débris de moulage du masque

Que se passe-t-il ensuite?

Visitez les pages sur le Retour des Cendres

Visitez les pages sur la période suivant la mort de Napoléon
Répondre
Avatar du membre
d'hautpoul
Messages : 476
Enregistré le : 10 août 2007 13:08

débris de moulage du masque

Message par d'hautpoul » 05 juin 2009 6:44

bonjour

Que n'a-t-on pas dit sur les péripéties du moulage du masque mortuaire de Napoleon et sur "l'image définitive " enfin restituée de celui-ci !

"Enfin le masque du visage est entre les mains d'Antommarchi qui, avec l'aide du jeune peintre Rubidge, présent par hasard à Saint-hélène, constitue un "buste" complet en modelant artistiquement les parties manquantes 'oreilles,nuque, cou, bas du visage).De cette oeuvre, sur laquelle les raccords entre les diverses parties sont apparents, Antommarchi fait réaliser avant son départ de Sainte-hélène plusieurs copies qui sont distribuées à Fanny Bertrand(c'est bien le moins ) et à des personnalités de l'île dont le révérend Boys.Elles réapparaîtront au fil des décennies. " Dictionnaire historique de Sainte-hélène J Macé

Or, le mois dernier, en visitant Longwood j'ai remarqué dans une vîtrine un objet en plâtre patiné, exposé au milieu d'autres reliques .J'ai demandé à M Dancoisne-Martineau la nature de ce morceau de plâtre:

"c'est un moulage de l'oreille, Il a été découvert en 1953 pendant la grande restauration de Longwood house et depuis il "gît " dans cette vitrine dans l'indifférence la plus totale ..."


Image
Avatar du membre
CC
Messages : 6238
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 05 juin 2009 16:01

D'Hautpoul, vous êtes un découvreur de trésors cachés! :aime1:

Notez que si j'avais dû croiser cet objet ainsi sur mon chemin, je n'y aurais pas prêté attention et je n'aurais pas reconnu un morceau de moulage d'oreille.
Déjà ainsi, venant d'une vitrine, ce n'est pas très parlant.

Bravo à ceux qui ont reconnu l'objet et merci à vous de nous le montrer.


:fleur:
Avatar du membre
NapNap
Messages : 273
Enregistré le : 15 mai 2006 22:15
Localisation : Montréal, Québec

Message par NapNap » 21 juin 2009 6:35

intéressant, il faudrait vérifier à quelle copie ce fragment appartient, si ce fragment appartient à une copie... bien sûr!
Je me presse de rire de tout, de peur d'être obligé d'en pleurer. -(Beaumarchais)
Avatar du membre
CC
Messages : 6238
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 21 juin 2009 17:18

http://www.napoleonprisonnier.com/postm ... lages.html

Il ne faut pas y voir un message caché indiquant sans le dire mais en le pensant tellement fort que des siècles plus tard certains le comprendraient sans le lire, et disant que ce serait vrai ou pas vrai.
Bref, l'association de la main et du morceau d'oreille n'indique pas qu'il faut "y croire" ou pas.
;)
Avatar du membre
Albertuk
Messages : 141
Enregistré le : 06 déc. 2007 8:13
Localisation : Londres
Contact :

Message par Albertuk » 23 juin 2009 6:52

Bonjour
...je n'aurais pas reconnu un morceau de moulage d'oreille.
Moi non plus. Et je ne crois pas que ce soit un moulage de l'oreille. Ca ne ressemble pas à une oreille mais plutôt à une anse de poterie. Trop épais pour être le contour d'une oreille.

La dico de Macé se trompe sur la quantité des "copies" du masque faites à Ste Hélène: c'est une légende répétée par tous les collectionneurs qui veulent vous vendre leur masque authentique, le vrai de vrai. Il n'y a eu qu'un seul moulage réussi, celui de Burton, d'où les disputes légales à son sujet, disputes qui n'auraient pas lieu d'être si on avait pu copier plein de masques à Longwood !

Quant à ce moulage supposé de l'oreille, il pourrait s'agir d'un morceau de plâtre qu'on avait essayé de confectionner en 1821 en brisant des statuettes (et vases?) de plâtre de façon infrustueuse. Suite à cette tentative vaine, Burton s'était proposé de fabriquer du plâtre avec du gypse trouvé dans l'île. Le moulage arrière de la tête, dont les oreilles, a été brisé par Burton à cause de sa dispute avec les Bertrand avant son départ de l'île.

Désolé de vous enlever un rêve sur cette oreille.
Amicalement
Albert - UK
Avatar du membre
d'hautpoul
Messages : 476
Enregistré le : 10 août 2007 13:08

Message par d'hautpoul » 23 juin 2009 7:46

Bonjour
Et je ne crois pas que ce soit un moulage de l'oreille. Ca ne ressemble pas à une oreille mais plutôt à une anse de poterie. Trop épais pour être le contour d'une oreille.
Quant à ce moulage supposé de l'oreille, il pourrait s'agir d'un morceau de plâtre qu'on avait essayé de confectionner en 1821 en brisant des statuettes (et vases?) de plâtre de façon infrustueuse.
Cher Albertuk devant votre avis contradictoire on peut se demander à qui appartient cette oreille.? ce n'est pas du tout un morceau de poterie!
La dico de Macé se trompe sur la quantité des "copies" du masque faites à Ste Hélène: c'est une légende répétée par tous les collectionneurs qui veulent vous vendre leur masque authentique,
Quant aux masques hélèniens, il n'y a pas de doute sur leur existence et le problème de Burton restera toujours posé: à qui revient la paternité du masque ? Antommarchi ou Burton? voila la question même si seul le visage est réel.

Quant aux collectionneurs, il y a sûrement comme partout des gens indélicats, mais pour ma part j'aimerai bien avoir le masque de Malmaison ou celui du Prince victor !
:D
Avatar du membre
bbea53
Messages : 318
Enregistré le : 13 août 2006 16:55

Message par bbea53 » 23 juin 2009 19:41

Bonsoir,
Permettez moi cher Albertuk de maintenir fermement la version de l'oreille. Pour l'avoir vu de très près dernièrement dans cette vitrine en compagnie de d'Hautpoul et de deux autres français je peux vous certifier qu'il s'agit bien du moulage d'une oreille et en aucune façon d'une quelconque "anse" ou que sais-je encore !
Evidemment c'est très épais car ceci n'est pas les restes d'un moulage "intérieur", mais du moulage initial fait directement sur le visage de l'Empereur et enrobant grossièrement son visage puisque le but est, comme toujours dans cette opération, d'avoir ensuite un moulage creux permettant de faire autant de reproductions que l'on souhaite.
Faîtes l'expérience et enrober votre oreille de plâtre, vous serez surpris de l'épaisseur qu'elle aura, il est bien évident que l'oreille moulée à l'intérieur de cette matrice reprend alors ses proportions normales, l'aspect grossier de l'extérieur de ce moulage, qui se doit d'être relativement épais, étant donc complètement indifférent.
Personne à Longwood ne mets en doute l'origine de ce fragment, d'ailleurs personne d'autre que l'Empereur n'a eu le visage moulé après sa mort à Longwood.
Personnellement étant peu fétichiste cette oreille ne m'a pas fait particulièrement rêver et je ne peux que vous confirmer que c'en est bien une, maintenant de qui est-elle, elle seule pourrait nous le dire, tendons l'oreille, qui sait ................
Avatar du membre
Albertuk
Messages : 141
Enregistré le : 06 déc. 2007 8:13
Localisation : Londres
Contact :

Message par Albertuk » 23 juin 2009 23:25

cher d'Hautpoul
Quant aux masques hélèniens, il n'y a pas de doute sur leur existence
J'aimerais avoir la même certitude que vous mais je ne trouve que des témoignages de 1821 qui m'induisent à croire le contraire: tentatives échouées avant le masque Burton, le manque de plâtre au point qu'on n'en avait pas assez pour prendre le moulage de la main (dixit Ali) etc. Dès lors comment croire qu'il y a eu suffisamment de plâtre pour en faire une tripotée de copies sur place? Et si cela avait été le cas, pourquoi Burton n'aurait pas eu sa copie pour le satisfaire, au lieu d'en arriver devant les juges à Londres? Si vous avez des détails et témoignages de 1821 qui induisent à croire à plusieurs masques héléniens, je suis preneur. Mais les histoires sorties 100 ans après les faits avec des masques apparus de toutes parts, ça sent les faussaires. Quelquefois, le faussaire a été pris en flagrant "délire" notamment avec le masque dit "Arnott" exposé à Londres jusqu'au moment où le vrai Arnott, qui n'était pas encore mort, vint à le dénier. On retira vite fait ce masque de l'exposition après une telle bavure. Il n'empêche que, en 2009, certains croient toujours que c'est le vrai masque !
et le problème de Burton restera toujours posé: à qui revient la paternité du masque ? Antommarchi ou Burton? voila la question même si seul le visage est réel.
Cette question est elle aussi réglée. Lors de la comparution devant les juges de Londres, Bertrandn'essaya même pas de faire croire que le masque était d'Antommarchi pour éventuellement contredire Burton (une telle défense aurait été impossible car des témoins étaient en Angleterre pour contredire Bertrand s'il s'y était essayé). Il a simplement affirmer, à raison, que ce masque devait être remis à la famille du défunt, ce en quoi le juge a donné son accord !
Amicalement
Albert - UK
Avatar du membre
Albertuk
Messages : 141
Enregistré le : 06 déc. 2007 8:13
Localisation : Londres
Contact :

Message par Albertuk » 23 juin 2009 23:42

chère bbea53
Permettez moi cher Albertuk de maintenir fermement la version de l'oreille. Pour l'avoir vu de très près dernièrement dans cette vitrine en compagnie de d'Hautpoul et de deux autres français je peux vous certifier qu'il s'agit bien du moulage d'une oreille et en aucune façon d'une quelconque "anse" ou que sais-je encore !
Bon ok il s'agit donc du moulage d'une oreille. Je doute que ce soit le moulage de Burton car celui-ci avait repris le moulage postérieur de Napoléon et l'avait conservé dans sa tente puis l'avait brisé en morceaux. Donc dur à croire qu'il se retrouva plus tard à Longwood, j'imagine.
Par contre on sait qu'il y a eu des tentatives infructueuses de faire un plâtre à Longwood, avant la tentative Burton, et donc il pourrait s'agir d'un fragment de ces tentatives. Possible.

PS--- avez-vous des photos de Ste Hélène? Il serait sympa de les poster quelque part, comme l'avait fait J. Macé après sa visite. Nous ne pourrons pas tous faire le voyage, malheureusement, d'autant que le projet d'aéroport a été annulé par le trésor britannique (crise économique oblige).
Amicalement
Albert - UK
Avatar du membre
CC
Messages : 6238
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 24 juin 2009 5:10

Les photos se trouvent sur les pages mises en ligne les 14, 20 et 21 juin: ;)

http://www.napoleonprisonnier.com/plan.html
Avatar du membre
d'hautpoul
Messages : 476
Enregistré le : 10 août 2007 13:08

Message par d'hautpoul » 24 juin 2009 7:58

Bonjour
Par contre on sait qu'il y a eu des tentatives infructueuses de faire un plâtre à Longwood, avant la tentative Burton, et donc il pourrait s'agir d'un fragment de ces tentatives. Possible.
c'est fort possible, mais peut-être s'agit-il d'un des fragments de la reconstitution du "buste"fait par Anto avec l'aide de Rubidge ?on ne le saura jamais

:
Dès lors comment croire qu'il y a eu suffisamment de plâtre pour en faire une tripotée de copies sur place?
Il y a eu pourtant assez de plâtre pour faire plusieurs copies à Sainte-Hélène.C'est au moment de la prise de l'empreinte, que le plâtre utilisable sur le champ n'était pas disponible ( mais j'en doute, sachant qu'à 200 m de la chambre mortuaire, il y avait en stock les matériaux pour finir New longwood house, mais bon en admettant que le plâtre pour la construction était en rupture !) )
Si en première instance Antommarchi n'était pas trés chaud pour faire une empreinte du visage, l'intervention de Burton a précipité les choses et celui-ci a vite fait de se procurer la matière première sur l'île même (et non sur l' îlot George ).Il a fallu "transformer"" le gypse trés rapidement en plâtre.Voilà la vraie difficulté limitée dans le temps, le corps commençant à se décomposer !
Par la suite, il devenait très facile, n'étant plus pressé, de reproduire des exemplaires, la matière première pouvant se trouver en quantité dans le sud de l'île.
.
De nos jours le gisement de Propèrous bay existe toujours, et il n'est pas rare de voir les Saints y puiser pour des menus travaux .

Pour la beauté voici l'îlot Saint-George

Image




PS--- avez-vous des photos de Ste Hélène? Il serait sympa de les poster quelque part, comme l'avait fait J. Macé après sa visite.
Oui nous avons environs 800photos regroupées dans un cd commun avec la"Passionnata" (bbea) si chère à notre ami joker, absent depuis un bon moment.?
Avec les autres français, on a pris des boutures de plantes mais ....chut !

Amicalement

:salut:
Avatar du membre
CC
Messages : 6238
Enregistré le : 18 avr. 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles
Contact :

Message par CC » 24 juin 2009 12:39

Pour la beauté
Je ne m'en lasse pas! :aime1:

Quel bleu magnifique!
Avatar du membre
Diana
Mamy cool
Messages : 1513
Enregistré le : 20 avr. 2006 14:21
Localisation : Andalousie

Message par Diana » 24 juin 2009 16:00

:bras: Bonjour à vous chers Amis,

Avant toute chose, Bbea et d’Hautpoul, merci infiniment pour ce magnifique reportage relatant votre voyage à Ste Hélène, cela fait vraiment rêver.

Parmi les superbes photos que vous nous avez apportées, il y en a une qui, naturellement, soulève une petite controverse… « L’oreille » bien sur.
Que peut représenter cet amalgame d’un matériau qui semblerait du plâtre duquel on aurait essayé de modeler une oreille. Il me semble avoir lu que ni Antonmarchi, ni Rubidge, étaient experts en prise de moulages en plâtre et, par la même occasion, moins encore en modelage.
Bien des hypothèses ont été émises, repensées et remaniées sans arriver à pouvoir se fixer sur une en particulier, le mystère reste encore bien actif. Ceci dit, revenons à cette forme qui fera encore bien parler d’elle.

Le plâtre - technique de base :

- Lorsqu’on prend une empreinte pour produire une matrice, en creux, on ne peaufine pas l’extérieur qui ressemblera plus à une masse informe dans laquelle seront englobés tous les reliefs du modèle. Il est inutile de compresser le plâtre, sa fluidité se chargera de remplir chaque creux et relief du modèle. L’important, donner suffisamment d’épaisseur pour sa solidité et attendre le séchage complet de la matrice.

- Le modelage du plâtre se réalise généralement sur une armature rigide, comme du treillis rempli de papier, et, par couches successives rejoindre l’épaisseur désirée et lisser la dernière couche en mouillé pour lui donner la forme définitive désirée par l’artiste.

Par contre, si cette forme appartiendrait à un essai de modelage en relief d’une oreille, pour compléter le masque positif défectueux, il serait aussi le témoignage que ceux qui l’on réalisé ignoraient certaines facettes de la technique du travail du plâtre. Le plâtre n’est pas modelable comme une terre glaise, suivant son gâchage, il se cristallise plus ou moins vite, devient fragile et cassant, impossible à modifier, le fiasco total, ce qui semblerait, à mon humble avis, le cas ici.

Quant à l’hypothèse de que cet amalgame serait le résultat produit par le concassage de figurines de plâtre, personnellement, je l’écarterais, à mon avis, cela devrait ressembler plus à l’agglomérat que présenterait une béchamel ratée et pleines de grumeaux.

Cher d’Hautpoul, j’aimerais aussi avoir le masque de Malmaison.

:aime1:
Le premier signe de l'ignorance, c'est présumer que l'on sait.
(Baltasar Gracián 1601-1646)
Répondre