Napoléon serait-il devenu hypersomniaque ?

Pour parler ici des habitudes de l'homme Napoléon, de ses préférences et de ses aversions, mais aussi de ses proches, des familiers, des contemporains, des militaires.
Pour aborder les habitudes, les grands évènements, le mode de vie...
Pour poser vos questions sur la période du Premier Empire.

Napoléon serait-il devenu hypersomniaque ?

Message par Frédéric Staps » 12 Juil 2015 18:27

C'est du moins ce que l'on pourrait penser à la lecture du témoignage de Sismondi (cité par Dominique de Villepin dans son livre sur les Cent-Jours).
Napoléon avait autrefois la faculté de se priver de sommeil presque aussi longtemps qu'il le voulait, et de dormir ensuite à volonté au moment où il se sentait en liberté. Mais la fatigue d'esprit, ou les bains de deux à trois heures par jour que son médecin lui avait ordonnés et qui lui avaient relâché la fibre, ou enfin, selon d'autres, l'amour des femmes auquel il s'était livré avec d'autant plus d'ardeur qu'il avait commencé plus tard, lui avaient donné une disposition dont il ne pouvait plus triompher. Il dormait douze à quinze heures par jour. [...] Il était habituellement enfermé dans son cabinet, et toutes les fois qu'on l'y savait seul, sa situation était si difficile qu'on ne doutait pas qu'il ne travaillât; mais quand le service obligeait à entrer chez lui, on le trouvait presque toujours endormi avec un livre à la main.


Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric Staps le 17/01/2005 17:07
Avatar de l’utilisateur
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
 
Message(s) : 3799
Inscription : 26 Avr 2006 12:17

Message par Frédéric » 12 Juil 2015 18:27

Je vois plutôt Napoléon comme un gars prématurément usé par une vie trop active à une certaine époque.
Il ne faut pas oublier non plus qu'il n'a respecté pratiquement aucune hygiène de vie.

Je me trompe peut être mais j'ai tendance à le comparer à ces cadres supérieurs ou ces chefs d'entreprise de notre époque qui sont excessivement actifs et dynamiques tout au long de leur carrière et qui, 6 mois après leur mise à la retraîte, prennent un coup de vieux brutal et ne ressemble plus en rien à ce qu'ils étaient.
Ce coup de vieux semble être provoqué par un arrêt brutal de l'activité et un désoeuvrement quasi complet.

L'exil de l'île d'Elbe pourrait avoir eu pour Napoléon un effet similaire à une mise à la retraîte anticipée. :lol:

Qu'en pensez vous?

Cordialement

Frédéric

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric le 19/01/2005 07:53
Frédéric
 

Message par Frédéric Staps » 12 Juil 2015 18:27

Il est aussi question d'une "maladie galante" évoquée dans plusieurs romans dont le dernier de Patrick Rambaud.

Posté sur le forum Pour l'Histoire par Frédéric Staps le 19/01/2005 09:11
Avatar de l’utilisateur
Frédéric Staps
Réfractaire impénitent
 
Message(s) : 3799
Inscription : 26 Avr 2006 12:17


Retour vers Chef d'Etat, militaire, mari, amant, père, ami...

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron