FAQ Rechercher Liste des Membres Groupes d'utilisateurs Connexion S'enregistrer
Napoléon et la sexualité
Aller à la page 1, 2  Suivante
Napoléon et la sexualité Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Pour l'Histoire



Inscrit le: 11 Juil 2015
Messages: 2982

Posté le: 12 Juil 2015 12:00
Sujet du message: Napoléon et la sexualité
Répondre en citant

Napoléon présente toutes les caractéristiques du complexé auquel le pouvoir offre les moyens de prendre une revanche sur les femmes qui ne l'ont pas aimé comme il s'estimait en droit de l'être.
Son mariage avec Marie-Joseph-Rose de Tascher de la Pagerie, veuve sans ressources avec deux enfants de 6 ans son aînée, peut être considéré suivant les critères de l'époque comme un pis-aller. Il s'explique sans doute en partie parce qu'elle est l'ancienne maîtresse de Barras, et par "l'attrait tout-puissant exercé sur le Corse par les nouvelles reines des salons parisiens" (Edmond de Beauverger, article Désirée Clary dans le Dictionnaire Napoléon).
Josèphine ne manquera d'ailleurs pas de continuer à mener une vie libre en le trompant de manière peu discrète, ce qui contribuera sans doute à renforcer son ressentiment et son désir de revanche sur la gent féminine. L'infertilité de leur union développera en plus chez lui des doutes sur ses capacité d'être père, ce qui a sans doute renforcé ses complexes.
Sa montée en puissance lui permettra toutefois d'enfin posséder d'autres femmes que la sienne. En parallèle à ses succès militaires, il multipliera donc les conquêtes féminines, prouvant ainsi sa virilité et aussi finalement son aptitude à la procréation. Il supportera généralement assez mal que les femmes lui résistent aussi bien sur le plan amoureux que sur le plan politique, mettant ainsi en lumière l'étroite imbrication qui existe chez lui entre désir de séduction et désir du pouvoir.
Son mariage avec Marie-Louise est sans doute la réalisation la plus parfaite de ce fantasme. Mettre dans son lit une très jeune femme, fille de l'empereur d'Autriche, représente la concrétisation suprême de ce désir de revanche sexuelle et politique du petit Corse, parvenu si haut par sa seule volonté.
Dans la construction de sa légende, il n'est évidemment pas question d'avouer de tels sentiments qui pourraient être mal jugés par ceux pour qui la séduction est naturelle et facile. Napoléon n'hésitera donc pas à recourir à l'affabulation pour se donner les airs d'un bourreau des coeurs. Il réinvente ainsi ses premières amours : "Désirée a été ma première inclination. Elle fut fort étonnée et fâchée en apprenant mon mariage et m'en fit alors beaucoup de reproches", alors qu'en réalité, celle-ci écrivait en réponse à sa lettre de rupture : "Que ne ferais-je pour vous savoir heureux ? Adieu, mon ami; puisse un coeur plus fortuné que le mien faire votre bonheur !" (cité d'après E. de Beauverger, article cité)
De la même façon, il donne une coloration sexuée à ses rapports avec Germaine de Staël, prétendant que c'était elle qui le harcelait alors que vu son comportement habituel avec les femmes, on ne peut que s'étonner qu'il ait repoussé de telles avances. L'explication probable est qu'elles n'ont jamais été faites en ces termes, mais comme à l'époque, dans ce genre d'affaires, l'opinion accordait toujours plus de crédit aux récits des hommes qu'à ceux des femmes, Napoléon pouvait sans véritable crainte d'être contredit se permettre de divulguer de telles rumeurs, même si elles étaient dépourvues de tout fondement.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric Staps le 26/09/2003 22:55
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Pour l'Histoire



Inscrit le: 11 Juil 2015
Messages: 2982

Posté le: 12 Juil 2015 12:00
Sujet du message:
Répondre en citant

une petite remarque tout de même à propose de désirée clary, il me semble que c'est vous même sur le forum d'imperator qui indiqua que cette femme fut sincérement attachée à napoléon et que bernadotte qu'elle épousa ne fut jamais à ses yeux aussi bien que bonaparte (d'ailleurs il serait intéressant de savoir à quel moment elle pensa cela notamment avant ou après l'ascension politique de bonaparte..), écrire une lettre est une chose, mais les lettres ne sont pas parfois le reflet réel de ce qu'on pense, peut-être que désirée fut rééllement "fâchée" de ce mariage, et que la lettre qu'elle écrivit à bonaparte visait à conserver des relations cordiales avec lui; il serait donc intéressant d'avoir (s'ils existent) d'autres témoignages que désirée clary ou bonaparte sur la manière dont désirée clary vécut à chaud la rupture.... ce qui est intéressant à noter c'est que visiblement alors que l'idée de "bonheur" cheminait dans les esprits (je crois que le mot est de saint-just si je ne m'abuse), les alliances qui se contractaient étaient plus des alliances d'intérêts que de sentiments, d'ailleurs napoléon fut par la suite le champion des alliances imposées à d'autres membres de sa famille qui servaient ses intérêts, mais pas tellement le bonheur de ses proches, l'exemple le plus flagrant étant certainement le mariage d'hortense et de louis

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Cipriani le 27/09/2003 17:35
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Pour l'Histoire



Inscrit le: 11 Juil 2015
Messages: 2982

Posté le: 12 Juil 2015 12:00
Sujet du message:
Répondre en citant

Si Napoleon n'aurait ete le premier consul, l'empereur, quelle vie amoureuse aurait-il eu? Ou, peut-etre serait plus correct se demander s'il aurait eu une vie amoureuse.
Sa vie de garnison lui fait contracter des langages et des moeurs reprobables dans un chef d'etat, des manieres et mots brutales. Larrey a reporte l'avoir vu un jour, l'oeil allume, nerveux et criant:" Une femme!... une femme tout de suite! qu'on m'amene une femme!"
A cette manque de delicatesse, a cette brutalite, on peut ajouter son gout pour les indiscretions, toujours presse de raconter ses succes et de reveler le perfections et surtout les imperfections de ses maitresses devant tout le monde. Il prend aussi Josephine pour confidente de ses aventures et comme "conseillere" Quand il se vantait de ses conquetes ( toujours faciles), Hortense lui replique que c'est parce qu'il ne s'adresse qu'a celles que ne sont pas difficiles.
Consequance de sa manque d'education, il ne sait pas parler aux femmes. Il se comporte avec elles comme il le fait avec ses soldats. Des interrogatoires indiscretes et de douteux gout. Des reflexions blessantes. Il demande l'age a toutes.
On doit aussi se souvenir d'un aspect de la personalite de Napoleon: il est timide et, pour cette raison il se mefie des femmes. Et peu sur. Il declarera:" Les femmes les plus jolies sont celles qui sont les plus difficiles a avoir". Une femme doit etre aimable et jolie pour le plaire.
Pour lui la femme " c'est l'esclave du mari" Talleyrand, sera plus dur et dira que la demme etait l'ennemie personnelle de Napoleon.
il ne fait aucun cas des femmes. Il ne sont fait que pour lui donner du plaisir. Il sera plus tard, a Sainte Helene, quand il regrettera de ne pas avoir parle un peu plus avec elles.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par the argie le 01/10/2003 20:40
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Pour l'Histoire



Inscrit le: 11 Juil 2015
Messages: 2982

Posté le: 12 Juil 2015 12:00
Sujet du message:
Répondre en citant

Staps, il ne faut pas être jaloux. Napoléon a eu beaucoup plus de femmes que vous pouvez en avoir. Il avait les femmes aussi facilement que je tape sur mon clavier. Que Napoléon est de l'amertume ou de la tristesse par rapport à un ou deux refus, mais de la à en faire un complexé,il y a une marge énorme.

Connaissez vous quelqu'un de sérieux et d'objectif qui aurait réalisé un portrtait psychologique de l'Empereur ?

Posté sur le forum Pour l'Histoire par FA8 le 09/01/2004 20:14
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Pour l'Histoire



Inscrit le: 11 Juil 2015
Messages: 2982

Posté le: 12 Juil 2015 12:00
Sujet du message:
Répondre en citant

FA8 a écrit:
Staps, il ne faut pas être jaloux.

Je ne suis pas jaloux. Napoléon, par contre, semble avoir été d'un naturel assez jaloux.
FA8 a écrit:
Napoléon a eu beaucoup plus de femmes que vous pouvez en avoir.

Le harem ne fait pas partie de mes fantasmes.
FA8 a écrit:
Il avait les femmes aussi facilement que je tape sur mon clavier.

C'est vrai, une fois arrivé au pouvoir. Avant cela, c'est moins vrai. Voyez l'anecdote que cite Argie à propos de son "emprisonnement" après la chute de Robespierre.
FA8 a écrit:
Que Napoléon est de l'amertume ou de la tristesse par rapport à un ou deux refus, mais de la à en faire un complexé,il y a une marge énorme.

Ca ne répond pas vraiment à l'argumentation que je développe.
FA8 a écrit:
Connaissez vous quelqu'un de sérieux et d'objectif qui aurait réalisé un portrtait psychologique de l'Empereur ?

Personne n'est objectif, mais Louis Chardigny a écrit un livre qui s'appelle L'homme Napoléon. Ca m'avait paru sérieux.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric Staps le 09/01/2004 23:26
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Pour l'Histoire



Inscrit le: 11 Juil 2015
Messages: 2982

Posté le: 12 Juil 2015 12:01
Sujet du message:
Répondre en citant

Bonjour.

Ou puis je me procuer le livre que vous venez de citer????

Napoléon n'avait pas d'harem au sens de la définition propre. . Ensuite, il est tout a fait logique qu'un Empereur, une star de télévion ou de la chanson et plus de facilité qu'un pauvre, qu'un homme en prison etc....

Napoléon était jaloux, est ce que ce trait de caractère est condamnable par la psotérité????? Ou pour en faire un complexé??????

Le Harem ne fait pas parti des fantasmes de Staps, mais quels sont les fantasmes de Staps...... Ce n'est pas le sujet!!!


J'ai une question Staps, Staêl etait-elle belle????


Le fait de se marier avec Joséphine est un acte qui lui ouvre certaines portes, cela n'est-il pas courant??? les mariages d'intêrets, rendraient ils les mariés complexés????NON

Vu sa position, je comprends très bien, que l'Empereur n'accepte pas que les femmes lui résistent. Aimez vous que votre femme vous résiste ( si vous avez une femme )????NON. Aimez vous que vos enfants ( si vous en avez) vous résistent??? Le fait de ne pas vouloir que nos contemporains nous résistent, font ils de nous des complexés chroniques d'infériorité. . . NON.

La séduction et le pouvoir sont liés sur beaucoup de points. Donc pas de souci sur ce point.


Pour finir vous parler de revanche sexuelle, mais sur qui????? Je ne vois pas bien ou vous voulez en venir. . .

Posté sur le forum Pour l'Histoire par FA8 le 11/01/2004 13:15
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Pour l'Histoire



Inscrit le: 11 Juil 2015
Messages: 2982

Posté le: 12 Juil 2015 12:01
Sujet du message:
Répondre en citant

FA8 a écrit:
Ou puis je me procuer le livre que vous venez de citer?

Moi, je l'ai trouvé dans la bibliothèque de ma bonne ville. A mon avis, ça ne devrait pas être trop difficile de se le procurer à Paris. A la bibliothèque du Centre Georges Pompidou, par exemple.
FA8 a écrit:
Napoléon n'avait pas d'harem au sens de la définition propre. .

A l'égard de ses maîtresses, Napoléon a eu ce qu'on pourrait appeler une attitude "bourgeoise". Autrement dit, à la différence de Louis XIV et Louis XV qui affichaient ouvertement leurs favorites (tout en se considérant comme très chrétiens), Napoléon gardait une certaine discrétion sur ses aventures extra-conjugales, du moins officiellement. D'où vient cette différence de comportement ? Peut-être de l'origine sociale de Napoléon. Peut-être aussi d'un changement dans l'opinion publique à l'égard de ces maîtresses. Le comportement de Louis XV avait été violemment critiqué au point que la Révolution avait coupé la tête à Mme du Barry, rien que parce qu'elle avait été la dernière favorite de Louis XV.
FA8 a écrit:
Ensuite, il est tout a fait logique qu'un Empereur, une star de télévion ou de la chanson et plus de facilité qu'un pauvre, qu'un homme en prison etc...

Au point que certains en viendront à penser que cela fait partie des motivations des gens qui veulent acquérir la célébrité.
FA8 a écrit:
Napoléon était jaloux, est ce que ce trait de caractère est condamnable par la postérité?

Où a-t-il été question d'une condamnation ? La jalousie était une composante de son attitude à l'égard des femmes. Est-ce un trait spécifique à sa personnalité ? Il n'est pas impossible qu'au travers des siècles, la manière de percevoir la jalousie dans les rapports amoureux ait fluctué. C'est une question historique qui n'est pas dépourvue d'intérêt. Il est toutefois assez difficile de trouver des sources pour faire une histoire de la jalousie.
FA8 a écrit:
Ou pour en faire un complexé?

La jalousie pourrait plutôt être le résultat du complexe envisagé.
FA8 a écrit:
Le Harem ne fait pas parti des fantasmes de Staps, mais quels sont les fantasmes de Staps...... Ce n'est pas le sujet!!!

Non, ce n'est pas tout à fait le sujet.
FA8 a écrit:
J'ai une question Staps, Staêl etait-elle belle?

C'est toujours difficile d'en juger. Selon les critères actuelles, elle est peut-être un peu trop épaisse. Selon les critères de l'époque, elle doit plutôt se situer dans une honnête moyenne.
Jugez-en par vous-même :
http://www.batguano.com/VLBmdestael.jpg
Son amie Juliette Récamier paraît plus jolie, mais ce n'est pas non plus la "mocheté" qu'Hypolite s'est parfois complu à vouloir voir. :wink:
FA8 a écrit:
Le fait de se marier avec Joséphine est un acte qui lui ouvre certaines portes, cela n'est-il pas courant?

A l'époque, ne pas prendre en compte cet aspect pour choisir son conjoint était considéré presque comme une folie.
FA8 a écrit:
les mariages d'intêrets, rendraient ils les mariés complexés?

Il n'a pas été question de cela dans mon texte. Si quelque chose a pu susciter une forme de dépit chez Napoléon, c'est le fait qu'il a ressenti assez cruellement que Joséphine ne répondait pas à ses demandes d'amour avec l'empressement qu'il escomptait au départ.
FA8 a écrit:
Vu sa position, je comprends très bien, que l'Empereur n'accepte pas que les femmes lui résistent.

Le problème de concevoir les relations amoureuses sur le mode militaire et despotique.
FA8 a écrit:
Aimez vous que votre femme vous résiste ( si vous avez une femme )?NON.

Napoléon ne s'est pas contenté d'éprouver du dépit à l'égard de la relative indifférence de Joséphine. Il a conçu une vive hostilité à l'égard de femmes mariées qui ne se résignaient pas à passer dans son lit. Une telle attitude relève de l'abus de pouvoir.
FA8 a écrit:
Aimez vous que vos enfants ( si vous en avez) vous résistent?

Je ne direz pas que j'aime ça. Mais il est sans doute nécessaire que ça arrive pour lui permettre de développer sa personnalité.
FA8 a écrit:
Le fait de ne pas vouloir que nos contemporains nous résistent, font ils de nous des complexés chroniques d'infériorité. . . NON.

Vous mélangez les choses. Je vous parlais des expériences amoureuses de Napoléon qui ne donnent pas l'impression d'avoir été particulièrement heureuses. Vous rejetez peut-être la psychanalyse dans son ensemble. Ce n'est pas mon cas. L'histoire de la sexualité est un de mes sujets d'étude de prédilection. Je pense que c'est un élément qui a une influence déterminante dans le comportement des hommes. L'anthropologie repose d'ailleurs sur le constat que toute vie sociale se construit autour de trois besoins fondamentaux : se nourrir, se reproduire et communiquer.
FA8 a écrit:
La séduction et le pouvoir sont liés sur beaucoup de points. Donc pas de souci sur ce point.

Qui vous demande d'avoir des soucis ?
FA8 a écrit:
Pour finir vous parler de revanche sexuelle, mais sur qui? Je ne vois pas bien ou vous voulez en venir. . .

Avez-vous lu mon texte pour poser cette question ?

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric Staps le 24/01/2004 21:52
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Pour l'Histoire



Inscrit le: 11 Juil 2015
Messages: 2982

Posté le: 12 Juil 2015 12:01
Sujet du message:
Répondre en citant

Frédéric Staps a écrit:
C'est vrai, une fois arrivé au pouvoir. Avant cela, c'est moins vrai.

Dans les mémoires de Caulaincourt, le general fait reference a ses mots de Napoleon:
Citation:
Il revenait avec plaisir sur quelques details de ses jeunes années... sur quelques aventures galantes, sur la préférence que lui avaient accordée quelques dames de la socie´te sur quelques-uns de ses camarades, alors plus marquants que lui.

Il citait souvent et, même, avec une certaine affectation, les societes marquantes qu'il avait frequentées dans ses jeunes années. Il amait à parler de ses succes auprès des femmes.

Aussi, dans le memorial, il evpquerait ces années, quand il avait entre 18 et 20 ans ou il était, selon ses pàroles, aussitot remarque partout où il se presentait et qu'il " obtenait beaucoup de succès auprès des deux sexes, surtout auprès de celui qu'on préfère a cette âge"
Je ne crois pas beaucoup de ces mots Confused Les hommes parlent beaucoup.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par the argie le 25/01/2004 16:34
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Pour l'Histoire



Inscrit le: 11 Juil 2015
Messages: 2982

Posté le: 12 Juil 2015 12:01
Sujet du message:
Répondre en citant

the argie a écrit:
Je ne crois pas beaucoup de ces mots Confused Les hommes parlent beaucoup.

C'est d'autant plus difficilement crédible que certaines femmes qui ont exprimé leur avis sur son apparence du temps où il était jeune général sont loin d'avoir donné une description aussi flatteuse.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric Staps le 25/01/2004 19:33
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Pour l'Histoire



Inscrit le: 11 Juil 2015
Messages: 2982

Posté le: 12 Juil 2015 12:01
Sujet du message:
Répondre en citant

C'est d'autant plus difficilement crédible que certaines femmes qui ont exprimé leur avis sur son apparence du temps où il était jeune général sont loin d'avoir donné une description aussi flatteuse.

Cela se discute toutes les femmes que je connais trouvent Karembeu moche, pourtant il sort avec une des femmes les plus convoitées de la planète. :twisted:

Amicalement

Posté sur le forum Pour l'Histoire par FA8 le 29/01/2004 19:47
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Pour l'Histoire



Inscrit le: 11 Juil 2015
Messages: 2982

Posté le: 12 Juil 2015 12:01
Sujet du message:
Répondre en citant

FA8 a écrit:
Cela se discute toutes les femmes que je connais trouvent Karembeu moche, pourtant il sort avec une des femmes les plus convoitées de la planète.

De l'avantage de ne pas être un total inconnu quand on n'a pas un physique des plus avantageux.
Parmi les attraits du pouvoir, il y a la conquête des femmes qui en découle.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric Staps le 29/01/2004 20:33
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Pour l'Histoire



Inscrit le: 11 Juil 2015
Messages: 2982

Posté le: 12 Juil 2015 12:01
Sujet du message:
Répondre en citant

Frédéric S a écrit:
«Parmi les attraits du pouvoir, il y a la conquête des femmes qui en découle.»

Profondément sexiste, cette remarque, Frédéric... De votre part, cela m'étonne. Vous ne l'auriez jamais pardonnée à Napoléon, celle-là... Very Happy

Posté sur le forum Pour l'Histoire par François le 30/01/2004 19:55
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Pour l'Histoire



Inscrit le: 11 Juil 2015
Messages: 2982

Posté le: 12 Juil 2015 12:01
Sujet du message:
Répondre en citant

François a écrit:
Profondément sexiste, cette remarque, Frédéric... De votre part, cela m'étonne.

Ce n'est pas une remarque, c'est une analyse qui part de l'observation du comportement des gens. Il est clair que ce sont les hommes qui détiennent depuis toujours le pouvoir. Ca commence vaguement à changer, mais on reste encore très loin d'une parité et plus encore d'une inversion. Il n'y a donc rien de sexiste à faire remarquer que parmi les motivations à conquérir le pouvoir, il y a la possibilité d'utiliser ce pouvoir pour disposer de femmes. Le harem n'était possible que pour les gens qui disposaient d'un certain pouvoir. De même dans de nombreuses espèces animales, il y a des combats entre les différents mâles pour un territoire mais aussi pour des femelles. Je n'en conclus pas pour autant que c'est le seul comportement possible ni le meilleur.
François a écrit:
Vous ne l'auriez jamais pardonnée à Napoléon, celle-là... Very Happy

Napoléon n'a pas formulé cette remarque, mais son comportement est une illustration de sa pertinence. Je n'ai pas à lui pardonner ou pas, je constate simplement qu'il a agi de cette manière.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric Staps le 30/01/2004 20:23
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Pour l'Histoire



Inscrit le: 11 Juil 2015
Messages: 2982

Posté le: 12 Juil 2015 12:01
Sujet du message:
Répondre en citant

Frédéric, vous m'étonnez encore plus. Non seulement vous maintenez, mais vous signez... [ce qui me rappelle vaguement quelqu'un de votre contrée, tiens!]

Votre analyse ne tiendrait pas la route au cas par cas. Elle est ici un bel exemple d'à-priori, et sans vous offenser, je crois que vous le savez très bien. Elle est fondée sur une histoire des relations entre les sexes extrêmement stéréotypée. Les Indiens de l'Amérique pré-colombienne pourrait vous en montrer là-dessus, tiens! Pour ma part, je crois que le pouvoir assevit, utilise et exploite des personnes, des populations, des peuples entiers, certes oui. Mais que la motivation à exercer le pouvoir soit, entre autres, de «conquérir» des femmes, comme personnes, je ne vous suis plus. Cela suppose une «nature masculine», mais plus encore une «nature féminine» qui ne serait «vulnérable» qu'à la force et qu'à la représentation phallique la plus caricaturale. Il y a longtemps, pour ma part, que je ne crois plus ni à la vierge, ni à la putain, et non seulement philosophiquement, mais au regard de la connaissance historique comme telle. Le mouvement féministe a ceci de bien qu'il a remis radicalement en question le poncif de la «femme à prendre». Et la psychologie expérimentale, tout autant que la psychanalyse moderne du reste, ont bien montré que les femmes conquièrent, même sexuellement, tout autant que les hommes. Par ailleurs, pourrait-on faire une histoire sérielle solidement validée d'hommes à pouvoir pour prendre davantage de femmes? J'en doute. Les récits, là-dessus, sont éminemment sexistes, parce qu'ils sont le produit, souvent fantasmatique, d'époques tout aussi sexistes. Napoléon, pour en revenir à lui, n'a pas échappé à ce type de légende: femmes dévoyées par le grand homme, et qui, autrement, seraient restées de bonnes épouses à tordre leurs chiffons. Ces arguments ne m'impressionnent plus, pas davantage du reste que l'intérêt passionné que nos voisins, les États-Uniens, mettent à surveiller les culottes de leur président.

Je ne crois pas, en bref, à une nature féminine hélas pervertie par le pouvoir masculin. Je crois en revanche à la libido, et aux fortes pulsions sexuelles, peut-être différemment, mais certainement très également, réparties entre les sexes. Et je crois finalement à la puissance de la répression - entretenue, entre autres, par le mythe du pouvoir corrupteur et qui dit: femmes, tenes-vous loin! Allons donc... :wink:

Posté sur le forum Pour l'Histoire par François le 30/01/2004 23:53
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant 
Auteur Message
Pour l'Histoire



Inscrit le: 11 Juil 2015
Messages: 2982

Posté le: 12 Juil 2015 12:02
Sujet du message:
Répondre en citant

François, c'est moi qui, à mon tour, ne vous comprends pas. Où ai-je parlé de nature masculine et de nature féminine ? Et de femmes qui par nature ne seraient sensibles qu'à la force virile ? Chaque société (et aussi probablement chaque individu) a dans le domaine des conceptions qui lui sont spécifiques. On peut toutefois observer en Europe occidentale au travers de l'histoire une tendance marquée à une confiscation du pouvoir au profit des hommes et une association claire entre pouvoir et virilité. Le roi de France, tout chrétien qu'il était devait également se montrer homme dans le sens viril du terme. La popularité d'Henri IV tient plus à son statut de Vert Galant et au mythe de la poule au pot qu'au fait d'avoir mis fin aux guerres de religion grâce à l'Edit de Nantes. Louis XIII, par contre, dominé par un ministre en robe est soupçonné de ne pas être assez viril et d'avoir eu des attirances pour les hommes. La tradition romanesque a d'ailleurs supposé que son épouse était allée chercher des consolations ailleurs.
Louis XIV donne lui aussi l'image de la puissance au sens politique et viril. Il affiche complaisamment ses maîtresses à la Cour, jusqu'au jour où l'une d'entre elles l'amène à la bigoterie pour assurer à son tour un pouvoir sur lui.
A l'opposé, Louis XVI passe pour cumuler les deux formes d'impuissance (on remarquera au passage qu'il n'y a que pour les hommes que le terme d'impuissance peut avoir un double sens).
Quant à Louis XV, sans le pouvoir, il n'aurait pu assouvir sa passion de la collection (enfin, si l'on en croit un de ses derniers biographes, le libertinage de Louis XV ne serait que le résultat d'une stratégie de son ministre pour le détourner du pouvoir et ainsi l'assumer à sa place).

(Et arrêtez un peu d'essayer de voir dans tous les écrits historiques une traduction de l'inconscient de leur auteur :wink: )

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric Staps le 31/01/2004 09:20
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
 
Page 1 sur 2 Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Sauter vers:   

Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group :: Style: Creamy White :: Traduction par : phpBB-fr.com



Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 60078 / 0