5 MAI 1821

Que se passe-t-il ensuite?

Visitez les pages sur le Retour des Cendres

Visitez les pages sur la période suivant la mort de Napoléon

5 MAI 1821

Message par d'hautpoul » 05 Mai 2011 9:38

Le 5 Mai 1821, dès 7 heures du matin, sentant bien que cette journée allait être la dernière, tout Longwood s'assembla autour du lit de camp de Napoléon pour le veiller, y compris Noverraz, encore convalescent. Malgré l'état de santé inquiétant de son plus jeune enfant, le Gouverneur regagna la nouvelle maison, où se trouvait son état-major.......Tout au long de cette journée, le Gouverneur fit passer des communiqués à l'amiral Lambert et au commissaire Montchenu pour les tenir informés de l'évolution de la situation.........
Les informations arrivaient du docteur Arnott qui, depuis l'intérieur de Longwood, les envoyait au Gouverneur par notes brèves .....("l'AUTRE SAINTE-HELENE" p316)

"On ne peut pas sentir son pouls au poignet maintenant, et la chaleur est en train de quitter la surface de la peau.Mais il peut bien encore tenir quelques heures"


Image
Image

"Son état empire, la respiration devient plus précipitée et difficile "

Image
Image


"Il est entrain de mourir.Montholon prie que je ne quitte pas son chevet il désire que je le vois à son dernier soupir "

Image
Image


"Il a expiré à l'instant"


Image
Avatar de l’utilisateur
d'hautpoul
 
Message(s) : 381
Inscription : 10 Août 2007 13:08

Message par CC » 05 Mai 2011 16:17

Encore de superbes documents. :aime1:
Avatar de l’utilisateur
CC
 
Message(s) : 6163
Inscription : 18 Avr 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles

Message par CC » 22 Mai 2011 12:35

Avatar de l’utilisateur
CC
 
Message(s) : 6163
Inscription : 18 Avr 2006 22:47
Localisation : Anderlecht, Bruxelles

hommage à napoléon

Message par le-guignol » 05 Mai 2012 18:50

cher Napoléon,

Voila maintenant 191 ans, jour pour jour que tu as rendu l'âme. Au mains des Anglais, jusqu’à ton dernier souffle, tu n'as jamais cessez d'exprimer leur trahison. Te livrant de ton plein gré, par ta propre volonté.
Tu as décidé cela au lieu d'une fuite au états-unis, qui ne t'aurait guère servi à ta légende selon tes propres dires. Naïvement peut être penser tu que la perfide albion ferait preuve de mansuétude à ton égard. Il n'en fut rien, bien au contraire cela ne s'est pas du tout passer comme tu l'avais envisagé.
Tom ambition sans bornes, leur a toujours fait peur, et t'aura porter préjudices jusqu’à à la fin de ta vie. L’ennemie de toujours n'a pas voulu prendre ce risque, le risque de te voir à nouveau sur le territoire français à la tête d'une armée acquise à ta cause. Peut-on leur en vouloir?
Ainsi l'île de sainte-helene a été la dernière que tu as foulé de ton vivant, mais cet fois pas question que tu en soit le maître comme à l'île d'elbe, cet fois ci non...Elle sera ta prison, avec pour cellule principale longwood et pour geôlier hudson lowe.
Cet homme à l'image de sa mère patrie n'a jamais voulu reconnaître en toi l'empereur Napoléon mais un général Bonaparte, un homme qui aura rempli sa besogne même au delà de te ton décès, refusant d'inscrire ton patronyme sur la pierre tombale. Je veux que tu sache que cette affreuse ignominie a été depuis longtemps réparée, elle a eu pour avantage de renforcer ta gloire et de rallumez la flamme de la grandeur passée de la France. Comme tu l'avais si bien prévu:

"on aura beau retrancher, supprimer, mutiler, il sera difficile de me faire tout à fait. Un historien français sera obligé d'aborder l'empire et s'il a du cœur, il faudra bien qu'il me restitue quelque chose, qu'il me fasse ma part, et sa tâche sera aisée, car les faits parlent, ils brillent comme le soleil" ---- Napoléon

Nabulione tu l'as toujours su ta destinée aujourd'hui ne laisse indifférent personne. Cent voix pourrait s’élève contre toi, cinquante seront prés à te défendre aussi valeureusement que ta veille grade, et à un contre deux nous gagnerons toujours comme notre empereur. Nous brandirons pour seule arme le code civil et la grandeur de la France. Tu sais je m'intéresse à l'histoire, particulièrement celle de France, je dois te dire que malgré bien des rois qui t'ont précédés et succédés, pas un seul n'a aimé autant la France comme toi tu as pu l'aimée. Qu'est qui fait un bon chef d'état avant tout, c'est son amour pour la patrie, n'est-il pas vrai?

Ta devise en dit long sur cet attachement: tout pour la France

Ton nom resteras à jamais gravé dans les mémoires comme l'homme le plus illustre que la France est connue,
Au delà des rivières, au delà des monts tu n'as cessez de repoussé les limites de la France, tantôt acclamez libérateur des peuples, tant tôt calomniateur mais toujours grand dans l’œuvre entreprise.
Il nous reste pour nous tes écrits, tes dires, tes batailles, tes portraits, tes lois, tes édifices, tes arc de triomphe, tes ponts, le lycée, tes banques, et tous ce que notre imagination nous laisse imaginées de ton génie. Tu as inspirée tant d'écrivain, ravis tant d'historien, ébloui tant d'homme, presque 200 ans après ta mort, je te rend ce modeste hommage, en me disant peut être que un jour, nous retrouverons un chef d'état aussi ambitieux et amoureux de son pays, comme toi tu as pu l’être en ton temps. D'ici la,

Vive l'empereur et vive la France.

Aujourd'hui si on me pose la question, quel jour nous sommes, comme toi qui as pu la posée à ta garde de nombreuse fois, je répondrai nous sommes le 5 mai, jour de victoire...
guignol sur son cheval vizir
Avatar de l’utilisateur
le-guignol
 
Message(s) : 4
Inscription : 05 Mai 2012 12:46


Retour vers L'Empereur est mort

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)