
Répondre en citant

Dans son blog passionnant Christophe Bourrachot écrit que le livre qui reste "de loin le meilleur" "constamment réédité" c'est 1815, Waterloo, Henry Houssaye.....

Et moi à Tulard je persiste à préférer Madelin, comme vous le savez Pierre Desmarest!. diablotin ...Mais j'aime bien aussi Damamme. J'attends, envoyé par un bouquiniste, l'avant-dernier livre publié de Bernard Coppens.
_________________
"Mes vers fuiraient doux et frais/Vers votre jardin si beau/Si mes vers avaient des ailes/Des ailes comme l'oiseau"
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Rigoumont



Inscrit le: 18 Fév 2008
Messages: 136
Localisation: Belgique (au pied de la butte...enfin, pas loin!)
Posté le: 07 Mar 2009 8:32
Sujet du message:
Répondre en citant

bastet a écrit:
Dans son blog passionnant Christophe Bourrachot écrit que le livre qui reste "de loin le meilleur" "constamment réédité" c'est 1815, Waterloo, Henry Houssaye......

Il est triste de voir que l'on en soit encore là... Shocked
_________________
Que peut-on voir à 8 km s'il y a de la brume?
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent


Inscrit le: 26 Avr 2006
Messages: 1751

Posté le: 07 Mar 2009 10:37
Sujet du message:
Répondre en citant

Rigoumont a écrit:
Il est triste de voir que l'on en soit encore là... Shocked

L'intérêt de beaucoup de gens pour la période napoléonienne reste encore motivée par la nostalgie de cette époque où la France n'a jamais été aussi "grande".
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
bastet



Inscrit le: 06 Aoû 2008
Messages: 483
Localisation: Sud Ouest
Posté le: 07 Mar 2009 11:20
Sujet du message:
Répondre en citant

Triste? Pourquoi? Nostalgie? Personnellement je ne pense pas, j'y vois plutôt la force du mythe.
D'ailleurs, on peut l'écrire autrement ce mythe mais il reste le mythe. Il a quelque chose de pérenne, c'est le mythe du Héros, chacun le porte en soi, il suffit d'un bon crochet, au bon moment.
Au jourd'hui, ce que je trouve beaucoup plus triste, oin! et inquiétant, puisque le mythe du héros est un motif à transformations, c'est de découvrir chaque mois au Club Histoire, parrainé en particulier par Emmanuel Leroy Ladurie, la fascination que la période hitlérienne exerce... et son chef.....
" Le mythe ne voile, ni ne dévoile, il révèle...."
_________________
"Mes vers fuiraient doux et frais/Vers votre jardin si beau/Si mes vers avaient des ailes/Des ailes comme l'oiseau"
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent


Inscrit le: 26 Avr 2006
Messages: 1751

Posté le: 07 Mar 2009 13:15
Sujet du message:
Répondre en citant

bastet a écrit:
D'ailleurs, on peut l'écrire autrement ce mythe mais il reste le mythe.

Il est quand même un peu étrange de choisir consciemment de préférer le mythe à l'histoire. fou
bastet a écrit:
Au jourd'hui, ce que je trouve beaucoup plus triste, et inquiétant, puisque le mythe du héros est un motif à transformations, c'est de découvrir chaque mois au Club Histoire, parrainé en particulier par Emmanuel Leroy Ladurie, la fascination que la période hitlérienne exerce... et son chef.....

Quel est le sens de ce surprenant amalgame ? Pourquoi associer le nom d'Emmanuel Le Roy Ladurie à une "inquiétante fascination pour la période hitlérienne", alors que Michel Winock dont les travaux sur la période hitlérienne ne révèlent pas vraiment ce qu'on peut appeler de la fascination semble le membre du Comité du Club Histoire le plus concerné par cette période ?
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
bastet



Inscrit le: 06 Aoû 2008
Messages: 483
Localisation: Sud Ouest
Posté le: 07 Mar 2009 14:06
Sujet du message:
Répondre en citant

C'est vous qui parlez d'amalgame. Moi je n'ai fait que citer un historien très renommé et à juste titre qui figure dans la liste du comité d'historiens qui président à la destinée de ce Club dont je suis membre depuis longtemps.
Vous faites semblant de ne pas comprendre.

Effectivement j'aurais pu choisir le "spécialiste", mais ça n'a aucune importance pour mon propos. Moi je ne regarde que ce qui m'apparaît relever du mythe, et la fascination dont je parle est le plus souvent inconsciente, et d'ailleurs ce n'est pas péjoratif.
Vous n'avez qu'à regarder: les livres s'enchaînent inlassablement sur cette période, récemment est sorti "La maison des témoins" Christiane Kohl, Payot....
De plus je ne suis pas historienne, je n'ai pas à préférer l'histoire au mythe, les deux m'intéressent, et il n'est pas interdit, jusqu'à présent, d'observer autrement l'histoire dans ce qu'elle a de particulièrement remarquable, exceptionnel, et par là même de penser consciemment à ce qu'on appelle la mythologie productive de mythes. Certaines périodes sont de ce point du vue plus intéressantes que d'autres.
Vous êtes libre de penser ce que vous voulez, je ne vous force à rien, je vous fais seulement part d'un point du vue, le mien, et je le répète d'un point de vue psychologique le mythe est intéressant.
_________________
"Mes vers fuiraient doux et frais/Vers votre jardin si beau/Si mes vers avaient des ailes/Des ailes comme l'oiseau"
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent


Inscrit le: 26 Avr 2006
Messages: 1751

Posté le: 07 Mar 2009 17:00
Sujet du message:
Répondre en citant

bastet a écrit:
C'est vous qui parlez d'amalgame.

C'est normal, puisque vous en faites. Very Happy
bastet a écrit:
Moi je n'ai fait que citer un historien très renommé et à juste titre qui figure dans la liste du comité d'historiens qui président à la destinée de ce Club dont je suis membre depuis longtemps.

Michel Winock est également "un historien très renommé", donc je ne vois pas la logique qu'il y a à citer le nom d'Emmanuel Le Roy Ladurie, qui, à ma connaissance, n'a jamais écrit sur la "période hitlérienne", sinon dans le livre de souvenirs qu'il a écrit et où il parlait de l'influence du parcours de son père, ministre dans le gouvernement de Vichy, sur son adhésion au Parti Communiste au début des années 1950.
bastet a écrit:
Vous faites semblant de ne pas comprendre.

Au contraire, j'ai peur de trop bien comprendre votre manière d'aborder l'histoire qu'on pourrait résumer en paraphrasant Tartuffe : "Cachez ces horreurs que je ne saurais voir". Et ces "horreurs", ce sont toutes les mauvaises actions des "grands hommes" que vous admirez ainsi que celles de ceux que vous n'admirez pas mais dont vous ne voulez pas entendre parler parce qu'il n'est pas possible d'établir une nette séparation entre les actions de ceux que vous n'admirez pas et celles de ceux que vous admirez.
bastet a écrit:
Effectivement j'aurais pu choisir le "spécialiste", mais ça n'a aucune importance pour mon propos.

Ça, c'est ce que vous croyez, mais même si la chose ne vous est peut-être pas clairement revenue à l'esprit, vous avez sans doute gardé dans un coin de votre cerveau le souvenir que je vous avais cité le nom d'Emmanuel Le Roy Ladurie, comme celui d'un auteur qui avait écrit un des livres les plus intéressants sur Louis XV, sans sombrer dans les anecdotes insignifiantes d'alcôve comme Jacques Levron ou comme celui d'un auteur au style littéraire de grande qualité. En venant donc balancer son nom en l'associant à une "inquiétante fascination pour la période hitlérienne", vous nous resservez votre couplet habituel sur les bons vieux historiens d'avant-guerre qui étaient quand même d'une autre trempe que ceux d'aujourd'hui.
bastet a écrit:
Moi je ne regarde que ce qui m'apparaît relever du mythe, et la fascination dont je parle est le plus souvent inconsciente, et d'ailleurs ce n'est pas péjoratif.

Depuis quand le qualificatif "inquiétant" n'est-il plus péjoratif ? Shocked
bastet a écrit:
Vous n'avez qu'à regarder: les livres s'enchaînent inlassablement sur cette période, récemment est sorti "La maison des témoins" Christiane Kohl, Payot....

Et alors ? Ce livre n'a absolument pas l'air d'être un livre qui exprime une fascination à l'égard du nazisme. Il y est, semble-t-il, plutôt question d'une bizarrerie dans les coulisses du procès de Nuremberg qui a fait se côtoyer dans un même hôtel, victimes et complices du nazisme, avec des résultats parfois très surprenants. Apparemment, le sujet n'avait jamais été étudié jusqu'à présent. Ce livre ne semble donc pas représentatif de cette fascination que vous croyez percevoir, mais qui apparaît plutôt comme une manifestation de votre rejet de tout ouvrage historique qui met en lumière les aspects négatifs de l'histoire dont vous ne voulez pas entendre parler.
bastet a écrit:
De plus je ne suis pas historienne

Ça, on finira par le savoir, mais je peux vous répondre comme on a répondu jadis à Michel Foucault qui disait lui aussi qu'il n'était pas historien que cela ne vous dispense pas d'appliquer les règles de la critique historique quand vous voulez parler d'histoire.
bastet a écrit:
je n'ai pas à préférer l'histoire au mythe, les deux m'intéressent

Il ne faut pas confondre intérêt pour les mythes et croyance naïve que les mythes contiendraient une vérité à laquelle l'histoire ne peut atteindre. Le mythe est par définition une déformation de l'histoire. C'est évidemment intéressant pour les historiens de comprendre comment naissent les mythes et ce qu'ils expriment, mais ils ne doivent pas se laisser prendre aux pièges de leurs mensonges.
bastet a écrit:
et il n'est pas interdit, jusqu'à présent, d'observer autrement l'histoire dans ce qu'elle a de particulièrement remarquable, exceptionnel

Il n'est absolument pas question d'interdire quoi que ce soit. Les interdits de ce genre, c'est des gens comme Christophe Bourrachot qui les pratiquent en s'érigeant comme censeurs sur des forums historiques et en coupant les interventions, non pas parce qu'elles seraient de médiocre qualité, mais au contraire parce qu'elles suscitent des éloges qui dérangent.
En revanche, je ne manquerai de vous exprimer mon désaccord quand vous prétendrez présenter comme admirables des choses qui ne le sont pas.
bastet a écrit:
et par là même de penser consciemment à ce qu'on appelle la mythologie productive de mythes.

Et c'est quoi ce machin ?
bastet a écrit:
Certaines périodes sont de ce point du vue plus intéressantes que d'autres.

Disons plutôt que certaines périodes suscitent plus de mythes que d'autres. Cela ne veut pas dire pour autant qu'elles sont plus intéressantes.
bastet a écrit:
Vous êtes libre de penser ce que vous voulez, je ne vous force à rien

Je n'en suis malheureusement pas tout à fait sûr. Certaines de vos réactions précédentes parfois assez agressives laissaient au contraire penser que vous n'auriez pas vu nécessairement d'un mauvais oeil le fait que l'on restreigne ma liberté de penser et de m'exprimer.
bastet a écrit:
je vous fais seulement part d'un point du vue, le mien

Le problème est que parfois (et même souvent), vous ne donnez pas l'impression de toujours bien comprendre ce que vous exprimez. Ça vient encore d'être le cas avec l'amalgame bizarre que vous avez fait entre le Club Histoire et la fascination pour la période hitlérienne.
bastet a écrit:
et je le répète d'un point de vue psychologique le mythe est intéressant.

Comme toutes les formes de folie d'ailleurs. diablotin En revanche, la psychologie ne semble pas s'être intéressée à quelque chose qui semblerait pourtant relever de cette discipline : la bêtise.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
bastet



Inscrit le: 06 Aoû 2008
Messages: 483
Localisation: Sud Ouest
Posté le: 07 Mar 2009 18:58
Sujet du message:
Répondre en citant

OK! Nous en resterons là .
_________________
"Mes vers fuiraient doux et frais/Vers votre jardin si beau/Si mes vers avaient des ailes/Des ailes comme l'oiseau"
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent


Inscrit le: 26 Avr 2006
Messages: 1751

Posté le: 07 Mar 2009 20:23
Sujet du message:
Répondre en citant

bastet a écrit:
OK! Nous en resterons là .

C'est bien ce qui me semblait. C'est bien trop dangereux d'essayer de défendre votre point de vue. Vous pourriez vous rendre compte que vous vous êtes trompée. diablotin
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
 
Page 1 sur 3 Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
 
Sauter vers:   

Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group :: Style: Creamy White :: Traduction par : phpBB-fr.com



Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 54977 / 0